Israël ISRAËL VA-T-IL UN JOUR TROUVER LA PAIX

Publié le 29 juin, 2017 | par Equipe de Pleinsfeux

0

ISRAËL VA-T-IL UN JOUR TROUVER LA PAIX ?

Par J.L Robb – Le 18 mai 2017

Ceci a été le rêve de la plupart des présidents américains depuis la renaissance d’Israël en tant que pays, il y a 69 ans, d’apporter la paix entre Israël et la Palestine.  La plupart des présidents américains ont échoué malheureusement.

Grâce à la Déclaration de Balfour et au travail des chrétiens du monde entier, le 14 mai 1948, Israël a réussi à renaître en tant que pays indépendant.  Les chrétiens qui, quelques cent ans auparavant, ont détesté les Juifs, ont commencé à se rendre compte que si les Juifs étaient le peuple choisi comme l’indiquait la Bible, les chrétiens devaient être embarqués.  Dieu mettrait Sa justice sur le peuple juif et n’aurait pas besoin des chrétiens pour l’aider.  Nous avons aidé de toute façon par les Croisades, l’Inquisition et l’Holocauste.

Enfin, les chrétiens commencèrent à comprendre que si le Peuple Juif, il y a 2000 ans, n’avait pas insisté sur la mort de Jésus, alors, Jésus ne serait pas le Messie. Sa mort aux mains de ceux qu’Il était venu sauver avait été prédite des milliers d’années avant l’événement réel.

En mai 1948, de Tel Aviv, puisque Jérusalem ne faisait pas partie de l’accord, le Premier Ministre d’Israël, David Ben-Gourion, l’a déclaré dans son discours :

« La terre d’Israël était le lieu de naissance du peuple juif.  Ici, leur identité spirituelle, religieuse et politique a été façonnée.  Ici, ils ont d’abord été un état, ils ont créé des valeurs culturelles de portée nationale et universelle, et ils ont donné au monde le Livre des Livres éternel.  Après avoir été exilés par la force de leurs terres, les gens ont gardé leur foi pendant toute leur dispersion et n’ont jamais cessé de prier, et espérer leur retour, et la restauration de leur liberté politique. »

Mais, Jérusalem, la ville de David et la capitale de l’ancien Israël, ne faisait pas partie de l’entente.  Le président Donald Trump, le faiseur d’ententes, peut-il accomplir ce qui est apparemment impossible ?

« Au cours de ma vie, j’ai toujours entendu dire que peut-être l’accord la plus difficile à faire est l’accord entre les Israéliens et les Palestiniens.  Voyons si nous pouvons prouver le contraire. »   (Président Donald J. Trump)

Comme d’autres présidents des États-Unis avant lui, la quête de la paix en Israël a été quelque peu insaisissable.  Leurs traités de paix ont une histoire de la tolérance israélienne à l’égard des incursions multiples et des attaques de roquettes des Palestiniens.  Les descendants d’Ismaël et les descendants d’Isaac se battent depuis longtemps.

Lors de la première visite à l’étranger du président Donald Trump, il sera en Israël le 22 mai 2017.  Le président Barack Obama l’a fait en Israël après quatre ans ; Mais, le président Donald Trump laisse savoir à son grand allié que les États-Unis, une fois de plus, sont de retour.

Le président Donald Trump commence sa tournée religieuse en visite en Arabie Saoudite, en Israël et au Vatican.  Visiter la Maison de Saud et, ensuite, Israël, est logique selon les stratèges, du moins dans le monde des traités de paix d’Israël.

Si le président Donald Trump, qui ne dit jamais jamais, devait gérer un traité de paix entre Israël et les Palestiniens, ce serait un premier succès, s’il réussit.  Ce serait aussi une énorme plume au chapeau de Donald Trump.  Le mot clé est réussite.

En 1978, le président Jimmy Carter a réussi à négocier l’Accord de Camp David.  Dans ce traité de paix, les voisins arabes d’Israël ont accepté de cesser d’attaquer Israël si Israël retournait les terres arabes qu’ils avaient capturées dans l’attaque arabe précédente, y compris Jérusalem.  La guerre israélo-arabe s’est produite il y a cinquante ans.  En 1979, la Révolution Islamique a été introduite et l’Islamisme a été différent depuis.  Jimmy Carter était un président d’un seul terme.

Ensuite, il y a l’Accord d’Oslo de 1993, sous le président Clinton.  Dans ce traité de paix, Israël devait de nouveau retourner des terres, qui étaient appelées un  « butin de guerre », et les terres arabes laisseraient Israël en paix.  Il y a eu des milliers d’incursions palestiniennes et des attaques de roquettes dans le cadre de ce traité.

Les Palestiniens ont eu de nombreuses possibilités pour un accord de paix avec Israël, mais la paix est difficile lorsque les Palestiniens refusent de reconnaître Israël comme un pays avec lequel ils feraient la paix.  C’est intéressant, car dans le monde réel, la Palestine n’a jamais été un état dans l’histoire, n’a jamais été un pays ou n’a jamais eu de capitale, bien qu’ils prétendent que Jérusalem est leur capitale de … quelque chose.

Si le président Donald Trump peut tisser un véritable accord de paix entre les Israéliens et les Palestiniens, un accord sans incursion, sans attaque de roquettes, sans attaque avec des voitures et sans attaque pour battre les Juifs, alors, il sera la Mère de tous les Marchands de Paix.

Alors que Donald Trump faisait campagne et que tout le monde semblait croire qu’il perdrait ses élections, il a fait campagne pour le déplacement de la capitale reconnue d’Israël de Tel Aviv vers Jérusalem.  Ce serait une première très controversée.  Tandis que Donald Trump est un fabricant d’accords, ce serait un briseur d’accords.

Le 24 avril 2017, Donald Trump, qui a été qualifié d’antisémite tout au long de sa campagne, avait ceci à dire pour la Journée du Souvenir de l’Holocauste.

« Pendant le Yom Hashoah, nous regardons le chapitre le plus sombre de l’histoire humaine.  Nous pleurons, nous nous rappelons, nous prions, et nous nous engageons : Jamais plus.  Je le dis, plus jamais. »

« L’esprit ne peut pas comprendre la douleur, l’horreur et la perte.  Six millions de Juifs, les deux tiers des Juifs en Europe, assassinés par le génocide nazi.  Ils ont été assassinés par un mal que les mots ne peuvent pas décrire, et que le cœur humain ne peut pas supporter. »

« Si vous le faites, ce n’est pas un rêve qu’Israël est une nation formidable qui a ressuscité du désert. »

« Nous ne pouvons pas laisser cela être jamais pensé. »

La plupart des Arabes ne croient pas que Jérusalem ait déjà été la capitale d’Israël, que l’Holocauste n’a jamais eu lieu, et que le Dieu Juif est en réalité Allah.  Dans la version coranique, Muhammad remplace Jésus en tant que sauveur ; Bien qu’ils proclament « croire en Jésus ».

Donald Trump réussira-t-il un accord satisfaisant pour les Palestiniens et les Israéliens ?  Mettra-t-il en place un traité de paix qui semble avoir réussi ?  Va-t-il aller jusqu’où d’autres ont échoué ?

Probablement pas.

Il y a deux semaines, le groupe terroriste palestinien qui aide à diriger le territoire palestinien, le Hamas, a laissé tomber son appel à la destruction d’Israël.

Aucune paix réussie jusqu’à la fin de la bataille d’Armageddon n’est également prédite.  Si les Israélites rebelles avaient finalement accepté leur Messie, les choses seraient bien différentes.  Mais, ce n’est pas dans le jeu magnifique de Dieu.  C’est pourquoi les 144.000 témoins ont été prédits.

Source :  Omega Letter 

Traduit par PLEINSFUX.ORG

Mots clés: , , , , , , ,



Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics