Santé FIABILITÉ DES VACCINS

Publié le 14 juin, 2017 | par Equipe de Pleinsfeux

0

FIABILITÉ DES VACCINS

On ne peut faire confiance aux Grandes Compagnies Pharmaceutiques NI aux Centres de Contrôles et de Prévention des Maladies quand il s’agit de vacciner.

Par Dr. Gary G. Kohls – Le 19 mai 2017

Le 9 mai 2017, le Duluth News-Tribune a re-publié, sur sa page d’opinions et autre vue, un éditorial publié précédemment dans The Free Press de Mankato, MN.  Le titre du Duluth News-Tribune était « Ne rien apprendre de nos   erreurs » et le titre de The Free Press était « Craindre la peur des vaccinations dans le Minnesota ».

La semaine dernière également, un lecteur de Duluth Reader de Tower, MN, a écrit une lettre à l’éditeur qui critiquait un de mes articles, Devoir d’Avertir, qui pourrait et devrait compromettre la confiance que les gens ont dans l’industrie des vaccins, et des cliniques et des médecins qui suivent le soi-disant  « consensus scientifique » sur les mandats de vaccinations des CDC, de la FDA et du AAP (et vraisemblablement pour l’institution rapide des 271 nouveaux vaccins qui se trouvent dans le pipeline des Grandes Pharmaceutiques dans le programme déjà surchargé des vaccinations des CDC).

Les deux articles ont mentionné le cas de Andrew Wakefield et sa douzaine de coauteurs qui ont rapporté leurs évaluations sur une série de 12 enfants autistes sévèrement handicapés qui étaient tous également chroniquement malades, souffrant de douleurs abdominales sévères et de diarrhées chroniques que les parents avaient amenés à l’équipe pour leurs évaluations.  Les parents savaient que leur enfant s’étaient développés normalement avant les vaccinations contre la Rougeole, les Oreillons et la Rubéole, et après les inoculations, ils s’étaient détériorés neuro-développementalement et gastro-intestinalement.

Andrew Wakefield, un gastro-entérologue, et son équipe ont effectué diverses études, y compris des coloscopies et des biopsies, sur les enfants très malades. Les tests viraux effectués ont montré que l’entéropathie virale était causée par une souche de la rougeole identique à celle du vaccin contre la Rougeole, les Oreillons et la Rubéole.

Donc, la conclusion qui ne pouvait pas être évitée, était que les troubles intestinaux chez les enfants blessés par un vaccin étaient en fait une maladie iatrogène (causée par le médecin ou le traitement) qui a été causée par l’injection du vaccin contre la Rougeole, les Oreillons et la Rubéole.  Ce n’était pas une grande étape pour conclure également que le trouble de l’autisme accompagnant était également iatrogène.

Pour une multinationale puissante comme Glaxo (et leurs actionnaires), c’était une conclusion intolérable et il fallait faire quelque chose pour essayer de discréditer les résultats et les auteurs.  Les menaces pour la majeure partie de l’équipe ont réussi à les désavouer, à l’exception d’Andrew Wakefield et d’une autre personne (qui furent plus tard totalement absoutes de toute motivation ultérieure).

L’article était également une conclusion intolérable pour les hôpitaux, les cliniques, les médecins et les infirmières dans l’ensemble du Service National de Santé (et les systèmes de santé dans le monde) qui avaient été endoctrinés avec l’idée que tous les vaccins étaient sûrs et efficaces.  En raison de leur endoctrinement, ils ont administré de façon complaisante des quantités de plus en plus grandes de toutes les sortes de vaccins, en supposant que les garanties répétées des Grandes Pharmaceutiques étaient vraies que les vaccinations n’étaient pas la cause de l’autisme.

L’article élégant que Andrew Wakefield et ses collègues ont publié dans The Lancet, en 1998, avait fait l’objet d’une révision approfondie avant publication, mais, les lecteurs ont tiré la conclusion appropriée et savaient maintenant avec certitude que leurs craintes concernant les dangers du programme de vaccination du Service National de Santé étaient exactes.  Donc, la confiance du public dans les Grandes Pharmaceutiques avait été mal placée, et il y a eu un contrecoup contre le produit de Glaxo.

Je vais raccourcir l’histoire et permettre au lecteur d’accéder à une puissante vidéo avec le Dr Andrew Wakefield lui-même.

Ici le Dr Andrew vidéo en anglais (complet)

Ici une vidéo sous-titré en français (4 minutes)

Et, vous commencerez à douter aussi des Centres de Contrôle et de Protection des Maladies et de Paul Offit en ce qui concerne la politique des vaccinations, car ils ont menti effrontément dans leur campagne de dénigrement d’Andrew Wakefield qui faisait partie d’une conspiration massive entre GlaxoSmithKline et le journaliste jaune Brian Deer du Sunday Times de Rupert Murdoch, qui a détruit avec succès la réputation d’un médecin aimé et honorable.  Andrew Wakefield s’est exilé aux États-Unis.  Un bref résumé de l’histoire est à :

Leadership & Longevity 2015 – Dr. Andrew Wakefield ( article en anglais)

Par ailleurs, le Mankato Free Press (l’auteur de l’article de Duluth News Tribune « Autre Vue ») était autrefois la propriété totale de Dow Jones, une filiale en propriété exclusive de News Corp de Rupert Murdoch, qui possède également Fox News pro-corporations et le Wall Street Journal pro-corporations, qui sont très doux avec les sociétés des Grandes Pharmaceutiques, le secteur d’investissements le plus rentable de l’histoire du monde.  Le fils de Rupert Murdoch, James, incidemment, était sur le conseil d’administration de Glaxo au moment de la conspiration effroyable contre Andrew Wakefield et la famille Murdoch a de solides liens familiaux et commerciaux avec Glaxo.  Le Wall Street Journal a été aussi coupable de fabriquer la fausse histoire contre Andrew Wakefield, ainsi que tous les principaux médias, sans parler de NPR, PBS et de Duluth News-Tribune.

Donc, plutôt que d’essayer de justifier mes articles sceptiques périodiques contre les vaccins, argument par argument, je vais simplement laisser les lecteurs qui s’intéressent réellement à la vérité sur la question des vaccins (qui menace gravement la santé de nos enfants et des adultes) de faire leurs devoirs eux-mêmes en lisant des documents.

Quiconque choisit de ne pas lire les documents n’a pas le droit de rejeter la thèse selon laquelle les vaccins sont intrinsèquement dangereux, en particulier avec les cocktails qui ont été injectés chez des enfants innocents au cours des 3 dernières décennies.

Source : Global Research 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , ,



Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics