Croix

Publié le 09 octobre, 2017 | par Equipe de Pleinsfeux

0

CONTRAIRE À LA FOI

Par Ron Matsen

L’épître de Jude commence par cette instruction :

« Bien-aimés comme je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun.  Je me suis senti obligé de le faire afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes. » (Jude 3)

Les nouveaux jeux de gladiateurs

Personne ne peut ignorer l’accès incroyable que la plupart des gens ont aux informations rendues disponibles par Internet.  Des ordinateurs personnels aux appareils mobiles, nous pouvons publier, lire et participer au monde en ligne des médias numériques.  Pour certains, cet outil d’échange gratuit d’idées est devenu un nouveau type d’arène pour les excitations privées et les exécutions publiques. C’est là que les champions de l’idéologie effectuent leurs combats, animés par leurs amis virtuels dans le Colisée des médias sociaux.

Malheureusement, l’histoire de l’église est jonchée avec les tombes de ceux qui sont morts pour avoir eu une « foi inacceptable ».  Le fruit de cette intolérance était les persécutions sanglantes de ceux qui avaient une compréhension, une doctrine ou des pratiques différentes.  Au lieu de copier les pratiques de nos ennemis qui essayaient de détruire l’œuvre du Christ en jetant les chrétiens dans le Colisée romain, nous devrions apprendre ce que cela signifie vraiment de

« combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes ».

Question de contestation

La question fondamentale est, qu’est-ce que cela signifie et comment réussir à  « combattre sérieusement » comme le suggère Jude ?  Jude utilise un mot grec qui n’est utilisé qu’une fois dans le Nouveau Testament.  Ce mot provient du mot racine grec παγωνίζομαι, epagōnízomai (ep-ag-o-nid’-zom-ahee) qui signifie  « combattre littéralement (pour concourir pour un prix), au sens figuré (pour lutter contre un adversaire), ou dans un cas génitif (se comporter pour accomplir quelque chose) : Combattre, travailler avec ferveur, lutter. »

Il existe un bon équilibre lors de toute compétition.  Vous pouvez soit rivaliser avec votre adversaire, soit collaborer avec vos coéquipiers.  Comme il y a de nombreux articles déjà écrits concernant l’appel à tous les chrétiens pour défendre leur foi avant l’opposition du monde, j’ai choisi d’écrire cet article sur la force qui peut être obtenue dans le Corps du Christ si nous apprenons à combattre comme des co-travailleurs plutôt que comme des combattants.

Ayant vécu en Nouvelle-Zélande, je suis venu à apprécier le beau patrimoine que ce pays a joué dans le sport du rugby.  Lorsque leur équipe nationale relie les armes et combattent ensemble, c’est une puissance formidable.  Je vois cela comme la force de la mêlée.

Le roi Salomon nous donne une autre image de ce processus de renforcement :  « Comme le fer aiguise le fer, ainsi un homme excite la colère d’un homme». (Proverbes 27:17)  Le frisson et le bénéfice de ce processus devraient être l’affûtage et non les étincelles.

Contention qui conduit à la confrontation

L’apôtre Paul donne un compte-rendu d’une confrontation entre Pierre et lui-même.

« Mais lorsque Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu’il était répréhensible.  En effet, avant l’arrivée de quelques personnes envoyées par Jacques, il mangeait avec les païens ; Et, quand elles furent venues, il s’esquiva et se tint à l’écart, par crainte des circoncis.  Avec lui les autres Juifs usèrent aussi de dissimulation, en sorte que Barnabas même fut entraîné par leur hypocrisie. » (Galates 2: 11-13)

Nous voyons ici que Pierre a été interpelé par Paul pour son hypocrisie envers les croyants Gentils.

Ce qui est intéressant à propos de cette affirmation, c’est de voir comment Pierre vient plus tard à la défense de Paul, ce qui m’indique que Pierre avait une grande admiration pour Paul, même après sa correction publique.

« C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par lui sans tache et irrépréhensibles dans la paix.  Croyez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous l’a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée.  C’est ce qu’il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Écritures, pour leur propre ruine. » (2 Pierre 3:14-16)

Salomon a déclaré : « Mieux vaut entendre la réprimande du sage que d’entendre le chant des insensés. » (Ecclésiaste 7:5)  En d’autres termes, le fruit durable de la contestation aimante parmi nos frères et sœurs en Christ devrait être dans l’admiration, pas dans l’animosité.

Contention qui conduit à la séparation

Luc documente une autre confrontation impliquant Paul.  Cette fois, ce serait avec son partenaire du ministère Barnabas.

« Quelques jours s’écoulèrent, après lesquels Paul dit à Barnabas : Retournons visiter les frères dans toutes les villes où nous avons annoncé la parole du Seigneur, pour voir en quel état ils sont.  Barnabas voulait emmener aussi Jean, surnommé Marc ; Mais Paul jugea plus convenable de ne pas prendre avec eux celui qui les avait quittés depuis la Pamphylie, et qui ne les avait point accompagnés dans leur œuvre.  Ce dissentiment fut assez vif pour être cause qu’ils se séparèrent l’un de l’autre.  Et Barnabas, prenant Marc avec lui, s’embarqua pour l’île de Chypre.  Paul fit choix de Silas, et partit, recommandé par les frères à la grâce du Seigneur.  Il parcourut la Syrie et la Cilicie, fortifiant les Églises. » (Actes 15:36-41)

On pourrait naturellement conclure que cette affirmation a conduit à des relations plus proches entre Paul et Marc.  Le fait est que le contraire est vrai. Marc était avec Paul dans sa prison romaine.  « Aristarque, mon compagnon de captivité, vous salue, ainsi que Marc, le cousin de Barnabas, au sujet duquel vous avez reçu des ordres : S’il va chez vous, accueillez-le. » (Colossiens 4:10)  Dans sa dernière lettre à Timothée, il parle de Marc avec une grande affection.  « Luc seul est avec moi.  Prends Marc, et amène-le avec toi, car il m’est utile pour le ministère. » (2 Timothée 4:11)  Je crois que cela montre une grande force de caractère dans ces deux hommes de Dieu.  Il n’y a pas de réflexion sur les contestations passées, mais plutôt, sur l’esprit d’amour des co-travailleurs qui vont au service de leur Maître, Jésus-Christ.

Contention qui conduit à la correction

Comme Paul et Barnabas ont répandu l’Évangile parmi les Gentils, ceci a provoqué une controverse à la surface au sein de la direction de l’Église primitive.

« Quelques hommes, venus de la Judée, enseignaient les frères, en disant : Si vous n’êtes circoncis selon le rite de Moïse, vous ne pouvez être sauvés.  Paul et Barnabas eurent avec eux un débat et une vive discussion ; Et les frères décidèrent que Paul et Barnabas, et quelques-uns des leurs, monteraient à Jérusalem vers les apôtres et les anciens, pour traiter cette question. » (Actes 15:1-2)

En lisant le dialogue enregistré par Luc dans Actes 15, vous remarquerez que la clarification de la doctrine et de la pratique a été perfectionnée.  En fin de compte, le premier conseil de l’Église à Jérusalem a documenté ses résultats et a envoyé Paul et Barnabas dans leur ministère parmi les Gentils« Le fer aiguisé par le fer ».  Mission accomplie.

Le langage de la contention chrétienne

Apprendre à être en désaccord d’une manière agréable avec nos collaborations en Christ est une forme d’art dont nous pouvons tous bénéficier à un degré ou un autre.

« Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s’il y a  lieu, quelque bonne parole, qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent.  N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption.  Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous.  Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ. » Éphésiens 4:29-32)

Nous devons tous être conscients que le monde nous regarde.  Cela est particulièrement vrai lorsque nous nous battons dans l’arène ouverte de l’Internet.  Jésus l’a dit très clairement.  « Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres : Comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.  À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » (Jean 13:34-35)

La prière de Paul pour son ami Philémon résume tout pour moi.

« Je rends continuellement grâces à mon Dieu, faisant mention de toi dans mes prières, parce que je suis informé de la foi que tu as au Seigneur Jésus et de ta charité pour tous les saints.  Je lui demande que ta participation à la foi soit efficace pour la cause de Christ, en faisant reconnaître en nous toute espèce de bien. »  (Philémon 1:4-6)

Je crois que Paul affirme que, pour que la communication de notre foi soit efficace, nous devons avoir l’amour et la foi envers tous les saints.

Que Dieu nous garde au centre de sa miséricorde alors que nous partageons le message de Jésus-Christ dans le monde entier.

Source : K House 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , , , , , ,



Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics