Eschatologie

Publié le 03 décembre, 2014 | par Equipe de Pleinsfeux

0

UN ÉTAT D’AGITATIONS ET DE CHAOS DANS LE MONDE !

Par Samuel David Meyer – Novembre 2014

Dans ce bulletin, nous allons examiner soigneusement les événements actuels de notre époque qui démontrent sans l’ombre d’un doute que notre monde est plongé dans un grand état de troubles et de chaos.  En ce moment, le virus Ebola a ravagé les pays africains du Libéria, du Sierra Leone et de la Guinée, et maintenant, il a trouvé son chemin à l’intérieur des États-Unis. 

« Il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines ; Il  y aura des phénomènes terribles, et de grands signes dans le ciel. »  Luc 21:11

« Il répondit : N’avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l’homme et la femme et qu’il dit :

C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair ?  Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair.  Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint. »  Matthieu 19:4-6

« C’est pourquoi Dieu les a livrés à l’impureté, selon les convoitises de leurs cœurs ; En sorte qu’ils déshonorent eux-mêmes leurs propres corps ; Eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement.  Amen !  C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes : Car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature ;  Et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement. »   Romains 1:24-27

« Pourquoi t’abats-tu, mon âme, et gémis-tu au-dedans demoi ? Espère en Dieu, car je le louerai encore ;  Il est mon salut et mon Dieu. » Psaumes 43:5

« Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espérance, par la puissance du Saint-Esprit. » Romains 15:13

Au Moyen-Orient, les guerres et les combats font rage alors que les politiciens et les médias nous avertissent encore et encore que les terroristes du soi-disant État Islamique, ou ISIS, sont peut-être déjà entrés aux États-Unis par la frontière sud de notre nation.  Il y a aussi le sentiment que la Russie pourrait avoir des ambitions secrètes et que personne ne semble avoir la moindre idée de ce que pourrait être sa prochaine tentative.  En Californie, une sécheresse dévastatrice, maintenant dans sa troisième année consécutive, continue avec aucune fin en vue.

L’état inquiétant de notre monde est tellement évident que les politiciens notables sont en train d’en prendre bonne note.  Lors d’une allocution prononcée le 2 octobre 2014, le vice-président américain, Joe Biden, a offert l’évaluation suivante de notre monde : « Le monde a changé. »  Biden a déclaré ceci aux personnes présentes.  Il a ensuite poursuivi en disant, « Ceci a conduit à un certain nombre de crises immédiates qui exigent notre attention, à partir d’ISIS (État Islamique), au virus Ébola, à l’Ukraine, pour n’en nommer que quelques-uns qui sont à notre porte, et, comme quelqu’un m’a dit plus tôt cette semaine, « les loups sont plus proche de la porte ».  Chacun à sa manière est symptomatique des changements fondamentaux qui se produisent dans le monde.  Ces changements ont également conduit à de plus grands défis.  L’ordre international laborieusement construit après la Seconde Guerre Mondiale et défendu au cours des dernières décennies est littéralement en train de s’effilocher en ce moment. »  Le président américain Barack Obama a également fait référence à l’état inquiétant de notre monde dans un discours qu’il a prononcé pour la Convention Nationale Démocrate, le 7 octobre 2014.  « Il y a des moments où je pense que nous doutons de nous-mêmes dans ce pays, et il y a des moments où nous sommes incertains de tous les changements qui ont lieu partout dans le monde.  Et, naturellement, quand vous voyez les grands titres tous les jours et que vous lisez au sujet d’ISIS, du virus Ebola et des incursions russes en Ukraine, il y a un sentiment que peut-être le monde tourne trop vite et que personne ne peut le contrôler. »   On pouvait s’y attendre, Obama a ensuite cherché à rassurer son auditoire en qualifiant les États-Unis de nation imparable qui permettra de surmonter et de résoudre tous ces problèmes.

Avec autant de sujets de préoccupations de premier plan dans l’esprit du peuple américain, le Parti Républicain a cherché à utiliser ces malheurs à son avantage dans l’espoir de gagner du terrain dans les élections de 2014 au Congrès.  « Je pense que les républicains veulent que les gens ouvrent leurs téléviseurs et voient que rien ne fonctionne », a déclaré l’ancien porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs.  Il a ensuite poursuivi en disant, « Il sera intéressant de voir s’ils peuvent convaincre les gens qu’ils ne font pas partie de ce mauvais fonctionnement. »  Le stratège républicain Stuart Stevens a accusé l’administration Obama d’être dans le déni en ce qui concerne l’état de notre monde.  « Le motif récurrent ici est sa réticence à admettre que les choses vont mal. C’est un peu comme s’il disait que le monde n’est pas ce qu’il est, ce qui est une chose rare à la Maison Blanche, » a déclaré Stevens.                                                                                                                          

En ces temps chaotiques, beaucoup de gens se trouvent eux-mêmes en train de ressentir de la peur et aucun espoir quand ils voient tant de manchettes négatives. Cela a conduit certaines personnes à éviter de regarder les nouvelles parce qu’ils préfèrent ne pas savoir ce qui se passe.  Cependant, il y a de l’espoir pour ceux qui mettent leur foi et leur confiance dans le Seigneur Jésus-Christ.  Si vous mettez votre confiance dans l’homme et que vous vous attendez à ce que l’humanité puisse résoudre tous les problèmes qui affligent notre monde, vous serez déçus. Heureusement, l’avenir de cette planète n’est pas tout ce que nous attendons.  Car, comme l’a écrit l’apôtre Paul dans I Corinthiens 15:19 : « Si c’est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes. »  Si la lecture des nouvelles vous rend déprimé et que vous commencez à ressentir que tout est sans espoir dans le monde, je vous invite à mettre votre espérance en Dieu.  Dans Psaumes 43:5, nous lisons : « Pourquoi t’abats-tu, mon âme, et gémis-tu au-dedans de moi ?  Espère en Dieu, car je le louerai encore ;  Il est mon salut et mon Dieu. »   Si vous n’avez pas encore pleinement donné votre cœur à Dieu, je vous invite à le faire maintenant.  Ce faisant, vous verrez que vous ne serez plus jamais dans une situation sans espoir.

Ébola traverse l’océan !

Ces derniers mois, il y a eu une préoccupation croissante sur la propagation du virus mortel connu sous le nom Ébola.  A ce jour, cette peste a déjà causé beaucoup de ravages en Afrique de l’Ouest alors que les organisations de la santé travaillent pour ralentir sa propagation.  La situation est particulièrement sombre au Libéria où les systèmes médicaux et économiques se sont effondrés.  Avant que l’épidémie actuelle d’Ébola s’empare du Libéria, le pays très mal équipé ne comptait que 50 médecins et un millier d’infirmières pour soigner plus de 4 millions de personnes. Depuis ce temps, au moins 89 travailleurs de la santé ont trouvé la mort après avoir été infectés par le virus.  Parlant de l’impact dévastateur que la maladie a eu sur le Libéria, Sean Casey de l’International Medical Corps, ou IMC, a déclaré, « Nous avons beaucoup à craindre.  Si nous avons des milliers ou des dizaines de milliers de morts, cela va avoir un effet très déstabilisant. »  Il a ensuite poursuivi en disant, « Un grand nombre d’hôpitaux sont fermés pour le moment parce que le personnel est mort. »  Jusqu’à quel point le système médical est-il si mauvais au Libéria ?  Selon un rapport publié par WorldNetDaily, une équipe de chercheurs des Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies, ou CDC, est allée au Libéria en août 2014 et a découvert que la plupart des comtés du pays n’avaient qu’un seul hôpital.  Chacun de ces hôpitaux n’a seulement qu’environ 100 à 150 lits, et les travailleurs de la santé de ces hôpitaux n’ont pas de gants jetables à porter, pas de savon, pas de blanchiment, et pas de désinfectants pour les mains.

Alors que les gens du monde entier regardent avec horreur tandis que le virus Ébola ravage des pays comme le Libéria, la maladie est furtivement entrée aux États-Unis.  Le 19 septembre 2014, un homme a pris l’avion au Libéria et est arrivé à Dallas, au Texas, le lendemain.  Le 25 septembre 2014, l’homme était malade au point de demander des traitements médicaux au Texas Health Presbyterian Hospital, à Dallas.  L’homme, qui était connu comme Eric Thomas Duncan, a déclaré aux agents de la santé qu’il était arrivé du Libéria, mais, pour une raison inexpliquée, le personnel de l’hôpital a renvoyé l’homme à la maison avec des antibiotiques.  Le 28 septembre 2014, l’homme a été admis à l’hôpital parce que son état avait empiré.  Les analyses de sang effectuées par les Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies ont confirmé plus tard que Duncan avait été frappé par le virus Ébola.

Alors que le bouche à oreille disait que le virus Ébola avait atteint les États-Unis pour la première fois, des représentants du gouvernement ont cherché à rassurer le public et à apaiser les inquiétudes croissantes qu’Ébola pourrait devenir très répandu en Amérique.  Le 3 octobre 2014, il a été signalé qu’entre cinquante et cent personnes étaient suivies en raison de leur exposition potentielle au virus Ébola.  Le Dr David Lakey, qui est commissaire du Département des Services de la Santé du Texas, n’a pas tardé à minimiser la situation dans son état.  « Il n’y a pas d’autres individus qui ont des symptômes qui seraient compatibles avec le virus Ébola en ce moment », a déclaré le Dr Lakey.  Lisa Monaco, assistante du président pour la Sécurité Intérieure et du Contre-terrorisme, a également été rapide à rassurer le public« Chaque épidémie d’Ébola au cours des quarante dernières années a été arrêtée.  Nous savons comment le faire, et nous le ferons encore, » a déclaré Lisa Monaco.

Le 8 octobre 2014, il a été annoncé que Thomas Eric Duncan avait succombé au virus Ébola et était mort.  Cependant, ce ne serait pas le dernier cas d’infection du virus Ébola aux États-Unis.  Malgré le port de vêtements de protection et le suivi des protocoles de l’hôpital, il a été révélé, le 12 octobre 2014, que l’infirmière qui avait fourni des soins à Thomas Duncan avait également contracté le virus Ebola.  À ce jour, l’infirmière, qui est connu sous le nom de Nina Pham, a été transférée à l’Institut National du Centre des Soins Cliniques de Bethesda, dans le Maryland, et est revenue en bon état.  Malheureusement, une autre infirmière nommée Ambre Vinson a également contracté le virus Ébola.  Le suivi de son cas a été plutôt difficile pour le gouvernement puisque cette infirmière a volé avec Frontier Airlines de Dallas, au Texas, à Cleveland, en Ohio, puis, de retour à Dallas en présentant des symptômes d’infection au virus Ébola.  En réponse, les Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies et Frontier Airlines ont cherché à traquer jusqu’à 800 personnes qui auraient pu potentiellement être exposées au virus.  Curieusement, il a été signalé que l’infirmière Amber Vinson avait contacté plusieurs fois les Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies avant de voler, mais, elle a quand même reçu le feu vert pour son embarquement malgré sa fièvre parce que sa température était de 99,5 degrés par opposition à 100,4 degrés ou supérieur, qui est le guide que les Centres utilisent comme seuil pour déterminer ceux qui sont hautement à  risque pour l’infection.  Ce faux-pas, avec plusieurs autres, semble indiquer que le gouvernement et les établissements des soins de santé des États-Unis ne sont pas suffisamment préparés pour faire face aux infections du virus Ébola dans les frontières de notre pays.

Le virus Ébola a également fait son chemin en Europe.  En octobre 2014, une infirmière nommée Teresa Romero est devenue la première personne en Europe à avoir contracté le virus, alors qu’elle s’occupait d’un prêtre espagnol à Madrid, en Espagne.  Heureusement, l’infirmière a bien réagi au traitement, et à partir du 21 octobre 2014, elle a été déclarée guérie par les autorités sanitaires.

Bien que nous n’ayons pas encore vu une épidémie généralisée du virus Ébola aux États-Unis ou en Europe, présentement, ces récents cas démontrent comment le virus Ébola peut être omniprésent et dangereux.  S’il a déjà atteint les États-Unis une fois, il n’est pas extravagant de penser qu’il pourrait le faire à nouveau.  En ce qui concerne la menace mondiale du virus Ébola, un médecin du Missouri nommé Gil Mobley a récemment émis cet avertissement : « Pendant des mois, les médecins de ma communauté, car nous avons eu une réunion il y a six semaines, ont été convaincus que les États-Unis importeront des porteurs régulièrement.  À l’heure actuelle, sur le continent de l’Afrique de l’Ouest, il y a un million de personnes dans l’isolement, en quarantaine, en raison de l’Ébola, et dix mille passagers quittent l’Afrique de l’Ouest chaque jour.  C’est juste une question de temps avant que cette maladie soit transportée dans tous les coins du monde. »

Ces récents développements ont incité le gouverneur de la Louisiane, Bobby Jindal, à demander une interdiction de voyage qui empêcherait les gens des pays frappés par le virus Ébola d’entrer aux États-Unis.  « Nous devons cesser d’accepter des vols en provenance de pays qui sont frappés par le virus Ébola.  Le président Obama a déclaré qu’il était « improbable » que le virus Ébola puisse atteindre les États-Unis.  Eh bien, nous devons protéger notre peuple, » a déclaré le gouverneur Bobby Jindal dans un communiqué.  En réponse, le Directeur des Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies, Tom Frieden, a fait la déclaration que de telles restrictions de voyages se retourneraient contre nous.  « Même si nous essayions de fermer les frontières, cela ne fonctionnerait pas.  Les gens ont le droit de rentrer chez-eux.  Les personnes qui transitent pourraient entrer.  Et, ceci se retournerait contre nous, car, en isolant ces pays, ce serait plus difficile pour les aider, la maladie se propagerait davantage et nous serions plus susceptibles d’être exposés ici » a déclaré le directeur Tom Frieden.  Toutefois, dans ce qui semble être un compromis apparent, le directeur Tom Frieden a annoncé, le 22 octobre 2014, que tous les passagers arrivant aux États-Unis à partir des pays frappés par le virus Ébola seraient surveillés pendant vingt et un jours pour les signes d’infections au virus Ébola.

Vraiment, nous vivons dans un temps qui correspond à la description de ces derniers jours de la terre mentionnés par Jésus dans Luc 21.  En fait, Luc 21:11 nous dit : « Il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines ; Il y aura des phénomènes terribles, et de grands signes dans le ciel. »  Nous savons que les tremblements de terre sont fréquents ces jours-ci, et qu’il semble toujours y avoir des famines dans certaines régions du monde.  Des phénomènes terribles se produisent également avec régularité, et la propagation du virus Ébola est un parfait exemple de la peste.  Nous devons continuer à veiller et à prier en ces temps périlleux.

Les attaques islamiques sur l’Amérique du Nord !

Ces derniers mois, beaucoup de choses ont été dites sur « l’extrémisme » islamique. Nous savons que l’actuel président des États-Unis parle souvent avec émotion de l’Islam, et il est toujours prêt à tenter de différencier entre les musulmans pacifiques et les musulmans radicaux.  Pourtant, nous voyons des histoires horribles concernant l’État Islamique, qui fait des ravages en Irak et en Syrie, et les gens ne peuvent pas s’empêcher de remarquer que beaucoup de musulmans semblent devenir des « extrémistes ».  Bien sûr, de nombreux musulmans affirment que ceux qui épousent l’extrémisme ne sont pas des représentants légitimes de l’Islam, et ils vont encore prétendre que leur religion est une religion de paix.  La vérité est que le soi-disant livre saint de l’Islam, le Coran, instruit ses partisans à utiliser la brutalité et la violence contre ceux qui ne partagent pas leurs croyances. Dans Coran 8:12, nous trouvons les instructions suivantes pour les musulmans, « Rappelez-vous quand votre Seigneur a inspiré aux anges : Je suis avec vous, afin de renforcer ceux qui ont cru.  Je vais jeter la terreur dans les cœurs de ceux qui ne croient pas, alors, frappez-les sur leurs cous et frappez d’eux chaque doigt. »  Dans ce verset du Coran, nous voyons clairement que les musulmans sont chargés de couper les têtes et les doigts de ceux qui rejettent l’Islam.  Ainsi, les soi-disant musulmans radicaux sont ceux qui adhèrent de façon plus précise au Coran, alors que les musulmans modérés ou pacifiques sont ceux qui ne suivent pas entièrement le Coran à la lettre.  Le verset ci-dessus trouvé dans le Coran est en contraste frappant avec les instructions que nous recevons de Jésus dans Matthieu 5:44 qui nous dit : « Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent. »

Malheureusement, nous avons vu des exemples d’extrémisme islamique qui se sont produits en Amérique du Nord au cours des dernières semaines.  Cela inclut une attaque qui a eu lieu dans une usine de Moore, en Oklahoma, connue sous le nom de Vaughan Foods.  Le 26 septembre 2014, un homme nommé Alton Nolen est devenu tellement en colère après avoir été congédié de son travail qu’il a attaqué  l’établissement où il avait été employé et a décapité une employée de 54 ans, Colleen Huford.  L’homme a ensuite tenté de tuer un autre employé avant d’être blessé par balle par un garde de sécurité qui travaille à l’usine.  Les bulletins de nouvelles indiquent que l’homme s’était récemment converti à l’Islam et allait porter le nom de Jah’Keem Yisrael.  Maintenant, remarquez qu’un fonctionnaire de l’administration Obama a voyagé à Oklahoma City, en Oklahoma, au début d’octobre 2014, pour parler dans un rassemblement islamique et a publiquement prié à la mosquée que fréquentait Alton Nolen.  « Votre service est un exemple puissant des racines communes des religions abrahamiques et comment nos communautés peuvent se réunir dans une paix partagée avec dignité et avec le sens de la justice, » a déclaré David Myers, le directeur du Département du Centre de la Sécurité Intérieure pour les Partenariats Basés sur la Foi et le Voisinage tout en lisant une lettre qui avait été écrite par Barack Obama.

Une autre attaque a été perpétrée par un fervent disciple de l’Islam à Ottawa, en Ontario, au Canada, le 22 octobre 2014.  Ce jour-là, un lâche nommé Michael Zehaf-Bibeau a tiré sur un soldat canadien qui était de faction sur le Monument Commémoratif de la Guerre à Ottawa.  Le soldat, qui a été identifié comme étant le caporal Nathan Cirillo, a été abattu à bout portant et est décédé plus tard de ses blessures.  Michael Zehaf-Bibeau, un homme qui s’était récemment converti à l’Islam, est ensuite entré dans le bâtiment du Parlement et a tiré environ trente fois avant d’être abattu par le sergent d’armes, Kevin Vickers.

Le Coran promet aux musulmans qui luttent contre les non-musulmans qu’ils seront récompensés dans l’au-delà.  Cependant, ceux qui sont morts en perpétrant de telles actions de violences découvriront bientôt que leur destination éternelle est beaucoup plus chaude que ce qu’ils attendaient.

Le mouvement homosexuel augmente aux États-Unis !

Ce sont effectivement des jours étranges dans lesquels nous vivons.  Il fut un temps dans un passé pas très lointain, où la plupart des Américains comprenaient les enseignements bibliques concernant l’homosexualité, et la plupart des gens comprenaient très bien que ce mode de vie était anormal et inacceptable pour Dieu. Ce n’est plus le cas aux États-Unis d’Amérique.  En fait, les décisions judiciaires récentes ont fait que les mariages homosexuels sont devenus légaux dans la plupart des États américains.

Au début d’octobre 2014, la Cour Suprême des États-Unis a rendu une décision qui a permis aux jugements des cours d’appel à travers le pays de se tenir.  Ces décisions déclaraient que l’interdiction des mariages du même sexe était contraire à la Constitution et, par conséquent, les mariages homosexuels sont devenus légaux dans l’Indiana, l’Oklahoma, l’Utah, la Virginie et le Wisconsin.  La décision  a créé un précédent ce qui semblait indiquer que la Cour Suprême permettrait l’introduction de ces décisions dans d’autres états.

Peu de temps après la décision de la Cour Suprême, il a été annoncé que l’état de Virginie-Occidentale abandonnerait son combat contre le mariage du même sexe. « Bien que nous soyons en désaccord avec la décision de la Cour Suprême d’autoriser le maintien de l’avis du 4éme circuit et que nous croyons que ceci déplace d’une manière inappropriée les prises de décisions locales, nous la respecterons » a déclaré le procureur général Patrick Morrisey de la Virginie-Occidentale.  Earl Ray Tomblin, le gouverneur de la  Virginie-Occidentale, a alors ordonné à ses organismes gouvernementaux d’accueillir les couples du même sexe cherchant à se marier le plus rapidement possible.  « Comme le procureur général l’a déclaré aujourd’hui, plusieurs décisions récentes des tribunaux fédéraux, combinées avec le refus de la Cour Suprême des États-Unis d’entendre cette question, démontrent clairement que les lois interdisant le mariage du même sexe sont inconstitutionnelles, » a déclaré le gouverneur Tomblin.  Les fonctionnaires de la Caroline du Nord et du Colorado ont choisi de suivre la même voie et ont annoncé qu’ils ne respecteraient plus l’interdiction des mariages du même sexe dans leurs états.  Peu de temps après, les mariages homosexuels étaient légalisés également en Alaska et dans l’Arizona.  Thomas C. Horne, le procureur général de l’Arizona, a précisé qu’il croyait que tout effort visant à empêcher les unions du même sexe dans son état serait une perte de temps. « La probabilité de convaincre le neuvième circuit de renverser la décision d’aujourd’hui est zéro.  La probabilité que la Cour Suprême des États-Unis accepte de réviser la décision du neuvième circuit est également nulle.  Le seul objectif de déposer un nouveau recours serait de gaspiller l’argent des contribuables.  Cela n’est pas un bon principe conservateur », a déclaré Thomas C. Horne.

Alors que le Kansas, le Montana et la Caroline du Sud se battent toujours activement contre les mariages du même sexe, ces états sont en train de devenir l’exception à la règle.  À ce jour, les mariages homosexuels sont maintenant légaux dans trente-deux états, et il semble probable que ce soit seulement une question de temps avant qu’ils soient légalisés dans tous les états américains.

Comme les lois sur les mariages du même sexe changent à travers le pays, les ministres chrétiens pourraient bientôt être pénalisés par le gouvernement s’ils refusent d’officier dans les mariages du même sexe.  C’est le cas pour un couple qui dirige une chapelle de mariage à Cœur d’Alene, en Idaho.  Donald et Evelyn Knapp ont été informés par des représentants du gouvernement que s’ils refusent de fournir leurs services aux couples homosexuels, ils pourraient être condamnés à une amende de $1000 par jour et être forcés jusqu’à 180 jours en prison.  Selon le procureur de la ville, Warren Wilson, les Knapp doivent se conformer aux lois anti-discrimination car ils ont une entreprise à but lucratif et non une église.

Pendant ce temps, les pasteurs de certaines églises ont déclaré qu’ils ne sont pas disposés à parler de l’homosexualité dans leurs églises.  C’est le cas avec l’Église Hillsong de New York, qui est dirigée par un pasteur nommé Carl Lentz.  « Jésus vivait au cœur d’une époque où l’homosexualité, tout comme aujourd’hui, était largement répandue.  Et, je suis toujours en attente d’une personne qui me montrera une citation où Jésus a parlé de la question devant des gens.  Vous n’en trouverez pas parce qu’il ne l’a jamais fait » a déclaré Lentz.  La femme du pasteur, Laura, a ajouté : « Il ne nous appartient pas de dire à quiconque comment il doit vivre.  C’est leur problème. »

Suggérer que Jésus n’avait pas d’opinion sur l’homosexualité exige beaucoup de gymnastique mentale.  Nous savons avec certitude que Jésus a défini le mariage comme étant entre un homme et une femme.  Dans Matthieu 19:4-6, nous lisons : « Il répondit : N’avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l’homme et la femme et qu’il dit : C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair ?  Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair.  Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint. »  Remarquez que Jésus ne mentionne pas un homme attachant à un homme ou une femme s’attachant à une femme.  Il est également important de réaliser que Jésus n’a jamais annulé les Écritures de l’Ancien Testament ; En fait, Il les a cités souvent.  Si vous lisez Luc, au chapitre 24, vous verrez que Jésus a enseigné beaucoup à partir de « Moïse et de tous les prophètes », ce qui démontre son approbation évidente pour les livres de l’Ancien Testament.  Finalement, il est important de réaliser que l’opinion de Dieu ne change pas pour s’aligner avec la majorité populaire.

Dans Malachie 3:6, nous trouvons cette déclaration ferme et immuable,« Car je suis l’Éternel, je ne change pas… »

Pour terminer, je sais que nous vivons dans un temps très pénible, mais, nous pouvons trouver du réconfort dans le fait que tout ce que nous voyons a été prédit depuis longtemps dans la Parole de Dieu, et aucun des événements actuels n’est une surprise.  Jésus nous a avertis qu’il y aurait la peste dans les derniers jours, et nous constatons que c’est le cas maintenant sous la forme du virus Ébola.  Il nous a avertis qu’il y aurait des guerres et des bruits de guerres, et les nouvelles d’aujourd’hui parlent constamment de conflits au Moyen-Orient, en Ukraine et en d’autres endroits.  Nous savons que l’homosexualité est devenue courante et même célèbre à cette époque, et Jésus nous a dit que cela arriverait aussi, dans Luc 17:28-30.  Pourtant, nous avons beaucoup d’espoir en notre Dieu.  Car, comme l’a écrit l’apôtre Paul dans Romains 15:4, « Or, tout ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Écritures, nous possédions l’espérance. »

Que la Grâce et la Paix soient avec vous au nom du Seigneur Jésus-Christ.

Last Trumpet Ministries, PO Box 806, Beaver Dam, WI 53916

Source : http://lasttrumpetnewsletter.org/2014/11_14.html

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , ,



Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics