Prophéties

Publié le 04 octobre, 2017 | par Equipe de Pleinsfeux

0

L’ORGE D’AVIV DANS LE CALENDRIER BIBLIQUE

Le 24 février 2016

Les années bissextiles bibliques

L’année Biblique commence avec la première Nouvelle Lune après que l’orge en Israël ait atteint la phase de maturité appelée Aviv.  La période comprise entre un an et le suivant est de 12 ou 13 mois lunaires.  Pour cette raison, il est important de vérifier l’état des cultures d’orge à la fin du 12ème mois.  Si l’orge est Aviv à ce moment, alors la Nouvelle Lune suivante est Hodesh Ha-Aviv (Nouvelle Lune d’Aviv).  Si l’orge est encore immature, nous devons attendre un autre mois, puis, vérifier l’orge à la fin du 13ème mois.

Par convention, une année de 12 mois est appelée année régulière, tandis qu’une année de 13 mois est appelée année bissextile.  Cela ne doit pas être confondu avec les années bissextiles dans le calendrier grégorien (chrétien), qui implique l’intercalation (ajout) d’une seule journée (29 février).  En revanche, l’année bissextile biblique implique l’intercalation d’un mois lunaire entier (treizième mois), également appelé « Adar Bet ». En général, on ne peut déterminer si une année est une année bissextile que quelques jours avant la fin du 12ème mois.

Où Aviv est-il mentionné dans la Bible Hébraïque ?

L’histoire de l’Exode rapporte, « Vous sortez aujourd’hui, dans le mois des épis. » (Exode 13:4)

Pour commémorer que nous avons quitté l’Égypte au mois d’Aviv, nous sommes instruits d’apporter le sacrifice de la Pâque et de célébrer la Fête des Pains sans Levain (Chag HaMatzot) dans cette période de l’année.  Dans Deutéronome 16:1 on nous commande :

« Observe le mois des épis, et célèbre la Pâque en l’honneur de l’Éternel, ton Dieu ; Car c’est dans le mois des épis que l’Éternel, ton Dieu, t’a fait sortir d’Égypte, pendant la nuit. »

De même, nous sommes commandés dans Exode 23:15,

« Tu observeras la fête des pains sans levain ; Pendant sept jours, au temps fixé dans le mois des épis, tu mangeras des pains sans levain, comme je t’en ai donné l’ordre, car c’est dans ce mois que tu es sorti d’Égypte ; Et l’on ne se présentera point à vide devant ma face. »

La même chose est commandée dans Exode 34:18,

« Tu observeras la fête des pains sans levain ; Pendant sept jours, au temps fixé dans le mois des épis, tu mangeras des pains sans levain, comme je t’en ai donné l’ordre, car c’est dans le mois des épis que tu es sorti d’Égypte. »

Qu’est-ce que l’Aviv ?

Aviv indique une étape dans le développement des cultures d’orge.  Cela ressort clairement dans Exode 9:31-32 qui décrit la dévastation causée par la peste de la grêle :

« Le lin et l’orge avaient été frappés, parce que l’orge était en épis et que c’était la floraison du lin ; Le froment et l’épeautre n’avaient point été frappés, parce qu’ils sont tardifs. »

Le passage ci-dessus rapporte que les cultures d’orge ont été détruites par la grêle alors que le blé et l’épeautre n’étaient pas endommagés.  Pour comprendre la raison de cela, nous devons examiner comment le grain se développe.  Lorsque les grains sont au début de leur développement, ils sont flexibles et ont une couleur vert foncé.  À mesure qu’ils deviennent mûrs, ils prennent une teinte légèrement jaunâtre et deviennent plus fragiles.  La raison pour laquelle l’orge a été détruite et que le blé ne l’a pas été, c’est que l’orge avait atteint l’étape dans son développement appelé Aviv et, par conséquent, il était devenu fragile pour être endommagé par la grêle.  En revanche, le blé et l’épeautre étaient encore assez tôt dans leur développement, à une étape où ils étaient toujours souples et ne pouvaient pas être endommagés par la grêle.  La description du blé et de l’épeautre comme « sombre » indique qu’ils étaient toujours au stade où ils étaient verts foncés et qu’ils n’avaient pas encore commencé à atteindre la teinte légèrement jaunâtre qui caractérise les grains mûrs.  En revanche, l’orge avait atteint le stade d’Aviv, époque à laquelle il n’était plus « sombre » et, à ce stade, ils avaient probablement commencé à développer une couleur dorée.

Aviv brûlé

Nous savons à partir de plusieurs passages que l’orge qui est dans l’état d’Aviv n’a pas complètement mûri, mais a suffisamment mûri pour que ses graines puissent être mangées brûlées au feu.  L’orge brûlée était une nourriture couramment consommée dans l’ancien Israël et est mentionnée dans de nombreux passages de la Bible hébraïque comme, « Aviv brûlé dans le feu » (Lévitique 2,14) ou sous la forme abrégée « brûlée (Kalui/Kali) » (Lévitique 23:14 ; Josué 5:11 ; 1 Samuel 17:17 ; 1 Samuel 25:18 ; 2 Samuel 17:28 ; Ruth 2:14).

Tout en étant au début de son développement, l’orge n’a pas encore produit suffisamment de graines assez fermes pour produire de la nourriture par séchage.  Au début de son développement, lorsque la « tête » vient de sortir de la plante, les graines ne sont pas assez importantes pour produire de la nourriture. À un stade ultérieur, les graines ont augmenté de taille et ont été remplies de liquide.  À ce stade, les graines rapetisseront lorsqu’elles seront desséchées et ne produiront que des peaux vides.  Au fil du temps, le liquide est remplacé par de la matière sèche et, lorsque suffisamment de matière sèche a été accumulée, les graines sont en mesure de produire de « l’orge brûlée au feu ».

Aviv et la récolte

Le mois de l’Aviv est le mois qui commence après que l’orge ait atteint le stade d’Aviv.  De 2 à 3 semaines après le début du mois, l’orge a dépassé le stade d’Aviv et est prêt à être présentée comme « l’offrande des feux de vagues » (Hanafat HaOmer).  « L’ offrande des feux de vagues » est un sacrifice apporté à partir des premières tiges coupées dans la récolte et est amené le dimanche qui tombe pendant la Pâque (Chag HaMatzot).  Ceci est décrit dans Lévitique 23:10-11 :

« Parle aux enfants d’Israël, et tu leur diras : Quand vous serez entrés dans le pays que je vous donne, et que vous y ferez la moisson, vous apporterez au sacrificateur une gerbe, prémices de votre moisson.  Il agitera de côté et d’autre la gerbe devant l’Éternel, afin qu’elle soit agréée ; Le sacrificateur l’agitera de côté et d’autre, le lendemain du sabbat. »

De là, il est clair que l’orge, qui était Aviv au début du mois, est devenue prête pour la récolte 15-21 jours plus tard (par exemple, le dimanche pendant la Pâque).  Par conséquent, le mois de l’Aviv ne peut commencer que si l’orge a atteint un stade où il sera prêt pour la récolte de 2 à 3 semaines plus tard.

Que l’orge doit être prête pour la récolte de 2 à 3 semaines dans le mois d’Aviv est également clair à partir de Deutéronome 16:9 qui stipule :

« Tu compteras sept semaines : Dès que la faucille sera mise dans les blés, tu commenceras à compter sept semaines. »

De Lévitique 23:15, nous savons que les sept semaines entre la Pâque (Chag Hamatzot) et la Pentecôte (Shavuot) commencent le jour où l’offrande des feux de vagues (c’est-à-dire le dimanche qui tombe pendant la Pâque) :

« Depuis le lendemain du sabbat, du jour où vous apporterez la gerbe pour être agitée de côté et d’autre, vous compterez sept semaines entières. »

Par conséquent, la « faucille sera mise dans les blés »le dimanche pendant la Pâque, soit de 2 à 3 semaines après le début du mois d’Aviv.  Si l’orge n’est pas assez développée pour qu’elle soit prête pour la faucille de 2 à 3 semaines plus tard, le mois d’Aviv ne peut pas commencer« …ET NOUS DEVONS ATTENDRE LE MOIS SUIVANT   » (Cette année 2017, l’avoine est en retard, donc NON AVIV ?) P.S. Le mois de 30 jours ajoutés au calendrier ne modifie en rien le nombre de jours de l’année, mais retarde les fêtes événementiels, donnant encore libre cours à l’enlèvement de l’Église ! 

Il convient de noter que pas toute l’orge mûrit dans le pays d’Israël en même temps.  L’offrande des feux de vagues est un sacrifice national apporté des premières récoltes prêtes pour la récolte.  Cependant, les offrandes de premiers fruits apportées par les agriculteurs individuels peuvent varier en maturité, allant de « Aviv brûlé par le feu » à un grain totalement mûr qui peut être apporté « écrasé » ou « grossièrement broyé ».  C’est ce qu’on veut dire dans Lévitique 2:14 :

« Si tu fais à l’Éternel une offrande des prémices, tu présentera des épis nouveaux, rôtis au feu et broyés, comme offrande de tes prémices. »

Tous les passages ci-dessus ont été traduits directement à partir de l’hébreu et il est intéressant de noter que les traducteurs du Roi Jacques semblent avoir seulement compris très pauvrement les diverses conditions agricoles hébraïques. Dans Lévitique 2:14, ils ont traduit Carmel comme « oreilles pleines » et « Aviv » comme « oreilles vertes » alors que dans Lévitique 23:14 ils ont traduit Carmel comme « oreilles vertes » !

En résumé, l’orge qui se trouve dans l’état d’Aviv a 3 caractéristiques :

1. Il est assez fragile pour être détruit par la grêle et a commencé à prendre     une couleur plus claire (il n’est plus « sombre »).

2. Les graines ont produit assez de matière sèche qu’elles peuvent être mangées brûlées.

3. Il s’est suffisamment développé pour qu’il soit prêt pour la récolte de 2 à 3 semaines plus tard.

Source : Nehemia Wall 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , , , ,



Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics