Élection américaine FRAUDES ÉLECTORALES

Publié le 24 mars, 2017 | par Equipe de Pleinsfeux

0

FRAUDES ÉLECTORALES

Par Devvy – Le 20 février 2017

Comment peuvent-ils vendre des fraudes électorales comme des élections légitimes totales ?

« Il y a en Italie un pouvoir que nous mentionnons rarement dans cette Chambre … Je veux parler des sociétés secrètes … Il est inutile de nier, car il est impossible de dissimuler qu’une grande partie de l’Europe, toute l’Italie et la France, et une grande partie de l’Allemagne, pour ne rien dire des autres pays, est couverte d’un réseau de ces sociétés secrètes, tout comme la surface de la terre est maintenant couverte de chemins de fer. » (Benjamin Disraeli, à la Chambre des Communes de la Grande-Bretagne, le 14 juillet 1856)

Les lecteurs réguliers de mes colonnes depuis des décennies savent que j’ai écrit sur les fraudes électorales depuis 1993.  En tant que victime de ces fraudes quand je me suis présentée au Congrès en 1996, je sais très bien comment ceux qui dirigent « notre » gouvernement de l’arrière-scène tirent les ficelles tous les deux ans.

Vous souvenez-vous du film, Théorie de la Conspiration, avec Mel Gibson ?  Il a continué à essayer d’expliquer à Julia Roberts qui « ils » étaient sans y arriver correctement et en parlant des sociétés secrètes qui ne sont plus aussi secrètes ; Comme les traitres du Conseil des Relations Étrangères et de la Commission Trilatérale pour n’en nommer que deux des plus puissants.  Ces deux sont mes colonnes et un troisième qui les énumère tous : La Chambre Qui Construit le Mal.  Ces trois colonnes sont essentielles à la compréhension de « qui » est derrière le rideau et de qui « ils » ont maintenant leurs regards tournés à la droite du président Donald Trump.

Un autre livre à lire est : L’équipe secrète : La CIA et ses alliés en contrôle des États-Unis et du Monde, par le regretté L. Fletcher Prouty, un véritable grand Américain.  L. Fletcher Prouty (1917-2001), colonel à la retraite des Forces Aériennes des États-Unis, a été le chef des opérations spéciales pour les chefs d’état-major interarmées pendant les années Kennedy.  Militaire pour les activités clandestines de la CIA,  le lieutenant-colonel Prouty était l’ombre de Mr X dans le film JFK d’Oliver Stone.

Enfin, après toutes ces décennies, le président nouvellement assermenté Donald Trump a déclenché une tempête galactique contre les laquais des médias dans ce pays qui font toujours appel au « gouvernement obscur ».  Naturellement, quiconque expose les méchants ennemis voulant détruire cette république constitutionnelle est giflé au visage avec toutes les étiquettes usées.

« 1987 : Le procureur général des États-Unis de l’époque, William French Smith, a averti au sujet d’un officier de la marine d’un rang assez faible nommé Oliver North.  Selon Smith, le lieutenant-colonel Oliver North a directement aidé à élaborer un plan, en 1984, pour imposer la loi martiale aux États-Unis en cas d’urgence.  Ce plan secret suspendrait la Constitution des États-Unis et confierait le contrôle du gouvernement à une agence peu connue à ce moment-là : La FEMA.  Ce plan désignerait des commandants militaires pour diriger les gouvernements locaux des états.  Ce plan aurait été déclenché par une dissension interne violente et répandue sagement, un désaccord avec les politiques gouvernementales ou une opposition nationale à toute invasion militaire américaine à l’étranger.  C’est essentiellement une suspension complète et totale de la Constitution américaine et de la Charte des Droits. »

« Les enquêteurs qui ont découvert ce plan estiment qu’entre 1983 et 1986, le bureau de North était le « centre du commandement central » de cette structure secrète informelle qui impliquait plus que la vente illégale d’armes à l’Iran et le financement illégal de la guerre clandestine au Nicaragua sous le président Ronald Reagan, les « soldats » de l’armée ont été choqués en disant qu’à l’époque, aucun lieutenant-colonel ne recevrait jamais le type de puissance que North avait à l’intérieur de cette structure secrète.  Certains ont même comparé cette opération comme étrangement similaire à celle décrite dans le film, Clear and Present Danger, mettant en vedette Harrison Ford (1994). »

« North n’était pas seul dans cette structure secrète.  D’autres ont inclus les conseillers les plus proches de Ronald Reagan : Le procureur général des États-Unis, Edwin Meese, le directeur de la CIA, William Casey, et le conseiller en sécurité nationale, William Clark.  Les enquêteurs du Congrès à l’époque étaient choqués par la mesure avec laquelle cette structure et cette planification secrète avaient progressées.  Arthur Liman, qui était l’avocat en chef du comité Iran-Contre du Sénat, a déclaré dans un mémoire que Oliver North était au centre de ce qu’il appelait un « gouvernement secret au sein d’un gouvernement ».  Avant ces audiences, une décision politique prise au plus haut niveau pendant le scandale Iran-Contra « … avait révélé tout le gouvernement secret au sein d’un gouvernement, opéré à partir du Bureau exécutif par un lieutenant-colonel avec sa propre armée, l’armée de l’air, les agents diplomatiques, les agents du renseignement et capacités des crédits ».

Au fil des ans, de nombreuses personnes ont été poursuivies avec succès pour fraudes électorales.  Nous savons que toutes les formes de machines à voter électroniques et les scanners sont facilement piratés sur le site et préprogrammés à distance.  J’ai couvert cela avec des détails minutieux dans ma multitude de colonnes.

La perception est tout et c’est comme ça qu’ils « s’en tirent » en vendant les fraudes électorales à la population américaine comme des élections légitimes  totales.  Les fraudes électorales sont censées garder les constitutionnalistes comme les vôtres vraiment hors du bureau.  Lors de la récente élection, le Dr Kelli Ward s’est heurté à un des pires politiciens les plus corrompus de tout Washington, John ‘Juan’ Mc Cain.  Malgré tout le fumier provenant de MSM, Mc Cain n’est pas tellement aimé en Arizona en raison de son soutien sans faille aux étrangers illégaux.  Le vote présumé plaçait Juan sur le dessus 51.7% contre 39.2%.

Si seulement le Dr Ward avait payé pour un recomptage complet à la main et une vérification des votes, je crois absolument que le résultat aurait été différent. Je crois également que ceci montrerait combien d’étrangers illégaux en Arizona ont voté dans ces primaires.  Alors que le nombre final de Mc Cain aurait glissé un peu, la perception est que les gens de l’Arizona approuvaient son dossier de vote sur les questions.

Paul « Rat » Ryan n’aurait pas du gagner ses primaires l’année dernière, non plus.  Son challenger, Paul Nehlin, a concouru férocement contre Ryan qui est très détesté par un nombre important de conservateurs républicains dans son district ainsi que dans tout le pays, pour une bonne raison.  Paul Ryan est devenu effrayé dans les derniers jours avant les élections des primaires.  Le 4 aout 2016 : « Le président de la Chambre est en train de s’effondrer parmi les électeurs, ici, sous le contrôle du challenger républicain Paul Nehlen, si mal que Ryan refuse de comparaître même sur Fox News Canal. »

Pourtant, arrive la nuit des primaires, et, miraculeusement, le prétendu compte final des votes était de 84 contre 15.  J’ai failli m’étouffer quand j’ai vu ce résultat.  La perception est que même si Ryan pissait dans son pantalon une semaine avant les primaires, les électeurs de son district approuvaient de façon écrasante cet ouvrier anti-américain, enregistre ce vote anti-Constitution.  Rat Ryan supportait le tueur des ouvriers et de la souveraineté, le Partenariat Trans-Pacifique.  Nehlin s’y opposait.

Lors de la nuit des primaires dans ma course pour la Chambre des États-Unis, 26 mars 1996, en dépit d’être derrière par seulement 5-7 points de pourcentage (scrutin interne) derrière le Représentant Waffle Wally Herger, deux semaines avant les primaires et aucun scandale, ma course a été appelée une minute après la clôture des scrutins et aucun vote compté : 86-14 en faveur de Herger.  La Secte de l’État a cessé de compter vers 6:00.  Les chiffres n’ont jamais vraiment changé.  De plus, dans le plus grand comté du district, je suis allée voter et mon nom n’était même pas sur le bulletin de vote !  Nous avons dû écrire en mon nom.  J’étais choquée ; Je ne pouvais rien faire.

Vérifiez ces gagnants/perdants cette nuit-là (le 26 mars 1996 principalement) : 85-15, 81-18, 85-15, 81-18, 85-15, 86-14, 87-13, 81-18 et 81-14, ce qui était ma course.  Tels étaient les résultats pour quelques titulaires contre les challengers pour la Chambre des États-Unis à travers la Californie.  Tous les titulaires, y compris Herger, ont tous voté pour l’ALENA.  Tous les challengers, y compris moi, étaient opposés à cet « accord » anticonstitutionnel et destructeur.  Vous demandez-vous pourquoi nous avons tous perdu ?

Ces sièges de la Chambre étaient dispersés partout dans la Californie.  Sauf si vous regardez spécifiquement une course particulière, dans un état de la taille de la Californie ou du Texas, les gens ne mettent pas ensemble le modèle, mais, il est certain qu’il est là.  Herger était un petit camarade de bas niveau du partisan de l’ALENA, Newt Gingrich (l’ALENA n’aurait jamais passé sans Gingrich et Rush Limbaugh), que les électeurs voulaient faire disparaître.

La perception que j’avais dans ma course était que les électeurs dans cette région approuvaient d’une manière écrasante le dossier de vote de Herger, ce qui était totalement faux.  Mon soutien était ferme et répandu.  Le matin après les primaires, une femme a appelé mon bureau pour me dire qu’elle travaillait dans une circonscription dans un petit comté.  Quand elle est venue dans la nuit des primaires, elle avait observé des bulletins de vote répartis sur toute la table au lieu de les avoir dans des boîtes scellées, ce qui est la loi.  On lui a dit de s’occuper de ses propres affaires et de retourner au travail.  Bien que ma course ait été terminée à 20:01, dans le deuxième plus grand comté du district, le bureau du greffier du comté n’a obtenu les bulletins de vote que quelques heures plus tard.

Le Secrétaire d’État républicain a refusé de regarder mon cas après que j’ai déposé une plainte officielle.  Mon nom n’était pas sur les bulletins de votes dans le comté de Butte, en violation avec la loi de l’état au sujet des bulletins de vote, les bulletins de votes avaient été sortis des boîtes sécurisées et il s’en balançait totalement.  Je n’avais pas l’argent à l’époque pour poursuivre.  C’est à ce moment-là que j’ai quitté le Parti Républicain et que je ne fais plus partie d’aucun parti depuis ce temps.

BTW : J’ai concouru pour abolir la « réserve fédérale » inconstitutionnelle, pour nous sortir de l’Organisation des Nations Unies pour nous empêcher d’être aspirés dans un gouvernement mondial, sans aucun commerce « libre » et pour abolir les cabinets anticonstitutionnels comme le Département fédéral de l’Education.  C’est pour ça que j’ai perdu par un glissement de terrain.  La perception étant que les électeurs ont rejeté de façon écrasante mon message.  Ce n’était tout simplement pas le cas.

La seule façon que nous puissions obtenir des comptes précis des votes est de supprimer toutes les formes de votes électroniques et de comptage (scanning). Non aux votes sur Internet, il faut renverser la loi électorale de 1993 et vérifier les bulletins de vote des absents ; ce sont tous des occasions de fraudes.  Il faut des bulletins de votes sur papier comptés à la main devant le public.  C’est la seule façon de nettoyer nos élections.

Le président Donald Trump est justifié d’ouvrir une enquête sur les fraudes électorales.  Il devrait rassembler des personnes qui sont des experts en technologie qui savent comment c’est fait et les individus qui sont devenus des experts dans les fraudes massives perpétrées contre la population, tout simplement parce que nous sommes des victimes, ont fait des années et même des décennies de recherches.

Pence a été invité à diriger une commission sur cette question vitale mais, à moins que le président Donald Trump n’invite des officiels non élus, je ne crois pas qu’il va arriver à obtenir la vérité et les mesures qui doivent être prises pour nettoyer, ce qui signifie purger les listes électorales, ce que j’ai écrit à plusieurs reprises, mais je pense que çà ne se produira pas.  Près de 2 millions de non-citoyens hispaniques se sont inscrits illégalement pour voter.  Ces mêmes étrangers illégaux devraient être ramassés et expulsés.

Je suppose que nous allons voir ce qui se passe, mais si le désordre dans nos élections n’est pas nettoyé en janvier 2018, nous verrons la même fraude encore une fois parce que l’année prochaine (février) commence les primaires pour le Congrès.  Si vous n’avez pas évincé le titulaire dans les primaires, vous vous retrouvez avec le même escroc revenant à Washington.

REGARDEZ : Un discours que j’ai prononcé sur les fraudes électorales en Californie avant mon départ de l’état en 2006.  Vous serez choqué et malade.  La précision avec laquelle les fraudes électorales sont camouflées est encore plus avancée maintenant.

Source : News With Views

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , , , , ,



Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics