Politique américaine

Publié le 04 janvier, 2018 | par Equipe de Pleinsfeux

0

ENTRANT EN 2018

Par Lloyd Marcus – Le 1 janvier 2018

Avec gratitude envers Dieu et Donald Trump

Je me souviens de cette nuit douloureuse des élections de 2012.  Contre toute raison, les Américains ont choisi de donner à Barack Obama quatre autres années à la Maison Blanche.

En tant que chrétien, tout ce que je savais faire était de faire confiance à Dieu.  Je ne savais pas que la réélection de Barack Obama préparait le terrain pour le candidat à la présidentielle de longue date, Donald J. Trump.  Plus de 8 ans, l’éclat s’est évanoui en élisant le premier président noir.  Les Américains savaient que Barack Obama conduisait notre pays dans la mauvaise direction.  Nous avons inconsciemment senti la tyrannie du politiquement correct.  Barack Obama a mené la guerre des gauchistes contre le Christianisme.  L’agenda de Barack Obama était fondé sur la punition de l’Amérique d’abord.  Ainsi, les Américains étaient prêts pour un véritable changement.  Assez des promesses vides des politiciens professionnels fantaisistes.

Quand l’homme d’affaires extraordinaire, le candidat régulier Donald J. Trump a dit qu’il voulait « rendre l’Amérique grande encore une fois », Nous, le Peuple, nous nous sommes immédiatement connectés avec le décret clair et simple de Donald Trump.

Les élites politiques pensaient que Donald Trump concourant pour la présidence était hilarant.  Cela m’étonne que les soi-disant experts politiques restent perplexes quant à la victoire de Donald Trump à la Maison Blanche.  Les élites de l’establishment s’éloignent finalement du récit selon lequel Donald Trump a volé les élections par sa collusion avec la Russie ou d’autres sales tours.

Cela me dit que ces gens (les élites de l’establishment) sont à l’abri des Américains de tous les jours dans leurs tours du pouvoir de Washington.  Ce n’est qu’un bon sens que la majorité des Américains désiraient un dirigeant qui aime sa patrie et veut faire de son mieux.  Seuls les zélotes anti-américains endoctrinés par le libéralisme ont un problème avec l’agenda positif de Donald Trump pour l’Amérique.

Intentionnellement non rapporté par les faux médias, Donald Trump a utilisé sa volonté et son vrai courage pour amasser une liste substantielle de victoires pour l’Amérique dans sa première année.  Donald Trump a fait reculer les dégâts de Barack Obama malgré les Never-Trumpers et le congrès.

Je me souviens du candidat à la présidence, Ted Cruz, promettant de déplacer l’ambassade des États-Unis à Jérusalem, reconnaissant Jérusalem comme la capitale d’Israël.  Au choc et à l’horreur des ennemis d’Israël en Amérique et dans le monde entier, Donald Trump a pris la baguette de Ted Cruz, décidant de déplacer l’ambassade des États-Unis à Jérusalem.

Dieu a dit qu’Il bénira ceux qui bénissent Israël et maudira ceux qui maudissent Israël. (Genèse 12:3)  Merci, président Donald Trump.

Remarquablement, Trump remplit les promesses de sa campagne, en dépit des faux médias dominants sur les ondes avec des distorsions, des effets négatifs et des mensonges sur tout ce que Donald Trump dit et fait.

Donald Trump réussissant à obtenir ses réductions d’impôts par le biais du congrès a déclenché un boom économique sans précédent pour Nous, le Peuple. Voyez-vous le modèle ?  Heureusement, contrairement à la plupart des gens en faveur des politiciens, Donald Trump continue à ne pas donner un derrière de rat sur ce que les faux médias, les démocrates, la gauche américaine et les élites de l’establishment pensent ou disent de lui.

En passant, je tiens à remercier la gauche américaine d’avoir poussé Donald Trump plus loin vers le conservatisme.  Donald Trump n’est pas idéologique, ne se considérant pas comme un libéral ou un conservateur.  Mais, quand Donald Trump a vu la réaction vitriolique des gauchistes parce qu’il faisait quelque chose de bon pour l’Amérique, cela lui a ouvert les yeux, en le poussant plus loin de nos côtés.

De manière méprisable, les gauchistes pervers ont cherché à marquer faussement les partisans de Donald Trump comme des suprématistes blancs haineux.  Nous, les partisans de Donald Trump, sommes des Américains qui travaillent fort et qui aiment notre pays et désirent le meilleur pour tous les Américains, sans distinction de race, de couleur ou de croyance.  Je suis un noir, fier et reconnaissant d’être américain.  J’ai même écrit et enregistré la chanson, « Le Train de Trump ».

Malgré le fait que les quotidiens gauchistes américains lancent toutes les armes de leur arsenal contre Donald Trump, il reste concentré sur le démantèlement de l’héritage de punition de l’Amérique de Barack Obama.  Merci, chers chrétiens, pour vos prières.

Je ne crois pas qu’un autre candidat présidentiel républicain de 2016 aurait pu supporter ou égaler la liste remarquable des libertés restaurées par Donald Trump dans sa première année.

En 2018, je suis très reconnaissant envers Dieu que Donald J. Trump soit à la Maison Blanche.  En novembre dernier, nous avons esquivé une grosse balle. Hillary Clinton aurait marqué la fin de l’Amérique telle que nous la connaissons car le Seigneur sait dans combien de temps.

De la même manière que la gauche américaine a exploité la couleur de la peau de Barack Obama, en l’utilisant comme une matraque contre quiconque s’opposait à Barack Obama se comportant comme notre roi dictatorial, les gauchistes auraient utilisé le genre d’Hillary Clinton.

La reine Hillary a appuyé les meurtres massifs des enfants à naître.  Hillary a défendu la pratique horriblement mauvaise des avortements à la naissance partielle.  L’avortement à la naissance partielle est l’avortement délivrant tout le corps du bébé, sauf pour la tête.  L’avorteur enfonce alors des ciseaux dans la tête du bébé à terme plein pour le tuer.

Hillary aurait triplé les persécutions des chrétiens de Barack Obama.  Hillary aurait utilisé dictatorialement le gouvernement pour entasser diverses formes de déviance sexuelle dans la gorge des Américains ordinaires.  Hillary aurait célébré la dépendance paresseuse sur le grand gouvernement comme la nouvelle normale américaine.  Comme je l’ai dit, quiconque osait s’opposer à Hillary infectant les Américains avec le virus socialiste/progressiste de la gauche aurait été éliminé ; Les gangs de haute technologie lynchés ou jetés en prison.

En substance, Barack Obama considérait la Constitution des États-Unis comme du papier hygiénique ; En outrepassant un bon nombre de nos libertés  constitutionnelles et divines.  Donald Trump a radicalement mis un frein à la transformation de Barack Obama en une nation socialiste, progressiste et anti-chrétienne.  Et, pour cela, je suis extrêmement reconnaissant envers Dieu et Donald Trump.

Mary et moi-même passerons une grande partie de 2018 à voyager dans l’Amérique, en luttant pour garder les républicains au contrôle de la Chambre et du Sénat, ce qui aidera Donald Trump à renverser les crimes de Barack Obama contre nous.  Si nous restons fermes dans notre soutien pour Donald Trump, ensemble, nous rendrons notre pays encore meilleur.  En citant la chanson à succès des Pointer Sisters, « Je suis tellement excité ! »

Source : News With Views  

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , ,



Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics