Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /home/www/0297d3f09b59c928ea3de31e13ab2e04/web/wp-content/themes/gonzo/includes/widget_areas.php on line 154 and defined in /home/www/0297d3f09b59c928ea3de31e13ab2e04/web/wp-includes/wp-db.php on line 1291
COMÈTE OU ASTÉROÏDE SURPRISE

Catastrophe

Publié le 30 janvier, 2017 | par Equipe de Pleinsfeux

0

COMÈTE OU ASTÉROÏDE SURPRISE

La terre n’est malheureusement pas préparée pour une comète ou un astéroïde surprise, selon les scientifiques de la NASA.  Les scientifiques ont recommandé à la NASA de construire une fusée qui intercepte, avec des tests périodiques, avec un vaisseau spatial d’observation pour arrêter les boules de feu.

Par Alan Yuhas – Le 13 décembre 2016

Les humains ne sont malheureusement pas préparés à une comète ou à un astéroïde surprise, a averti un scientifique de la NASA lors d’une présentation avec des scientifiques nucléaires sur la façon dont les humains peuvent dévier les dangers cosmiques qui se jettent vers la Terre.

« Le plus gros problème, fondamentalement, est qu’il n’y a pas beaucoup de choses que nous puissions faire à ce sujet en ce moment, » a déclaré le Dr Joseph Nuth, un chercheur du Centre Goddard des Vols Spatiaux de la NASA.

Lors de la réunion annuelle de l’Union Américaine de Géophysique, Joseph Nuth a noté que les astéroïdes et les comètes, grands et potentiellement dangereux, sont extrêmement rares, comparés aux petits objets qui explosent occasionnellement dans le ciel de la Terre ou qui frappent sa surface. Mais, d’un autre côté, ce sont des événements à l’échelle de l’extinction, des choses semblables à celles qui ont exterminé les dinosaures ; ils se situent juste entre 50 à 60 millions d’années d’intervalle.  Vous pourriez dire, bien sûr, que nous sommes dû, mais non car le parcours est aléatoire !

Les comètes suivent des chemins éloignés de la Terre, mais, parfois, elles se présentent dans notre voisinage.  Joseph Nuth a dit que la Terre avait eu « une rencontre rapprochée » en 1996, quand une comète aberrante a volé dans Jupiter, et puis, de nouveau en 2014, quand une comète est passée « à la distance cosmique d’un crachat de Mars ».  Cette deuxième comète n’a été découverte que 22 mois avant qu’elle frôle la planète : Pas assez de temps pour lancer une mission de déviation, si elle avait été sur un parcours vers la Terre.

« Si vous regardez le calendrier pour les vaisseaux spatiaux de haute fiabilité et pour leur lancement, il faut cinq ans pour lancer un vaisseau spatial.  Nous avons eu 22 mois d’avertissement au total. »

La NASA a récemment établi un bureau de défense planétaire, et Joseph Nuth a recommandé que l’agence construise une fusée interceptrice pour la garder en réserve, avec des tests périodiques, en plus d’un vaisseau spatial observateur. Joseph Nuth a déclaré que la NASA pourrait réduire ce calendrier quinquennal de moitié, mais que même en réduisant ce calendrier d’un quart, ce ne serait fondamentalement que « saluer Marie ».

Joseph Nuth a déclaré qu’une fusée entreposée et prête à être lancée en moins d’une année, « pourrait atténuer la possibilité d’un astéroïde sournois venant d’un endroit difficile à observer, comme du soleil ».

Joseph Nuth a souligné que lui et ses co-auteurs ne parlent pas pour les administrateurs de la NASA, et que la mission exigerait une demande au Congrès et son approbation.

La NASA a découvert environ 90% ou plus d’objets proches de la Terre d’un diamètre supérieur à un kilomètre, ce qui pourrait causer une dévastation sur Terre.  Les objets plus petits sont encore extrêmement dangereux, et la NASA a trouvé 874 astéroïdes de 1 kilomètre de large sur les 1748 « astéroïdes potentiellement dangereux ».  Les astéroïdes sont plus sombres et plus rocheux que les comètes glacées, et beaucoup orbitent dans une bande qui s’étend entre Jupiter et Mars.

Le docteur Cathy Plesko, scientifique au Laboratoire national de Los Alamos, a déclaré qu’il y avait deux façons pour les humains de détourner un astéroïde : Une ogive nucléaire ou un « impacteur cinétique, qui est essentiellement un canon géant ».

« La technologie du boulet de canon est en fait une très bonne technologie, pour intercepter un objet à grande vitesse, qui finirait par être plus efficace que les grands explosifs. »

Les calculs d’un déflecteur par boulet de canon prendraient beaucoup plus de temps à affiner, cependant, que la pyrotechnie de dernier recours d’une bombe nucléaire.  Le docteur Cathy Plesko a déclaré que « d’exploser une comète en milles miettes » pourrait avoir des effets secondaires dangereux, y compris des éclats provenant de l’explosion.

« Nous faisons très soigneusement nos devoirs avant la semaine des finales » a déclaré Cathy Plesko.  « Nous ne voulons pas faire nos calculs avant que quelque chose n’arrive.  Nous devons faire ce travail. »

Une partie des préoccupations des scientifiques est un manque de connaissances. « Nous n’avons pas beaucoup de données sur ce à quoi pourrait ressembler l’intérieur des astéroïdes ou des comètes » a-t-elle dit, « mais, en fonction de ce que nous savons sur la physique, la roche et la glace, nous pouvons deviner. »

Galen Gisler, un autre scientifique de Los Alamos, a déclaré qu’un astéroïde ou une comète qui échapperait à une tentative de déviation frapperait probablement un océan.  Mais, il a dit que tandis qu’un astéroïde plus petit que 500 pieds dans le diamètre causerait une éclaboussure spectaculaire, en projetant de l’eau à des milliers de pieds dans le ciel, il ne causerait probablement pas un tsunami.

Mais, Galen Gisler a déclaré qu’un rocher qui exploserait près d’un rivage peuplé, au-dessus de l’eau ou quand il s’écraserais à l’intérieur, serait encore très dangereux, en citant les dommages causés par une météorite de 60 pieds de large, pesant 7000 tonnes, qui a explosé au dessus de la ville de Chelyabinsk, en Russie, en 2013.  En lançant une boule de feu aveuglante à travers le ciel, le météorite a fracassé des fenêtres sur des kilomètres, et a blessé plus de 1000 personnes à travers les 55 miles du chemin du rocher.

Pendant plus d’une décennie, la NASA et l’Administration Nationale de la Sécurité Nucléaire ont travaillé ensemble pour étudier les astéroïdes.  En octobre, l’Agence Fédérale de Gestion des Urgences et la NASA ont effectué un exercice de simulation sur ce qui pourrait arriver si un énorme astéroïde frappait près de Los Angeles.  Si un astéroïde de 330 pieds frappait le sud de la Californie, ont-ils estimé, l’explosion nivellerait les villes et tuerait des dizaines de milliers de personnes.

En 1908, une boule de feu massive, estimée entre 50 et 100 mètres de large, a aplati des centaines de miles carrés de forêt en Sibérie, près de la rivière Podkamennaya Tunguska.  Des fenêtres ont éclaté à plus de 30 miles de là, des témoins ont rapporté des brûlures sur leur peau et ils ont retrouvé les restes calcinés d’un troupeau de rennes.  Les scientifiques calculent que l’événement de Tunguska, comme on l’appelle, était une explosion d’environ 185 fois plus forte que la bombe atomique lancée sur Hiroshima, en 1945.

Source : The Guardian 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , , , , ,



Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics