Islam MASSACRE DE L'AMÉRIQUE PAR L'ISLAM

Publié le 29 mai, 2017 | par Equipe de Pleinsfeux

0

MASSACRE DE L’AMÉRIQUE PAR L’ISLAM

Par Frosty Wooldridge – Le 23 mai 2017

Créer des sociétés parallèles en Amérique.

Création de sociétés parallèles

Parce que les musulmans en Amérique constituent une minorité sans importance de quatre à sept millions dans notre pays, en 2017, la plupart des Américains ne « ressentent » pas les effets néfastes de leur religion violente.  Cependant, elle se manifeste dans chaque ville où ils augmentent leur nombre.  Lorsque leur nombre augmentera à 20, 30, 40 millions et au-delà, leur violence se développera proportionnellement.

À Detroit, au Michigan, et à Minneapolis, au Minnesota, la police a fait face à des zones « interdites » comme en France, au Royaume-Uni, en Belgique, en Suède, en Norvège, en Allemagne, en Hollande et en Autriche.  Dans ces endroits, les citoyens de ces pays n’osent pas entrer dans des enclaves ou des  « califats » islamiques mettent leurs vies en danger.

Rappelez-vous un aspect de l’Islam : Il ne peut pas tolérer que ses adeptes s’assimilent dans n’importe quel pays hôte.  Ce mandat ne peut être brisé pour aucun musulman sous peine de menace de mort.

Shalom Lewis a récemment parlé à Atlanta, en Géorgie.  Ses paroles donnent une crédibilité horrible à notre dilemme en Amérique.

« Je parle de l’observation tristement cynique de Joseph Conrad » a déclaré Shalom Lewis.  « La croyance en une source surnaturelle du mal n’est pas nécessaire.  Les hommes seuls sont tout à fait capables de toute sorte de méchancetés.  Et donc, nous sommes ici dans un lieu de chaos et de lâchetés inimaginables, de paralysie et de brutalité.  La bête parcourt la terre ; Nous sommes bloqués, étourdis et nous continuons à violer. »

L’Islam grandit en Amérique.  Cette bête gagne l’Amérique dans des endroits comme Philadelphie où les femmes musulmanes se promènent sur la rue Market où Ben Franklin a marché.  Les femmes musulmanes doivent couvrir leurs corps en noir, à l’exception des fentes pour leurs yeux.  Elles restent des « non-êtres » en Amérique, de peur des représailles vicieuses de leurs maris, appelées des « meurtres d’honneur ».

« Les hommes ont autorité sur les femmes parce que Dieu a fait un supérieur à l’autre, et parce qu’ils dépensent leurs richesses pour les maintenir.  Les bonnes femmes sont obéissantes.  Elles conservent leurs parties invisibles parce que Dieu les a gardées.  Quant à celles de qui vous craignez la désobéissance, exhortez-les et abandonnez-les dans des lits à l’écart, et battez-les. »  (Coran 4:34)

Les califats de Detroit, au Michigan, deviennent des pays dans notre pays avec leurs propres règles, leurs propres lois et leur propre culture, tout cela diamétralement opposé à la République constitutionnelle américaine.

Shalom Lewis a déclaré : « Ce n’est pas un moment pour la délicatesse.  Pour la pointe des pieds.  Ce n’est pas le temps d’analyser les mots ou de s’inquiéter d’offenser quelqu’un avec un vocabulaire non filtré.  Le temps n’est plus un luxe que nous possédons.  La distance ne protège plus.  Nous sommes menacés comme jamais auparavant par un ennemi obsédé par un jeu final apocalyptique qui n’entraînera que le désastre.  Un ennemi qui adore la sauvagerie.  Un ennemi qui célèbre la dépravation.  Un ennemi qui glorifie la mort des jeunes.  Il y a eu un changement sismique dans notre monde.  Nous le sentons.  Nous le voyons. Nous le savons.  Nous n’osons pas le nier.  Retrouvez n’importe quel journal en un jour, la première page, la deuxième page, la troisième page, la quatrième page et au-delà, la plupart des articles concernent les musulmans radicaux, pas seulement ISIS, immergés dans une culture sanglante et de meurtres vicieux. »

Il est étonnant que, il y a des centaines d’années, les Européens ont vaincu les musulmans à la bataille de Tours en 732 après Jésus-Christ.  Sinon, personne en Europe ne jouirait des droits des femmes, de la liberté de choix, de la liberté d’expression ou de la liberté de religion.  L’Islam n’autorise aucun choix.

Mais, aujourd’hui, les Européens invitent la bête dans leurs sociétés ainsi qu’au Canada, en Australie et en Amérique.  Pas de compréhension des conséquences ! Sans prévoir les dangers !  C’est comme si on nous menait à l’abattage sans gémissement.

« Mais, aujourd’hui, la guerre a été redéfinie et relocalisée » a déclaré Shalom Lewis.  « Genève est terminée.  Nous sommes tous des combattants sur la lame du rasoir.  Nous sommes tous sur les lignes de front, que nous le voulions ou pas.  Le champ de bataille n’a pas de limites et la guerre n’a pas de règles. L’ennemi attaque délibérément et diaboliquement tous les lieux d’innocence. Tous sont vulnérables et nous devons donc recalculer notre stratégie, réexaminer notre tolérance, redynamiser notre détermination et identifier sans équivoque les malfaiteurs.  Ne nous laissons pas éteindre par la peur, par la bonne volonté, par un espoir téméraire, par une rhétorique sans signification.  Il y a un milliard de musulmans dans le monde et les autorités conviennent que 5% sont des islamistes engagés qui embrassent la terreur et souhaitent voir, par tous les moyens possibles, le drapeau musulman flotter sur chaque capitale, sur tous les continents ».

Malheureusement, 5 pour cent de 1,5 milliard équivaut à 50 millions qui agitent le Coran, des musulmans hurlant Allah Akbar qui ont l’intention de nous faire exploser, de nous décapiter et de créer des ravages dans nos sociétés.  Un regard sur la Norvège, la Suède, la France, l’Allemagne (l’attaque de Berlin la semaine de Noël) et la Grande-Bretagne pleurant ses optimistes les plus innocents.

Il n’a fallu que 19 des disciples d’Oussama ben Laden pour entraîner l’effondrement des Tours Jumelles, s’écraser dans le Pentagone et faire écraser un avion à Shanksville, en Pennsylvanie.  Plus de 3000 morts.  Plus de 10 milliards de dollars de dommages pour cette triste journée.  Dix-neuf immigrants d’Al-Qaïda en Amérique.  Cinquante millions d’islamistes.  Faites le calcul.

Lorsque vous regardez les ravages que les frères ont provoqués par les explosions du Marathon de Boston en Amérique, prenez cinq pour cent des futurs immigrants musulmans légaux en Amérique, les 20 à 30 millions qui devraient immigrer ici dans les 35 prochaines années, et nous sommes confrontés à d’énormes conséquences.

À un moment donné, nous devrons fermer toute immigration musulmane avant de perdre le contrôle de notre pays.  Ils s’avèrent implacables, intransigeants et inflexibles.  Pas un « musulman modéré » !  Au fur et à mesure que leur nombre augmente, 5% deviennent imparables.  Aucun pays occidental ne survivra à leurs taux de natalité et à leur culture.

Notre pays se trouve à la croisée d’un cauchemar multiculturel qui lègue la violence sur nous, alors que notre Congrès et nos présidents déverseront encore 100 millions d’immigrants légaux dans notre civilisation dans un délai de 30 ans. Nous devons réduire toute l’immigration à moins de 100.000 par année et plus aucun musulman si nous espérons survivre au 21ème siècle.

Nous, les citoyens, devons cesser de nous mentir à nous-mêmes, nous sommes enterrés jusqu’aux oreilles dans le trouble.

Source : News With Views

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , , , , , ,



Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics