Conspiration

Publié le 09 décembre, 2016 | par Equipe de Pleinsfeux

0

PARDON D’ASSANGE

Par Jim Kouri – Le 18 novembre 2016

Le Président-élu, Donald Trump, est pressé d’accorder le pardon à Julian Assange de Wikileaks.

Alors que beaucoup de gens prennent des positions contre l’ascension de Donald Trump à la présidence américaine, des millions de partisans expriment leurs demandes sur les médias sociaux pour que le président Donald Trump accorde un pardon complet au fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, considérant son rôle dans la libération des courriels qui ont fortement suggéré un foyer de corruption relié à la candidate démocrate, Hillary Clinton.

En dépit de la lutte contre l’équipe et de ses substituts de la campagne de son adversaire, le Comité national démocratique, la majorité des médias d’impression et de diffusion, le financement par George Soros des organisations politiques militantes, et la majorité de ces « grands noms » travaillant dans le divertissement et le sport, le candidat à la présidence, Donald Trump, a été aidé par certaines personnes et certains groupes les plus surprenants.  Et, sans aucun doute, le plus utile dans sa victoire sur la « sainte » Hillary Clinton du Parti Démocrate  a été le célèbre créateur de Wikileaks, Julian Assange.

En libérant un barrage de matériel piraté des systèmes informatiques du Comité national démocratique et de ceux appartenant au directeur de la campagne d’Hillary Clinton, John Podesta, Julian Assange a réussi à noyer pratiquement toute la nation dans le matériel qui a révélé le fonctionnement intérieur des opérations politiques corrompues, malhonnêtes, cyniques, et parfois criminelles. Alors que les partisans d’Hillary Clinton dans les médias, certains ont même admis leur culpabilité, ont tenté de ridiculiser ou de minimiser le déluge d’allégations qui provenait du matériel de Julian Assange ; Mais, en quelque sorte, le message a réussi à atteindre des dizaines de millions d’électeurs : Alors, Hillary Clinton était inapte à commander.

« Le président élu, Donald Trump, est pressé par plusieurs personnes sur les médias sociaux à accorder le pardon total au fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, en considérant le rôle de ce dernier dans la publication des courriels controversés reliés à la démocrate Hillary Clinton. »

Julian Assange, le rédacteur en chef d’une des organisations d’avertissements les plus prolifiques au monde, est en train d’être enquêté dans l’affaire Bradley Manning, maintenant nommée Chelsea Manning après une opération de changement de sexe, et le gouvernement américain a demandé son extradition pour répondre de ses crimes de vols d’informations classifiées.

À la fin du cycle électoral présidentiel de 2016, le WikiLeaks de Julian Assange a publié des dizaines de milliers de pages de courriels provenant du serveur privé d’Hillary Clinton, de la base de données des bureaux du Comité national démocrate et du directeur de la campagne d’Hillary Clinton, John Podesta. Beaucoup de partisans de Donald Trump, et même de ses ennemis pleins de haine, prétendent que la victoire de Donald Trump est le résultat des fuites de courriels qui ont conduit à la déception de la capacité d’Hillary Clinton à diriger la nation déjà paralysée par huit années d’administration sans gouvernail.

La législatrice australienne, Pauline Hanson, la dirigeante du parti conservateur du pays, a publié une déclaration demandant à Donald Trump d’accorder un pardon complet à Julian Assange qui a commencé sa carrière en tant que programmeur informatique en Australie.

« Ce n’est pas clair, à première vue, comment un président des États-Unis peut accorder un pardon à Julian Assange quand il est effectivement voulu en Suède sur des accusations d’agressions sexuelles.  En fait, les officiels de l’application des lois des États-Unis n’ont pas accusé Julian Assange de quoi que ce soit, » a déclaré l’ancien enquêteur de police Tony LaBonna.  « Les États-Unis pourraient lui offrir l’asile, mais cela peut devenir une bombe politique pour un président qui fait face à des médias en colère qui veulent qu’il tombe en pleine face » a déclaré Tony LaBonna.

« Julian Assange a clairement aidé sa cause et Donald Trump est supposément un type loyal.  Julian Assange est un héros, pas un criminel, » a écrit un membre de Facebook dans une discussion.

Source : News With Views

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , ,



Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics