Élection américaine DRAINAGE DU MARÉCAGE 1

Publié le 25 décembre, 2016 | par Equipe de Pleinsfeux

0

DRAINAGE DU MARÉCAGE

Par Ron Ewart – Le 7 décembre 2016

Qui occupe le marécage qui doit être drainé ?

Dans notre article intitulé « Le Système – Impénétrable, Inflexible et Rigide ! » nous avions écrit :

« Le « système » est un enchevêtrement entrelacé d’intérêts nationaux et internationaux du commerce, de la finance et d’échanges, accompagnés de manœuvres gouvernementales du « système » dans les branches exécutives, judiciaires et législatives du gouvernement.  Les tentacules de l’intérêt de quelqu’un sont inextricablement reliés dans les tentacules des intérêts de tous les autres.  Pour connaître ce qui en conduit un, ceci vous entraîne dans un labyrinthe complexe de portes fermées, de petites chambres et de réunions secrètes.  Toutes les sources sont délibérément cachées et camouflées.  Toutes les traces pour trouver la vérité vous amènent sur des chemins sans issue, ou sont bloquées par des obstacles impénétrables.  Les sources de la puissance du « système » sont évasives et elles sont tout sauf constitutionnelles.  Le « système » existe à cause de l’apathie des citoyens et il survit, se développe et grandit avec l’argent du peuple et des intérêts particuliers. »

« Le « système » devient plus rigide, coûteux et grossièrement inefficace.  Les maladies métastasantes de l’inflexibilité, de l’augmentation des coûts, de l’inefficacité et de la résistance au changement conduisent le « système » à la corruption.  Le « système » devient si puissant qu’il devient pratiquement impossible de le changer sans un effort extraordinaire.  Parfois, la violence est le seul moyen de changer le système. »

Mais, une chose étrange est arrivée pendant l’élection présidentielle de 2016.  Le  « système » a rencontré un challenger effronté, un challenger qui a canalisé une colère croissante et collective contre le « système », un challenger qui a promis de « drainer le marécage » du système.

Le terme « drainer le marécage », au sens politique, remonterait probablement à 1903 lorsque Winfield E. Gaylor, Organisateur d’État du Parti social-démocrate, a déclaré : « Les socialistes ne se satisfont pas de tuer quelques moustiques qui proviennent du marécage capitaliste.  Ils veulent drainer le marécage. »

Plus récemment, la Leader de la Minorité de la Chambre, Nancy Pelosi, a utilisé le terme pour rabaisser ces républicains ennuyeux.  Ronald Reagan avait utilisé le terme également, mais, c’était davantage dirigé à la bureaucratie.

Dans le sens le plus pragmatique, « drainer le marécage » signifie se débarrasser de l’environnement qui permet aux moustiques porteurs du virus du paludisme de se développer.

Mais, qui sont ces alligators féroces et ces moustiques suceurs de sang dans le marécage politique que certains politiciens et certaines personnes veulent éliminer puisque « Drainer le Marécage » enlève l’écosystème qui permet aux alligators et aux moustiques de prospérer et de survivre.  Évidemment, cela dépend de votre point de vue.

Maintenant, si vous aimez la liberté, le deuxième amendement, les Américains craignant Dieu, vous voulez éliminer ces politiciens et ces bureaucrates dans le  « marécage » qui ne souscrivent pas, ou ne soutiennent pas la Constitution des États-Unis, telle que conçue par les Pères Fondateurs.  Dans leurs esprits, « drainer le marécage » signifie se débarrasser de tous les politiciens et de tous les bureaucrates qui surtaxent, sur dépensent et passent des lois et des règlements qui interfèrent avec leur perception de la liberté.  Étant donné que la plupart des politiciens surtaxent, sur dépensent et sur règlementent, se débarrasser d’un grand pourcentage de ces politiciens ou bureaucrates serait le but ultime.

Mais, si vous vivez à même le gouvernement ou un électeur démocrate, vous voulez éliminer les politiciens et les bureaucrates (et les électeurs républicains) qui interfèrent avec l’arrivée en temps opportun de votre chèque ou des avantages gouvernementaux.  Si vous êtes un politicien ou un bureaucrate démocrate, vous voulez vous assurer que ces chèques et avantages gouvernementaux arrivent en toute sécurité dans la boîte aux lettres de ces profiteurs (ou étrangers illégaux) afin d’assurer votre élection ou votre réélection.

Ce qui nous amène au président élu, Donald Trump, et à ses efforts pour construire un cabinet et pour combler d’autres postes gouvernementaux avant son entrée en fonction, en janvier 2017.  Beaucoup de critiques ont été portées contre Donald Trump pour le choix de ses candidats du Cabinet et d’autres postes qui sembleraient les mêmes alligators carnivores et les mêmes moustiques suceurs de sang provenant du même marécage que Donald Trump a dit vouloir drainer.

Quelques notables me viennent à l’esprit, un étant l’ex-gouverneur du Massachusetts, Mitt Romney, un deuxième étant l’ancien dirigeant de Goldman Sachs, Steven Mnuchin, comme Secrétaire du Trésor et un troisième étant Elaine L. Chao comme Secrétaire aux Transports.  Bien que Mitt Romney n’ait pas encore été nommé à un poste dans le cabinet, présentement, il est, sans aucun doute, un républicain de l’establishment et un féroce critique de Donald Trump. Steven Mnuchin est un initié financier avec une histoire avec Goldman Sachs, un fabricant de films et Elaine Chao a été l’ancien Secrétaire au Travail sous George W. Bush, mais, elle est aussi l’épouse du leader de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, un clair conflit d’intérêt.  Il y a beaucoup de croisements, d’incestes et de népotisme dans le « Marécage de Washington ».

Mitt Romney est une fraude, apparemment ambitieux et dépourvu d’honneur.  Si Mitt Romney détestait tellement Donald Trump qu’il a travaillé diligemment pour voir à ce que Donald Trump n’obtienne pas la nomination républicaine et qui a travaillé contre Donald Trump pendant les élections générales, pourquoi alors obtiendrait-il une position dans le Cabinet de Donald Trump ?  Mais, plus important encore, pourquoi Donald Trump envisagerait-il même de placer Mitt Romney à un poste dans son cabinet ? Mnuchin et Chao sont juste plus « des Habitants du Marécage ».

Cela dit, en dépit de tous ces féroces alligators et de tous ces moustiques suceurs de sang dans le marécage politique, vers quel groupe Donald Trump ira-t-il pour construire un cabinet présidentiel ?

Dans un récent article, nous écrivions :

« Il doit être particulièrement évident pour quiconque avec la moitié d’un intellect que les grandes masses et les pauvres ne construisent pas ou ne dirigent rien.  Si ce n’était pas par les hommes puissants, riches, ambitieux, l’acier n’aurait pas été fabriqué des grattes-ciel, des ponts, des locomotives et des navires n’auraient pas été construits, le pétrole n’aurait pas été extrait de la terre et raffiné en essence, en mazout, en peintures, en résines et en bas nylon, et une terre largement indomptable n’aurait pas été domptée.  Si ce n’était pas de ces financiers audacieux qui ont pris des risques énormes pour financer ces entreprises, rien de cela n’aurait été possible. »

Il en va de même pour la gestion d’un gouvernement immense avec de nombreux bureaucrates et départements.  Il n’y a pas tellement de gens en Amérique qui ont l’expérience pour diriger une énorme bureaucratie gouvernementale, et encore moins le Congrès des États-Unis.  Vous ne sortez pas simplement quelqu’un de la rue pour lui demander d’être Secrétaire d’État.  Le peuple américain, lumineux, muet ou ennuyeux, élit ses représentants et ce qu’il élit est un reflet dans un grand miroir politique géant.  Mais, les présidents nomment leurs postes ministériels, sous réserve de l’avis et du consentement du Sénat des États-Unis et ils doivent s’appuyer sur le « talent » disponible.

Malheureusement, les « talents » disponibles peuvent devenir obsédés et dépendants du riche environnement du pouvoir où des milliards de dollars changent de mains en une heure, d’un environnement qui crée le « marécage » de la corruption politique.  Alors, encore une fois, qui sont ces gens qui occupent le marécage politique que tout le monde veut drainer, mais, pour des raisons différentes ?  Les alligators féroces et les moustiques suceurs de sang dans le marécage politique sont les mêmes politiciens que les gens continuent d’élire et reflètent directement ce que plus de 50% des masses veulent.

Mesdames et Messieurs, nous ne pouvons nous attendre à ce que nos politiciens soient libres de corruption si le peuple américain est lui-même corrompu, désespérément apathique ou tout simplement stupide.  Si le peuple américain est sans honneur ou sans intelligence, il est fort probable que ceux qu’ils élisent aux fonctions publiques seront également sans honneur et soumis aux tentations sans fin du pouvoir, de l’argent et du sexe, et, pas nécessairement dans cet ordre.  Il est insensé de s’attendre à ce que nos représentants soient plus parfaits que ceux qui les mettent en fonction.

Mais, une nation a encore besoin d’hommes et de femmes puissants, riches et ambitieux pour créer, financer, investir, inventer, commercialiser et construire des choses et, oui, pour diriger des bureaux gouvernementaux, locaux, étatiques et fédéraux.  L’astuce consiste à mettre leur pouvoir, leur richesse et leur ambition en échec.  Les lois seules ne peuvent pas le faire.  Seul le peuple américain honorable et soucieux de sa liberté peut le faire.  Après plus de deux siècles d’essais, nous échouons rapidement.  En conséquence, notre identité en tant que nation libre, et un peuple, et notre souveraineté sont en train de disparaître.

Peut-être que Donald Trump peut changer tout cela, mais, il appartient toujours aux gens de refléter les principes d’une nation libre et de projeter ces principes à leurs dirigeants et à leurs représentants, si le peuple comprend toujours le sens de la liberté.  Si nos parents et nos enseignants n’enseignent pas ces principes à leur progéniture en Amérique, alors, les nouvelles générations ne projetteront pas ces principes à leurs chefs et représentants.

En dernière analyse, les Américains obtiennent ce qu’ils veulent du gouvernement et ils obtiennent ce qu’ils méritent en fin de compte par leurs propres choix.  Si les gens veulent des choses « gratuites », payées par quelqu’un d’autre, alors le peuple héritera de la faiblesse individuelle et nationale, des  dettes massives et des « habitants de marécage politique et corrompu ».  Si toutefois, les gens se lassent de la faiblesse, des dettes et de la corruption, et qu’ils veulent l’honneur, l’honnêteté, l’intégrité, la force individuelle et la liberté  ils obtiendront une nation honorable, honnête, financièrement solide et libre. C’est tellement simple.

Peut-être que le 8 novembre 2016 a été un tournant, mais, nous ne retenons pas notre souffle dans l’anticipation.  Il y a juste trop d’Américains qui veulent des choses « gratuites », payées par quelqu’un d’autre et ils peuvent voter pour les puissants alligators et les moustiques suceurs de sang dans le marécage politique pour préserver ces choses « gratuites ».

Source : News With Views

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , ,



Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012



  • Musiques Chrétiennes

  • Radios Chrétiennes


Real Time Web Analytics