Publié le 06 juillet, 2012 | par Pleins Feux

L’Alliance Impie : Chrétienté et Nouvel Ordre Mondial 2 PARTIE

Par Eric Jewell

La première partie de cet article faisait généralement mention des relations existant entre les leaders évangéliques de cette nation-ci, le révérend Sun Myung Moon et les agences de renseignement des États-Unis en tant que surprenante association. Cette deuxième partie essaiera d’aller plus en profondeur dans la composition de ces organisations, et de quelle manière elles œuvrent ensemble. Chaque tentative de documenter les affirmations, énoncés et faits établis ici ont été faites de façon à n’accuser ni attaquer injustement l’intégrité de ceux y étant mentionnés. Mais, à toute fin pratique, si une telle alliance impie existe, il y a diverses vérités qui ne viendront probablement jamais en surface et à la lumière du jour afin d’être exposées et examinées. Nous fonctionnerons donc avec ce qui peut être vérifié au moyen de sources raisonnables.

Étonnamment, la plupart de ces organisations sont presque entièrement composées des mêmes individus. Le Réseau de diffusion Trinité, le Réseau chrétien de Diffusion et la majorité des leaders et pasteurs évangéliques sous ce feu de rampe électronique unique sont aussi directement associés à ces groupes, ou l’ont été par le passé. La vaste majorité de ces hommes ont passé des décennies à faire des incursions dans les groupements politiques de même nature.

La question à se poser est :  » Que font-ils ?  » Où ces  » hommes attachés à l’argent de Moon  » conduisent-ils le troupeau dont ils disent que Dieu leur a donné la charge ? Est-il malencontreux de poser de telles questions, de scruter leur implication politique avec Moon ? Nous ne le croyons pas. En fait, nous pensons que c’est même impératif.

Nous avons déjà démontré que certains évangélistes ont admis sans broncher être commandités par Moon, comme Jerry Falwell, par exemple. Il semble que la plupart croyait pouvoir balayer la poussière sous le tapis. Est-ce que leur but ultime, visant à mener la droite religieuse aveuglément et volontairement vers le Nouvel Ordre Mondial, est acclamé ouvertement par les prédicateurs comme par les présidents ?

Billy Graham

En 1992, à l’émission radiophonique de Graham diffusée à travers les États-Unis, Embrace America 2000, après que Bush sr eut lancé son infamant message sur le Nouvel Ordre Mondial, le révérend Billy Graham a dit que nous devrions  » adopter  » ce  » Nouvel Ordre Mondial « .

Dans le livre de Erwin Wilson, The Assimilation of Evangelist Billy Graham into the Roman Catholic Church (L’assimilation de l’évangéliste Billy Graham par l’Église catholique romaine), le renommé Bob Jones qui a écrit ce qui suit, a dit :  » Certains d’entre nous qui avons été chagrinés des premiers reculs de compromis de Billy Graham vers l’apostasie et l’incrédulité biblique, savions qu’il prenait une direction de laquelle il n’y a pas de retour en arrière. Alors que nous nous affligions pour lui et que nous priions à son intention, nous dûmes mettre des hommes en garde contre son ministère, comme nous avons dû mettre Billy en garde contre la direction qu’il prenait. « 

Le magazine Life de l’Église protestante cita Graham dans sa livraison du 29 septembre 1956 :  » En référence à la Croisade de Billy Graham, à New York, planifiée pour mai 1957, le Dr Graham a dit : « Nous ne venons pas à New York pour la nettoyer, mais pour exhorter les gens à se dévouer pour Dieu et les renvoyer dans leurs propres églises — catholiques, protestantes ou juives. » C’est demeuré la pratique de Graham jusqu’à ce jour. Le Charlotte Observer a rapporté un communiqué de presse sur l’Association évangélique Billy Graham, où Billy Graham réprimanda vertement des Baptistes du Sud qui désiraient évangéliser des Juifs pour le Christ. Graham énonça clairement qu’il s’opposait fermement au  » prosélytisme  » des Juifs ; l’enseignement non biblique de Graham veut que, si vous êtes juif, vous faites déjà partie du Corps de Christ, même si vous rejetez Jésus. Tous les Juifs, stipule Graham,  » sont greffés à l’Église chrétienne « . Et pourtant, de nombreux énoncés de Graham faits par le passé on prouvé qu’il est antisémite, comme l’ont révélé récemment des bandes enregistrées embarrassantes sous l’administration Nixon, à la Maison Blanche.

En 1982, Billy Graham se vit remettre le prix Templeton pour  » progrès en religion « , une récompense en argent d’à peu près 1 $ million. En retour, Graham avalisa le livre de Sir John Marks Templeton dans le magazine Christianity Today. Templeton est universaliste [Sir John Marks Templeton, Discovering The Laws of Life (A la découverte des lois de la vie), publié par Continuum/1994, 320 pages, 0-8264-0861-3], tout comme Moon, prêchant et enseignant l’unité et la réunification de toutes les religions du monde. Comme autres récipiendaires du prix Templeton, il y a eu Charles Colson (1993) et Bill Bright (1996), fondateur du Campus de Croisade pour le Christ. Les principes et enseignements nouvel âge d’unification de Templeton ont été emphatiquement introduits dans le grand courant chrétien par Robert Schuller, en 1986, qui continue d’ailleurs à endosser l’homme et ses doctrines. Pendant plusieurs décennies, Graham a offert une position doctrinale confuse. Il a dit :  » J’ai constaté que mes croyances sont essentiellement les mêmes que celles des catholiques orthodoxes. Nous ne différons que sur quelques points de la tradition ultérieure de l’église. Je trouve que mes croyances sont essentiellement les mêmes que celle des catholiques romains orthodoxes  » (Janvier 1978, magazine McCall’s).

Dans le livre Billy Graham, A Parable of American Righteousness (Billy Graham, parabole de la vertu américaine), de Marshal Frady, nous voyons un portrait très différent de Graham. Frady a passé beaucoup de temps à interviewer Graham et ses proches. Il souligne par document que Graham, lors d’une croisade à New York, refusa l’entrée de la croisade aux gens de la rue parce qu’ils étaient trop sales, répugnante violation de chacun des credo chrétiens à l’endroit des démunis envers qui Jésus fit des déclaration dans l’Évangile. Cela équivaut à l’incident des Galates dans les Écritures, lorsque Pierre, craignant les reproches de certains judaïsants fortunés et de haut statut, s’éloigna des Gentils, et donc que l’apôtre Paul eut à s’opposer à lui, en face et devant public,  » parce qu’il méritait d’être repris  » (Galates 2:11). Avec la mise en disponibilité des bandes d’enregistrement de Nixon, nous constatons un passé branlant et étrangement impie de la part de Graham.

Il a également été cité ayant dit ceci :  » Le pape Jean-Paul II a surgi comme un des plus grands leaders religieux du monde moderne et un des plus éminents leaders moraux de notre siècle  » (le Saturday Evening Post, février 1980). Quoique Graham énonçait un fait, quel reflet cela donne-t-il à son ministère de l’Évangile de Jésus-Christ à partir de sa position de protestant ? D’autres exemples d’homogénéisation du message et des messagers au nom de l’appel au public.  » Le pape Jean-Paul II, souvent appelé « le pape marial », a attisé de nombreux millions d’Européens à avoir foi en d’étranges apparitions surnaturelles de la vierge Marie, ce qui défie directement la Parole de Dieu, la suprématie et la divinité de Jésus-Christ et la signification scripturale du salut (Messages des cieux, Productions Eternel, http://video.labargemedia.com/html/index.htm) « 

Dans The Deadly Deception (La tromperie mortelle), par Jim Shaw, ex-33ième degré franc-maçon (nombreux sont ceux qui croient que les Maçons sont associés aux Illuminati, et sont la force motrice derrière le Nouvel Ordre Mondial), pp. 104-105, Shaw raconte que Graham était présent lors de la cérémonie l’initiant au 33ième degré. Il n’est permis qu’aux franc-maçons d’assister à ces cérémonies. Les éditions Huffington refusèrent de publier ce livre tant que le nom de Graham ne fut pas enlevé, et qu’on y mette à la place la simple référence  » évangéliste bien connu « . Robert Schuller (gourou à la chaire de la Cathédrale de Cristal), Norman Vincent Peale (apôtre de la Pensée positive) et Oral Roberts (parrain des doctrines de la  » semence de la foi  » dans le christianisme contemporain fondamentaliste-charismatique) sont tous des maçons avoués du 33ième degré. Les rites de l’ordre maçonnique, les écrits d’Albert Pikes et les conditions requises pour l’initiation maçonnique vont distinctement et indéniablement à l’encontre de la doctrine et de la foi chrétiennes.

Graham soutient le Conseil National des Églises et le Conseil Mondial des Églises, là où la croyance en Jésus-Christ n’est pas essentielle. Il a dit, dans une entrevue accordée à Robert Schuller, qu’il y a  » beaucoup de chemins menant à Dieu  » et qu’il  » les respecte tous « . Évidemment, comme nous l’avons mentionné dans l’article précédent, il a participé à une prière offerte au dieu de Mahomet (Allah). À ce rassemblement, il y avait de nombreux Juifs, des musulmans, des chrétiens et bien d’autres personnes de diverses professions de foi réunies ensemble pour prier le dieu de l’islam comme le Dieu d’Abraham — moment insigne  » d’unification « .

Billy Graham œuvre-t-il dans le but d’un Nouvel Ordre Mondial ? N’est-il simplement question que de quelques décennies de compromis avec le monde, ou s’agit-il de quelque chose de plus stratégique ? J’ai écrit aux Ministères Évangéliques Billy Graham pour demander ce qui l’avait poussé à participer à une prière adressée au dieu de Mahomet et, jusqu’à date, je n’ai reçu aucune réponse.

Tim LaHaye

Les relations de Tim LaHaye avec Moon remontent à plus de 17 ans. En 1985, comme il a déjà été rapporté, LaHaye s’adressait à quelques centaines de chrétiens évangéliques, le troupeau que, proclamait-il, il avait la charge de nourrir. Et les exhorta-t-il à se rapprocher de son Dieu ? Non, à moins que son dieu soit le révérend Sun Myung Moon. Il les exhorta à se rendre volontairement en prison avec le révérend Moon dans une démonstration lors de son emprisonnement pour fraude fiscale. (L’histoire tournait autour du fait que LaHaye et les autres supportaient la  » liberté religieuse  » du révérend Moon.)

Pendant qu’il était en prison, Moon continua à proclamer au monde qu’il était le messie oint, et également, à cette époque, il déclara une journée avoir ouvert les cieux. LaHaye le visita et s’excusa auprès de lui des actions du gouvernement américain qui l’avait emprisonné. Le président d’un des groupes dirigés par LaHaye visita aussi Moon en prison. C’était le président de la Coalition Américaine de la Liberté (CAL), Jon Sills [Truth is my Sword (La vérité est mon épée), Vol. 2, par Bo Hi Pak, The Watchman Expositor].

LaHaye est aussi le fondateur de la Coalition Américaine pour les Valeurs Traditionnelles (CAVT). Bo Hi Pak, bras droit numéro 1 de Moon, ancien agent de la CIA coréenne et l’opérateur qui servait de liaison avec la CIA américaine, fit un don de belle taille pour aider la nouvelle organisation à se stabiliser, après quoi LaHaye accepta de siéger comme membre du comité de direction du groupe Christian Voice parrainé par le révérend Moon [Américains Unis pour la Séparation de l’Église et de l’État, février 2002].

L’auteur très influent de Left Behind s’associa aussi à un groupe appelé le Conseil pour la Liberté de Religion, mais, quand il fut rendu public qu’il s’agissait d’une autre façade de Moon, apparemment LaHaye démissionna de ce groupe, même si son nom ne fut pas, à l’époque, rayé de la liste de membres. Bien que LaHaye ait démissionné, d’autres après lui signèrent, continuant ainsi à relever la crédibilité de Moon. Cela comprend Paul Crouch du Réseau de diffusion Trinité.

Parmi les autres événements bizarres au sein de l’alliance Moon/Conservateurs, un jeune noir du Zimbabwe, affirmant qu’il était la réincarnation du fils décédé de Moon, a également parlé en fonction de la Coalition Américaine pour la Liberté [CRI Journal-CRJ0092A]. Moon a révélé lui-même que cette affirmation d’une réincarnation est vraie.

Les LaHaye furent également impliqués dans une réunion parrainée par Moon et qui eut lieu en 1996, par le biais de la Fédération Familiale pour la Paix Mondiale, tout comme la Fédération des Femmes pour la Paix Mondiale (deux organisations patronnées par Moon), soit un séminaire de trois jours, à Washington, D.C., du 31 juillet au 2 août, en compagnie de plusieurs autres évangélistes à la grande visibilité. Beverley LaHaye reçut entre 80 000 $ et 150 000 $ pour prendre la parole lors de cet événement [Le Calvary Contender Newsletter, octobre 2001. Dave Hunt, The Berean Call, septembre 1996].

En 1999, Tim LaHaye et son co-auteur Jerry Jenkins écrivirent que l’Église catholique était fort probablement la Grande Prostituée assise sur une Bête écarlate dans Apocalypse 17 et 18, leur raison en étant qu’ils croyaient que l’Église catholique pouvait tenter d’unifier les religions du monde, bien qu’ils écrivirent autre chose dans leur série de livres Left Behind (Laissés derrière) [LaHaye/Jenkins, Are We Living In The End Times? (Vivons-nous au temps de la fin ?), 1999, Tyndale House Pub ; ISBN : 0842336443]. LaHaye et sa famille sont entraînés directement dans des groupes commandités par ou, dans certains cas, fondés sur l’argent d’un faux messie dont l’objectif, établi à grand cri et à la face du public, est l’unification des religions du monde. Donc, sur quel pied LaHaye danse-t-il si, dans sa doctrine, il met en garde contre l’unification amenée par Rome et s’associe néanmoins avec l’Église de l’Unification ?

Le révérend Moon stipule, dans son allocution  » La vie sur terre et le monde spirituel  » :

 » Voici pourquoi Dieu a créé tant de différentes religions : elles sont un terrain de formation pour franchir le pas séparant chaque personne, chaque culture, chaque coutume et chaque tradition. Les religions polissent les gens de manière à les qualifier pour qu’ils entrent dans la région de la patrie originelle. À cause des nombreux antécédents culturels différents de l’humanité, Dieu a vu à établir le standard de comparaison et Il a pavé le chemin menant à une seule religion mondiale unifiée  » [Chung Hwan Kwak, président international, Fédération Familiale pour la Paix Mondiale et l’Unification Internationale, mars 1998].

C’est plutôt singulier, à la lumière de la diversité apparente des doctrines, des pratiques et des enseignements des religions du monde, chacune possédant son propre sentiment d’exclusivité vis-à-vis des autres, jusqu’à parfois se croire très inspirée d’entreprendre une guerre sainte.

Selon Group Watch, organisme de surveillance des sectes, Don Sills est un autre leader évangélique qui a affirmé qu’il recruterait des membres à partir d’un groupe directement associé au révérend Moon, CAUSA, afin qu’ils deviennent membres de son organisation, la Coalition Américaine de la Liberté. En mars 1988, Sills fit une apparition au programme amiral du Réseau de diffusion Trinité, Praise the Lord (Louez le Seigneur), en avertissant les gens de ne pas écouter les  » groupements de surveillance de sectes « , se souciant de la division et de la peur qu’ils provoquaient. Bien sûr, ces groupes anti-sectes nous disent que, puisque Moon affirme que Jésus se tiendrait à ses pieds pour l’adorer, et qu’il inflige à ses disciples ses techniques de contrôle de l’esprit, sa religion est donc une secte qui doit être évitée à tout prix et doit certainement être surveillée. Paul Crouch en est un autre qui semble faire faux bond à l’ensemble des doctrines épousées par son réseau de télévision  » chrétienne « , et qui paraît œuvrer à l’unification religieuse.

Le Conseil pour une Politique Nationale

Nous avons effleuré le sujet de ce conseil dans la Première Partie, mais ici nous allons jeter un coup d’œil en profondeur sur ses membres. Ce groupe a été fondé en 1981 par Tim LaHaye. Encore là, nous avons démontré des liens définitifs entre cette organisation  » chrétienne  » et les organismes de Moon ouvertement contre le Christ. Nous en discuterons de manière plus complète plus loin, mais ce groupe est également étroitement associé avec la très controversée et sectaire Église de la Scientologie, la Société John Birch (reconnue pour son travail d’espionnage) et la communauté de l’information. (Note : Nous avons tenté d’obtenir la liste des membre directeurs de la SJB, mais la Société nous a retourné une réponse à l’effet que leur politique était de ne pas révéler le nom des membres de leur direction.)

Il a été dit par le congressiste Woody Jenkins (Newsweek’ 1981) :  » J’ai prédit qu’un jour, avant la fin de ce siècle, le Conseil [pour une Politique Nationale] sera si influent qu’aucun président, sans égard à son parti ou sa philosophie, ne pourra nous ignorer ou nous extirper des degrés les plus élevés du gouvernement « . En octobre 1999, George W. Bush s’adressa au CPN. Le comité de sa campagne électorale refusa de délivrer le texte entier de ses remarques. Pourquoi tant de secret ??

Beverly LaHaye, comme mentionné auparavant, est l’épouse de Tim LaHaye. Elle a également fait partie du CPN, elle en fait peut-être encore partie, d’ailleurs ; elle est aussi fondatrice des Femmes Concernées d’Amérique. Elle a joint les forces du Conseil des Citoyens sur les Droits de l’Homme, groupe affilié à la Scientologie, et le Conseil de Recherches Familiales Gary Bauer, qui a également bénéficié des largesses monétaires du révérend Moon et de ses organismes. Tout cela sous le couvert d’un changement social et des  » valeurs familiales chrétiennes  » en Amérique. Mme LaHaye et Bauer prirent tous deux la parole, en 1995, lors d’un rallie contre les pratiques psychiatriques faites aux enfants. La question que nous posons est celle-ci : malgré qu’une cause soit bonne, est-il nécessaire, pour ces leaders évangéliques, de joindre les forces de Moon, de la Scientologie et des sociétés de renseignement ? Pas besoin d’être un scientifique signalé pour reconnaître que beaucoup de ces groupements utilisent la participation et le don de charité, les associations et les démonstrations patriotiques de la bonne volonté communautaire et nationale pour obscurcir leurs véritables objectifs et agenda, ou pour cacher et détourner l’attention de leurs mauvaises actions.

Le groupe de LaHaye, le Conseil pour une Politique Nationale, n’est qu’un exemple d’une organisation évangélique remplie d’agents de renseignement, de représentants de Moon et de membres de la Scientologie. La liste des noms de tous les membres qui ont été (et/ou sont encore) impliqués dans les agences de renseignement et les sectes prendrait trop de place ici, mais en voici quelques-uns [Base de renseignements du Conseil de Politique Nationale, http://www.ifas.org/cnp/].

Howard Ahmanson jr (Comité des gouverneurs du CPN) : contribua au Conseil des Relations Étrangères (CFR), selon des rapports de 1990-1993.

• Thomas R. Anderson (Comité des gouverneurs du CPN) : siège également sur le comité du Conseil de Recherches Familiales, autre façade de Moon.

• Le représentant John Ashbrook (Comité des gouverneurs du CPN) : aussi membre du groupe de façade Christian Voice de Moon.

• Richard Bott (Comité des gouverneurs du CPN) : ancien rédacteur pour le Washington Post appartenant à Moon.

• Jeffrey Coors (Comité des gouverneurs du CPN) : Brasserie Coors Cie.

• Joseph Coors (Comité des gouverneurs du CPN) : président de la Adolph Coors Cie.

• Arnaul D’Borchgrave (Membre du CPN) : Éditeur en chef du Washington Post, propriété de Moon, membre du Conseil des Relations Étrangères (CFR).

• George Gilder (Comité des gouverneurs du CPN) : directeur des programme de l’Institut Manhattan fondée par Rockefeller, ami de David Rockefeller et membre du Conseil des Relations Étrangères.

• Ron Godwin (Membre du CPN) : ancien vice-président de Majorité Morale de Falwell, vice-président senior du Washington Post de Moon.

• Allan Gotleib (Membre du CPN) : membre du comité de direction du groupe de façade de Moon, Coalition Américaine de la Liberté. En 1983, CAUSA, autre groupe de Moon fondé par Bo Hi Pak, ancien agent de la CIA coréenne et agent de liaison de la CIA américaine, ainsi que bras droit de Moon, a gratifié Gottleib d’un voyage, toutes dépenses payées, en Jamaïque pour donner une conférence CAUSA.

• J. Peter Grace (membre du CPN) : Conseil des Relations Étrangères, Chevalier de l’Ordre de Malte ; a travaillé avec la CIA pour dérober des informations classifiées concernant d’anciens scientistes nazis afin qu’ils puissent émigrer aux États-Unis, dans le but supposé qu’ils amènent leurs travaux (comprenant des projets de contrôle de l’esprit) ici, dans nos bons vieux États-Unis d’Amérique.

• Le Lieutenant général Daniel Graham (Comité des gouverneurs du CPN) : directeur de l’Agence de Renseignement de la Défense, député directeur de la CIA, conseiller militaire du président Reagan, endosse publiquement le Washington Post de Moon. Aussi membre d’une organisation de Moon appelée Ligue Anti-communiste Mondiale, et membre du Comité de direction de la CAUSA de Moon. Membre de la Coalition Américaine de la Liberté. Vice-président du Conseil des États-Unis pour la Liberté Mondiale, qui est étroitement relié à la CAUSA de Moon. Également membre du Conseil des 56 de la Table Ronde Religieuse.

• Robert Grant (Directeur du CPN) : Fondateur du Christian Voice et de la Coalition Américaine de la Liberté, deux organisations sponsorisées par Moon. Gradué du Séminaire de Théologie Fuller et membre de la Table Ronde Religieuse. Bo Hi Pak a louangé l’union entre ces organismes chrétiens et les organisations de Moon, en disant :  » …cela démontre le grand sens de l’humour de Dieu.  » Le Christian Voice de Grant affirme être le plus gros lobby chrétien de toutes les nations et, selon le Philadelphia Inquirer, s’est fusionné avec Moon en 1987.

• Le Sénateur Jesse Helms (Comité des gouverneurs du CPN) : aussi de la Table Ronde Religieuse, supporter du Washington Post de Moon, et membre du Conseil des Relations Étrangères (CFR).

• Max Hugel (Membre du CPN) : ancien assistant au directeur député à l’Administration de la CIA et directeur député des Opérations.

• Jack Kemp (Membre du CPN) : Co-directeur d’Empower American, dont le comité de direction est dominé par le Conseil des Relations Étrangères (CFR).

• Alan Keyes (Membre du CPN) : ancien ambassadeur des Nations Unies. Il a également fait partie du Personnel de Sécurité Nationale de Reagan, qui était dominé par des hommes de la haute sphère du Conseil des Relations Étrangères (CFR).

• Edwin Meese (Comité exécutif du CPN, président du CPN) : ancien Procureur général, ancien Chef du Personnel.

Notez que beaucoup de ceux mentionnés (comme beaucoup d’autres non mentionnés) sont membres du CFR (Conseil des Relations Étrangères). Ce groupement [créature des Illuminati] embrasse la cause du Nouvel Ordre Mondial et y œuvre activement et ouvertement depuis des décennies. Il n’est donc pas étonnant que l’homme qui a popularisé l’expression  » Nouvel Ordre Mondial « , George Bush sr, fut jadis à la tête du CFR.

Je rappelle que certains des membres évangéliques du CPN comprennent :

Beverly et Lee LaHaye (également associés au groupe CWA de Moon), Gary Bauer, Bill Bright, James Dobson (Focus on the Family), Bob Dugan, Ron Godwin, Robert Grant, Rebecca Hagelin, Bob Jones III (Université Bob Jones), Alan Keyes (auteur et hôte au franc-parler d’un talk show noir ultra-conservateur), le Dr D. James Kennedy (télévangéliste connu et pasteur), Peter Marshall, Sam Moore des Publications Thomas Nelson, Pat Robertson (fondateur du Réseau de Diffusion chrétien et ancien aspirant à la présidence), le rév. Duane Motley, Ralph Reed, Oliver North (anciennement du Conseil de Sécurité Nationale), Phyllis Schlafly (éditorialiste et pontife d’extrême-droite), le rév. Jim Woodall, John Ankerberg (personnalité chrétienne télévisuelle reconnue mondialement), le rév. E. V. Hill, James Robison, Pat Boone, Larry Burkett, Reed Larson et bon nombre d’autres [Base d’informations du Conseil pour une Politique Nationale].

Or, maintenant, nous devons nous poser la question à savoir pourquoi ces gens-là s’associent-ils sous des façades d’organisations  » chrétiennes  » ? Est-ce une simple coïncidence ? Affirmer cela serait du plus grand naïf et tristement insouciant face à ce que l’on doit tirer des leçons de l’histoire passée. En comparant les membres du CPN et en croisant les références avec toutes les autres organisations chrétiennes ou appartenant à Moon, ainsi que de nombreuses organisations à la politique d’extrême-droite du Comité d’Actions Politiques, vous trouverez en substance que ces organismes sont composés essentiellement des même spersonnes.

Est-ce une ruse afin d’amener les croyants évangéliques et les patriotes d’extrême-droite dans le Nouvel Ordre Mondial ? Cela semble certainement le cas. Moon affirme que son but est d’unifier les religions du monde pour ainsi unifier le monde. Bo Hi Pak confirme :  » Nous voulons réveiller le monde. Nous voulons changer le courant afin que ce système totalitaire et sans dieu puisse s’en aller (…) C’est la guerre totale. Fondamentalement une guerre des idées  » [Vol. 2, Mon Épée est Vérité, par Bo Hi Pak].

Ces organisations travaillent étroitement ensemble, et à peu près tous les évangélistes majeurs que l’on puisse nommer sont impliqués dans ces organismes apostats, tondant leur brebis dans le but de pourvoir au financement de ces groupes. Un grand nombre de ces  » grands hommes de Dieu  » vivent dans des palaces, conduisent des voitures au prix exorbitant, possèdent des jets personnels et se donnent l’accolade comme de grands enseignants de la foi. Ces hommes ressemblent davantage aux pharisiens du temps de Jésus, qui le renièrent, et qui, pourtant, quarante ans plus tard, se trouvèrent détruits pour avoir suivi un faux messie. Ils prennent la parole aux cérémonies les uns des autres, se supportent financièrement les uns les autres, et poussent bon nombre à croire qu’ils agissent au nom de Dieu et en harmonie avec Sa volonté (beaucoup affirment avoir des révélations et des inspirations divines directes et, dans certains cas, proclament leur autorité surnaturelle incontestable). La Bible qu’ils adoptent eux-mêmes se réfère à eux comme à des laquais et des mercenaires.

Pour ceux qui veulent entreprendre leurs propres recherches, nous vous suggérons les mots clés suivants à rechercher sur Internet :

  • LaHaye, Rev. Moon, CIA
  • Falwell, Moon, Liberty University
  • Paul Crouch, Rev. Moon
  • Hal Lindsey, Rev. Moon
  • Council of 56 Religious Roundtable
  • Concerned Women of America, Rev. Moon, Beverly LaHaye
  • Coalition for Religious Freedom, Moon, LaHaye
  • CAUSA, Falwell, Moon
  • Billy Graham, Mohammhed, Washington, Transcript
  • American Freedom Coalition, Moon, Crouch, LaHaye, 6 Million
  • Council for National Policy, members

Matière d’intérêt supplémentaire :

Christianity Today, semaine du 6 août

Leur leader étant en prison, les Moonies recherchent la légitimité.

Tim LaHaye et d’autres chrétiens aident l’Église de l’Unification à se battre contre ce que l’on perçoit comme une menace d’intrusion du gouvernement

Par Beth Spring, posté le 08/08/01

Cet article a paru originalement dans le numéro du 7 septembre 1984 de Christianity Today

La pleine acceptation dans le courant de la vie religieuse américaine, voilà le but chéri de l’Église de l’Unification de Sun Myung Moon. Ironiquement, le récent emprisonnement de Moon pour évasion fiscale paraît amener ce rêve un pas plus près de sa réalisation.

Les rallies de  » Liberté religieuse « , partout au pays, amènent des milliers de chrétiens, qui ne se doutent de rien, dans des réunions émotives où l’on fait le portrait de Moon comme d’un homme de Dieu persécuté. Aucun lien avec l’Église de l’Unification n’est mentionné dans le prospectus promotionnel. Les sponsors s’identifient comme une coalition de leaders chrétiens comprenant l’auteur Tim LaHaye, Robert Grant (de Christian Voice) et Joseph Lowery (du Congrès du Sud du Leadership chrétien). Greg Dixon et Everett Sileven, leaders de la coalition des églises indépendantes et fondamentalistes, sont également impliqués.

Les sponsors voient en Moon un allié persécuté dans une bataille progressive contre l’humanisme séculier et l’intrusion gouvernementale dans les ministères ecclésiastiques.  » La liberté religieuse d’une personne égale la liberté religieuse de chacun,  » dit LaHaye.  » Si l’on dérobe la liberté d’une personne, alors la liberté de religion de tout le monde peut potentiellement être dérobée.  » Que Moon soit une victime de persécution ou alors un félon fait l’objet d’un débat considérable. Il subsiste un doute, cependant, que toute l’affaire ne soit qu’une vaste propagande de relations publiques pour son église.

Darrel Malcolm, pasteur senior de l’Église du Christ de la rue Webber à Urbana, en Illionois, accepta l’offre d’un voyage, toutes dépenses payées, à Washington, D.C., pour assister à l’énorme  » Spectacle pour la Liberté Religieuse  » du 25 juillet. Il fut mis au courant de cet événement par deux membres de l’Église de l’Unification de Urbana. Leur implication le firent hésiter, mais il leur dit accepter leur invitation parce qu’il respectait LaHaye. LaHaye est co-président de la Coalition pour la Liberté Religieuse, groupe qui commanditait l’événement. Malcolm dit avoir apprécié la somptueuse production, mais revint chez lui avec le sentiment d’avoir été  » un peu abusé « .

 » Je sentais qu’il y avait comme un agenda caché pour tenter d’acheter la légitimité [de Moon] au sein de la communauté chrétienne. Je ne suis pas prêt à concéder cela. « 

Lorsque Malcolm retourna chez lui, les membres de l’Église de l’Unification lui demandèrent de considérer commanditer un rallie local pour supporter Moon.  » Ils voulaient me rencontrer et discuter de la possibilité de réunir les chrétiens,  » dit-il,  » je leur répondis que je ne considérais pas leur groupe comme étant chrétien. « 

Un narrateur présentait les acteurs illustrant des héros de l’histoire religieuse américaine. À la fin, une promulgation mélodramatique du jugement et de la sentence de Moon provoquèrent un chœur de huées et de sifflements envers son persécuteur et des acclamations soutenues pour Moon.

Après cette performance, LaHaye prit la parole devant l’auditoire.  » Si nous subissons le même pourcentage d’attaques contre la liberté religieuse dans les quinze prochaines années, comme nous en avons subies lors des quinze années passées, nous n’aurons plus de liberté religieuse en Amérique,  » dit-il. LaHaye ne mentionna pas Moon par son nom.

Le clou de la soirée arriva lorsque la fille de Moon, In Jin Moon, refoula ses larmes en parlant de son père :  » Je n’ai presque jamais vu mon père dormir. Il est toujours debout à travailler et à prier. Je n’ai jamais vu personne de plus dédié au rêve américain et à Dieu.  » Elle lut un exposé préparé par Moon pour ce rassemblement. Il se référait à l’Amérique comme étant l’espoir final de Dieu,  » sa pierre précieuse qu’Il a préparée pour la bataille finale contre l’athéisme communiste dans les derniers jours. « 

L’exposé de Moon mettait l’accent sur la nécessité pour les églises de s’unir — thème central de l’enseignement de l’Unification.  » Ici, en prison, Dieu peut m’employer pour réveiller l’Amérique d’une manière plus puissante que jamais auparavant. Les communautés religieuses américaines doivent s’unir afin de préserver la liberté religieuse. « 

Chris Nauser, Moonie suisse depuis 36 ans, a vu le rallie comme  » une partie seulement du développement d’un grand réveil dans son entier « , lequel balayera le monde. Il partage la croyance de la majorité des disciples de Moon à savoir que ce dernier est lui-même le Messie. L’Église de l’Unification enseigne que Jésus-Christ a échoué dans Sa mission rédemptrice et que, avant Sa mort, a menti à propos de Sa résurrection. Les Moonies enseignent que l’humanité a besoin d’une rédemption physique qui proviendra du mariage d’un homme et d’une femme idéaux. L’homme doit venir de Corée — Moon lui-même.

Article tiré de Rense.com, à l’adresse suivante :
http://www.rense.com/general20/unholy2.htm

Mots clés: , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics