Conspiration LES NAISSANCES

Publié le 13 janvier, 2017 | par Equipe de Pleinsfeux

0

LES NAISSANCES

Par Chuck Baldwin – Le 15 décembre 2016

La naissance du Christ et la naissance de l’Amérique sont reliées.

À l’approche du jour où nous commémorons la naissance du Christ, je me souviens d’une citation de John Quincy Adams.  Le 4 juillet 1837, voici ce qu’il disait :

« Pourquoi est-ce qu’après la naissance du Sauveur du monde, votre fête la plus joyeuse et la plus vénérée revient ce jour-là ?…  N’est-ce pas que, dans la chaîne des événements humains, la naissance de la nation est indissolublement reliée à la naissance du Sauveur ?  Que ceci constitue un événement de premier plan dans le progrès de la dispensation de l’Évangile ?  N’est-ce pas que la Déclaration d’Indépendance a d’abord organisé le pacte social sur le fondement de la mission du Rédempteur sur la terre ?  Que ceci a posé la première pierre du gouvernement humain sur les premiers préceptes du Christianisme et donné au monde le premier engagement irrévocable de l’accomplissement des prophéties annoncées directement du Ciel à la naissance du Sauveur et prédites par le plus grand des prophètes hébreux, six cents ans auparavant ? »

John Quincy Adams avait tout à fait raison.  Les États-Unis d’Amérique sont la seule nation de l’histoire de l’humanité établie en majorité par des peuples chrétiens, fondée sur les principes du droit naturel biblique et consacrée à la liberté religieuse et personnelle, et à la justice égale pour tous les hommes.  Cette vérité est facilement observée dans la première histoire de l’Amérique.

Les ancêtres de l’Amérique ont d’abord établi une alliance écrite avec Dieu, et entre eux, dès le 11 novembre 1620, quand ils ont écrit The Mayflower Compact.  Il énonce en partie :

« Au nom de Dieu, Amen … Ayant entrepris, pour la gloire de Dieu et pour l’avancement de la foi chrétienne et pour l’honneur de notre roi et de notre pays, un voyage pour implanter la première colonie dans les parties septentrionales de la Virginie ;  Ainsi, par la présente, solennellement et mutuellement dans la Présence de Dieu, et l’un de l’autre, par une alliance, nous nous combinons ensemble dans un Corps Politique Civil, pour notre meilleur Ordre et Préservation, et pour la promotion des objectifs susdits ;  Et, par la vertu de légitimer, de constituer et d’édifier des Lois, des Ordonnances, des Actes, des Constitutions et des Bureaux justes et égaux, de temps à autre, comme on le croira le plus convenable pour le bien général de la colonie ; A laquelle nous promettons toute soumission et toute obéissance. »

Dès le début, les sentiments et déclarations des fondateurs de l’Amérique montrent clairement que ce pays a connu un amour et une appréciation pour les droits et les libertés reconnus dans le droit naturel qui sont uniques dans les annales de l’histoire humaine.  Aucune autre nation n’a un tel héritage.

La Déclaration d’Indépendance déclare : « Les hommes sont dotés par leur Créateur de certains droits inaliénables, parmi lesquels la Vie, la Liberté et la Poursuite du Bonheur ».  Elle affirme également que ces droits sont «évidents » et qu’ils constituent les « Lois de la Nature ».  Ces principes sont tirés directement des Écritures, et des pères illuminés comme Locke et Montesquieu, qui ont formé leurs écrits à partir des Écritures.

La Loi de la Nature est décrite dans Romains 2:14-16.  Que notre Créateur étant l’Auteur de la vie est dans Genèse 2:7.  Que Dieu, et non le gouvernement, accorde les libertés est dans Galates 5:1.  La « Poursuite du Bonheur » se trouve dans Ecclésiaste 3:13.

Au-delà, pratiquement chacun des dix articles contenus dans la Charte des Droits a une base scripturaire.  Le Premier Amendement reconnaît le droit naturel à la liberté de parole, de religion et de réunion.  Nos documents de fondation établissaient convenablement un gouvernement destiné à « sécuriser ces droits ».  Par conséquent, en vertu du Premier Amendement, les chrétiens (et les autres) sont libres de prêcher leur foi et de se rassembler pour le culte, comme clairement inscrit dans les Saintes Écritures.

De même, le Deuxième Amendement a les fondations bibliques de la Loi Naturelle.  Notre Seigneur a dit dans Luc 11:21, « Lorsqu’un homme fort et bien armé garde sa maison, ce qu’il possède est en sûreté. » Dans Luc 22:36, Il a dit, « … que celui qui n’a point d’épée vende son vêtement et achète une épée. »  Le principe de l’autodéfense armée est redondant à travers les Écritures dans les deux testaments.  Genèse 14, Esther 8 et 9, et Apocalypse 13:10 sont de bons endroits pour commencer.  En fait, Apocalypse 13:10 est un commentaire étendu sur les paroles de Jésus à Simon Pierre dans le jardin de Gethsémanie quand le Christ a dit à Pierre de ranger (pas de l’abandonner) son épée dans Matthieu 26:52.  Aucun passage des Écritures n’a été plus mal interprété (sauf Romains 13) que ce passage de Matthieu.

C’est vraiment incroyable que tant de chrétiens ne comprennent pas le devoir sacré de la légitime défense.  Évidemment, c’est parce que les pasteurs de l’Amérique n’enseignent pas les principes de la Loi Naturelle tels que retrouvés dans les Écritures.

Je me rends compte qu’il y a beaucoup de pasteurs et de chrétiens qui essaient de contester la nécessité de posséder une arme à feu.  Ces gens sont célèbres pour dire des choses telles comme, « Dieu prendra soin de vous ; Personne n’a besoin d’une arme à feu ».  Bien entendu, ces mêmes personnes tolèrent toujours les policiers qui portent des armes et qui tirent sur des personnes en état de légitime défense, et si ces pasteurs et chrétiens étaient en difficulté, ils n’hésiteraient pas à appeler un policier armé pour leur venir en aide (s’ils étaient en difficulté, bien sûr).  Je n’ai jamais compris pourquoi les chrétiens qui ne sont pas des policiers sont censés « faire confiance à Dieu » pour s’occuper d’eux et, par conséquent, rester désarmés, mais, les policiers chrétiens sont en quelque sorte exemptés de cette même notion spirituelle.

De plus, beaucoup de pasteurs enseignent que les chrétiens sont obligés d’obéir aux autorités civiles qui exigent que nous rendions nos armes à feu.  Ils citent même Romains 13 et d’autres Écritures dans une tentative boiteuse de prouver cette assertion ridicule.

Pour ces raisons, mon fils-avocat et moi-même avons collaboré à un livre qui prend les Écritures (l’Ancien et le Nouveau Testament, y compris les passages de Genèse 14, Esther 8, Matthieu 26 et Révélation 13 référencés ci-dessus) pour prouver que l’autodéfense est non seulement un droit en vertu de notre Constitution, mais, que c’est une obligation morale qui nous est donnée par notre Créateur.  Dans le livre, nous montrons que les chrétiens qui ne veulent pas se défendre, et leurs familles, ont effectivement renié la foi chrétienne.  Nous montrons que la Bible n’enseigne nulle part aux peuples de Dieu de rester sans défense ou d’abandonner leurs moyens de légitime défense à toute autorité civile.

Dans le livre, nous regardons les écritures que les prédicateurs « sans arme » utilisent pour soutenir leur stupidité que « personne n’a besoin d’une arme à feu » et qui montrent comment ces positions sont non bibliques.  Nous passons par les deux testaments et nous montrons que notre Créateur nous a donné l’obligation de défendre la vie qu’il nous a donnée.  Nous avons également mis fin à bon nombre des distorsions des Écritures que les prédicateurs anti-armes utilisent pour transformer les hommes et les femmes chrétiens qui sont créés pour être des fournisseurs et des protecteurs, en esclaves téméraires de l’état.

Oui, garder et porter des armes est un devoir spirituel.  Se défendre soi-même ou sa famille est autant « spirituel » que prier ou lire la Bible, ou tout autre exercice « spirituel ».

Le titre de notre livre est, « Garder ou ne pas garder : Pourquoi les chrétiens ne devraient pas abandonner leurs armes à feu ».

Il est non seulement important d’être armés ; Il est encore plus important de comprendre les fondements moraux et spirituels de POURQUOI nous devrions être armés.  Et, c’est exactement ce que notre livre tente de faire.

D’autres articles contenus dans la Charte des Droits ont aussi une base scripturaire.  Par exemple, le Quatrième Amendement se trouve dans Deutéronome 24:10,11.  Le Huitième Amendement est originaire de Deutéronome 15:2,3.  De nouveau, ces principes sont des vérités « évidentes » qui viennent des « Lois de la Nature et de la Nature de Dieu ».  Même le modèle de la forme constitutionnelle de gouvernement des États-Unis composé de trois branches distinctes, législative, exécutive et judiciaire, se trouve dans Ésaïe 33:22.  Les fondateurs de l’Amérique avaient une saine méfiance envers les monarchies, et pour de très bonnes raisons.  On ne peut confier à un homme pécheur qu’un pouvoir et une autorité limités.  On peut faire confiance uniquement au Seigneur pour la royauté sur nos vies, comme le note Ésaïe dans les références ci-dessus.  En conséquence, les fondateurs de notre pays ont judicieusement séparé les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire du gouvernement dans notre Constitution des États-Unis.

Les signataires de notre Déclaration d’Indépendance n’auraient jamais pu imaginer que des états indépendants et des municipalités refuseraient à leurs citoyens le droit de porter des armes.  Ils n’auraient jamais pu imaginer que les états refuseraient à leurs citoyens le droit d’être libres des fouilles sans mandat, un droit qui est violé tous les jours dans tout le pays.  Ils n’auraient jamais pu imaginer que le temps viendrait où leur postérité serait privée des libertés fondamentales d’exprimer publiquement leur vénération envers Dieu.  Jamais ils n’auraient pu imaginer que le jour viendrait où les citoyens des divers états souverains (chacun avec une constitution protégeant la liberté religieuse) se verraient refuser leur droit de prier à l’école, de placer des crèches sur des biens publics ou d’accrocher des copies des Dix Commandements sur les murs du palais de justice.

Je suis également convaincu que les fondateurs de l’Amérique seraient complètement repoussés par la façon dont les États-Unis ont sauté tête baissée dans le corporatisme, le socialisme et le mondialisme.  Au niveau national, les démocrates et les républicains ont créé un gouvernement central tellement grand qu’il serait méconnaissable pour tout père fondateur, même Alexander Hamilton ou John Adams.  Les grandes entreprises sucent fébrilement aux tétines du Grand Gouvernement ; Les grands médias sont devenus un peu plus qu’un ministère de la propagande du Grand Gouvernement ; Les églises corporatives du 501c3 considèrent le grand gouvernement comme un dieu à adorer ; Et l’Amérique (y compris et surtout les chrétiens et les églises) semble être ivre des guerres perpétuelles et de l’enchevêtrement des alliances du Grand Gouvernement.  Certes, nos pères fondateurs doivent se retourner dans leurs tombes.

Par conséquent, pendant cette période de Noël, engageons-nous à nouveau aux principes fondateurs de notre nation.  En outre, renouvelons avec vigueur la lutte pour la liberté avant que ces libertés et notre patrimoine disparaissent complètement.

Oui, John Quincy Adams avait raison.  La naissance du Christ et la naissance de l’Amérique sont indissolublement liées.

Mon fils-avocat et moi-même avons écrit et publié un livre intitulé, « Romains 13 : Le vrai sens de la soumission ».  Ce livre révèle avec une interprétation et un raisonnement solide la priorité des commandements de Dieu par rapport à la soumission des citoyens au gouvernement.  Il y a à peine une déclaration faite dans ce livre qui n’ait pas une référence directe aux Écritures et aux commentaires illustratifs.

Ce livre est une des plus fortes défenses de la soumission légitime, et une des attaques les plus fortes contre l’omniprésente phrase, « Obéissez au gouvernement quelle qu’en soit la raison », étant enseignée dans la plupart des églises des États-Unis.  En bref, ce livre est un des meilleurs amis que la liberté possède en ce moment.

Source : News With Views

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , ,



Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012



  • Musiques Chrétiennes

  • Radios Chrétiennes


Real Time Web Analytics