Communications / Médias

Publié le 27 avril, 2017 | par Equipe de Pleinsfeux

0

LA VÉRITÉ N’EST PAS EN EUX

Quand j’étais journaliste, les journalistes avec lesquels j’ai travaillé étaient un groupe sceptique et controversé.  Ils ne prenaient la parole de personne pour rien, et peu importe ce que le public leur disait, ils vérifiaient si c’était vrai.  Si quelqu’un leur disait que le ciel était bleu, vous pouvez être sûr que quelqu’un dans les médias allait dire qu’il était « vert !

Par Lee Duigon – Le 30 mars 2017

Mais, il s’agissait de nouvelles locales, loin du New York Times, dont l’homme à Moscou, Walter Duranty, a passé les années 1930 à dévoiler des contes de fées roses sur le paradis ouvrier présidé par son héros, Josef Staline : Et a également remporté un Prix Pulitzer.  Même à l’époque, la vérité n’était pas une priorité pour les Gros Nez des Médias.  Mais, c’était une grande priorité pour les locaux.

La semaine dernière, Associated Press a publié de nouvelles directives pour inciter les écrivains à « éviter de faire des références dans les nouvelles qui suggèrent qu’il n’existe que deux sexes dans la race humaine » et ne jamais utiliser les mots « soit » ou « les deux » lors de leurs écritures sur les sexes.

Et, tout le monde a grimpé joyeusement à bord de l’express des transgenres, et nulle part on n’a entendu un mot décourageant.

Qu’est-il arrivé à tout le scepticisme ?  À tout le moins, c’est un sujet très controversé.  Où se trouve la dissidence ?  Je ne sais pas combien de journalistes et d’éditeurs sont employés par les Gros Nez des médias, mais, ce doit être des milliers, et ils sont tous réduits au silence et personne n’ose poser une question. Depuis quand les journalistes n’ont rien à dire, sauf « Oui, maître » ?

Observez comment servilement, et avec quelle uniformité effrayante, ils font la queue.  Et, ce n’est pas seulement pour les Gros Nez des médias d’Amérique. Dans un article récent du Daily Mail de la Grande-Bretagne, l’écrivain a révélé l’histoire d’un « homme » en Ohio, c’est-à-dire une femme intensément perturbée qui dit être un homme, « donnant naissance à sa propre fille ». L’article se compose d’une écriture qui n’a pas un seul iota de vérité : « Un homme qui est né femme … et qui avait toujours ses organes reproducteurs féminins ».

C’est censé être la fonction des médias d’informations de nous donner des informations.  Aujourd’hui, ils ne nous donnent que des mensonges et de la folie. Pourquoi ?

Allez dans votre Bible, à Jean 8:40-47.  Jésus, se rendant compte que les Pharisiens avec lesquels Il parlait, refusaient de le croire malgré les miraculeuses œuvres de guérison qu’Il faisait, que tout le monde pouvait voir, malgré le témoignage de Jean-Baptiste, malgré le témoignage des anciens prophètes qui ont écrit à son sujet, conclut que ces hommes sont spirituellement attachés aux mensonges.

« Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père.  Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui… Celui qui est de Dieu écoute les paroles de Dieu ; Vous n’écoutez pas, parce que vous n’êtes pas de Dieu. »

Ces mensonges sont des armes dans une guerre spirituelle menée par Satan contre la race humaine.  Peu importe que la plupart, sinon tous, que les fournisseurs des mensonges ne croient pas au diable : L’ancien archange est en mode rebelle, et il les regarde accomplir sa rébellion contre l’ordre créé par Dieu.  « Si nous pouvons renverser ce scénario homme/femme qu’Il a créé par l’homme lui-même, alors, nous aurons prouvé qu’il n’y a pas de Dieu !  Et puis, on peut vraiment faire les choses ! »

Ce qui peut sembler être juste une affirmation idiote selon laquelle tous ces sexes supplémentaires flottent dans les environs, alors que tout le monde sait qu’il n’y en a que deux, c’est plus que cela.  Que se passe-t-il lorsque les gens ont appris à avoir peur de dire la vérité ?  Quand au moins ils apportent les mensonges aux lèvres, parce qu’ils ne veulent pas être appelés « biggit, biggit, biggit » ou « trans-phobe » ?  Quand cela devient tellement plus facile, tellement moins gênant, à renoncer à tout cela, quel que soit le coût de l’intégrité ou du respect de soi ?

Je ne pense pas vouloir voir ce qui se passe alors : Et que Dieu Lui-même nous défende de tout cela.

J’ai discuté de ces sujets, et d’autres, sur mon blog, LeeDuigon, tout au long de la semaine.  Veuillez vous arrêter et lire !  Il suffit d’un seul clic pour y arriver.

Source : News With Views

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , ,



Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics