Nouvelles

Publié le 25 août, 2012 | par Pleins Feux

0

Terre d’Islam : le Calvaire des …

La liste est malheuseusement trop longue, quelques derniers faits cependant, Un petit garçon chrétien sauvagement mutilé au Pakistan, Égypte, on crucifie les opposants, et on appelle à l’extermination de tous les chrétiens, on égorge une chrétienne en plein marché à Bethlehem, on défenestre des chrétiens en Syrie, bref une horreur ! 

Dans l’ensemble des 57 pays musulmans de la planète, la liberté religieuse est inexistante : il est défendu pour un musulman de quitter l’islam. À l’échelle mondiale, toutes les trois minutes un chrétien est persécuté. L’année dernière, 165,000 chrétiens furent tués en raison de leur foi. 80% des persécutions chrétiennes ont lieu en terre d’islam. Et de tout cela, la majorité des médias n’en parlent pas.

Coran – Sourate 9,5 – Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salât et acquittent la Zakât, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

Bref après le samedi, le dimanche ?

Pakistan : un garçon chrétien de 11 ans torturé et tué

Un autre cas de « blasphème »?

Pendant ce temps, la petite Rimsha, une chrétienne trisomique de 11 ans, est toujours en prison après avoir été accusée de blasphème. Après son emprisonnement, des hordes de fanatiques ont infligé aux chrétiens une punition collective : ils ont incendié des maisons de chrétiens, détruit une église, tiré des coups de feu en direction d’une autre église, déchiqueté des bibles, etc …

Le corps d’un garçon chrétien de 11 ans portant des marques de torture a été trouvé dans une ville du Pendjab au Pakistan, quelques jours après l’arrestation d’une fillette chrétienne accusée de blasphème.

Des défenseurs des droits humains ont condamné le meurtre de Samuel Yaqoob dont le corps brûlé et torturé a été découvert le jour de l’Aïd, la fête qui marque la fin du ramadan. Ses lèvres et son nez ont été coupés, son estomac a été retiré et ses jambes ont manifestement été mutilées.

Le garçon était porté disparu depuis lundi quand il a quitté le bidonville chrétien de la ville où il habitait pour aller au marché local. Ses proches ont identifié son corps grâce à une marque distinctive sur son front.

La police a déclaré qu’elle cherche à déterminer si l’attaque contre Samuel est liée à une accusation de blasphème. Sa mort intervient quelques jours après l’arrestation de Rimsha Masih, une fillette trisomique de 11 ans accusée par des musulmans d’avoir brûlé des pages du coran pour faire la cuisine.

Le président Asif Zardari est intervenu après que des dizaines de chrétiens ont fui leurs maisons, craignant la violence. Il a dit que la loi controversée sur le blasphème, qui prévoit la peine de mort pour ceux qui insultent l’islam, ne devait pas être détournée pour régler des comptes.

Source :  Christian boy tortured and killed in Pakistan, Telegraph, 23 août 2012. Extrait traduit par Poste de veille

Pakistan : après l’inculpation d’une fillette pour blasphème, des musulmans incendient les maisons de chrétiens

Des hordes de fanatiques ont infligé aux chrétiens une punition collective après qu’une fillette trisomique de 11 ans a été emprisonnée sous l’accusation de blasphème, un délit punissable de mort au Pakistan. Elle aurait été vue avec des pages brûlées du coran dans les mains.

Après l’incarcération d’une fillette trisomique pour «blasphème», des musulmans ont incendié des maisons de chrétiens et «détruit» une église dans un bidonville d’Islamabad, et des militants présumés ont tiré des coups de feu en direction d’une autre église à l’extérieur de la capitale pakistanaise, ont déclaré des témoins le mardi 21 août.

«Notre personnel et quelques autres chrétiens se sont rendus dans le secteur Meherabadi d’Islamabad mardi soir», a indiqué Farrukh H. Saif, directeur exécutif de l’ONG World Vision In Progress, à BosNewsLife. «Nous avons constaté que cinq maisons avaient été incendiées et une église détruite. Des bibles ont été déchiquetées et la croix d’une église a été brisée ».

Dans la ville de Karachi, au sud du Pakistan,  l’église catholique de Saint-Mathieu a été «attaquée par des extrémistes inconnus à 2 h, heure locale», a ajouté Saif, citant des enquêteurs. «Ils ont ouvert le feu en direction de l’église et endommagé la façade dans le quartier Pehlwan Goth de Karachi».

Ce n’était pas un incident isolé dans ce quartier, des «extrémistes musulmans» ayant attaqué les propriétés de chrétiens et des églises à deux reprises l’année dernière, a ajouté Saif. Les dernières violences ont éclaté pendant que Rimsha, 11 ans, se préparait à passer une autre nuit à la sinistre prison d’Adiala à Rawalpindi à proximité d’Islamabad.

La police a emprisonné la fillette le vendredi 17 août  après que des centaines de manifestants musulmans ont exigé qu’elle soit inculpée en vertu des lois du Pakistan sur le blasphème. Le lundi 20 août, pendant que les musulmans célébraient la fête de l’Aïd al-Fitr, Rimsha était toujours dans la prison d’Adiala, apparemment avec sa mère, en attente d’être fixées sur leur sort.

Des hordes de musulmans ont incité les voisins chrétiens de la jeune fille et d’autres à fuir, ont indiqué Saif et d’autres activistes. Des milliers de chrétiens sont encore à l’extérieur de la zone du bidonville où le coran aurait été brûlé et ils craignent pour leur vie, ont déclaré des défenseurs des droits humains.

Source :  Pakistan Christian Homes Torched, Churches Attacked After Jailing Girl, BosNewsLife, 21 août 2012. Extrait traduit par Poste de veille

Égypte : les Frères musulmans crucifient des opposants

En Égypte, la semaine dernière, quand des partisans des Frères musulmans ont terrorisé les médias laïques, plusieurs sites arabes, y compris Arab News, Al Khabar News, Dostor Watany et Egypt Now, ont rapporté que des gens étaient « crucifiés ». Voici la traduction d’un extrait :

«Un correspondant de Sky News Arabic au Caire a confirmé que des manifestants appartenant aux Frères musulmans crucifiaient les opposants du président égyptien Muhammad Morsi, nus sur des arbres en face du palais présidentiel, et abusaient d’autres opposants. Des partisans des Frères musulmans ont également verrouillé les portes de lieux de production de médias dans le quartier du 6-Octobre [un important quartier de médias au Caire], où ils ont attaqué plusieurs journalistes populaires. » [   ]

Loin de condamner ces terroristes, Al-Azhar, la plus haute autorité islamique en Égypte, vient de publier une fatwa appelant à davantage de violence et de répression : « combattre ceux qui participent aux manifestations contre les Frères musulmans prévues pour le 24 août est une obligation religieuse ».

La plupart des sites arabes mentionnés ci-dessus soulignent que ces attaques font partie de la campagne des Frères musulmans pour intimider les médias laïques et les empêcher d’exposer le programme islamiste des Frères, ce que font tous les jours Youm 7, On TV et Okasha. [   ]

En réalité, il y a peu de raisons de douter de cette histoire de crucifixions. Dans le monde musulman, des militants musulmans crucifient régulièrement leurs adversaires : en Côte d’Ivoire, des partisans du président musulman ayant évincé un chrétien ont crucifié deux frères chrétiens ; en Indonésie, des séparatistes islamiques ont crucifié un musulman accusé d’être un informateur de l’armée ; et en Irak, des militants musulmans ont crucifié des enfants chrétiens. [   ]

Fait révélateur : il y a quelques mois à peine, et pour la première fois dans l’histoire moderne de l’Egypte, un député a proposé d’institutionnaliser les peines les plus draconiennes de la charia, y compris la crucifixion.

Sous les Frères musulmans en Egypte, la bouteille a été ouverte et le génie s’est échappé. Le pire est encore à venir.

Source : Muslim Brotherhood ‘Crucifies’ Opponents, Attacks Secular Media, par Raymond Ibrahim, 15 août 2012. Extrait traduit par Poste de veille

Pakistan : des musulmans inculpent une fillette trisomique de 12 ans pour blasphème envers l’islam

La religion de paix et d’amour encore une fois à l’œuvre…

Des musulmans ont dénoncé une pauvre gamine trisomique à la police pakistanaise parce qu’elle aurait brûlé des pages du coran. Elle s’est retrouvée en état d’arrestation au poste de police et sa famille chrétienne a été obligée de fuir leur maison de la banlieue d’Islamabad pour ne pas se faire agresser ainsi que les autres familles chrétiennes aux alentours. L’Etat islamique du Pakistan punit de mort, toute personne insultant l’islam et le prophète mahomet.  Vidéo en fin d’article

Des islamistes égyptiens distribuent des tracts appelant à l’extermination des chrétiens dans le pays

Raymond Ibrahim a publié le 14 août, un article particulièrement inquiétant sur le site Right Side Views. Il y commente une lettre circulaire (photo) distribuée en Égypte par des groupes islamistes, et publiée sur le site El Fegr (ou El Fagr) appelant à l’extermination des chrétiens à Suez, Ismaïlia et dans toute la Haute Égypte. Voici ce qu’en dit le journaliste. D.H.

« L’image d’une photocopie de la lettre vient de paraître sur le site El Fegr. Intitulée “Note urgente et importante” elle commence par appeler “les frères et les sœurs” à “tuer ou à agresser physiquement les ennemis de la religion d’allah*, les chrétiens de toutes les provinces d’Égypte, les esclaves de la croix – que la malédiction d’allah soit sur eux…”. Elle poursuit en promettant une prime à quiconque aidera “à faire prévaloir les droits d’allah sur ses ennemis”.

Comme preuve de la tranquillité qu’éprouvent les organisations djihadistes dans l’Égypte d’aujourd’hui sous le nouveau Président des Frères Musulmans,Mohammed Morsi, le langage habituellement crypté est abandonné et le lettre nomme les points de contacts et même une mosquée la Sheikh Ahmed Mosque à Kasfrit, où ceux qui sont intéressés pourront s’adresser “après les prières du vendredi et où les nouveaux membres de l’organisation seront les bienvenus”.

Ce génocide est exigé jusqu’à ce que les chrétiens d’Égypte “reviennent à la vérité”, une expression qui pourrait vouloir dire que les chrétiens égyptiens doivent soit accepter “la vérité” – c’est-à-dire l’islam auquel ils doivent se convertir –, soit revenir aux vérités de la religion qui stipulent que les chrétiens doivent accepter leur statut infrahumain de dhimmis (coran 9, 29) ».

* On aura remarqué que je n’utilise pas de capitale pour « allah », ne serait-ce que parce que l’arabe ne connaît pas de capitale dans son alphabet (mais ce n’est pas la seule raison : je vous laisse deviner les autres…).

Source de l’article :

http://www.israel-flash.com/2012/08/terre-dislam-le-calvaire-des-chretiens/#ixzz24Zw9bp2R

Source : Right Side News (repris sur Assyrian International News Agency)

Sélection par Aschkel pour israel-flas

Mots clés: ,



Comments are closed.

Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics