Persécutions

Publié le 14 juillet, 2012 | par Pleins Feux

0

Un pasteur chrétien en Iran refuse toujours d’abjurer


Un pasteur chrétien peut être pendu dans quelques jours selon les nouvelles dispositions du code pénal iranien, des dispositions qui codifient officiellement la peine de mort pour avoir abandonné l’islam. Un autre jeune homme a été arrêté en Iran parce qu’il a poursuivit des études supérieures en Amérique. L’Iran n’est pas réputé pour sa tolérance religieuse, et même ces personnes perçues comme des sympathisants envers l’Occident sont sous attaque.

Le 04 octobre 2011

Le pasteur chrétien :

Youcef Nadarkhani, âgé de 32 ans, est un pasteur chrétien iranien qui a été arrêté en octobre 2009 quand il a essayé d’enregistrer son église de 400 personnes comme faisant partie de l’Église de l’Iran. Son grand crime ? À l’âge de 19 ans, Nadarkhani s’est converti au christianisme. Parce que Nadarkhani a été élevé par des parents musulmans, sa conversion a été étiquetée comme une « apostasie ». Les nouveaux ajouts au code pénal iranien, des dispositions adoptées en septembre 2008, donnent au gouvernement iranien l’autorité d’exécuter des hommes adultes pour avoir quitté l’Islam.

Apparemment, les lois iraniennes ne deviennent pas effectives immédiatement. Elles reçoivent une période « d’essais » pendant laquelle la loi est essayée. Nadarkhani serait actuellement utilisé pour tester cette loi.

Le 27 septembre, Nadarkhani a de nouveau été amené devant le tribunal pour une audience. On lui a ordonné d’abjurer sa foi. Il a refusé. Il a alors été menacé de mort à plusieurs reprises, mais cette peine n’a pas encore été appliquée. Au lieu de cela, le gouvernement iranien joue le jeu de la période d’attente, en espérant qu’ils pourront ainsi forcer Nadarkhani à renoncer à son christianisme, avant que tout soit fini. Jusqu’à maintenant, ça n’a pas fonctionné.

Nadarkhani se considérait lui-même comme un agnostique, jusqu’à ce qu’il se convertisse au christianisme. Cependant, selon la loi iranienne, il n’est pas nécessaire d’avoir blasphémé contre l’Islam pour être considéré comme un apostat ou un blasphémateur. Être né d’au moins un parent musulman est suffisant, et les deux parents de Nadarkhani auraient été musulmans.

« Il est un des 300 chrétiens qui ont été arrêtés l’année dernière. Certains ont été libérés. Il y a eu une importante répression des chrétiens dans la dernière année », a déclaré David Yeghnazar, un directeur américain d’Élam, une organisation qui soutient les chrétiens iraniens.

Les menaces de mort et la grande fidélité de Nadarkhani dans le Christ n’ont pas eu lieu inutilement. L’arrestation de Nadarkhani a soulevé un tollé international que l’Iran n’était pas prête à traiter. Maintenant qu’elles sont devenues une source d’embarras, les charges contre le pasteur chrétien ont été modifiées. Pourquoi ? Fars News Agency décrit les accusations portées contre Nadarkhani comme un viol et de l’extorsion, en plus de menaces à la sécurité nationale. En un scénario légèrement orwellien, Fars a accusé l’Occident de fausser les accusations initiales contre Nadarkhani pour que l’Iran ait une mauvaise image.

Le viol et le sionisme sont également punissables de mort en Iran. Que Nadarkhani soit condamné comme un sioniste, un apostat, une extorsion ou un violeur, tout ce que veut l’Iran est une excuse pour exécuter un pasteur chrétien à l’intérieur de ses frontières. Continuez à prier pour Youcef Nadarkhani. Il a besoin de la force et de la paix du Christ, ainsi que de la sagesse de bien répondre à chaque homme qui cherche à comprendre sa source d’espoir au milieu de grandes souffrances.

Étudiant optique :
Pendant ce temps, un étudiant iranien poursuivant ses études supérieures à l’Université du Texas est passé en jugement pour le simple fait qu’il était étudiant aux États-Unis. Omid Kokabee a plaidé non coupable, mais s’il est reconnu coupable, il pourrait avoir jusqu’à dix ans de prison. Il a été arrêté à l’aéroport de Téhéran en février quand il a tenté d’attraper un vol de retour vers les États-Unis après une pause à la maison. Il a été accusé d’avoir des relations avec un pays hostile.

Les études de Kokabee n’impliquait pas un travail clandestin où dangereux. Il étudiait les optiques et prenait de l’expérience avec des lasers, selon un de ses conseillers. Un certain nombre d’Iraniens étudiant aux États-Unis ont été arrêtés à leur retour en Iran. Le gouvernement iranien estime que les États-Unis font la promotion de la dissension en Iran.

La vérité est que les États-Unis n’ont pas à faire activement la promotion du mécontentement envers l’Iran. Pleins de craintes et de soupçons, les dirigeants de l’Iran continuent à ignorer les droits humains en retournant leurs propres concitoyens contre leur gouvernement. Quand les gens vivent dans ce genre d’environnement dans lequel les pasteurs sont jetés en prison et accusés de viol quand rien d’autre ne semble fonctionner, alors la liberté en Amérique offre certainement une opportunité à ceux qui sont las de l’oppression de vivre en paix.

http://www.khouse.org/enews_article/2011/1839/

Mots clés: , , , , , , , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics