Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /home/www/0297d3f09b59c928ea3de31e13ab2e04/web/wp-content/themes/gonzo/includes/widget_areas.php on line 154 and defined in /home/www/0297d3f09b59c928ea3de31e13ab2e04/web/wp-includes/wp-db.php on line 1291
SEMBLABLE À HITLER

Politique Internationale

Publié le 22 février, 2017 | par Equipe de Pleinsfeux

0

SEMBLABLE À HITLER

Le Pape François déclare qu’il ne faut pas juger Donald Trump prématurément, mais, il pourrait être semblable à Adolf Hitler.

Par Stoyan Zaimov – Le 23 janvier 2017

Le chef de l’Église Catholique Romaine, le Pape François, a déclaré qu’il était trop tôt pour juger le président des États-Unis, Donald Trump, et a exhorté les gens à attendre avant de le critiquer.  Dans le même temps, il a également souligné que les dirigeants populistes du passé, comme Adolf Hitler de l’Allemagne nazie, ont également été soutenus par le peuple.

Le Pape François a tenu une entrevue avec le journal espagnol El Pais, vendredi, jour de l’inauguration de Donald Trump, où il a insisté qu’il serait «imprudent» de juger le nouveau chef de l’Amérique avant qu’il ait reçu le temps de laisser sa marque.

Le pape a apparemment été pressé par des journalistes pour qu’il dise s’il y a quelque chose que Donald Trump a dit qui l’inquiète vraiment, à quoi le Pape François a répondu : « J’attends.  Dieu a attendu si longtemps pour moi, avec tous mes péchés ».

« Je pense que nous devons attendre et voir.  Je n’aime pas me dépasser moi-même ni juger les gens prématurément », a déclaré le pape, selon une traduction espagnole de Reuters.

« Nous allons voir comment il agit, ce qu’il fait, et puis, je vais avoir une opinion, mais, avoir peur ou se réjouir à l’avance à cause de quelque chose qui pourrait arriver est, à mon avis, tout à fait imprudent. » a-t-il dit.

Le Pape François a toutefois convenu que l’apparente montée des chiffres populistes aux États-Unis et en Europe pourrait être un sujet de préoccupation, parce qu’ils capitalisent sur la crainte d’un avenir incertain.

« Les crises provoquent la peur, l’alarme » a dit le pontife.

« À mon avis, l’exemple le plus évident du populisme européen est l’Allemagne de 1933 …  Un peuple qui a été plongé dans une crise, qui a cherché son identité jusqu’à ce que ce dirigeant charismatique vienne et promette de leur redonner leur identité, et il leur a donné une identité déformée, et nous savons tous ce qui s’est passé », a-t-il ajouté.

« Hitler n’a pas volé le pouvoir, son peuple a voté pour lui, et puis, il a détruit son peuple. »

Contrairement à Donald Trump, Adolf Hitler n’a pas pris le pouvoir en remportant une élection.  Adolf Hitler a perdu une élection présidentielle en 1932, avec 36,8 pour cent des voix, mais, en 1933, il a été nommé chancelier par le président Paul von Hindenburg.

Le leader catholique a fait allusion à une certaine rhétorique de Donald Trump sur la construction d’un mur à la frontière avec le Mexique quand il a dit qu’en temps de crise, les gens commencent à chercher « un sauveur qui nous rend notre identité et nous permet de nous défendre avec des murs, des fils barbelés, n’importe quoi, des autres peuples qui pourraient nous voler notre identité ».

Le Pape François a qualifié cette mentalité de « chose très sérieuse ».

Donald Trump et le Pape François se sont affrontés sur la question de l’immigration et de la construction de murs au début de l’année dernière, lorsque le pape a affirmé « qu’une personne qui pense seulement à construire des murs, où qu’ils soient, et à ne pas construire des ponts, n’est pas chrétien ».

Donald Trump, à son tour, a apostrophé le pape, en février, lors d’un rassemblement de campagne à Kiawah Island, en Caroline du Sud, où il a insisté qu’il est effectivement un chrétien, et que les commentaires du Pape François étaient « honteux ».

« Pour un leader religieux, le fait de questionner la foi d’une personne est honteux.  Je suis fier d’être un chrétien et, en tant que président, je ne permettrai pas que le christianisme soit systématiquement attaqué et affaibli contrairement à ce qui se passe maintenant avec notre président actuel », a ajouté Donald Trump à l’époque, en se référant à l’ancien président Barack Obama.

« Aucun leader, surtout un chef religieux, ne devrait avoir le droit de remettre en question la religion ou la foi d’un autre homme, surtout quand ils fournissent toutes sortes de fausses informations, » a-t-il ajouté.

Source : Christian Post

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , ,



Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics