Persécutions

Publié le 05 juillet, 2018 | par Equipe de Pleinsfeux

0

UN TEMPS DE GRANDE MÉCHANCETÉ ET DE DÉSESPOIR

Par Samuel David Meyer – Juillet 2018

Dans ce numéro du bulletin, nous nous concentrerons à nouveau sur les événements dans un monde où la méchanceté et le désespoir sont omniprésents.

« Oui, c’est lui qui est mon rocher et mon salut ; Ma haute retraite : Je ne chancellerai pas.  Sur Dieu reposent mon salut et ma gloire ;  Le rocher de ma force, mon refuge, est en Dieu. » (Psaumes 62:7-8)

« Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.  Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; Et vous trouverez du repos pour vos âmes.  Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. »  (Matthieu 11:28-30)

« Jésus lui répondit : J’ai parlé ouvertement au monde ; J’ai toujours enseigné dans la synagogue et dans le temple, où tous les Juifs s’assemblent, et je n’ai rien dit en secret. » (Jean 18:20)

Les manchettes de notre journée révèlent que malgré les progrès de l’humanité, il y a une multitude d’êtres humains qui sont assez misérables.  Selon un article publié par The Guardian, 68,5 millions de personnes ont été forcées de fuir leurs maisons en 2017 à cause de la guerre ou de la persécution.  Aux États-Unis, le taux de suicide a augmenté de manière spectaculaire avec une augmentation de 25% entre les années 1999 et 2016.  Malheureusement, près de 45.000 Américains ont perdu la vie en 2016.  Cette hausse s’est produite alors même qu’un nombre croissant d’Américains prennent des médicaments qui peuvent causer la dépression comme un effet secondaire pour une variété de maladies et de conditions.  Ces médicaments comprennent des pilules contraceptives, des ordonnances pour traiter les maladies cardiaques et même des antiacides.  « Beaucoup pourraient être surpris d’apprendre que leurs médicaments, bien qu’ils n’aient rien à voir avec l’humeur, l’anxiété ou toute autre condition normalement associée à la dépression, peuvent augmenter les risques de développer des symptômes dépressifs et conduire à un diagnostic dépressif », a dit l’assistant professeur Dima Qato de l’Université de l’Illinois à Chicago.  Environ un tiers des Américains prennent aujourd’hui des médicaments qui peuvent causer la dépression.

Pendant ce temps, un rapport publié par Pew Research indique qu’un nombre important d’Américains souffrent de « fatigue des nouvelles ».  Selon l’étude, 68% des participants ont déclaré se sentir dépassés par la quantité de nouvelles auxquelles ils sont soumis quotidiennement.  Une partie de ce problème est probablement due au fait que les grands médias rapportent sans cesse toutes les actions mineures du président américain Donald Trump, y compris des détails aussi stupides que le nombre de canettes de Coke Diet que le président consomme chaque jour.  Nous voyons également de nombreux rapports concernant l’enquête de l’avocat spécial Robert Mueller alors qu’il enquête s’il y a eu ou non collusion entre le président Donald Trump et la Russie dans la falsification de l’élection présidentielle de 2016 aux États-Unis.  Je soupçonne que l’enquête est tout pour le spectacle et ne mènera nulle part.  Ceci a cependant coûté aux contribuables américains plus de $17 millions à ce jour.  Il n’est pas étonnant que tant de gens souffrent de la fatigue des nouvelles.

La publication de ce bulletin nécessite que je passe beaucoup de temps à scruter les nouvelles.  On me demande parfois si j’ai une bonne source d’informations. En fait, je le fais, et cette bonne nouvelle est la Sainte Bible.  Dans la Parole de Dieu, nous trouvons les Évangiles, et le mot évangile signifie littéralement  « Bonne Nouvelle ».  Ainsi, alors que les gros titres des nouvelles grand public d’aujourd’hui peuvent causer de la lassitude et de la fatigue, je trouve la restauration et la joie dans les Écritures.  Dans Matthieu 11:28-30, Jésus nous  dit : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.  Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; Et vous trouverez du repos pour vos âmes.  Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. »  Si vous cherchez le repos pour votre âme, vous pouvez le trouver en Jésus-Christ.  J’exhorte chaque lecteur de ce bulletin à se repentir de ses péchés et à consacrer sa vie à Dieu si vous ne l’avez pas encore fait.

Les élites se rencontrent à nouveau

Chaque année, un groupe d’élites se réunit pour ce que l’on appelle les réunions Bilderberg.  Au cours de ces réunions, des personnalités puissantes d’Europe et d’Amérique du Nord se réunissent pour discuter de sujets qu’elles jugent importants.  Ce qui se passe précisément dans ces réunions est un secret bien gardé, mais il n’est pas exagéré de penser que ces rassemblements ont des ramifications percutantes pour le monde dans lequel nous vivons.  On croit généralement qu’un des objectifs du Groupe Bilderberg est d’établir un gouvernement mondial.  Fait intéressant, le regretté Denis Healy, qui était politicien dans le Parti Travailliste de la Grande-Bretagne et membre du comité de direction de Bilderberg depuis plus de trente ans, a déclaré à un journaliste en 2001 : « Dire que nous luttons pour un gouvernement mondial est exagéré, mais pas totalement inexact.  Ceux d’entre nous à Bilderberg pensaient que nous ne pouvions pas continuer à nous battre les uns contre les autres pour rien, et à tuer des gens, et à faire des millions de sans-abri, alors nous avons pensé qu’une seule communauté dans le monde serait une bonne chose ».  Considérez la profondeur de cette déclaration.  Healy a non seulement admis que son groupe aimerait un gouvernement mondial unique, mais aussi, que ceux qui assistent à ces réunions ont du pouvoir et de l’influence sur des millions de vies.

Bien que le contenu de ce rassemblement annuel ne soit pas divulgué au grand public, le site web officiel du groupe diffuse une liste de sujets de discussion chaque année.  Pour les réunions de 2018, qui se sont déroulées du 7 juin au 10 juin, les thèmes étaient « le populisme en Europe », « le défi de l’inégalité », « l’avenir du travail », « l’intelligence artificielle », « Les États-Unis avant le mi-mandat », « le commerce libre », « le leadership mondial des États-Unis », « la Russie », « Quantum Computing », « l’Arabie Saoudite et l’Iran », « le monde post-vérité », et « les événements actuels ».  Je crois que c’est une liste de sujets globaux dans lesquels ces personnes puissantes cherchent à exercer leur influence et ainsi manipuler les événements autour du monde.  Le sujet le plus intéressant de la liste est peut-être le monde post-vérité.  « Post-vérité » est un mot à la mode qui a été choisi comme le « mot de l’année » en 2016 par le Dictionnaire Anglais d’Oxford.  Il est défini comme un terme signifiant « se rapportant à ou désignant des circonstances dans lesquelles des faits objectifs sont moins influents dans la formation de l’opinion publique que des appels à l’émotion et à la croyance personnelle ».  De toute évidence, les membres de Bilderberg croient que nous vivons maintenant dans un monde où la vérité n’est pas très considérée.  Ils n’ont pas tort.  En fait, un faible respect de la vérité a été un problème pendant des milliers d’années.  Dans Ésaïe 59:14-15, nous lisons : « Et la délivrance s’est retirée, et le salut se tient éloigné ; Car la vérité trébuche sur la place publique, et la droiture ne peut approcher.  La vérité a disparu, et celui qui s’éloigne du mal est dépouillé. »

Alors que les médias se moquent souvent de ceux qui croient que le groupe Bilderberg a des intentions néfastes, je ne peux m’empêcher de me demander pourquoi ces gens sont si secrets si ces réunions sont censées être une bonne chose.  Si ces réunions sont si merveilleuses, où sont les flux vidéo en direct pour la télévision et les sites internet ?  Où sont les transcriptions de ce qui a été discuté ?  Le secret est souvent utilisé comme un voile pour cacher le mal, et nous savons que c’est le contraire de la façon dont notre Seigneur et Sauveur a opéré lorsqu’il était ici sur la terre.  Dans Jean 18:20, Jésus informa Pilate : « Jésus lui répondit : J’ai parlé ouvertement au monde ; J’ai toujours enseigné dans la synagogue et dans le temple, où tous les Juifs s’assemblent, et je n’ai rien dit en secret. » Assez curieusement, un des participants de la réunion de cette année n’était autre que le cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’État du Vatican.  Selon les rapports, c’est la première fois qu’un représentant du Vatican a assisté aux réunions de Bilderberg.  On ne sait pas exactement pourquoi il était là en ce moment, mais nous savons que le Pape François semble désireux d’établir une seule religion mondiale, et une telle structure religieuse travaillerait main dans la main avec un gouvernement mondial.  En tout cas, de tels secrets seront révélés en temps voulu.  Jésus nous dit dans Matthieu 10:26 : « Ne les craignez donc point ; Car il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu. »

Le véritable objectif de l’agenda des changements climatiques

Avec chaque année qui passe, le tollé des scientifiques concernant les changements climatiques semble seulement devenir plus frénétique.  Il arrive en vagues alors que nous voyons des reportages déclarant que notre planète est actuellement sur une trajectoire de grand péril.  L’une des dernières entités à crier est le conseil municipal de Berkeley, en Californie.  Le 12 juin 2018, le Conseil a publié une déclaration déclarant que les changements climatiques sont une menace mondiale d’une plus grande gravité que la Seconde Guerre Mondiale.  La résolution déclare en outre que « renverser le dépassement écologique et arrêter la sixième extinction de masse exige un effort de préserver et de reconstituer la moitié de la biodiversité terrestre dans les corridors de la faune interconnectés et de stabiliser humainement la population ».  Comme nous l’avons vu à maintes et maintes fois, cette déclaration révèle le véritable objectif du programme de lutte contre les changements climatiques.  Cet objectif est de réduire la population du monde. Beaucoup de jeunes aujourd’hui ont fréquenté des écoles publiques et des universités où on leur a enseigné que le monde est surpeuplé et que la population mondiale doit être stabilisée, contrôlée et réduite.  Ces mêmes personnes répètent ensuite ce qu’on leur a enseigné et ne s’arrêtent jamais pour réfléchir à ce que la réduction de la population entraînerait.  Pour le dire simplement, réduire la population du monde signifie que les gens doivent mourir.  Assez curieusement, les personnes qui suggèrent que le monde est surpeuplé ne semblent jamais se porter volontaires pour être « réduites ».  Il est à noter que lorsque les scientifiques parlent de réduire la population mondiale, ils ne parlent pas d’un petit nombre.  Au moment d’écrire ces lignes, il y a environ 7,6 milliards de personnes dans le monde.  En avril 2012, The Guardian a publié une entrevue de Paul Ehrlich, un extrémiste des changements climatiques, dans laquelle il suggère que la population idéale de la planète est entre 1,5 à 2 milliards de personnes.  « Combien de ce que vous soutenez dépendent des styles de vie.  Nous sommes venus à entre 1,5 et 2 milliards de personnes parce que vous pouvez avoir de grandes villes actives et la nature sauvage.  Si vous voulez un monde de poulets où tout le monde a un minimum d’espace et de nourriture pour être en mesure de survivre à long terme, alors, environ 4 ou 5 milliards de personnes serait possible, mais vous en avez déjà 7 milliards.  Nous devons donc nous adapter au plus vite et le plus rapidement possible au rétrécissement de la population », a insisté Paul Ehrlich.  Avez-vous déjà remarqué que ces extrémistes parlent souvent de réduire la population mondiale de manière « humaine » ?  Le simple fait est qu’il n’y a pas de manière humaine de réduire des milliards de personnes.

Pour lutter contre les changements climatiques, les entités gouvernementales vont sans aucun doute commencer à appliquer des restrictions sévères sur la façon dont les gens ordinaires peuvent vivre leur vie.  Cela commence déjà à se produire.  Le 31 mai 2018, le gouverneur de Californie, Jerry Brown, a signé une loi établissant un objectif personnel d’utilisation de l’eau de 55 gallons par personne chaque jour.  Les nouvelles directives entreront en vigueur en 2022 et réduiront encore la limite suggérée à 50 gallons par personne chaque jour d’ici 2030.  « En prévision de la prochaine sécheresse et de notre environnement changeant, nous devons utiliser judicieusement nos précieuses ressources.  Nous avons des objectifs d’efficacité pour l’énergie et les automobiles, et maintenant nous en avons pour l’eau », a déclaré le gouverneur Brown.  Bien que la nouvelle loi n’impose pas d’amendes aux particuliers, les services des eaux pourraient être frappés d’une amende de mille dollars par jour s’ils dépassent les nouvelles limites d’eau.  Cinquante-cinq gallons d’eau par personne et par jour ne suffisent pas pour mener une vie normale.  Selon un rapport publié par le Washington Times, une douche de huit minutes utilise environ dix-sept gallons d’eau.  Une charge de linge peut facilement utiliser quarante gallons d’eau, et une baignoire typique peut contenir de quatre-vingt à cent gallons.  À ce titre, la nouvelle limite autoriserait suffisamment d’eau pour permettre à une personne de faire une brassée de lessive par jour et de prendre une douche, mais, un bain serait certainement hors de question.

Pendant ce temps, le célèbre groupe environnemental connu sous le nom de Greenpeace voudrait imposer ce que les gens ont le droit de manger.  Plus précisément, un rapport publié par l’organisation, en mars 2018, insiste sur le fait que la consommation de viande et de produits laitiers doit être réduite de moitié d’ici 2050 pour prévenir les changements climatiques catastrophiques. Lorsque nous regardons ces rapports, un modèle commence à émerger, et il devient très clair que les gens dans l’avenir vont probablement vivre des vies qui sont beaucoup plus restreintes que la vie que nous connaissons aujourd’hui en supposant que ce monde continue d’exister.

Un pape différent de tous les autres

Depuis que Jorge Bergoglio, qui est maintenant connu comme le Pape François, est monté à la papauté catholique, en 2013, il s’est établi comme une figure controversée.  Au cours des derniers mois, des reportages affirment que le Pape François a admis dans une conversation privée qu’il doutait de l’existence de l’enfer.  Dans une autre conversation privée qui a fait les gros titres en mai 2018, il a été rapporté que le Pape François a dit à un homosexuel que l’orientation sexuelle « n’a pas d’importance ».  En de nombreuses occasions, le Pape François a montré une affinité pour le communisme.  Dans une entrevue réalisée en novembre 2016, le pape a déclaré : « Cela a été dit à de nombreuses reprises et ma réponse a toujours été que les communistes pensent comme les chrétiens. Le Christ a parlé d’une société où les faibles et les marginalisés ont le droit de décider.  Non pas les démagogues, ni les Barabbas, mais les gens, les pauvres, qu’ils aient une foi ou non en un Dieu transcendant.  Et c’est eux qui doivent aider à atteindre l’égalité et la liberté ».  Lors d’une visite en Amérique du Sud, en juillet 2015, le président bolivien Evo Morales a fait un cadeau inhabituel au pape.  Le cadeau était un crucifix communiste, avec une image censée être Jésus Christ clouée sur une croix qui a été façonnée à partir d’un marteau et d’une faucille.  Le marteau et la faucille, bien sûr, sont le symbole bien connu du communisme.  Le Pape François accepta volontiers le cadeau en déclarant : « Je comprends ce travail, pour moi ce n’était pas une offense ».

Bien que les papes soient généralement vénérés et respectés par les catholiques, une dissension est en train de se former dans l’Église Catholique Romaine, et de nombreux adeptes de la religion critiquent profondément le Pape François.  En 2017, un groupe de plus de deux cents prêtres et érudits a signé une lettre déclarant que le Pape François propageait l’hérésie, un développement qui a incité Politico à publier une histoire avec le titre « Hérétique au Vatican ».  Considérant sa propension à épouser les valeurs communistes et son empressement à faire la morale au monde sur les changements climatiques, le Pape actuel semble être tout autant un politicien qu’un chef religieux.  Il est vraiment un pape pas comme les autres, et il essaie d’utiliser son influence pour changer le monde de manière inédite.  Ce sont des jours de grande intrigue.

Un monde avec plus de  fierté que jamais

Chaque année, le mois de juin est proclamé « Mois de la fierté ».  C’est un moment dédié à la célébration de l’homosexualité et au mouvement LGBTQ (Lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et interrogatifs).  Nous savons d’après les Écritures que Dieu n’approuve pas ce style de vie et n’approuve pas l’orgueil. En fait, la Bible nous avertit encore et encore des dangers de la fierté.  Psaumes 10:4 nous dit, « Le méchant dit avec arrogance : Il ne punit pas !  Il n’y a point de Dieu !  Voila toutes ses pensées. »  De la même manière, Psaumes 59:13 avertit, « Leur bouche pèche à chaque parole de leurs lèvres ; Qu’ils soient pris dans leur propre orgueil !  Ils ne profèrent que malédictions et mensonges. » Nous sommes également avertis dans Proverbes 6:17 que Dieu déteste « un regard fier ».  Le Nouveau Testament condamne aussi la fierté.  Jacques 4:6 informe, « Il accorde, au contraire, une grâce plus excellente ; C’est pourquoi l’Écriture dit : Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. »  Malgré ces versets, qu’avons-nous vu au mois de juin 2018 ? Des milliers de personnes se sont rassemblées pour les défilés de la fierté gaie, les magasins et les entreprises vendent de la marchandise arc-en-ciel déclarant la  « fierté », et un nombre croissant de personnes s’exclament avec enthousiasme : « Joyeuse Fierté ! »

Le soutien de la fierté gaie par les entreprises n’a jamais été aussi grand.  En fait, les magasins Target ont mis en place en juin des étalages colorés mettant en vedette des jouets, des vêtements et d’autres articles célébrant la fierté gaie. Beaucoup d’articles à vendre sont destinés aux enfants, y compris une licorne en peluche arc-en-ciel nommée « Bliss – la Super Licorne ».  Sur leur site web, Target a publié un communiqué déclarant : « Le mois de la fierté est en cours et nous aidons les familles à célébrer la communauté LGBTQ+ et TakePride avec une nouvelle collection exclusive de produits, une façon de montrer notre engagement à longue date envers la communauté ».  McDonalds a également pris part à la fête.  Du 9 au 11 juin 2018, trois restaurants McDonalds de la région de Washington ont vendu d’importantes commandes de frites dans des boîtes de couleur arc-en-ciel pour célébrer l’homosexualité.  « Les boîtes à alevins arc-en-ciel sont une façon amusante de montrer notre soutien à la communauté LGBTQ en utilisant un des articles les plus emblématiques et reconnaissables de McDonalds, mais ces boîtes à frites sont de petites pommes de terre dans le grand thème de notre engagement envers la communauté, » a déclaré Cathy Martin, coprésidente du réseau McDonald’s Pride.  Elle a ajouté : « Nous sommes fiers d’honorer et de célébrer la communauté LGBTQ, y compris nos employés, nos clients et au-delà, chaque jour ».  De nombreux fabricants de vêtements, dont Converse, Levi’s, H & M, American Eagle et Nike, ont présenté des collections de produits de la Fierté dont une partie des bénéfices a été accordée à des groupes de défense de l’homosexualité. Pour ne pas être en reste, l’emblématique Walt Disney Company a présenté une ligne de marchandises arborant l’arc-en-ciel, y compris des chapeaux, des sacs à dos, des t-shirts et des lunettes de soleil.

Dans toute l’Europe, des milliers de personnes ont défilé dans les défilés de la Fierté Gay, cette année.  Cependant, ces événements ont pâli en comparaison avec les festivités de Tel Aviv, en Israël.  La ville côtière, qui borde la mer Méditerranée, est connue comme la « ville la plus amicalement gay » dans le monde.  Plus de 250.000 personnes étaient présentes pour le 20ème défilé annuel de la Fierté, le 8 juin 2018.  L’événement rappelle les mots que nous trouvons dans Ésaïe 3:9« L’aspect de leur visage témoigne contre eux, et, comme Sodome, ils publient leur crime, sans dissimuler.  Malheur à leur âme !  Car ils se préparent des maux. »

Au fil des ans, au début du 21ème siècle, l’homosexualité s’est normalisée et le mariage homosexuel a été légalisé dans un nombre croissant de pays.  Il y a maintenant vingt-sept pays où de telles unions sont autorisées, dont beaucoup sont en Europe.  Les Pays-Bas ont été le premier pays à légaliser le mariage entre les personnes de même sexe, en l’an 2000.  Quinze ans plus tard, les États-Unis ont emboîté le pas et, en 2017, l’Australie l’a fait également.  Le mariage homosexuel est également légal au Royaume-Uni et, dans les mois à venir, Ivar Mountbatten, cousin lointain de la reine Elizabeth II, devrait devenir le premier membre de la Grande famille royale britannique à se marier à un membre du même sexe.

Pendant ce temps, l’homosexualité est de plus en plus acceptée dans les institutions religieuses américaines.  En tant que tel, un événement connu sous le nom de Conférence Revoice est prévu à l’église Presbytérienne Mémoriale à St. Louis, dans le Missouri, du 26 juillet au 28 juillet 2018.  Le but déclaré de cet événement est de « soutenir, encourager et habiliter les gays, les lesbiennes, les attirés par le même sexe, et d’autres chrétiens LGBT, afin qu’ils puissent s’épanouir tout en observant la doctrine chrétienne historique du mariage et de la sexualité ».  Il est étonnant de voir à quel point les gens paradent effrontément dans leur péché dans notre époque moderne, et il est évident qu’il existe des hordes dans l’humanité qui n’ont aucune crainte ou respect pour Dieu.

Bébés du Nouveau Monde

Le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui abrite de nombreuses âmes confuses. Il y a des multitudes de personnes tourmentées qui ne veulent pas accepter le genre que Dieu leur a donné.  Cette confusion a cédé la place au mouvement transgenre et, par conséquent, nous voyons de nombreuses histoires bizarres apparaissant dans les nouvelles.  Selon un article publié par The Telegraph, une femme de la région anglo-galloise du Royaume-Uni a intenté une action en justice contre son gouvernement dans le but d’abolir l’exigence selon laquelle un enfant doit naître d’une mère.  La femme prétend être un homme transgenre malgré le fait qu’elle a récemment accouché, et elle se bat pour être reconnue comme le père de l’enfant sur le certificat de naissance.  L’avocat (où l’équivalent britannique d’un avocat) de la femme a déclaré : « C’est un fait admis qu’une femme qui passe à un homme peut, en droit, maintenir la capacité de concevoir et de donner naissance à un enfant, une déclaration selon laquelle être contraint de s’enregistrer comme mère à son fils est contraire à son droit à la vie privée et familiale au sens de l’article 8 de la loi de 1998 sur les Droits de l’Homme, et qu’une telle ingérence, à la lumière des mutations de la société, n’est plus proportionnée … »

Il semble que la société soit un désordre confus et qu’elle se développe de plus en plus avec chaque jour qui passe.  L’idée qu’un homme puisse donner naissance à un enfant est assez absurde, et pourtant un défilé de mode qui a eu lieu à Londres, en Angleterre, au cours du mois de juin 2018, a mis en vedette des mannequins habillés en vêtements de maternité.  Les modèles ont utilisé des prothèses pour apparaître enceintes alors qu’elles trottinaient sur la piste de mode en affichant des faux ventres.  Un modèle portait un t-shirt arborant les mots « Bébés du Nouveau Monde ».  Dans un effort pour expliquer ce spectacle bizarre, le créateur de vêtements, Xander Zhou, a déclaré : « À Supernatural, Extraterrestrial & Co., nous sommes prêts à accueillir des grossesses masculines futures ».  L’esprit de confusion devient de plus en plus envahissant à chaque jour qui passe.

Un virage étonnant en Corée du Nord

C’est un fait bien connu que les relations entre les États-Unis et la Corée du Nord ont été tendues au fil des ans.  On nous a dit que la Corée du Nord est en train de construire un arsenal nucléaire, et l’année dernière, il y avait une grande inquiétude que la nation hostile puisse lancer une attaque nucléaire contre l’état américain d’Hawaï ou le territoire américain de Guam.  Le Japon, qui est un allié important des États-Unis et qui est à une courte distance de la Corée du Nord, était également considéré comme menacé d’attaques.  Pendant une bonne partie de l’année 2017, le président américain Donald Trump et le dictateur nord-coréen Kim Jong Un ont échangé des insultes, souvent sur le site de réseautage social connu sous le nom de Twitter.  Il semblait hautement improbable que ces hostilités cessent de sitôt.  « La Corée du Nord ne fera plus de menaces aux États-Unis, ils seront accueillis par un feu, une fureur comme le monde n’en a jamais vu », a écrit Trump en août 2017.  En septembre 2017, Kim Jong Un a riposté en écrivant de Trump, « Il est inapte à détenir la prérogative de commandement suprême d’un pays et il est sûrement un voyou et un gangster friands de jouer avec le feu, plutôt qu’un politicien ».  Il a poursuivi en disant : « Tout ce que Trump aurait pu espérer, il fera face à des résultats au-delà de ses espérances, je vais sûrement et définitivement apprivoiser le fou des États-Unis dérangé par le feu ».  Peu de temps après, Donald Trump a répondu à la menace de Kim et a écrit : « Kim Jong Un de Corée du Nord, qui est évidemment un fou qui ne craint pas de mourir de faim ou de tuer son peuple, sera testé comme jamais auparavant ! »  En rétrospective, ces déclarations semblent comiques et, franchement, un peu enfantines.  Il est difficile de ne pas rire, mais il y avait certainement une préoccupation réelle que la guerre puisse éclater à tout moment.  En janvier 2018, Trump et Kim menaçaient d’utiliser des armes nucléaires les uns contre les autres.

En mars 2018, tout a changé de façon inexplicable, et les dirigeants nord-coréens ont signalé pour la première fois qu’ils étaient prêts à dénucléariser leur pays. Plus surprenant encore, Kim Jong Un et le président Trump se sont rencontrés à Singapour, le 12 juin 2018, pour discuter de la dénucléarisation et d’un accord de paix.  Les deux dirigeants ont signé un document acceptant d’œuvrer pour atteindre ces objectifs, ce qui a amené le président américain à déclarer : « Nous signons un document très important, un document très complet, et nous avons eu un très bon terme ensemble, une excellente relation ». Kim était également satisfait de la réunion.  « Nous avons surmonté toutes sortes de scepticisme et de spéculations au sujet de ce sommet et je crois que c’est bon pour la paix, je pense que c’est un bon prélude à la paix », a déclaré Kim.  Bien que ce développement soit une source d’optimisme, rien n’est garanti.  « La Corée du Nord nous a déjà confirmé sa volonté de dénucléariser et nous sommes impatients de voir si ces mots seront sincères », a déclaré le Secrétaire d’État des États-Unis, Mike Pompeo.

Qu’est-ce qui a causé ce retournement ?  Personne ne sait pourquoi l’attitude de Kim Jong Un a soudainement changé, mais, nous savons que nous servons un Dieu qui peut faire des miracles et adoucir les cœurs.  Néanmoins, nous devons continuer à regarder et prier car il y a de grandes luttes dans cet âge actuel.

En terminant, il y a une grande méchanceté au travail dans notre monde, et il est facile de voir que les hommes pervers et les séducteurs sont de plus en plus mauvais.  Il y a des esprits d’illusion, de tromperie et de confusion au travail qui tentent de prendre au piège les gens.  Notre Dieu nous donne non seulement le salut, mais, un refuge contre le désespoir.  Psaumes 67:7-8 nous dit : « La terre donne ses produits ; Dieu, notre Dieu, nous bénit.  Dieu nous bénit, et toutes les extrémités de la terre le craignent. »

Merci à tous pour votre aimable soutien de ce bulletin.  Que la grâce et la paix soient avec vous au nom du Seigneur Jésus-Christ.

Source : Last Trumpet Ministries

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , ,



Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics