Publié le 19 février, 2016 | par Equipe de Pleinsfeux

LES MÉCHANTS ET LES SÉDUCTEURS TOUJOURS DE PLUS EN PLUS MÉCHANTS !

Par Samuel David Meyer – Février 2016

« Mais les hommes méchants et imposteurs avanceront toujours plus dans le mal, égarant les autres et égarés eux-mêmes.  Toi, demeure dans les choses que tu as apprises, et reconnues certaines, sachant de qui tu les as apprises : Dès ton enfance, tu connais les saintes lettres, qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Jésus-Christ. »  (II Timothée 3:13-15)

« Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, vous qui autrefois n’étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n’aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde. »  (I Pierre 2:9-10)

« Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.  Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. » (Romains 12:1-2)

Dans ce bulletin, nous allons examiner les événements actuels de notre époque et les impacts qu’ils ont dans le monde entier.  Est-ce que le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui est de mieux en mieux, ou les conditions dans lesquelles nous vivons sur cette planète empirent-elles ?  Nous entendons souvent des personnages notables nous dire comment tout est merveilleux dans cet âge moderne.  Ceci est quelque chose que le président Barack Obama a dit à plus d’une occasion.  Intervenant à l’Organisation des Nations Unies en septembre 2014, Barack Obama a déclaré : « Je dis souvent aux jeunes gens des États-Unis que, malgré les grands titres, il s’agit présentement du meilleur moment pour naître dans l’histoire humaine, car vous êtes plus susceptibles que jamais de savoir lire et écrire, d’être en bonne santé, d’être libre de poursuivre vos rêves. »  Ce sentiment a été récemment repris par le Secrétaire d’État des États-Unis, John Kerry.  Prenant la parole lors du Forum économique mondial de Davos, en Suisse, en janvier 2016, John Kerry a dit à son auditoire : « Nous ne vivons pas dans une nouvelle normalité et nous ne le devons pas.  Nous ne sommes pas prisonniers d’un avenir prédéterminé.  Le changement survient dans notre monde pour le mieux et il est plus rapide, en se déplaçant plus rapidement que jamais auparavant ».  Malgré les affirmations de Barack Obama et de John Kerry, la véritable expérience de vie de milliards de personnes à travers le monde montre que les conditions ne sont pas en train de changer pour le mieux.  En fait, nous vivons aujourd’hui dans un monde où les persécutions des chrétiens sont à un niveau sans précédent, tandis que les valeurs morales semblent disparaître, et même l’économie mondiale souvent louée est sur un pied fragile.

Le 20 janvier 2016, il a été signalé par une organisation connue comme Open Doors que les populations chrétiennes dans de nombreux pays sont victimes de persécutions d’une intensité encore jamais vue dans l’histoire moderne.  « La liste de World Watch pour 2016 documente une escalade sans précédent des  violences contre les chrétiens, en faisant de cette dernière année la plus violente avec des attaques soutenues contre la foi chrétienne dans l’histoire moderne, » a déclaré David Curry, chef exécutif de Open Doors.  Il a ensuite poursuivi en disant, « Les niveaux d’exclusion, de discrimination et de violences contre les chrétiens sont sans précédent, toujours en expansion et en intensification.  Les Chrétiens, désirant rester dans leur pays d’origine sont obligés de fuir pour sauver leur vie et celle de leurs enfants. »  Les persécutions sont les plus courantes dans les pays islamiques où les chrétiens sont une minorité.  Toutefois, les pays communistes comme la Chine et la Corée du Nord sont également très hostiles au Christianisme.  On estime qu’entre 50.000 et 70.000 chrétiens sont emprisonnés et soumis aux travaux forcés en Corée du Nord.

J’ai le sentiment que ceux qui endurent de telles persécutions ne seraient probablement pas d’accord avec la conviction de John Kerry que « les changements qui sont en cours dans notre monde sont pour le mieux ».  En effet, une telle notion est tout à fait contraire aux Écritures.  Nous sommes avertis par l’apôtre Paul dans II Timothée 3:13, « Mais les hommes méchants et imposteurs avanceront toujours plus dans le mal, égarant les autres et égarés eux-mêmes. »

La destruction de la cellule familiale en Amérique !

La vie aux États-Unis a radicalement changé depuis le début du siècle.  Un des changements les plus importants que nous ayons vu est la destruction de la cellule familiale.  Il est un peu ironique que les couples homosexuels aient mené une bataille féroce au cours des dernières années pour le droit de « marier » leurs partenaires du même sexe pendant qu’un nombre croissant de couples hétéros renonçaient tout à fait au mariage.  En conséquence, un pourcentage très élevé d’enfants nés aux États-Unis aujourd’hui sont nés hors mariage.  Cette tendance a été notée par le New York Times il y a quatre ans dans un article publié le 17 février 2012.  A l’époque, le rapport a noté que plus de la moitié de toutes les naissances chez les femmes de moins de 30 ans ont eu lieu en dehors du mariage, un développement que le document appelle « la nouvelle normalité ».  De récentes données publiées par les Centres pour le Contrôle et la Prévention des Maladies, ou CDC, indiquent que le total astronomique de 40,6 pour cent de toutes les naissances aux États-Unis se produit maintenant en dehors du mariage.  Étonnamment, cette tendance dominante ne semble pas être une préoccupation pour la plupart des Américains.  Une étude menée par Gallup en mai 2015 a révélé que 61 pour cent des répondants avaient dit qu’ils considèrent moralement acceptable d’avoir des enfants en dehors du mariage.

Bien sûr, cela ne se produirait pas si les gens adhéraient aux normes bibliques sur l’intimité.  Cependant, les mères célibataires et les familles brisées ne sont pas les seuls problèmes.  Ce comportement qui est maintenant devenue normal dans une grande partie du monde, y compris les États-Unis, a conduit à une prolifération étonnante des maladies sexuellement transmissibles, ou MST.  Selon les données publiées par les Centres pour le Contrôle et la Prévention des Maladies en octobre 2014, environ 50,5 millions d’hommes et 59,5 millions de femmes aux États-Unis sont infectés par une MST.  Pour mettre les choses en perspective, le Bureau du Recensement des États-Unis estime que l’ensemble de la population des États-Unis présentement est d’environ 322 millions de personnes.

Malheureusement, le péché conduit souvent à plus de péchés, et le péché le plus abominable de tous est devenu courant dans notre pays aujourd’hui.  La pratique barbare de l’avortement est non seulement acceptée et tolérée aux États-Unis, elle est louée et encouragée.  À tel point que le président américain Barack Obama publie une déclaration chaque année pour commémorer la décision de la Cour Suprême des États-Unis en 1973 de légaliser l’avortement. Le 22 janvier 2016, Barack Obama a publié la déclaration suivante : « Aujourd’hui, nous célébrons le 43ème anniversaire de la décision de la Cour Suprême dans l’affaire Roe contre Wade, qui a confirmé la liberté d’une femme de faire ses propres choix au sujet de son corps et de ne pas empiéter dans les décisions privées faites entre une femme et son médecin.  Alors que nous commémorons ce jour, nous redoublons également notre engagement à la protection de ces droits constitutionnels, y compris la protection de l’accès de la femme à des soins de santé abordables et sécuritaires, et son droit à la liberté  reproductive des efforts visant à les saper ou les éliminer.  En Amérique, chacun d’entre nous méritent les droits, les libertés et les possibilités de réaliser ses rêves. »  Cette décision qu’Obama a choisi de commémorer a entraîné la perte de plus de 58 millions de vies innocentes aux États-Unis.

Étonnamment, il y a des spécialistes de l’avortement dans ce pays qui semblent croire que Dieu les estime alors qu’ils massacrent des bébés.  Dans une récente lettre à l’éditeur du Des Moines Register, à Des Moines, en Iowa, le directeur médical pour Planned Parenthood de Heartland Jill Meadows a écrit : « Je suis un fournisseur de soins de santé pour les avortements, et je suis fier de ce que je fais.  C’est un privilège d’être une présence positive dans la vie d’une personne à un moment où elle mérite des soins et de la compassion. »  Elle a continué plus tard en écrivant : « Planned Parenthood fournit des soins abordables de santé dans la reproduction, fondés sur des preuves, de la compassion, sans porter de jugement, et de haute qualité.  Il est temps pour les gens qui sont contre l’avortement de cesser d’utiliser la terreur, le mensonge, la haine, la rhétorique, la désinformation et la violence contre nous. Malgré tout, nous ne serons pas intimidés à abandonner les gens qui dépendent de nous.  Je vais continuer à suivre ma vocation donnée par Dieu d’être un fournisseur de soins d’avortements.  Nos portes resteront ouvertes.  Peu importe ce qui se passe ».  Cette femme croit réellement que Dieu lui a ordonné de tuer des bébés, et elle n’est pas la seule à avoir ce point de vue déformé.  Un autre article, écrit par une jeune médecin connue comme Carolyn Payne déclare : « Qui veut être un fournisseur d’avortements ?  Je le fais.  Et je n’ai pas un anneau dans le nez ou un tatouage.  Je suis une blonde de 5 pieds de l’Ohio et mon dernier petit ami était un pasteur.  En fait, mon éducation chrétienne du Midwest est en grande partie responsable de ma conviction que la fourniture de services d’avortements est un des moyens les plus significatifs que je possède pour contribuer à faire de notre monde un endroit plus juste et équitable pour les femmes. »  Payne a plus tard fait l’affirmation selon laquelle la réalisation de son premier avortement l’a fait bien se sentir.  « Offrir notre premier MVA (intervention manuelle par aspiration) était une procédure bienfaitrice, parce que nous avions réalisé avec succès une intervention qui a changé la vie d’une femme pour le mieux ! »  Peut-être que ces femmes n’ont jamais lu Matthieu 18:14 où Jésus fait la déclaration suivante, « De même, ce n’est pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux qu’il se perde un seul de ces petits. »

L’économie mondiale est-elle en difficulté ?

Pour beaucoup d’entre nous, les souvenirs de la grande récession de 2008, sont encore frais dans nos esprits.  Après tout, 2008 n’est pas si loin.  Au cours des dernières années, on nous a dit que la reprise était en plein essor, et, à ce titre, nous ne devons pas nous soucier de l’économie mondiale.  Cependant, l’année 2016 a déjà vu beaucoup d’instabilité économique, et des personnalités nous avertissent que la situation pourrait bientôt empirer très rapidement.  Un de ces personnages est William White, qui est le président du comité d’examen de l’Organisation de coopération et de développement économiques, ou OECD. Parlant de l’état actuel de l’économie mondiale, William White a déclaré que : « La situation est pire que celle qui prévalait en 2007.  Nos munitions macroéconomiques pour lutter contre les ralentissements sont essentiellement toutes utilisées. »  Il a ensuite poursuivi en disant, « Les dettes ont continué à s’accumuler au cours des huit dernières années et elles ont atteint de tels niveaux dans chaque partie du monde qu’elles sont devenues une cause puissante pour certains méfaits.  Il deviendra évident dans la prochaine récession que beaucoup de ces dettes ne seront jamais servies ni remboursées, et ce sera très inconfortable pour beaucoup de personnes qui pensent posséder des biens qui valent quelque chose. »  Pendant ce temps, le milliardaire George Soros a averti que la récente dévaluation de la monnaie de la Chine pourrait conduire à une nouvelle crise financière mondiale.  « La Chine a un important problème  d’ajustements.  Je dirais que cela équivaut à une crise.  Quand je regarde les marchés financiers, il y a un sérieux défi qui me rappelle la crise que nous avions en 2008 » a déclaré Soros.

Les États-Unis sont déjà confrontés à de nombreux problèmes économiques.  En fait, le territoire de Puerto Rico des États-Unis est en défaut sur ses dettes.  Dans une lettre datée du 17 janvier, 2016, et adressée au porte-parole Paul Ryan de la Chambre des Représentants des États-Unis, le Secrétaire du Trésor des États-Unis, Jack Lew, écrivait, « Je vous écris pour vous mettre à jour avec vos collègues sur la crise de la dette de Puerto Rico.  Je vous remercie du récent engagement par les dirigeants du Congrès afin de produire une solution responsable pour Puerto Rico.  Afin d’aider les 3,5 millions d’Américains vivant à Porto Rico, le Congrès doit adopter une loi que le Président devra signer avant la fin de mars.  Bien qu’il existe de nombreuses façons dont cette crise est susceptible de dégénérer davantage, il est clair que Porto Rico est déjà au milieu d’un effondrement économique. »  Jack Lew a en outre déclaré que « Puerto Rico est déjà en défaut.  Ils sont en train d’échanger des fonds d’un créancier pour en payer un autre et ils ont cessé de payer tout à fait sur plusieurs de leurs dettes. »

Je pense qu’il est sûr de dire que nous apprécions tous la baisse des prix de l’essence à la pompe.  Toutefois, la baisse du coût du pétrole a déjà fait des ravages aux États-Unis.  Selon un rapport publié par CNN, le faible coût du pétrole a provoqué la banqueroute de 42 entreprises américaines depuis le début de 2015.  En outre, on estime que 250.000 personnes ont perdu leur emploi.  Le problème pourrait être encore plus complexe dans les prochains mois maintenant que les sanctions occidentales contre l’Iran ont été levées, et l’Iran a la possibilité de vendre son pétrole dans le monde pour la première fois depuis 2012.

Comme c’est l’habitude aux États-Unis, un grand déficit fédéral est prévu pour l’année 2016.  En fait, le déficit doit augmenter de 24 pour cent cette année à 544 milliards de dollars.  Le Congressional Budget Office, où CBO, estime que le déficit fédéral en 2022 sera supérieur à un trillion de dollars.  Naturellement, la dette nationale des États-Unis a également continué à augmenter, et elle est maintenant sur le point d’atteindre 19 milliards de dollars.  À son rythme actuel, la dette nationale atteindra un ahurissant 27 milliards de dollars d’ici 2025.

Nous vivons aujourd’hui dans un monde qui est dirigé par les dettes.  Ce n’est pas un problème typiquement américain, car il y a beaucoup de pays qui sont très endettés.  En fait, un rapport publié par le Forum économique mondial, en juillet 2015, indique que les trois premiers pays les plus endettés du monde sont le Japon, la Grèce et l’Italie.  Tous les pays de ce monde ont-ils vraiment l’intention de rembourser leurs dettes ?  Je ne crois pas qu’ils le pourront.  Un temps viendra où la dette aux États-Unis et d’autres pays à travers le monde atteindra un point où elle ne pourra plus progresser.  Je crois que lorsque cela arrivera, les économies du monde vont s’effondrer et une nouvelle économie mondiale unique sera introduite.  Dans un effort pour inciter les masses à accepter cette structure économique, on nous dira que toutes les dettes actuelles sont pardonnées.  Cependant, ce nouveau système va envelopper le monde entier dans une société globale, électronique et sans argent.  Ceux qui refuseront d’accepter ce nouvel ordre des choses trouveront qu’ils ne sont plus en mesure d’acheter où de vendre.

Un monde uni dans la conformité !

Le mois dernier, j’avais couvert en détail les plans de l’Organisation des Nations Unies pour unir le monde entier dans un système de gouvernance mondiale d’ici l’an 2030.  Leur agenda qu’ils appellent, « L’Agenda pour un développement durable pour 2030 », est un plan ambitieux qui comprend une économie mondiale, un système global d’éducation et des soins de santé globale.  En janvier 2016, le Vice-Secrétaire général des Nations Unies, Jan Eliasson, a fait la promotion de ce nouveau programme.  « Les principes fondamentaux qui sous-tendent les nouveaux objectifs sont l’interdépendance, l’universalité et la solidarité.  Ils devraient être mis en œuvre par tous les segments de toutes les sociétés, en travaillant ensemble.  Personne ne doit être laissé pour compte.  Les gens qui sont plus difficiles à atteindre devraient être prioritaires » a déclaré Jan Eliasson.  Il a ensuite poursuivi en disant, « Nous devons être prêts à penser et à agir de manière compréhensible et holistique.  Chaque acteur, chaque pays, chaque organisation internationale et régionale a la responsabilité de travailler en synergie, en traduisant l’agenda en réalités pratiques sur le terrain. »  De toute évidence, il parle d’un gouvernement mondial.  Non seulement cela, mais, il est évident que l’Organisation des Nations Unies s’attend à ce que chaque homme, femme et enfant se conforment à leurs spécifications comme  citoyens du monde dociles et conformes.  Dans le texte de l’agenda lui-même, on trouve les mots suivants : « Nous réaffirmons l’importance de la Déclaration universelle des droits de l’homme, ainsi que d’autres instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme et du droit international.  Nous insistons sur les responsabilités de tous les états, conformément à la Charte des Nations Unies, de respecter, protéger et promouvoir les droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous … »  Quand je lis ces mots, je ne peux pas m’empêcher de penser aux Écritures, que nous trouvons dans Romains 12:2, qui déclare : « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. »  Notez que la Bible appelle spécifiquement le Peuple de Dieu à être non-conformiste.  En fait, Jésus-Christ, quand Il était sous une forme corporelle sur cette terre, était le plus grand non-conformiste qui ait jamais vécu.  Les Saintes Écritures n’ont jamais instruit les enfants de Dieu de s’unir avec le monde.  En réalité, le chapitre 2 de I Pierre nous dit que nous sommes un « peuple particulier.»

Par ailleurs, ceux qui attendaient avec impatience la disparition de Barack Obama de la scène après la fin de son deuxième terme présidentiel peuvent être en ligne avec une grande déception si Barack Obama arrive à ses fins.  De nouveaux rapports ont fait surface en janvier 2016 qui indiquent que Barack Obama fait secrètement campagne pour succéder à Ban Ki-Moon au poste de Secrétaire-Général de l’Organisation des Nations Unies.  Ce développement a soulevé l’ire du Premier Ministre d’Israël, Benjamin Netanyahu, qui aurait dit, « Avoir Barack Obama dans le bureau pendant huit ans n’était donc pas suffisant ? »

Pendant ce temps, le Pape François a continué sa campagne d’unir les religions du monde.  Parlant dans une vidéo diffusée en janvier 2016 pour la fête de l’Epiphanie, le Pape François a déclaré que : « La plupart des habitants de la planète se déclarent croyants.  Cela devrait conduire à un dialogue entre les religions.  Nous ne devons pas cesser de prier pour eux et collaborer avec ceux qui pensent différemment. »  Il a ensuite déclaré, « Beaucoup pensent différemment, se sentent différents, recherchent Dieu ou rencontrent  Dieu de différentes manières.  Dans cette foule, dans cette série de religions, il y a une seule certitude que nous avons pour tous : Nous sommes tous les enfants de Dieu. »  La vidéo présente également un lama femelle qui exprime sa confiance en Bouddha, un rabbin Juif qui exprime sa foi en Dieu, un prêtre qui dit croire en Jésus-Christ, et un musulman qui déclare sa foi en allah.  Étonnamment, le message du pape est en contradiction directe avec les paroles de Jésus.  Dans Jean 14:6, Jésus nous dit : « … Je suis le chemin, la vérité, et la vie.  Nul ne vient au Père que par moi. »  Dans Jean 8:44, Jésus dissipe l’idée que chaque personne est un enfant de Dieu quand il dit à ses adversaires : « Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père.  Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui.  Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; Car il est menteur et le père du mensonge. »

Selon un rapport publié par le Christian Post en janvier 2016, le Pape François a été invité à visiter la Grande Mosquée de Rome.  Lors d’une visite avec le Pape, les dirigeants islamiques de la mosquée auraient dit au Pape François qu’ils étaient « honorés de vous rencontrer et de reconnaître votre leadership moral et spirituel.  Nous sommes honorés de vous inviter au Centre culturel islamique. »  En réponse, le Pape François a dit à ses clients que ce serait « un grand plaisir de vous visiter également, parce que ce serait un grand signe de notre fraternité. »

Chaos en Europe !

Ces derniers mois, beaucoup de choses ont été dites à propos de la crise des migrants en Europe.  Grâce en grande partie à la guerre civile en Syrie, de nombreux migrants et réfugiés ont quitté leur pays d’origine et ont fait de l’Europe leur nouveau foyer.  En fait, plus d’un million de migrants sont entrés en Europe pendant l’année 2015.  La moitié d’entre eux venaient de la Syrie.  Comme on pouvait s’y attendre, cette augmentation soudaine de la population a nécessité une énorme quantité de ressources et a mis une forte pression sur les infrastructures dans les communautés européennes.  Étonnamment, George Soros a exprimé son opinion sur la crise en Europe et a suggéré que l’Union Européenne était au bord de l’effondrement.  « Il y a beaucoup de choses à être nerveux.  Comme la chancelière allemande Angela Merkel l’a prédit correctement, l’Union Européenne est au bord de l’effondrement.  La crise grecque a enseigné aux autorités européennes l’art de se sortir d’une crise l’une après l’autre.  Cette pratique est populairement connue comme frapper la boîte de conserve hors de la route, mais, il serait plus exact de le décrire comme taper sur un ballon en montant afin qu’il continue à redescendre ».  Soros a ensuite déclaré : « Angela Merkel prévoyait correctement le potentiel de la crise des migrants pour détruire l’Union Européenne.  Ce qui était une prédiction est devenu la réalité. »

Comme on pouvait s’y attendre, les différences culturelles entre les migrants et les Européens ont été une cause de discorde dans toute l’Union Européenne. Malheureusement, il est devenu évident que la plupart des migrants sont plutôt les hommes turbulents qui ont une opinion extrêmement faible des femmes.  De telles attitudes ont conduit à une attaque choquante le 31 décembre 2015.  Lors de cette journée, plus de 800 femmes ont été agressées alors qu’elles prenaient part à la célébration du Nouvel An à Cologne, en Allemagne.  Les attaques, dont beaucoup étaient de natures sexuelles, ont été perpétrées par des hommes d’apparence arabe ou d’Afrique du Nord.  La chancelière allemande, Angela Merkel, a exprimé son indignation face aux attaques et a promis que des efforts seraient faits « pour trouver les auteurs aussi rapidement et aussi complètement que possible afin de les punir, indépendamment de leur origine ou de leur race. »  Il est important de noter que des attaques semblables ne sont pas nouvelles.  En fait, des attaques similaires ont eu lieu en Suède, en 2014. « Ce fut un modus operandi que nous n’avions jamais vu auparavant : Des grands groupes de jeunes hommes qui entourent des filles et les molestent.  Dans les cas où nous avons pu appréhender les suspects, ils étaient d’origine étrangère, des réfugiés nouvellement arrivés âgés de 17 à 20 ans, qui étaient venus en Suède, sans leurs familles » a déclaré Roger Ticoalu, de l’administration de la ville de Stockholm.  Il va sans dire que les tensions sont fortes en Europe.  Les auteurs de ces agressions n’ont certainement pas aidé la cause des migrants qui cherchent à obtenir de l’aide pour leur sort.

En terminant, les titres de l’actualité d’aujourd’hui démontrent très clairement que le monde dans lequel nous vivons ne change pas pour le mieux.  Je suis certain que nous serons confrontés à de nombreux défis dans les jours à venir. Pourtant, nous servons un Dieu qui nous donne toujours la force dont nous avons besoin pour surmonter le monde.  Dans I Jean 5:4, nous lisons : « … parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde ; et la victoire qui triomphe du monde, c’est notre foi. »  Si vous n’avez pas encore donné votre cœur à Dieu et consacré votre vie à Lui, je vous invite à le faire maintenant.  Pour ce faire, il vous donnera la force dont vous avez besoin pour persévérer jusqu’à la fin.

Merci à tous ceux qui soutiennent ce ministère.  Nous ne pourrions pas faire ce que nous faisons sans votre aide, et nous sommes reconnaissants envers tous et chacun d’entre vous.  Que la grâce et la paix soient avec vous au nom du Seigneur Jésus-Christ.

Source : The Last Trumpet

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , , , , , , , ,



Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics