Nouvelles

Publié le 27 décembre, 2015 | par Equipe de Pleinsfeux

0

POURQUOI LE TERRORISME ISLAMIQUE N’EXISTE PAS AU JAPON ?

Par Y.K. Cherson – Le 9 décembre 2015

En 2011, les Musulmans Sunnites représentaient le plus grand nombre d’attaques terroristes et de décès pour la troisième année consécutive.

Plus de 5700 incidents ont été commis par des Musulmans Sunnites, et ils sont responsables de près de 56 pour cent de toutes les attaques et d’environ 70 pour cent des 12533 fatalités.

Un autre 24% des décès appartiennent aux Musulmans Shiites.  Donc, en 2011, les musulmans étaient responsables de 94 pour cent des pertes de vie dans des attentats terroristes.  Depuis 2011, avec l’apparition d’ISIS, le nombre des décès,  les victimes des attaques terroristes musulmanes, a fortement augmenté, avec la part des Musulmans dans le terrorisme mondial s’approchant progressivement de 100%.

En 2013, selon le département d’état des États-Unis, un total de 9707 attaques terroristes s’est produit dans le monde entier, provoquant plus de 17800 morts et plus de 32500 blessés.  En outre, plus de 2990 personnes ont été enlevées ou prises en otage.  Des informations sur les auteurs ont été signalées  pour 32% des attentats terroristes en 2013.

Et, de ces 32 pour cent, ou de ces 17800 décès, seulement trois groupes terroristes musulmans, à savoir les talibans, ISIS et Boko Haram, étaient responsables pour 5655 morts ou 31,76% !  Cela signifie que 31,76% sur les 32% des attaques terroristes qui avaient été signalées, des informations sur les attaquants ont été perpétrées par ces trois groupes terroristes musulmans seulement, sur 50 % de plus qui existent dans notre monde agité !

Les terroristes musulmans peuvent être fiers : Leur part dans les attentats du monde est maintenant proche de 100%.

Il semble qu’il n’y ait pas un seul pays où les musulmans ne démontrent pas leurs vraies couleurs …  Mais non !  Il existe un tel pays.  Il s’agit d’un des pays les plus développés au monde, et son caractère démocratique est reconnu dans le monde entier, un véritable allié des États-Unis et un membre de l’OTAN. Cependant, avec tout cela, il n’y a pas eu un seul attentat terroriste perpétré par des musulmans dans ce pays.  En outre, il n’y a pas eu une seule, même mineure, émeute, perturbation ou protestation, peu importe le nombre de citoyens de ce pays soutenant les caricatures du prophète Mahomet publiées dans certains journaux Danois ou dans un magazine Français.

Le nom de ce pays chanceux est le Japon.  (vidéo en anglais)

Bien sûr, le Japon a atteint cet objectif avec certaines politiques d’intégration super efficaces, grâce à l’aide des technologies les plus avancées et en assignant des milliards de yens sur la construction de milliers de mosquées et écoles islamiques partout au Japon, en interdisant le porc dans tous les lieux publics, en introduisant des heures séparées pour les garçons et les filles dans les piscines dans toutes les écoles publiques, et les médecins japonais de sexe masculin n’oseraient pas toucher leurs patientes, les femmes musulmanes obtiennent une immense aide sociale chaque fois qu’elles ont un enfant, des tribunaux de la Sharia ont été introduits dans le système judiciaire du Japon, et le Coran est considéré comme un livre sacré au Japon …

Non, ils n’ont rien fait de la sorte.  Ce que le Japon a fait pour éviter les problèmes reliés aux musulmans a été beaucoup plus simple et moins cher ; Le Japon est pratiquement fermé aux musulmans.

Officiellement, l’immigration au Japon n’est pas fermée aux musulmans.  Mais, le nombre des permis d’immigration donnés aux candidats en provenance des pays islamiques est très faible.  L’obtention d’un visa de travail n’est pas facile pour les adeptes de l’Islam, même s’ils sont des médecins, des ingénieurs et des cadres envoyés par des entreprises étrangères qui sont actives dans la région.  En conséquence, le Japon est « un pays sans musulman ».

Il n’y a aucune estimation fiable sur la population musulmane au Japon. Cependant, les revendications de trente mille faites par certains chercheurs sont sans aucun doute exagérées.  Certains prétendent qu’il n’y a que quelques centaines.  Ce chiffre représente probablement le nombre de musulmans pratiquant ouvertement l’Islam.  Invité à donner une estimation sur le véritable nombre de musulmans au Japon, l’ex-président de l’Association Islamique du Japon, Abu Bakr Morimoto, a répondu, « Pour le dire franchement, seulement un millier.  Je veux dire qu’au sens large, si nous n’excluons pas ceux qui sont devenus musulmans dans le but de se marier par exemple et qui ne pratiquent pas, le nombre serait probablement de quelques milliers. »

On a demandé à un des dirigeants de la communauté musulmane au Japon, Nur Ad-Din Mori, : « Quel pourcentage de la population totale du Japon est musulmane ? »  Il a répondu, « La réponse pour le moment est un sur cent mille. »

La population du Japon est de 130 millions de personnes, donc, si ces leaders musulmans sont corrects, alors, il doit y avoir autour de 1300 musulmans.  Mais, même les musulmans qui obtiennent des permis d’immigration et ont vécu de nombreuses années dans le pays ont très peu de chances de devenir des citoyens japonais.

Le Japon a officiellement interdit d’exhorter les gens à adopter la religion de l’Islam (Dawah), et tout musulman qui encourage activement la conversion à l’Islam est considéré comme un prosélytisme à une culture étrangère indésirable.  Les « promoteurs de l’Islam » qui sont trop actifs font face à l’expulsion et parfois même à une peine de prison.

La langue arabe est enseignée par très peu d’instituts universitaires ; Je pourrais trouver un seul de ce genre d’institut : L’Institut arabe islamique de Tokyo.  Mais, même l’Université Internationale du Japon à Tokyo ne propose pas de cours sur les langues arabes ou islamiques.

L’importation du Coran en arabe est pratiquement impossible, et la seule autorisée est la version « adaptée » en japonais.

Jusqu’à récemment, il n’y avait que deux mosquées au Japon : Les Mosquée Jama Masjid de Tokyo et de Kobe.  Maintenant, le nombre total de musulmans priant dans des sites au Japon est compté dans environ 30 mosquées d’un seul étage et d’environ une centaine de chambres d’appartements mises de côté pour des prières.

Et, la société japonaise s’attend à ce que les musulmans prient à la maison : Pas de « prosternations » collectives dans les rues ou sur les places ; Au Japon, pour de telles « démonstrations », les acteurs peuvent avoir des amendes assez fortes, et ce sont des cas que la police japonaise considère comme « sérieux » et ceci peut causer l’expulsion des participants.

Très souvent, les entreprises japonaises qui cherchent des travailleurs étrangers notent spécifiquement qu’elles ne sont pas intéressées par les musulmans.

Il n’y a pas la moindre trace de la Loi de la Charia au Japon, et la nourriture halal est extrêmement difficile à trouver au Japon.

Les Japonais ont tendance à percevoir l’Islam comme une « religion étrange et dangereuse » qu’un véritable japonais devrait éviter, et les meurtres récents de deux ressortissants japonais, Haruna Yukawa et Kenji Goto, par ISIS n’ont pas contribué à améliorer l’opinion des japonais sur ce sujet.

Et, la chose la plus intéressante dans l’approche japonaise envers les musulmans est le fait que les Japonais ne ressentent aucune culpabilité pour une telle approche « discriminatoire » envers l’Islam et, évidemment, ils ne pensent pas qu’ils devraient présenter des excuses aux musulmans pour la façon négative dont ils perçoivent leur religion.  Le Japon accepte le gaz et le pétrole arabe et le Japon entretient de bonnes relations avec les exportateurs arabes.  Mais ils refusent l’Islam et l’immigration musulmane.  L’Islam est quelque chose qui est probablement approprié pour les autres, mais, pas pour le Japon, et, donc, les musulmans doivent rester à l’extérieur.

Et, les Musulmans au Japon ne font pas d’émeutes, ils ne stigmatisent pas les japonais comme des « racistes », ils ne brûlent pas de voitures, ne cassent pas de fenêtres, ils ne décapitent des soldats japonais pour avoir été en Afghanistan, en Irak ou ailleurs sur la Terre, et pas un seul japonais n’a été victime d’une attaque terroriste musulmane sur le sol japonais pendant les 30 dernières années.

Peut-être que l’Europe et les États-Unis devraient se pencher sur le modèle japonais de traiter avec les musulmans de plus près ?

* Cette information provient de rapports déclassifiés du Centre National Antiterrorisme. Le Centre National Antiterrorisme fournit au Département d’État les données statistiques dont il a besoin et le centre a été créé pour fournir aux organismes gouvernementaux ce genre d’informations.
 

Source : PrisonPlanet.com

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , , , ,



Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics