Politique américaine

Publié le 27 juillet, 2016 | par Equipe de Pleinsfeux

0

TUERIE D’ORLANDO

Selon Donald Trump, Barack Obama est « plus en colère contre moi que contre le tireur ».

Par Cheryl K. Chumley – Le 15 juin 2016

Donald Trump, le présumé nominé à la présidence pour le Parti Républicain, s’est déchainé contre le président Barack Obama au sujet de son discours sur la tuerie massive d’Orlando, en disant que le commandant-en-chef semblait beaucoup plus en colère contre l’homme d’affaires milliardaire que contre le réel terroriste islamique qui a tué 49 personnes et en a blessé 53 autres.

« Je regardais le président Barack Obama, » a déclaré Donald Trump, lors d’un meeting de la campagne à Greensboro, en Caroline du Nord, en référence au discours largement rapporté de Barack Obama qui contenait de nombreuses remarques colériques contre Donald Trump, mais, peu de remarques contre l’assassin musulman, Omar Mateen, a rapporté le Hill.  « Et il était plus en colère contre moi que contre le tireur. »

Donald Trump a continué : « Le niveau de colère, c’est le genre de colère qu’il devrait avoir contre le tireur et ces tueurs qui ne devraient pas être ici.  Nous avons un problème avec le terrorisme islamique radical.  Nous pouvons dire que nous n’avons pas de problème et nous pouvons certainement prétendre comme Barack Obama que nous n’avons pas de problème.  Il en a parlé pendant longtemps aujourd’hui et personne, à la fin de ce discours, ne savait quoi que ce soit d’autre à ce sujet ; Mes amis, comme il doit détester Donald Trump. »

Comme l’a rapporté WorldNetDaily, Obama a déclaré mardi, lors d’une allocution prononcée au Département du Trésor : « Il n’y a pas de magie à la phrase  « Islam Radical ».  C’est un sujet de discussion politique, pas une stratégie.  Qu’est-ce que l’utilisation de ce langage pourrait exactement  accomplir ?  Qu’est-ce que cela pourrait changer ?  Cela rendrait-il ISIL moins engagé pour essayer de tuer des Américains ? …  Appeler une menace par un autre nom ne la fait pas disparaître ».

Mais, Donald Trump, comme les experts dans la sécurité nationale et dans le renseignement, ainsi que d’autres hommes politiques, ont déclaré que de nommer l’ennemi est l’étape numéro un vers la lutte contre l’ennemi.

Donald Trump a appelé l’échec de Barack Obama que, d’appeler l’ennemi comme étant l’Islam Radical est un problème de leadership, et que le leadership de Barack Obama était si terrible, qu’il n’avait aucune autre option dans la vie, que d’entrer dans la politique comme une carrière, a rapporté le Hill.

« J’aurais été tellement heureux si Barack Obama avait été un grand président », a déclaré Donald Trump.  « Il a été un des présidents les plus moches.  Il a fait un travail terrible.  Ce qui se passe dans notre pays est dévastateur et embarrassant, et nos vies ne seront plus jamais les mêmes. »

Source :  WND

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , ,



Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics