Urgences

Publié le 06 mai, 2013 | par Sentinelle

0

LE HEZBOLLAH COMBAT AUX CÔTÉS DES TROUPES D’ASSAD

Préambule :

Les luttes du Moyen-Orient semblent se rapprocher de leur dernière étape, soit : Une entente de paix !

Effectivement, le prophète, Daniel 9:27, nous indique qu’il y aura un accord de paix, mais qu’il ne durera pas puisqu’il sera suivi d’une ruine subite … 1Thes. 5:3 : « Car lorsqu’ils diront : Paix et sûreté ! Alors une ruine subite les surprendra, comme les douleurs surprennent la femme enceinte; et ils n’échapperont point. » (Version Ostervald)

Les intervenants à la construction de cette paix se multiplient, telle la Chine qui offre une aide diplomatique.

M. Obama apprend que M. Assad utilise des armes chimiques et ce dernier s’était engagé à intervenir si tel était le cas !

De plus, jamais l’administration israélienne ne s’est montrée aussi ouverte aux compromis et négociations avec les Palestiniens. On apprend de plus que l’aviation des FDI a bombardé des dépôts d’armes chimiques en Syrie, et que le Hezbollah combat aux côtés des troupes d’Assad. Voyez ces évènements « en route » vers l’ultime destinée d’Israël et de l’Humanité !

Bien à vous pour Pleins Feux,

Pierre J. Gilbert (Marc 13:23)

 LE HEZBOLLAH COMBAT AUX CÔTÉS DES TROUPES D’ASSAD

C’est ce qu’a confirmé le chef du mouvement chiite libanais, Hassan Nasrallah. « Il était normal d’offrir toute l’aide possible pour épauler l’armée syrienne », a-t-il justifié.

Le chef du puissant mouvement libanais du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a reconnu mardi 30 avril pour la première fois, l’engagement de ses troupes dans la région de Qoussair au centre de la Syrie et dans le haut lieu chiite religieux de Sayeda Zeinab, à l’est de Damas.

« Ces derniers mois, l’armée syrienne a été contrainte de se retirer de certaines parties de la région de Qoussair ce qui conduit les Libanais vivant dans cette région à se trouver confrontés à des groupes armés [rebelles anti-régime] », a-t-il expliqué sur sa télévision al-Manar.

Il faisait allusion aux 13 localités se trouvant en Syrie et qui sont habitées totalement ou majoritairement par des Chiites libanais.

« Lorsque les attaques ont empiré et qu’un grand nombre de combattants [rebelles] se préparaient à prendre le contrôle de ces villages habités par les Libanais, il était normal d’offrir toute l’aide possible et nécessaire pour épauler l’armée syrienne, les comités populaires [milices locales pro-régime] et les habitants libanais », a-t-il dit en soulignant que « la bataille n’est pas finie ».

Un allié chiite historique

Le chef du mouvement chiite Hezbollah, un allié du régime syrien, a rendu hommage aux combattants qui sont tombés en Syrie. « Nous sommes fiers des martyrs qui sont tombés ces dernières semaines et ils nous honorent. Je salue leur famille », a-t-il lancé sans préciser le nombre de tués dans les rangs de son mouvement.

Par ailleurs, il a justifié la présence des combattants du Hezbollah à Sayeda Zeinab en soulignant qu’ils combattaient les takfiri (extrémistes religieux sunnites).

« Il faut que des moudjahidines (combattants de l’islam) honnêtes se dressent pour empêcher la chute du village et du mausolée de Sayeda Zeinab […] Il y a des gens sur le terrain qui empêchent l’avancée des takfiri », a-t-il expliqué.

Selon la légende, Zeinab petite fille de Mahomet et sœur de l’imam Hussein, vénéré par les Chiites, y serait enterrée.

http://www.juif.org/go-news-185694.php

 BARACK OBAMA CONFIRME AVEC PRUDENCE L’UTILISATION D’ARMES CHIMIQUES EN SYRIE

 Le président américain Barack Obama a assuré mardi 30 avril détenir la preuve de l’utilisation d’armes chimiques en Syrie, mettant toutefois en garde contre toute « décision hâtive » d’intervention. « Nous avons maintenant des preuves que des armes chimiques ont été utilisées en Syrie, mais nous ne savons pas par qui, ni quand, ni comment », a expliqué le président américain lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche.

Barack Obama lors de sa conférence de presse du mardi 30 avril. – Larry-Downing-Reuters.

Barack Obama a également assuré que Washington reverrait sa position sur le conflit syrien s’il était établi que le régime de Bachar Al-Assad a effectivement utilisé des armes chimiques contre les rebelles. Le président américain a cependant mis en garde contre la prise de décisions hâtives sur ce dossier en l’absence de faits précis et concrets : « Je dois être certain d’avoir tous les éléments. C’est ce que le peuple américain est en droit d’attendre. »

Lire : Les armes chimiques, ligne rouge d’une intervention en Syrie

La semaine passée, la Maison Blanche avait confirmé pour la première fois mais avec prudence l’usage d’armes chimiques par Damas, dans une lettre rendue publique : « La communauté américaine du renseignement, avec différents degrés de certitude, est parvenue à la conclusion que le régime syrien a utilisé des armes chimiques à petite échelle, en Syrie, en particulier du gaz sarin », écrivait la présidence.

Lire en édition abonnés : Les États-Unis confirment l’usage d’armes chimiques par Bachar Al-Assad

Pressé d’intervenir militairement en Syrie pour prendre le contrôle de ces armes chimiques, Barack Obama s’est jusqu’alors montré prudent, attendant des faits « crédibles et confirmés »  pour mettre en cause le régime de Damas sur ce dossier.

http://www.juif.org/go-news-185693.php

 LA CHINE SOUHAITE AIDER ISRAËL ET LES PALESTINIENS À REPRENDRE LES NÉGOCIATIONS DE PAIX

JÉRUSALEM, 29 avril (Xinhua)

L’envoyé spécial chinois au Moyen-Orient Wu Sike a déclaré lundi à Jérusalem que la Chine souhaitait déployer des efforts pour faciliter la reprise des négociations de paix israélo-palestiniennes.

M. Wu a tenu ces remarques à l’issue de ses réunions séparées à Jérusalem avec le vice-ministre israélien des Affaires étrangères Zeev Elkin et la ministre de la Justice Tzipi Livni, chargée des négociations avec les Palestiniens.

L’un des objectifs de sa visite actuelle en Israël et en Palestine est de préparer les prochaines visites en Chine du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu et du président de l’Autorité nationale palestinienne Mahmoud Abbas, toutes deux prévues pour début mai.

Les visites envisagées en Chine par les dirigeants israélien et palestinien montrent que la nouvelle direction chinoise accorde beaucoup d’attention aux questions au Moyen-Orient et au développement des relations entre la Chine, Israël et les Palestiniens, a affirmé M. Wu, qui est arrivé dimanche à Jérusalem pour une visite de deux jours.

Cette année marque le 20e anniversaire de la signature des accords d’Oslo, mais le processus de paix au Moyen-Orient est entré dans l’impasse depuis quelques temps, la région toute entière connaissant actuellement des bouleversements importants, a-t-il dit.

La Chine soutient depuis toujours la résolution de la question palestinienne par la négociation et est très préoccupée par l’impasse du processus de paix, a affirmé M. Wu, avant d’ajouter que la Chine était prête à pousser Israël et la Palestine à prendre des mesures concrètes afin de créer une atmosphère favorable à la reprise du processus de paix.

La Chine pense depuis longtemps que la question palestinienne est au cœur des enjeux du Moyen-Orient, et qu’une solution au problème aurait un impact positif sur toute la région, a souligné M. Wu.

La Chine a toujours soutenu l’établissement d’un État palestinien indépendant en coexistence pacifique avec Israël, basé sur la solution à deux États, ce qui constitue un moyen de régler le problème israélo-palestinien sur la durée.

http://french.news.cn/chine/2013-04/30/c_132350108.htm

 NETANYAHU VEUT UN « RÉFÉRENDUM SUR UN ACCORD DE PAIX » !

Par Amos Lerah – JSSNews –

Le Premier Ministre Benjamin Netanyahu a annoncé, jeudi, qu’il souhaiterait mettre en place un référendum pour tout accord de paix avec les Palestiniens, de manière à ce que la population approuve pleinement le processus.

Dans un entretien avec le Ministre des Affaires étrangères, Didier Burkhalter, à Tel-Aviv, Netanyahu a expliqué qu’il « y a beaucoup de choses dont nous pourrions nous inspirer de la Suisse, comme le référendum sur certaines décisions politiques. »

Cette question a été soulevée alors que la reprise des négociations semble proche, depuis que la Ligue arabe a proposé, cette semaine, un échange de terres entre Israël et les Palestiniens pour résoudre les problèmes.

« Nous disons une chose en Israël. Israël n’est pas la Suisse. Et cela signifie que nos voisins ne sont pas aussi pacifiques que les vitres; C’est une réalité. Cependant, je ne connais pas d’Israéliens qui voudraient changer de pays pour un autre » a dit Netanyahu.

« Mais il y a des choses que nous pouvons apprendre de vous, comme le référendum. Pas sur chaque dossier, pas sur chaque point de débat, mais sur une chose : un accord de paix avec les Palestiniens. »

L’invité a répondu être en affirmant, en hébreu, « je suis heureux d’être en Israël » puis a expliqué comment la Suisse a mis en place ses référendum.

« Si vous venez en Suisse, vous êtes invité quand vous le voulez, je vous montrerai précisément comment ça marche … »

http://jssnews.com/2013/05/02/israel-netanyahu-veut-un-referendum-sur-un-accord-de-paix/

Mots clés: , , , , , , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics