Conspiration

Publié le 06 juillet, 2012 | par Pleins Feux

0

AVERTISSEMENT DE TEMPÊTE

Future persécution des chrétiens et traditionalistes en Amérique

 Par Don Mc Alvany
” La justice se tient éloignée ; car la vérité trébuche sur la place publique …
quiconque se retire du mal est dépouillé… “

(Ésaïe 59: 14-15)

” Malheur à ceux qui appellent le mal bien et le bien mal … Qui justifient le coupable pour un présent et ravissent aux justes leurs droits … Aussi la colère de l’Éternel s’embrase contre son peuple “

(Ésaïe 5: 20, 23-25)

 Partie 1

MISE EN GARDE FINALE DE DIEU À L’AMÉRIQUE

Le déclin de l’Amérique devrait être une évidence aux yeux de tous les Américains bien pensants. L’explosion du crime, des affrontements de gangs, des fusillades dans les rues et dans nos villes ; la désintégration de la famille américaine par la prolifération des divorces, des infidélités, des abus d’enfants, des familles mono-parentales et de la rébellion des adolescents ; le meurtre de 40 millions de bébés dans le sein de leur mère depuis 26 ans ; l’expansion effrénée de la promiscuité, de la pornographie, de l’homosexualité et des maladies transmises sexuellement ; l’abêtissement de nos enfants américains dans le système scolaire public ; les taxes élevées ; la feinte d’ignorance de notre Constitution ; l’expansion des contrôles gouvernementaux dans chaque aspect de la vie du peuple américain ; et l’immoralité crasse ainsi que la corruption flagrante dans les plus hauts degrés du gouvernement des États-Unis sont tous des preuves irréfutables d’un pays dont la culture, la moralité, la tradition et la vie spirituelle sont en chute libre.

D’autres empires et grandes nations ont surgi et sont tombés au cours de l’histoire (i.e., l’Empire romain ; Israël, avant l’invasion des Babyloniens et sa captivité, aux environs de 600 av. J.-C. ; la Babylonie ; l’Assyrie ; l’Empire perse ; l’Empire britannique ; la Russie tsariste ; l’Allemagne d’avant la Première Guerre Mondiale ; plus récemment, l’Afrique du Sud ; et maintenant l’Amérique). Dans presque tous les cas, de méchants hommes ont pris le pouvoir ; la culture s’est désintégrée et le peuple a oublié Dieu.

En examinant les raisons du déclin actuel de l’Amérique, les plus évidentes sont l’ascendance du socialisme, l’humanisme et le libéralisme séculiers pour propulser, depuis 40 ans en Amérique, les idéologies collectivistes qui ont contribué à la destruction de nos traditions, de nos valeurs, de notre héritage, ainsi que le caractère et la liberté de notre peuple. Aujourd’hui, ces idéologies dominent virtuellement à tous les niveaux de pouvoir et d’influence en Amérique (i.e., le gouvernement, les cours de justice, les médias, l’industrie du divertissement, les systèmes scolaires et le plus fort du courant confessionnel et religieux).

Il y a presque vingt ans de cela, lorsqu’on demanda à Alexandre Soljenytsine, à la télévision de la BBC, pourquoi le peuple russe avait perdu sa liberté sous le régime communiste, il répondit : ” C’est parce que nous avons oublié Dieu. ” Après plus de cinq décennies d’une prospérité et d’une abondance ininterrompues et sans précédent, en Amérique, depuis la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, et l’influence subtile du libéralisme pendant la plus grande partie de cette période, il apparaît à l’auteur de ces lignes que les Américains (en général) ont aussi oublié Dieu. Il semble que Dieu ait maintenant retiré Sa main protectrice et Ses bénédictions de l’Amérique, et laisse plutôt tomber Son jugement sur cette nation jadis grande, permettant au mal de proliférer sans retenue.

Ce jugement semble vouloir venir sous forme de tremblements de terre massifs, de tempêtes, de déluges, d’incendies (i.e., l’accélération des désastres physiques) ; la suppression de notre prospérité financière ; la prolifération des plaies et maladies mortelles (i.e., le sida, le virus Hanta, la bactérie mangeuse de chair ou le syndrome de la guerre du Golfe) ; l’oppression croissante exercée sur le peuple et ses libertés par un gouvernement tout-puissant et collectiviste ; l’ascendant de leaders méchants et mauvais qui rejettent nos valeurs, notre moralité, notre histoire et notre culture traditionnelles ; et, éventuellement, par le biais d’attaques perpétrées par des puissances étrangères (que ce soit une Nouvelle Armée Mondiale [ONU], une Russie renaissante et un mouvement communiste mondial [incluant la Chine], l’Islam radical, ou une quelconque combinaison de ces groupements).

Cet article a pour but d’analyser les avertissements de Dieu à l’endroit de l’Amérique dans le contexte élargi d’une Amérique en plein déclin (ou chute libre) ; qui a oublié Dieu et ses règles telles qu’étalées dans la Bible ; qui pourrait tomber sous le coup du jugement de Dieu, alors que le mal commence à proliférer sans presque aucune retenue.

Bien que de nombreux lecteurs de cet article seront chrétiens, et certains Juifs, d’autres agnostiques et même quelques-uns bouddhistes, musulmans ou athées, l’implication des événements exposés et qui déstabilisent l’Amérique (et le monde entier) nous affecte tous. Dieu a établi pour nous des principes de vie et de conduite qui fonctionnent tout aussi bien pour le non croyant que pour le croyant. Mais quand on les ignore et qu’on les viole, les nations, les familles et les individus marchent vers leur déclin et en souffrent.

Depuis le milieu des années ’80, l’Amérique a subi une affreuse série de désastres, l’un n’attendant pas l’autre. Il y a toujours eu des désastres, mais ils surviennent maintenant avec régularité et leur intensité s’accroît. Considérez ce qui arrive à l’Amérique, depuis le milieu des années ’80. Le Midwest et toute la Californie ont particulièrement souffert de la pire sécheresse de l’histoire, ce qui a détruit d’énormes quantités de récoltes. La sécheresse fut suivie de pluies records dans les deux régions, résultant en sévères inondations. En 1989, l’ouragan Hugo frappa Charleston, en Caroline du Sud, causant de grands dommages par ses rafales féroces. Peu après qu’Hugo eût frappé, un puissant tremblement de terre ébranla San Francisco en occasionnant beaucoup de dégâts.

En 1992, arrivèrent un certain nombre d’événements incroyables. Quatre gros tremblements de terre frappèrent la Californie. Ils eurent tous lieu dans des régions reculées et n’occasionnèrent donc pas de dégâts sévères. En fait, dix des plus puissants tremblements de terre dans le monde, en 1992, furent centrés en Californie, dont le plus élevé au monde cette année-là, ayant atteint une magnitude de 7,6 à l’échelle de Richter. Son épicentre était situé près des grandes failles au sud de la Californie. L’ouragan Andrew, un des plus puissants et destructeurs ayant existé, a balayé le sud de la Floride. Cet ouragan fut un des désastres naturels les plus étendus de l’histoire de l’Amérique. Les pires émeutes depuis la Guerre Civile eurent lieu à Los Angeles. Un nombre record de tornades a balayé l’Amérique. Des feux de forêts sans précédent ont fait rage dans toute la Côte ouest, plus particulièrement en Californie.

L’année 1993 a vu des tempêtes records battre la Côte est en causant de gros dégâts et des inondations. La pire attaque terroriste de l’histoire américaine a frappé la ville de New York [N. du T. :. Cet article a été écrit avant le 11 septembre 2001]. Cela fut immédiatement suivi du pire fiasco de l’histoire dans l’application d’une loi fédérale, alors que quatre agents furent tués et seize blessés à Waco, au Texas, lors d’une attaque sans précédent et inconstitutionnelle du gouvernement (attaque qui devait éventuellement mener à la mort de 86 hommes, femmes, enfants et bébés). La pire des inondations ravagea le Midwest. La Californie fut ensuite encore touchée par des feux de forêt records. Des assassinats de masse et des meurtres en série, pourtant rares en Amérique quelques 30 ans auparavant, semblent maintenant arriver régulièrement dans les années ’90.

Ces incroyables désastres se continuèrent en 1994. Les températures les plus basses depuis qu’on tient des registres, soit dans les années 1890, ont couvert les régions du Midwest et de l’Est. Le froid était si intense que le facteur vent le faisait baisser jusqu’à –90º dans certains états. Des baisses records de température furent enregistrées dans des centaines de localités. Le froid et la neige paralysèrent des états entiers. La Pennsylvanie fut frappée par la secousse sismique la plus forte jamais enregistrée dans cet état. Le tremblement était modéré, selon les standards de la Californie, mais la Pennsylvanie n’est pas une zone propre aux tremblements de terre. Son épicentre se situait à Reading, PA. Il fendit des routes et fut ressenti aussi loin que Philadelphie et New York. Deux jours plus tard, un puissant tremblement de terre, mesurant 6,6 degrés, frappa Los Angeles, causant de terribles dommages. Celui-là, peut-être le désastre naturel le plus coûteux de l’Amérique, surpassa même en destruction l’ouragan Andrew. La Côte est fut d’abord frappée par un tremblement de terre, puis la Côte ouest deux jours plus tard.

Ces désastres ont coûté des dizaines de milliards de dollars et ont affaibli de nombreuses institutions comme l’industrie des assurances. Des dizaine de milliers de personnes perdirent leur foyer et des milliers de places d’affaires furent détruites. En 1994, des états entiers devaient être affectés par ces calamités. L’Amérique, de plus grande nation créditrice au monde dans les années ‘80, devint la nation la plus endettée au monde dans les années ’90. Les années 1991-1992 virent arriver la pire récession depuis la Grande Dépression des années ’30, et la Californie, pour la première fois depuis cette Grande Dépression, fit banqueroute. Beaucoup d’autres états vivent aujourd’hui leur pire condition financière depuis la dite Grande Dépression. De 1990 à 1998, neuf millions d’Américains ont fait faillite, dont 1,44 million de faillites personnelles dans la seule année 1998, un record depuis le point culminant de la Grande Dépression.

Est-il possible que ces événements ne soient pas que pure coïncidence, mais plutôt des avertissements de Dieu ? Les Américains pratiquent et tolèrent aujourd’hui des styles de vie dont la Bible établit clairement qu’ils enlèvent les bénédictions de Dieu et provoquent la colère de Dieu. Il a annoncé dans la Bible qu’Il détruira toute nation qui s’adonnera à la fornication, à l’adultère, à l’homosexualité, à la perversion sexuelle et à l’effusion du sang des enfants innocents par l’avortement. Concernant justement l’avortement, la Bible ne fait aucune différence entre l’enfant dans le sein maternel et l’enfant nouveau-né.

Les versets suivants montrent l’attitude de Dieu envers une nation qui pratique ouvertement la désobéissance à Ses standards :

” 20Tu n’auras point commerce avec la femme de ton prochain, pour te souiller avec elle. 21Tu ne donneras point de tes enfants pour les faire passer par le feu à Moloc [c’est un sacrifice d’enfant]22Tu ne coucheras point avec un homme, comme on couche avec une femme ; c’est une abomination. 23Tu n’auras commerce avec aucune bête pour te souiller avec elle … 24Ne vous souillez par aucune de ces choses ; car c’est par toutes ces choses que se sont souillées les nations que je vais chasser de devant vous. 25La terre en a été souillée ; et je punirai sur elle son iniquité, et la terre vomira ses habitants ” (Lévitique 18:20-25).

” 33Il change les fleuves en désert, et les sources d’eaux en un sol aride ; 34La terre fertile en lande salée, à cause de la méchanceté de ses habitants ” (Psaume 107:33-34).

Depuis le milieu des années ’80, Dieu a sérieusement averti l’Amérique que, en tant que nation, nous allons entrer en collision avec Lui. La Bible rend compte de la destruction totale des cités de Sodome et Gomorrhe comme exemple de ce qui arrive à une nation qui pratique ouvertement l’immoralité sexuelle, particulièrement l’homosexualité.

” Comme Sodome et Gomorrhe, et les villes voisines, qui s’étaient abandonnées à la même impureté qu’eux, et à des péchés contre nature, servent d’exemple en souffrant la peine d’un enfer éternel ” (Jude 7).

Dieu est extrêmement patient et miséricordieux. Il avertira et mettra en garde avant Son jugement, mais si une nation ne se détourne pas de l’homosexualité ouvertement pratiquée, et de l’effusion du sang d’enfants innocents, Il promet de juger cette nation.

Une étude soigneuse des événements entourant beaucoup de ces désastres révèle qu’ils arrivèrent en relation avec des incidents reliés à l’avortement et/ou l’homosexualité. Il apparaît nettement à l’auteur de cet article que le Seigneur nous a donné un nombre d’avertissements clairs. Les exemples qui suivent suggèrent que l’Amérique a déjà été manifestement mise en garde par Dieu en ce qui a trait à l’effusion du sang d’innocents enfants dans le ventre de leur mère et à la pratique ouverte de l’homosexualité. Ces avertissements sembleraient indiquer que l’Amérique est sur le point d’entrer en collision avec le Dieu de la Bible et qu’un terrible jugement est peut-être imminent.

L’AMÉRIQUE : UNE NATION QUI A REJETÉ DIEU

” Et je prononcerai mes jugements contre eux, à cause de toute leur méchanceté ” (Jérémie 1:16a).

” Car l’Éternel exercera son jugement contre toute chair, par le feu et par l’épée ; et ceux que frappera l’Éternel, seront en grand nombre ” (Ésaïe 66:16).

” Car Dieu fera venir tout oeuvre en jugement, avec tout ce qui est caché, soit bien, soit mal ” (Ecclésiaste 12:16).

” L’Éternel se présente pour plaider ; il est debout pour juger les peuples. L’Éternel entre en jugement avec les anciens de son peuple, et avec ses princes ” (Ésaïe 3:13-14).

” Car le temps vient où le jugement doit commencer par la maison de Dieu ” (1 Pierre 4:17a).

Le 17 juin 1963, la Cour Suprême des États-Unis émit la décision finale d’interdire la lecture de la Bible et de faire la prière dans les écoles publiques. La lecture biblique et la prière étaient intégrées aux écoles d’Amérique depuis le début de ce pays. Voici la prière à laquelle s’objecta la Cour : ” Dieu Tout-Puissant, nous reconnaissons notre dépendance envers Toi, et nous demandons Tes bénédictions sur nous, nos parents, nos enseignants et notre pays. “

Dieu a honoré cette prière en donnant à l’Amérique, jusqu’en 1963, le système d’éducation le plus excellent au monde. Les résultats aux Examens d’Aptitude Scolaire (EAS) étaient les plus élevés. Avant 1963, l’Amérique avait un taux de criminalité violente en-dessous du niveau national de la population. Le taux de divorce descendait régulièrement depuis 1940 et le sexe pré-marital chez les adolescents demeurait à un niveau stable. Dans les années ’90, la séparation fantôme de l’église et l’état fut pleinement établie et tout ce qui avait rapport à Dieu avait été supprimé des écoles publiques et de la plupart des institutions gouvernementales.

Lorsque la Cour Suprême rejeta Dieu et Sa Parole, le jugement immédiat ne sembla pas tomber. Rien ne parut arriver et le pays continua sur sa lancée. Tout d’abord, l’on ne vit ou ressentit point les conséquences de ce rejet de Dieu, mais, 36 ans plus tard, il apparaît clairement que, en 1963, les bénédictions de Dieu furent enlevées à l’Amérique. Si nous nous reportons en 1963, il est évident qu’un terrible jugement tomba sur l’Amérique. L’année 1963 devint littéralement une année charnière entre les bénédictions de Dieu et Son jugement. À la nation qui honore Dieu, la Bible déclare : ” Heureuse la nation dont l’Éternel est le Dieu, le peuple qu’il s’est choisi pour héritage ! ” (Psaume 33:12). À la nation qui rejette Dieu, la Bible annonce : ” Les méchants reculeront jusqu’aux enfers, et toutes les nations qui oublient Dieu ” (Psaume 9:18).

En 1963, les trois plus gros problèmes à l’école se bornaient au bavardage, au chewing-gum et au bruit. Dans les années ’90, les trois plus gros problèmes dans les écoles publiques sont devenus le viol, le vol et les agressions. Les résultats au EAS ont littéralement plongé depuis 1963. Avant 1963, les tueurs en série et les assassinats de masse étaient pratiquement inconnus. Aujourd’hui, ils surviennent avec une régularité effrayante, et l’Amérique devient une nation dont la violence est en pleine croissance. Les villes américaines ressemblent à celles des pays du Tiers-monde. Les maladies sexuelles ont monté en flèche à cause des relations pré-maritales chez nos adolescents.

Depuis 1963, chaque courbe statistique démontrant un problème social a dramatiquement grimpé, alors que chaque courbe statistique des choses qui sont bonnes a chuté. L’Amérique est littéralement repoussée en enfer, comme le dit la Bible de toute nation qui rejette Dieu. Davantage de politiciens ne fera pas obstacle au crime. Plus d’argent ne servira pas à améliorer le système scolaire. Des taxes plus élevées ne résoudront pas les problèmes de la nation. L’Amérique a besoin de se repentir en tant que peuple pour avoir rejeté Dieu et avoir permis à des actions, comme l’avortement, l’adultère, la drogue, la promiscuité, l’homosexualité et la pornographie, d’être mis à l’ordre du jour. La nation doit se tourner vers le Seigneur Jésus-Christ, se repentir, et être guérie.

L’AMÉRIQUE : LA VOIX DU SANG INNOCENT DES ENFANTS CRIE DE LA TERRE JUSQU’À MOI

Le 22 janvier 1973, la Cour Suprême des États-Unis renversa toutes les lois étatiques qui protégeaient les enfants dans le sein maternel et légalisa dès lors le meurtre des enfants tout au long de la grossesse. L’avortement des bébés devint effectivement un droit constitutionnel établi par la Cour. Aujourd’hui, il y a en Amérique des médecins qui se spécialisent dans le meurtre de bébés rendus à terme dans le ventre de leur mère. L’Amérique avorte 1,6 millions bébés par an, ce qui signifie, après 26 ans, plus de 40 millions d’enfants qui furent assassinés dans le sein de leur mère.

Beaucoup d’avortements n’étant pas rapportés, le chiffre est probablement plus élevé. Le nombre est d’ailleurs si haut qu’il en est devenu vide de sens. L’avortement est tellement enraciné en Amérique que les politiciens, incluant le président, entrent en campagne en proclamant leur position pro-avortement et les gens les élisent quand même.

Or, bien que les Américains aient tourné le dos à la défense des enfants dans le ventre maternel, chacun était spécial aux yeux de Dieu : ” Voici, les enfants sont un héritage de l’Éternel ; le fruit des entrailles est une récompense ” (Psaume 127:3). Dieu a suscité les enfants comme une bénédiction, mais les Américains jettent littéralement Ses enfants aux poubelles par millions (ou, comme les nazis, utilisent le corps de ces victimes innocentes pour expérimentation médicale). Le Seigneur a clairement averti, dans la Parole, que Son jugement s’abattra sur toute nation qui tue ses enfants.

La Bible dit que le meurtre des bébés met le Seigneur en colère, lequel, à Son tour, juge (ou punit) une telle nation : ” La terre a été souillée ; et je punirai sur elle son iniquité, et la terre vomira ses habitants ” (Lévitique 18:25). ” Et j’ai répandu sur eux l’ardent de ma colère, à cause du sang qu’ils ont répandu sur le pays ” (Ézéchiel 36:18). Dieu hait réellement l’effusion du sang des innocents : ” Il y a six choses que hait l’Éternel … les mains qui répandent le sang innocent ” (Proverbes 6:16-17). ” La voix du sang de ton frère crie de la terre jusqu’à moi “ (Genèse 4:10).

Le 22 janvier 1973, lorsque le meurtre des bébés dans le ventre de leur mère fut légalisé, le jugement de Dieu n’apparut pas tout de suite. Il n’y eut pas de réaction apparente de la part du Seigneur. Comme après la décision de bannir la prière des écoles, le pays continua sur sa lancée. Or, si on recule jusqu’en 1973, les choses commencèrent à se détériorer rapidement en Amérique. Le jugement qui débuta en 1963, pour raison d’avoir rejeté Dieu, s’intensifia en 1973. ” Les méchants reculeront jusqu’aux enfers, et toutes les nations qui oublient Dieu ” (Psaume 9:18).

Les bénédictions, qui commencèrent à s’éteindre en 1963, furent entièrement supprimées en 1973. De 1960 à 1973, les gens vivant dans la pauvreté, en Amérique, diminuèrent de façon drastique de 40 millions à 22 millions. 1973 fut l’année avec le taux le plus bas de personnes vivant dans la pauvreté. Depuis 1973, le taux de pauvreté s’est accru au point où 34 millions d’Américains sont pauvres. L’année 1973 a été la ligne de démarcation entre la décroissance de la pauvreté et sa recrudescence. Il est évident qu’il est arrivé quelque chose en 1973.

L’Index de la Santé Sociale emploie 16 critères pour tracer la condition sociale de l’Amérique. Ces critères comprennent, entre autres : l’abus d’enfants, le suicide chez les adolescents, la couverture de l’assurance-santé, les revenus hebdomadaires, le taux de décrochage au niveau des études supérieures, l’usage de drogues, les homicides, la mortalité infantile (excluant l’avortement), etc.. Le taux le plus élevé indiquant une saine condition sociale atteignit 79,4 en 1972. Ce taux commença à descendre en 1973 et continua sa chute annuelle jusqu’en 1990 où il était tombé à 42. L’année même où l’Amérique légalisa le meurtre des bébés dans le sein maternel coïncida avec le commencement de la terrible détérioration sociale qui a maintenant atteint le niveau d’une crise, dans les années ’90.

On peut donc retracer l’origine de la condition sociale actuelle, en Amérique, directement en l’an 1973, lorsque la colère du Seigneur tomba sur notre pays. La nation fut immédiatement jugée en 1973. Il ne fallut que quelques années pour que le jugement devienne apparent. Les statistiques gouvernementales fédérales divulguent que, depuis 1973, près de 40 millions d’Américains ont été blessés par des actes criminels.

Depuis 1982, la criminalité violente s’est accrue de 24 %. L’Amérique est dévorée par la violence. La violence contre d’innocents foetus dans le ventre de leurs mères s’est maintenant étendue à tout le tissu social. En tant que société, nous sommes préoccupés par la violence et par la mort. Les films populaires d’aujourd’hui en sont le reflet certain. Toute forme d’effusion de sang mène à encore plus d’effusion de sang. Remarquez comment nous passons, maintenant, de l’avortement à l’euthanasie. L’Allemagne, dans les années ’30, vécut une semblable escalade dans sa culture de la mort, jusqu’à ce que la vie n’ait si peu de valeur que l’on créa des camps de la mort dans toute leur horreur.

La Bible en parle comme de ” l’effusion de sang produisant l’effusion de sang “. Il semble presque que chaque bébé avorté (i.e., plus de 40 millions) soit égalé par un Américain victime d’un acte violent. Le niveau de violence actuel, en Amérique, pourrait très bien être le jugement de Dieu sur la nation, en représailles à la violence faite au ventre maternel. La Bible stipule clairement que, à cause du meurtre des enfants, Dieu donnera ce qu’elle mérite à cette nation : ” La terre en a été souillée ; et je punirai sur elle son iniquité, et la terre vomira ses habitants ” (Lévitique 18:25). La violence faite au fruit du sein maternel semble s’égaliser par la violence dans les rues et les cités. L’Amérique obtient ce qu’elle mérite.

La violence en Amérique est la juste rétribution de la violence faite au fruit des entrailles maternelles. Comment les Américains peuvent-ils s’attendre à ce que Dieu bénisse la nation de Sa paix quand, de façon ” légale “, Ses enfants sont massacrés dans le ventre de leurs mères avec l’assentiment de leur gouvernement et du peuple ? Une attitude d’irrespect et de violence contre toute vie s’est aujourd’hui emparée de l’Amérique, comme du temps de l’Allemagne des années 1930. La violence en Allemagne a d’abord commencé dans le ventre maternel, par l’avortement.

[Note : Et aujourd’hui, des manifestants pro-vie sont emprisonnés et leurs propriétés saisies par le gouvernement en raison du nouveau crime fédéral de prière en face d’une clinique d’avortement, pendant que le gouvernement protège les médecins qui démembrent des bébés à l’intérieur. Ésaïe 5:20 dit : ” Malheur à ceux qui appellent le mal bien et le bien mal. “]

EXEMPLES D’AVERTISSEMENTS/JUGEMENTS

  1. 17 OCTOBRE 1989. Un tremblement de terre de magnitude 7,1, le cinquième plus puissant du siècle, en Amérique, a secoué les environs de San Francisco. Ce tremblement est survenu pendant une partie de baseball de la Série Mondiale et fut diffusé en direct à la nation. Des millions de téléspectateurs regardaient pendant que la secousse sismique frappait San Francisco. Bien que le tremblement fut extrêmement fort, miraculeusement, très peu de personnes sont mortes. Deux jours seulement avant ce tremblement de terre, le 15 octobre 1989, il y eut un énorme rassemblement pro-choix à San Francisco. Les journaux ont rapporté que la foule se chiffrait à plus de 50 000 personnes. Le centre du rassemblement se trouvait au City Hall où de nombreux politiciens pro-choix entretenaient la foule.

Deux jours plus tard, l’imposant tremblement de terre frappa et secoua la cité jusque dans ses fondations. Ironie du sort, les journaux émirent le commentaire que le City Hall (qui était le point central du rassemblement pro-choix) fut si terriblement ébranlé que les gens s’enfuirent du bâtiment en criant de terreur. Se pourrait-il que ce fut là un puissant avertissement que le meurtre des bébés dans le ventre de leur mère eut amené l’Amérique sur le bord d’une collision avec Dieu ?

  1. 25 AVRIL 1992. Lors d’une féroce contre-protestation à Buffalo, en réaction à l’Opération Secours, un tremblement de terre de 6,9 de magnitude, le sixième en importance en cent ans, frappa le nord de la Californie. Opération Secours est un organisme chrétien non-violent qui emploie des moyens pacifiques pour bloquer les centres d’avortement. La contre-protestation était menée par des homosexuels et des lesbiennes qui entonnaient des chants comme ” Dieu est une lesbienne, Dieu et un dyke “. Également, pendant les dix jours de l’Opération Secours, le jury de la Californie délibérait sur le verdict à rendre concernant les officiers de police ayant battu Rodney King.

La protestation d’Opération Secours se termina le 29 avril 1992, devant la forte opposition des pro-choix et des homosexuels. Ce même jour, le jury rendit sa décision et Los Angeles fut mis en flammes. Les sixième et onzième plus puissants tremblements de terre du siècle, plus la pire émeute depuis la Guerre Civile, arrivèrent pendant cette protestation de dix jours qui avait pour but de sauver la vie des fœtus innocents. Est-ce que Dieu envoyait à nouveau une série d’avertissements ?

  1. 28 JUIN 1992. Des centaines de milliers d’homosexuels et leurs supporters ont assisté aux diverses parades par toute l’Amérique à l’occasion de la Journée de la Fierté Gaie. Le dernier dimanche de juin a été institué Journée de la Fierté Gaie. Presque toutes les grandes villes organisent des parades pour fêter l’homosexualité. Des centaines de milliers de gens sortent marcher pour supporter les homosexuels.

Le matin même de cette Journée de la Fierté Gaie-là, les quatrième et neuvième plus puissants tremblements de terre de ce siècle frappèrent le sud de la Californie. Ces secousses furent si fortes que leurs effets se firent sentir jusqu’en Idaho. Le Los Angeles Times rapporta que les marcheurs durent braver les tremblements de terre pour tenir la parade de cette Journée de la Fierté Gaie.

Le quatrième plus gros tremblement de terre atteignit une magnitude de 7,6 à l’échelle de Richter et fut appelé le tremblement Landers parce qu’il est survenu près de Landers, en Californie. Cette secousse sismique fut le plus fort tremblement de terre au monde, en 1992. Le second atteignit 6,5 de magnitude. Les deux secousses se situaient dans des régions reculées, donc la Californie n’eut pas à déplorer un grand nombre de pertes de vie et beaucoup de dommage. Mais les deux tremblements de terre arrivèrent dangereusement proche de la grande faille de San Andreas. Si une secousse sismique devait se produire sur cette faille, cela dévasterait la Californie.

Les scientistes étudiant le tremblement de terre de Landers furent stupéfaits de constater l’impact qu’il avait eu sur toute la portion ouest de la nation. Le numéro de mars 1993 du magazine Earth contenait un article intitulé Leçons à tirer de Landers. Cet article expliquait jusqu’à quel point ce tremblement de terre était, en réalité, bizarre et puissant. Un géologue affirma, dans l’article : ” Je crois que l’événement de Landers va passer à l’histoire comme un des plus importants tremblements de terre, du point de vue scientifique. ” Les scientistes trouvèrent bizarre la secousse sismique de Landers. Ils signalèrent que ” Landers a, non seulement été puissant, il a été bizarre. Dans la majorité des tremblements de terre, le terrain court à toute vitesse le long d’une faille. Mais pas ce tremblement-ci ; la rupture se transporta d’une faille à l’autre, prenant de la puissance à chaque saut successif. “

Les scientistes parlèrent de l’étrange phénomène qu’immédiatement après le tremblement de Landers, un fourmillement de petites secousses ballottèrent tout l’Ouest. Le tremblement de Landers déclencha de plus petites secousses dans le nord de la Californie, dans l’Idaho, dans l’Utah, au Nevada et même à plus de 750 milles [1208 km] de là, dans le Parc National de Yellowstone. De petites secousses sismiques furent détectées quelques minutes après le tremblement de terre Landers, sous le sommet Lassen et le mont Shasta, tous deux situés dans le nord de la Californie. Ces deux montagnes sont des volcans. Une secousse de magnitude 5,5 frappa le nord du Nevada. Les scientistes dirent : ” Dans le passé, la plupart des scientifiques se seraient moqués à la suggestion d’un tremblement de terre ayant provoqué une activité s’étendant sur une si grande distance. “

Un scientiste énonça : ” Tant de régions devinrent actives qu’on eut cru que quelqu’un avait allumé un interrupteur. ” Des secousses sismiques commencèrent dans des régions situées à des centaines de milles du sud de la Californie quelques minutes après le tremblement de terre Landers. C’était la première fois que des scientistes détectaient qu’un tremblement de terre mettait en branle d’autres secousses à des centaines de milles de là ! Ces savants n’avaient aucune explication à donner au phénomène déclencheur du tremblement de terre Landers. Celui-ci était unique. Voilà pourquoi il passa à l’histoire comme étant le plus important, du point de vue scientifique.

Quel avertissement puissant, clair et net de la part de Dieu ! Au matin de la Journée de la Fierté Gaie, deux énormes tremblements de terre secouèrent littéralement toute la Côte ouest de l’Amérique. Ironiquement, le lendemain, la Cour Suprême rendait sa décision sur le cas Maternité Planifiée vs Casey, lequel échoua à renverser la légalisation de l’avortement. Serait-ce possible qu’un des tremblements de terre eut été la contrepartie de la Journée de la Fierté Gaie et le second contre la décision de la Cour Suprême ? Est-ce que le Seigneur nous envoyait encore des mises en garde ?

Une secousse sismique majeure ébranla le sud de la Californie, le 23 avril 1992, le jour où la Cour Suprême entendit le cas Maternité Planifiée vs Casey. Deux mois plus tard seulement, le jour avant le rendu de la décision, les quatrième et neuvième plus gros tremblement de terre du siècle frappèrent le sud de la Californie. Y aurait-il eu un lien spirituel clair entre les secousses et l’implication de la Cour Suprême dans ce cas sur l’avortement ?

Il est extrêmement remarquable que les scientifiques ayant étudié les tremblements de terre crurent que les secousses sismiques du 23 avril et du 28 juin avaient un lien. Le Los Angeles Times rapporta ce lien dans un article du 20 janvier 1994, intitulé Des scientistes réfléchissent sur la concentration de secousses vers le nord. Dans cet article, on citait des savants qui avançaient ceci : ” Les fréquentes répliques suivant la secousse sismique d’une magnitude de 6,3 de Joshua Tree, le 23 avril 1992, se déplacèrent en direction nord-ouest et semblent, selon certains scientifiques, avoir provoqué le tremblement de terre plus fort de Landers (7,6 à l’échelle de Richter) du 28 juin 1992. Les secousses semblaient reliées et le tremblement de terre du 23 avril a réellement installé la puissante secousse sismique du 28 juin. ” Tout cela fut-il une coïncidence ?

Ces tremblements de terre étaient tous deux reliés physiquement ensemble. L’étaient-ils aussi spirituellement ? Ils étaient unis ensemble et survinrent presque le même jour que la Cour Suprême entendait le débat d’arguments et ensuite échoua à renverser la légalisation de l’avortement. Le minutage et le lien de ces tremblements de terre ont pu être un époustouflant avertissement/jugement de Dieu ! La miséricorde divine se dévoile dans la secousse sismique Landers. Elle arriva dans une région isolée avec très peu de dommages et de pertes de vie. Un tremblement de cette amplitude dans une région très populeuse aurait causé d’incroyables dégâts. Cette secousse semblait exposer l’étonnant minutage et la puissance du Seigneur. Elle survint le matin même de la Journée de la Fierté Gaie, et la Bible annonce que Dieu secouera les nations qui pratiquent ouvertement l’homosexualité.

L’Amérique aurait pu être sérieusement disloquée, en ce matin de la Journée de la Fierté Gaie du 28 juin 1992, par le tremblement de terre Landers. Cette secousse aurait pu provoquer le glissement de la faille de San Andreas et détruire la Californie. Ces tremblements de terre qui furent déclenchés à des centaines de milles de là, eurent pu atteindre une puissance de 7,0 à l’échelle de Richter et anéantir d’énormes sections de la Côte Ouest. Des secousses plus fortes auraient pu provoquer l’éruption des volcans. Tout le segment occidental de la nation aurait pu être décimé, en ce matin de la Journée de la Fierté Gaie.

Pensez à toutes les routes et tous les ponts qui auraient pu être démolis ; les aqueducs ; les grillages électriques ; les conduites de gaz et d’huile ; les chemins de fer ; les productions alimentaires ; et l’industrie. Comment les blessés auraient-ils pu être secourus ? La destruction aurait plongé la nation dans la panique. Le Seigneur, dans sa miséricorde, lança un avertissement. Le tremblement de terre Landers suffit par lui-même, en tant que mise en garde de la part de Dieu, à démontrer qu’un jugement s’en vient. L’Amérique a été avertie !

  1. LA JOURNÉE DE LA FIERTÉ GAIE DE 1993 amena un jugement monumental de la part de Dieu. Pendant tout le printemps de 1993, de fortes pluies tombèrent dans le Midwest. Alors qu’approchait la Journée de la Fierté Gaie du 27 juin 1993, les pluies s’accrurent au point où les journaux rapportèrent, le 27 juin 1993, que les fleuves Mississippi et Missouri sortirent de leur lit comme un bain trop rempli d’eau. La Grande Inondation de 1993, la pire de l’histoire de l’Amérique, débuta la Journée de la Fierté Gaie.
  2. 17 JANVIER 1994. La région de Los Angeles fut ébranlée par un fort tremblement de terre d’une magnitude de 6,6. Son épicentre était localisé à Northridge, à environ 25 milles du centre-ville de Los Angeles. Ce puissant séisme causa de 30 à 50 milliards de dollars de dommages sur une étendue très large. Dieu fut encore très miséricordieux, car le nombre de pertes de vie fut très peu élevé. Cette secousse survint le lendemain du Dimanche de l’Inviolabilité de la Vie et cinq jours avant le 21ième anniversaire du cas Roe vs Wade, la décision de la Cour Suprême qui légalisa l’avortement. Le Dimanche de l’Inviolabilité de la Vie débuta en 1984 et arrive le dimanche précédant l’anniversaire du cas Roe vs Wade. Le 16 janvier 1994, plus de 50 000 églises en Amérique priaient pour mettre fin à l’avortement.

Plus de 310 000 bébés sont avortés chaque année en Californie ; cependant, la majorité sont avortés au sud de la Californie, faisant de cette région un des centres d’avortement de la nation. L’épicentre du tremblement de terre était à Northridge, qui est également le centre de la pornographie en Amérique. Plus de 80 % de tous les vidéos pornographiques se font à Northridge. Le séisme endommagea sévèrement l’industrie de la pornographie de Northridge, car tout le centre porno se situait dans une circonférence de cinq milles de l’épicentre. Une journée après le Dimanche de l’Inviolabilité de la Vie et cinq jours avant l’anniversaire de la légalisation de l’avortement, les centres de pornographie et d’avortement de l’Amérique étaient secoués par un puissant tremblement de terre ! Est-ce que l’avertissement s’aggrave ?

[NOTE : Afin de mettre ces désastres en perspective, signalons que six des onze plus importants tremblements de terre à frapper l’Amérique durant ce siècle sont survenus au même endroit ou tout près des événements majeurs reliés à l’avortement et/ou à l’homosexualité. Cinq de ces séismes sont arrivés depuis avril 1992 ! Le Seigneur s’est montré fort miséricordieux parce que la plupart de ces tremblements de terre se centrèrent dans des régions éloignées ou, si la secousse frappa une région populeuse, il n’y eu que peu de pertes de vie. Néanmoins, ils ont servi de sérieux avertissements !]

  1. MARS 1994. En mars, quelques centaines de membres d’Opération Secours tentèrent de sauver des bébés de l’avortement à Birmingham, en Alabama. L’événement, appelé Semaine Sacrée pour la Passion de la Vie, se tint du 25 mars au 3 avril. Cet événement était totalement non-violent ; pourtant, approximativement 200 manifestants furent arrêtés pour avoir prié sur le trottoir en face des centres d’avortement. Aucune arrestation pour cause de violence. Les militants supporters de pro-choix, comprenant des homosexuels et des lesbiennes, étaient présents pour défendre les cliniques et pour assurer l’ouverture des centres d’avortement. Ils voulaient s’assurer que l’on continue à tuer les bébés. Les lesbiennes et les homosexuels composaient un large pourcentage des défenseurs des cliniques.

Les gais et lesbiennes, pendant qu’ils gardaient les portes des centres d’avortement, lançaient des paroles profanatrices à l’endroit du Seigneur. Un groupe de ministres, de différents antécédents et de confessions variées, tinrent même une conférence de presse pour proclamer leur support à la Coalition d’Urgence de Pro-choix. Cette coalition fut organisée pour garantir l’ouverture des centres d’avortement pendant la protestation. Le 27 mars, deux jours après qu’ait débuté la Semaine Sacrée pour la Passion de la Vie, une série de violentes tempêtes destructrices et de puissantes tornades éclatèrent à travers l’Alabama et ensuite dans le sud, causant la mort et d’effrayants dégâts.

Puis, les tempêtes s’étendirent à la Géorgie et dans la Caroline du Nord et du Sud, tuant des douzaines de personnes. Un annonceur du Service National de la Température de Birmingham décrivit les tornades comme ” parmi les pires que j’ai vues, parmi les pires du siècle. ” Les tornades étaient du type F4, ce qui signifie que les vents atteignaient de 207 à 260 m.p.h. [331 à 416 km/h] ! Ce sont de terrifiantes tornades ! Il est intéressant de noter que les tornades détruisirent trois églises…

Le USA Today imprima une carte des régions touchées par la tempête avec comme entête Route de la Tempête tueuse. La carte indiquait que les tornades touchèrent d’abord le centre-nord de l’Alabama, la région de Birmingham et, ensuite, s’étendirent aux autres états. Le fait que certaines des pires tornades de ce siècle s’abattirent près de Birmingham durant une tentative pour sauver des bébés innocents de l’avortement, pendant que des activistes pro-choix et pour le droit des homosexuels criaient des obscénités contre Dieu et les protestataires pro-vie, et que les agents du gouvernements maintenaient les ” avortuaires ” (pour aller avec mortuaire) ouverts, cela n’apparaît-il pas plus qu’une simple coïncidence ?

  1. AOÛT-OCTOBRE 1995. Cette année-là produisit un nombre record d’ouragans et de tempêtes tropicales. La saison des ouragans de 1995 fut la deuxième plus fournie depuis les 125 ans que l’on tient registres. On donna des noms à 19 tempêtes, cette année-là. Quoiqu’il y ait eu 19 tempêtes, seulement deux frappèrent les États-Unis. L’ouragan Erin balaya le territoire de la Floride le 3 août, pendant que l’ouragan Opal frappa également la Floride le 4 Octobre.

Le réglage de ces deux ouragans balayant la contrée semble avoir été intimement en lien avec des questions reliées à l’avortement. À la fin de juillet et au début d’août, des congressistes pro-vie essayèrent d’empêcher Maternité Planifiée de recevoir une subvention de 193 millions de dollars des fonds fédéraux. Maternité Planifiée est le plus gros organisme d’avortement aux États-Unis. Il possède des centres d’avortement partout au pays et ces centres sont responsables de la mort de plus de 120 000 bébés par année. La bataille pour bloquer la subvention obtint l’attention nationale et fut rapportée dans les médias.

Le 2 août, la bataille fut perdue et la subvention à Maternité Planifiée fut approuvée. Ce même jour, la tempête tropicale Erin déchira le centre de la Floride et pénétra dans le Golfe du Mexique. La tempête prit de la force au-dessus du Golfe et se développa en ouragan. L’ouragan Erin se tourna vers le nord et, le 3 août, se lança violemment dans le territoire de la Floride. Le samedi, 30 septembre 1995, l’ouragan Opal entrait dans le Golfe du Mexique en arrivant très lentement de l’est. Opal se classifiait dans la catégorie des forces 3. La course de l’ouragan était parallèle à la Côte des États-Unis et allait directement vers le Mexique.

Le 2 octobre, autour de 11h00, heure avancée de l’est, l’ouragan changea radicalement de direction. La tempête fit un brutal 90 degrés ; elle commença à gagner en intensité ; elle accéléra et fondit en direction du territoire floridien. C’était comme si une main invisible détournait ce puissant ouragan de sa course vers les États-Unis. L’ouragan Opal frappa le 5 octobre, à peu près dans le même endroit qu’Erin.

Ce qui est vraiment stupéfiant, c’est de constater que, le 2 octobre, la Cour Suprême des États-Unis passa un règlement pro-avortement. La Cour refusa d’entendre une récusation contre la loi sur l’Acte de Liberté d’Accès aux Entrées des Cliniques (ALAEC). La loi ALAEC fut créée pour limiter les protestations pro-vie devant les centres d’avortement et est devenue un outil de pouvoir contre les pacifiques protestataires pro-vie. La loi fut récusée comme étant inconstitutionnelle. La Cour refusa d’entendre la récusation et laissa la loi intacte. Ce fut une victoire majeure du camp pro-choix.

Quoique l’ouragan Opal ait frappé les États-Unis trois jours après la décision de la Cour Suprême, l’ouragan changea réellement de course au moment de la décision, accélérant et se dirigeant directement sur les États-Unis. Opal était une grosse et puissante tempête qui broya 120 milles [192 km] de la Côte de la Floride. Il frappa avec des vents de 140 mph [224 km/h] et causa 3 milliards de dollars de dégâts.

L’ouragan Opal fut le troisième plus destructeur à frapper les États-Unis.

  1. MARS 1997. Le 25 février 1997, le Sénat adopta une législation accordant 385 millions de dollars à plus de 100 pays outremers pour la planification familiale. Les forces pro-vie au sénat essayèrent de stopper la libération des fonds parce que certains montants auraient été consacrés à l’avortement. L’administration Clinton soutint cette libération de fonds et l’avança au 1ier mars.

Le 1ier mars 1997, le président Clinton signa la législation de la loi et l’argent fut libéré. Le lendemain, 2 mars, de fortes tornades balayèrent le Texas, l’Arkansas, le Mississippi, le Tennessee et le Kentucky. La tempête se cala en Ohio et des pluies torrentielles tombèrent sur l’Ohio en causant des inondations records par la rivière Ohio.

Les tornades étaient si puissantes qu’elles furent comparées aux tempêtes du dimanche de Palm du 27-28 mars 1994. Cette tempête de 1994 frappa également directement pendant un événement relié à l’avortement. La tempête qui s’abattit sur l’Arkansas était d’une telle ampleur que le Gouverneur Huckabee décrivit les dommages comme ayant des proportions apocalyptiques. Les tornades détruisirent effectivement la petite ville d’Arkadelphie, AR. Le Chef de police, Bob Johnson, dit qu’une des tornades avait les dimensions de 10 blocs. Les Services d’Urgence de l’Arkansas rapportèrent que ” ce type d’accidents est sans précédent, ici. C’est un désastre majeur. “

La tempête causa des inondations records le long de la rivière Ohio. La ville de Falmouth, au Kentucky, fut presque entièrement détruite par l’inondation. L’inondation le long de la rivière Ohio dura quelques semaines, occasionnant des dégâts étendus. L’on a dit que ce genre de tempête n’arrive que tous les 500 ans.

Ce qui est franchement ironique, c’est que le président Clinton signa la législation le 1ier mars, libérant ainsi l’argent outremer pour la planification familiale. Le lendemain même, il signa un état d’urgence pour neuf comtés dans son propre état !

  1. JUIN 1998. La première fin de semaine de juin est devenue les Journées Gaies de Disney World, à Orlando, en Floride. Depuis 1991, des dizaines de milliers d’homosexuels se rassemblent la première fin de semaine de juin à Disney World. L’événement de 1998 s’étendait du 3 au 7 juin. Le mois de juin a aussi été désigné Mois de la Conscientisation Gaie. Le dernier dimanche de juin est devenu la Journée de la Fierté Gaie.

Le président des États-Unis envoya une lettre de félicitations pour la Célébration de la Fierté Gaie et Lesbienne, en 1998, à Disney World. Dans sa lettre, le président stipula :

” Nos idéaux et notre histoire maintiennent que les droits nous étant garantis en tant qu’Américains sont inaliénables. Ils sont encastrés dans la Constitution et amplifiés au fil du temps par les cours et la législature, et je suis lié par le serment de ma charge et le fardeau de l’histoire à les réaffirmer … Et nous y perdons lorsque quelqu’un est renié ou forcé à perdre son travail à cause de son orientation sexuelle. “

Le président disait que l’homosexualité est un droit constitutionnel ! Une revue du programme d’événements des Jours Gais de 1998 est étonnante ! Le 3 juin, de 21h00 à 3h00, il y avait un événement intitulé Qui est ton papa ?. Suit la description de l’événement : Un party cuir, latex et esclavage … En vedette et en direct, flagellation, fessées, domination, maîtres et esclaves … plus, perçage de la peau. Commandité par Cuir absolu, groupe B.D/S.M. de la Floride. Il y eut deux événements appelés Danse Séductrice. Il y avait des strip-teaseurs mâles et des travestis. Les Journées Gaies se terminèrent le 7 juin par un Brunch Gospel le dimanche, de 10h15 à 15h30, puis un événement intitulé S.I.N. Tonight, Repent Tomorrow (Péchez ce soir, repentez-vous demain) ! Le président des États-Unis envoya une lettre de félicitations pour des événements comme ceux-là !

Le 30 mai 1998, Opération Secours commença une vigile de prières et d’intercession d’une semaine, à Orlando. Les membres prièrent en face des centres d’avortement de la cité ; ils exposèrent de la pornographie infantile vendue dans les librairies Barnes and Noble ; et ils prièrent en face de Disney World pendant qu’entraient les homosexuels. La cité d’Orlando hissa le drapeau homosexuel (l’arc-en-ciel) sur les poteaux entourant l’hôtel-de-ville. Les drapeaux y demeurèrent durant tout le mois de juin. Les chrétiens se rendirent à l’hôtel-de-ville et avertirent que ces drapeaux homosexuels hissés pendant tout le mois de juin allaient offenser Dieu et le mettre en colère. On les ignora. En fait, Opération Secours ne reçut que très peu de soutien des églises en Floride. Opération Secours mis fin à sa vigile de prières le 6 juin, aux environs de 14h30.

Approximativement vers 14h30, le 6 juin, des incendies firent éruption dans le nord-est, dans l’est et le sud-est d’Orlando et brûlèrent en direction de l’est, en s’éloignant de la ville. Des feux de brousse brûlaient depuis le 25 mai (une semaine avant le Mois Gai en Floride). Ces feux étaient contrôlés et ne reçurent pas de couverture nationale. Au même moment où l’Opération Secours clôturait ses prières, le 6 juin, les incendies commencèrent à devenir hors contrôle et cela pendant tout le reste du Mois Gai de la Floride. Tout le restant de juin, des incendies flambèrent dans toute la Floride, mais spécialement au nord-est d’Orlando. Au total, il y eut plus de 2 100 feux et 500 000 âcres calcinés. Malgré tous ces incendies, seulement 300 maisons furent détruites et cela sans perte de vie. Les feux et la sécheresse causèrent plus d’un milliard de dollars de dommages en récoltes perdues.

Les Journées Gaies de Disney World se terminèrent le 7 juin par un Brunch Gospel. Le 7 juin, le gouverneur de la Floride, Lawton Chiles, déclara l’état d’urgence à cause des incendies et mobilisa la Garde Nationale. Les feux devenaient complètement hors contrôle le jour même où les Journées Gaies prirent fin. Le président Clinton expédia une lettre de félicitations aux homosexuels pour leurs Journées Gaies et, quelques douze jours après que celles-ci eurent pris fin, il déclara la Floride région sinistrée pour que le fédéral porte assistance. Quelle ironie !

Les incendies s’approchèrent à 130 milles de I-95, et 40 000 personnes se virent forcées d’évacuer leurs maisons. Une sécheresse s’installa en Floride et une énorme quantité de récoltes furent perdues. Le danger causé par les feux était si réel que le gouverneur requit même les prières des citoyens pour demander la pluie à Dieu. Au plus fort du danger, alors que les incendies auraient pu se fusionner pour former un mur imparable sur plusieurs milles de long, la pluie commença. L’état fut épargné et, le 7 juillet, on permit aux gens de regagner leurs demeures.

Le 30 juin, la Cour de District Fédéral de Miami mit un arrêt à l’application de la loi étatique interdisant la technique d’avortement à la naissance partielle. C’était au plus fort de l’incendie. Cette injonction fédérale survint en conjonction avec les pires feux de l’histoire de l’état.

Quel terrifiant avertissement pour l’État de la Floride et le reste de la nation. L’Opération Secours mit Orlando et Disney World en garde contre les dangers de l’homosexualité publique et du meurtre des bébés dans le sein maternel. Elle fut rejetée par Orlando. Tout l’état l’ignora, mais elle les avertit d’un possible jugement à venir. Opération Secours mit fin à ses prières et, dès lors, commencèrent les pires incendies de l’histoire de l’état. Les gens qui étaient trop occupés, ou qui n’avaient cure des 100 000 homosexuels rassemblés à Orlando, et de ce que la Cité faisait flotter le drapeau gai, plaidaient maintenant, quelques jours plus tard, devant Dieu pour qu’Il fasse tomber Sa pluie. Ils fuyaient leurs maisons, empreints à la panique, parce que les incendies menaçaient des villes entières. Tout cela arriva le Mois Gai, pendant que le drapeau des homosexuels flottait aux mâts des plus grandes villes de l’état.

De ce désastre, on pourrait conclure que l’Amérique s’approche très près d’un jugement dramatique de Dieu. Les jugements d’avertissement de Dieu vont prendre fin. Les feux se déclarant juste après qu’Opération Secours eut fait la mise en garde d’un jugement ne semblent pas le résultat d’une coïncidence. On dirait plutôt qu’ils ont servi de puissant avertissement à la Floride et à la nation concernant un prochain jugement à cause de l’homosexualité déclarée et ouvertement pratiquée, ainsi que l’assassinat des enfants dans le ventre de leurs mères.

Conclusion : Le jugement de Dieu n’est pas un sujet populaire chez bon nombre de gens, même chez beaucoup de chrétiens. L’Église en Amérique partage aujourd’hui la responsabilité du déclin de cette contrée jadis magnifique. Les Américains sont devenus gras, sourds, paresseux, apathiques et complaisants, gâtés en partie par 50 ans de prospérité presque ininterrompue suivant la Deuxième Guerre Mondiale. Nombreux sont ceux qui ne peuvent même plus faire la différence entre le bien et le mal, ni non plus prendre position fermement contre le mal. Jésus a dit, dans Matthieu 5:13 :

” Vous êtes le sel de la terre ; mais si le sel perd sa saveur, avec quoi le salera-t-on ? Il ne vaut plus rien qu’à être jeté dehors, et à être foulé aux pieds par les hommes “

Il se peut que le jugement de Dieu contre l’Amérique ait déjà commencé. Ce jugement pourrait comprendre l’Église des chrétiens. La grande tragédie réside dans ce qu’il semble y avoir un aveuglement croissant chez un grand nombre d’Américains, même les chrétiens américains. Cela s’accompagne souvent d’une mentalité de fuite de la réalité qui dit que nous serons enlevés avant que quelque chose de mauvais ne nous arrive. C’est peut-être vrai (en fait, espérons que c’est vrai), mais cette croyance n’aide en rien des millions de chrétiens chinois à qui l’on a enseigné l’enlèvement depuis cinquante ans. Mao Tsé Tung et ses successeurs ont rendu la vie infernale aux Chinois depuis lors. Nous pourrions vivre pareille persécution et de telles horreurs en Amérique dans les années à venir, avant le retour de notre Seigneur Jésus-Christ.

Le jugement de Dieu peut revêtir diverses formes, comme des désastres naturels et des malheurs économiques, ou un leadership politique méchant et mauvais. Parfois, Dieu donne à un pays les dirigeants politiques qu’il mérite et juge une nation par eux (i.e., comme Ahab et Jézabel, et peut-être l’administration Clinton [n. du t. : aujourd’hui, l’administration Bush]). Les gouvernements oppressifs vont se débarrasser des libertés du peuple, incluant celles des chrétiens. Ne se pourrait-il pas que l’État policier socialiste et le Nouvel Ordre Mondial puissent faire globalement partie du jugement de Dieu contre une génération décadente et désobéissante, incluant l’Église chrétienne ?

[NOTE : Pour les lecteurs sceptiques à savoir si le Dieu des cieux peut encore se mettre en colère et juger les hommes, l’exemple suivant peut se montrer instructif. Il y a environ 15 ans, Samora Machel, l’impitoyable dictateur communiste du Mozambique, fit un discours dans lequel il vociféra qu’il n’y a point de Dieu, qu’il était dieu ; et, comme il levait le poing vers Dieu dont il dit qu’Il n’existait pas, il cria au Dieu qui est dans les cieux : ” Si tu es Dieu, tue-moi ! ” Vingt minutes plus tard, il monta dans un avion de transport russe Tupolev avec vingt conseillers soviétiques ; il décolla au milieu d’une tempête, fut frappé par un éclair, et Machel et tous ceux qui avaient pris place à bord furent tués instantanément dans l’écrasement qui suivit. Dieu avait entendu son défi et répondit à l’homme qui disait être dieu.]

Partie 2

LA FUTURE PERSÉCUTION DES CHRÉTIENS ET DES TRADITIONALISTES EN AMÉRIQUE

C’est le titre du nouveau livre que l’auteur de cet article vient juste de terminer et qui sera imprimé et disponible en mai. Dans le numéro de février 1999 de The Capitol Hill Prayer Alert (Alerte de prière sur le Mont du Capitol) apparut un article intitulé La parodie d’acquittement du Sénat annonce le “Nouveau Règne de Terreur”. On y trouve un excellent résumé de la direction dans laquelle l’Amérique est amenée et la pression exercée contre les conservateurs et les chrétiens par l’Administration Clinton. Le voici :

  1. Les chrétiens et les conservateurs doivent s’armer contre une persécution croissante.

Bien avant que le Sénat des États-Unis acquitte le président Clinton de parjure et d’obstruction à la justice, l’Administration Clinton abusait régulièrement les individus et les groupes que le clan Clinton considérait comme ses ennemis politiques. Durant le procès d’enquête et de mise en accusation, les avocats, bureaucrates, consultants payés sur les fonds des payeurs de taxe et détectives payés sur fonds privés de la Maison Blanche poursuivirent vigoureusement ce qu’on a appelé la politique Clinton de la terre brûlée. Maintenant, si les Clinton répètent le schéma familial qu’ils pratiquent depuis qu’ils sont en politique, leurs critiques (spécialement les chrétiens et les sociaux conservateurs) doivent s’attendre à un nouveau degré de persécutions. Depuis 1992, les surveillants de la Maison Blanche sont consternés par l’insensible utilisation du pouvoir qui caractérise l’Administration Clinton. Mais depuis que Kenneth Starr a commencé son enquête dans le cas Lewinsky, le monde a vu le pouvoir du bureau du président utilisé avec abus, non seulement par les Clinton, mais par une armée de complices qui participent à la couverture criminelle du président et sa défense sénatoriale. Les frissons doivent courir le long du dos de tout citoyen américain craignant Dieu.

  1. Le procès sénatorial : une parodie depuis le début.

Le procès d’accusation fut, comme prédit, une parodie complète. Nos sénateurs outragèrent la Constitution, se moquèrent des courageux Directeurs modérés de la Maison Blanche et surpassèrent le président lui-même en montrant leur dérision envers Dieu et le peuple américain.

L’acquittement du président fut un acte d’injustice crue et délibérée de la part du Sénat des États-Unis. L’infidélité de nombreux Sénateurs envers leur serment à démontrer une justice impartiale, Dieu me soit témoin, est une preuve choquante qu’une grosse moitié de nos Sénateurs peuvent être aussi immoraux et impropres à leur office que notre président. Ce qui est également effrayant, c’est que le peuple américain sait maintenant que nous ne pouvons pas avoir la confiance que nos Sénateurs rempliront leurs devoirs constitutionnels divinement octroyés pour surveiller le pouvoir présidentiel et nous protéger d’une tyrannie présidentielle présente ou future.

Mais, pour de nombreux chrétiens croyants en la Bible et autres conservateurs sociaux, ce point tournant est plus inquiétant. Nous sommes les ennemis déclarés de Clinton. Ce président a menti de manière répétitive, a violé la confiance publique, et a brisé ou circonvenu à la loi encore et encore. Il a abusé de sa position pour assouvir ses appétits adultérins et pour punir ses ennemis politiques, et maintenant, il a échappé à toute responsabilité constitutionnelle pour ses grands crimes. Les Démocrates sans loi et les Républicains sans principes ont rendu le Congrès impotent à le freiner.

Il demeure une mince opposition indomptée et ayant des principes face à Clinton : Kenneth Starr, une poignée de congressistes, quelques conservateurs sans compromission et des groupes de citoyens chrétiens, le mouvement milicien à plusieurs facettes (avec toutes ses impuretés, ses motifs et ses agendas mélangés) et quelques chrétiens qui prient. Mais aucun individu ou aucune institution ne reste qui puisse effectivement stopper Bill Clinton et son méchant agenda par le processus constitutionnel.

Seul le peuple de Dieu, avec l’autorité divine par la prière, peut encore faire la différence, mais pas avant qu’il n’adopte une attitude de repentir d’une manière radicalement nouvelle. Aucun dictateur du vingtième siècle n’a toléré longtemps une opposition vocale, peu importe si les groupes qui la provoquent sont petits ou désorganisés. Le président Clinton va sûrement accroître sa poursuite de l’Église, du moins le segment qui comprend les activistes qui s’opposent à lui et à son agenda.

  1. Clinton tire ses salves au Déjeuner de Prière.

Au milieu de son procès d’accusation sénatorial, le Déjeuner de Prière Nationale annuel donna au président Clinton (qui doit encore se repentir pleinement de ses adultères et de ses crimes) une plate-forme pour étaler son extraordinaire excès de confiance. En réfutant ses critiques chrétiens, Clinton prêcha : ” Lorsque nous prenons les armes et proférons des paroles les uns contre les autres, nous devons nous montrer prudents en invoquant le nom du Seigneur … Des gens ont proclamé de manière répétitive que c’était la volonté de Dieu qu’ils prévalent dans un conflit … Je crois que, même si Adolf Hitler prêchait une forme perverse de christianisme, Dieu ne voulait pas qu’il prévale. “

Les paroles de Clinton à des dirigeants religieux sont dignes de mention, couplées à d’autres de ses détectives qui ont plus d’une fois comparé ses critiques chrétiens aux Nazis. Madame Clinton aussi a parlé d’une vaste conspiration de l’aile droite. Clinton doit encore dénoncer James Carville et d’autres qui ont parlé sans relâche en son nom.

Les remarques de Clinton provoquèrent une demande immédiate d’excuses de la part du président de la Ligue catholique, William Donohue, pour son commentaire d’une remarquable ignorance à propos d’Hitler et du christianisme. Quiconque à le moindrement étudié la vie d’Hitler sait que c’est un pur non-sens… Hitler était un terroriste néo-paganiste dont la conscience n’était pas formée par le christianisme, mais par des philosophies racistes pseudo-scientifiques.

L’auteur Gabriel Garcia Marquez, gagnant d’un Prix Nobel, a peut-être découvert les croyances derrière les paroles de Clinton. Dans un récent article, Marquez décrit une discussion lors d’une soirée sociale qu’il passa en compagnie du président Clinton et du nouvelliste mexicain, Carlos Fuente, en 1995. Fuente demanda à Clinton qui pensait-il étaient ses ennemis. Marquez écrit : ” Sa réponse fut immédiate et abrupte : “Mon seul ennemi est le fondamentalisme religieux de l’aile droite.” Cette déclaration mit fin à la soirée. ” Magazine Salon, 1ier février 1999.

  1. Sectes religieuses : cibles du contre-terrorisme du FBI.

Le directeur Louis Freeh, lors d’un congrès d’audience sur le contre-terrorisme, tenu en février, lança l’avertissement que les extrémistes de l’aile droite, les sectes religieuses et les groupes apocalyptiques pourraient bien se tourner vers la violence pour accomplir leurs prophéties sur l’Harmaguédon à l’approche de l’an 2000. Il dit que, bien que les terroristes internationaux comme Ousama bin Laden posent le risque le plus urgent, la menace domestique ne peut être ignorée, spécialement en ce début de nouveau millénaire.

Il parla plus spécifiquement du mouvement Identité Chrétienne qui proclame que le monde est sur le bord d’une bataille finale apocalyptique, et qui croit en l’entraînement de survie et paramilitaire, l’emmagasinage de ravitaillement et de nourriture, et les dépôts d’armes et de munitions. Il reconnaît que le FBI possède peu d’informations crédibles en ce moment à l’effet que ces terroristes, domestiques et internationaux, préparent une attaque aux États-Unis.

Dans la lancée de la nouvelle initiative Clinton anti-terroriste, l’Armée américaine a récemment tenu une série d’exercices près de Corpus Christi, au Texas. Sans préavis aux résidents locaux, des hélicoptères noirs avec troupes d’élite, venant de Fort Bragg, en Caroline du Nord, descendirent sur les villes de Kingsville et Port Aransas, faisant exploser des bombes et cracher leurs fusils, avec de vrais explosifs et de vraies munitions, en simulant un raid contre des terroristes réels. Des exercices supplémentaires ont été tenus à Anniston, en Alabama, et à Monterey, en Californie, le mois passé. Sont-ils à préparer la loi martiale ? Grâce à ce genre de préparatifs, vivrons-nous de nouvelles tragédies comme Waco dans le futur ?

  1. La Maison Blanche crie vengeance.

Malgré les dénégations, dit le reporter Daniel Harris, dans un magazine Internet de Washington, Clinton planifie une grande campagne de représailles contre ses ennemis politiques. La Maison Blanche de Clinton a amassé de nouveaux dossiers, accompagnés de registres financiers, d’informations d’enquêtes menées par le FBI et de rapports du IRS, sur les administrateurs de l’accusation de la Chambre et autres ennemis de l’administration.

La liste de la Maison Blanche, déjà longue et qui s’allonge, comprend tous les administrateurs des 13 Chambres, plus le républicain Dan Barton (R-IN), le sénateur Tim Hutchinson (R-AR), le reporter du Newsweek, Michael Isikoff (qui dévoila l’histoire Lewinsky) et Larry Klayman (fondateur du Judicial Watch).

Quoique Clinton nie ses motifs de vengeance quand on lui pose la question, il s’est engagé à travailler sans relâche à défaire le plus de congressistes républicains possible, et regagner le contrôle du Congrès aux démocrates en 2000.

Mais James Carville, ancien conseiller de la campagne de Clinton et actuel opérateur de la terre brûlée, a lancé cet avertissement : ” Je laisserai les vrais visionnaires avancer dans le prochain millénaire. Il me reste encore du travail à terminer là-dessus … Je ne suis pas dans le bataillon de l’oubli et du pardon … Ce ne sera pas fini tant que ce ne sera pas terminé. ” Peu avant cela, Carville a dit, dans le New York Daily News, que M. Starr n’était qu’à un cheveu de perdre les rotules.

Pendant douze ans, la sentinelle de l’Arkansas, Larry Nichols, a mis en garde l’Amérique en disant que Clinton allait faire à notre nation ce qu’il a fait avec son état. Lorsque l’ancien directeur du marketing de l’Autorité de Développement des Finances de l’Arkansas (ADFA) apprit que le Gouverneur d’alors, Bill Clinton, utilisa la ADFA comme caisse noire personnelle pour ses activités illégales, il crut pouvoir faire la différence. En 1990, Nichols tint une conférence de presse à Little Rock pour faire connaître son dossier de poursuite contre le gouverneur. Il accusait Clinton : 1) de détourner des fonds de l’état pour gain personnel ; 2) d’avoir eu des relations avec au moins cinq femmes dûment nommées ; 3) d’employer les Forces de Sécurité policières de l’état pour arranger des rencontres clandestines avec des femmes ; 4) de récompenser des amis avec des contrats profitables ; 5) de faire usage de marijuana et de cocaïne ; et 6) d’user de son pouvoir officiel pour couvrir ses crimes.

Les médias de l’Arkansas rejetèrent l’histoire, un juge nommé par Clinton cassa la poursuite, la machine Clinton détruisit efficacement la réputation de Nichols et celui-ci dut se cacher. Il apparaît encore en public occasionnellement, mais craint toujours pour sa vie. Nichols fait cette mise en garde : ” Bill et Hillary sont les deux personnes les plus vindicatives que vous aurez jamais vues ou entendues. Ils vont attaquer n’importe qui … Voyez-vous, une fois que l’on fait grâce à Bill Clinton … il deviendra tout-puissant. Pour la première fois de sa vie, personne ne peut l’atteindre … Si vous possédiez des photos montrant Bill Clinton en train de voler une banque, qui engageriez-vous contre lui ? Personne au Congrès … n’oserait affronter Bill Clinton.

6. Kenneth Starr, toujours ennemi numéro un de Clinton.

Le Wall Street Journal a écrit ceci : ” L’équipe Clinton lance une campagne pour exterminer Kenneth Starr, officier des cours fédérales. La Procureure générale, Janet Reno, après avoir refusé les requêtes pour enquêter sur le président, le vice-président et Harold Ickes, est à réfléchir sur la nomination de quelqu’un pour enquêter sur M. Starr. En vérité, avant même que le procès d’accusation ne soit clos, le Département de la Justice informa le Conseiller indépendant Starr qu’il entendait enquêter sur quelques questions en regard de sa conduite dans l’affaire Lewinsky. Le personnel a officiellement demandé à ce qu’un conseiller de l’extérieur soit sélectionné pour s’occuper de l’investigation.

Le républicain Barney Frank (D-MA) a demandé à Reno d’enquêter à savoir si Starr aurait menti sous serment devant le Comité judiciaire de la Chambre durant l’audition de l’accusation, l’an dernier. La manière que M. Starr a traité des gens qui se sont mis sur sa route dans cette investigation … son indifférence à l’égard de la vérité en témoignant sous serment … [sont] directement en rapport avec sa capacité de continuer en tant que conseiller indépendant, écrit Frank. Défenseur pugnace du président, Frank, homosexuel reconnu, fut officiellement réprimandé par la Chambre des Représentants, en 1989, pour avoir employé d’une manière inconvenante son poste au Congrès pour aider Stephen L. Gobie, son conjoint homosexuel. Gobie, prostitué mâle, dirigeait un petit réseau de prostitution en dehors de l’appartement de Frank, au su et avec le plein consentement du congressiste, selon les dires de Gobie.

Starr, chrétien dévoué qui a mené sa difficile tâche honorablement et avec distinction, a été diffamé par les maîtres de la Maison Blanche, par les démocrates au Congrès, et par le grand courant des médias. Bien que les taux d’approbation publique aient monté à 60 % et plus envers le président, ceux de Starr ont chuté parfois sous la barre des 11 %. Starr doit sûrement être dégoûté et démoralisé par la parodie de mise en accusation de Clinton. Néanmoins, Starr continue tranquillement son investigation.

7. À quoi doit maintenant s’attendre l’Église ?

Avant qu’il ne quitte les États-Unis, en 1996, en disant : ” Bon débarras ! “, le journaliste britannique, Ambrose Evans-Prichard, gagnant d’un prix, écrivit : ” Tout ce que vous avez besoin de savoir sur Bill Clinton, c’est qu’il a choisi Patsy Thomasson, lieutenant supérieur du trafiquant de cocaïne reconnu coupable, Dan Lasater, pour être chef de son personnel de la Maison Blanche.

” Sous ce président … le terrorisme domestique est devenu un mode de vie en Amérique, avec comme point culminant la destruction du bâtiment fédéral d’Oklahoma … Ce qui a mis en branle la spirale mortelle, c’est l’assaut de Waco deux ans auparavant, et la couverture qui suivit … Aucun bureaucrate n’a perdu de temps pour précipiter l’incinération de 80 personnes, dont la plupart étaient des femmes et des enfants. Au lieu de prendre le blâme et la responsabilité, l’Administration Clinton accusa les victimes de s’être mis le feu, à eux et leurs enfants … et elle poussa l’injustice jusqu’à provoquer une malicieuse persécution des survivants ” (Ambrose Evans-Prichard, sur le crime organisé, The Winds, 1998).

Le couple présidentiel commença son administration en annulant les restrictions sur l’avortement mises en place par l’administration précédente. Ils exercèrent une pression pour faire adopter l’Acte de Liberté d’Entrer dans les Cliniques de 1994 (ALEC) [cette loi donne aux forces pro-choix le pouvoir essentiel de mettre en faillite les protestataires pro-vie au moyen de poursuites judiciaires exorbitantes soutenues par le gouvernement fédéral] et l’ont agressivement fait mettre en vigueur. Ils ont employé par deux fois leur droit de veto contre l’Acte de Rejet de l’Avortement à la Naissance Partielle adopté par le Congrès, et ils ont maintenant consacré une partie du surplus budgétaire pour fournir aux cliniques privées d’avortement, partout en Amérique, des vitres à l’épreuve des balles et des systèmes de sécurité modernes. Par le Département de la Justice, ils ont lancé deux chasses aux sorcières contre le mouvement pro-vie, en cherchant à accoler à tout le mouvement les actions de quelques radicaux qui avaient eu recours à la violence. Ces gens-là ne reculeront devant rien pour réduire leurs ennemis au silence.

Tôt dans la nouvelle Administration Clinton, les agences fédérales commencèrent à poursuivre activement les ennemis de Bill Clinton. Le IRS révoqua l’exemption de taxes d’une église de New York qui avait commandé dans un journal une annonce critiquant Clinton. Des douzaines de groupes conservateurs ont été vérifiés. La Commission des Élections fédérales condamna un obscur groupe de pression chrétien basé en Virginie à une amende de 1 million de dollars pour avoir publié des annonces publicitaires reprochant à Clinton son plaidoyer en faveur des droits des homosexuels. Au moment d’écrire ceci, le Département de la Justice est engagé dans sa deuxième chasse aux sorcières contre le mouvement pro-vie. Pendant ce temps, la conspiration Clinton visant à tuer des bébés, à éradiquer les valeurs morales traditionnelles de notre culture, et à nicher l’Amérique dans le Nouvel Ordre Mondial Socialiste, bat son plein. Aucun regroupement chrétien ou conservateur ayant un impact significatif et positif sur le monde réel n’est en sécurité face à l’Administration Clinton.

8. Tout le monde sera criminel.

Grâce aux plans présents de législation sur les Crimes de Haine, l’acceptation forcée de l’homosexualité, une carte d’identité nationale, des données informatiques nationales sur la santé et l’emploi, le contrôle total des armes, l’accès gouvernemental aux codes informatiques privés, une plus grande autorité d’écoute du FBI, la proposition de demandes de rapports bancaires appelés Connaissez votre Client, l’entraînement spécial militaire et policier pour contrer les terroristes chrétiens, l’indifférence bureaucratique envers la liberté des individus, les Nations Unies de Clinton, les agendas de contrôle de l’environnement et de la population (avec de réelles menaces terroristes, une excuse toute prête pour imposer un contrôle plus étroit sur la population en général), tous les Américains qui aiment leur liberté font face à un avenir effrayant de dangers et un gouvernement fédéral constamment plus hostile.

La femme de loi activiste, Phyllis Schlafly, qui conduisit avec succès la bataille pour stopper l’Amendement des Droits à l’Égalité des féministes (ADE) dans les années 1970, écrivait récemment : ” Hitler et Staline nous montrèrent de quelle façon se conserve la tyrannie. Faites adopter le plus de lois possible disant que tout le monde est un criminel potentiel, et ensuite l’application de la loi peut être arbitraire, sélective et très politique. Voilà pourquoi l’Administration Clinton a exercé des pressions pour créer des centaines de nouveaux crimes fédéraux par législation et des milliers par réglementations fédérales. Tout acte de malhonnêteté dans lequel un objet posté, un appel téléphonique ou un dépôt bancaire jouent un rôle est maintenant classé crime fédéral. “

Dans l’Allemagne nazie, ceux qui demeuraient volontairement ignorants et ne s’impliquaient pas, se tenaient là et regardaient les places d’affaires de leurs voisins juifs fermer et les Juifs disparaître tranquillement. Le Dr Jay Grimstead, le théologien qui posa le fondement et organisa la commission qui produisit l’Énoncé de Chicago sur l’Infaillibilité des Écritures, a dit : ” Il n’y a pas de place pour nous [les chrétiens croyant à la Bible] dans leur vision globale du monde. S’ils agissent en conséquence de ce qu’ils croient, ils nous aligneront et nous fusilleront ! “

  1. Politiques conservatrices dans une culture de barbares.

Le grand stratège conservateur, Paul Weyrich, qui a probablement fait plus que tout autre pour aider les chrétiens à faire la différence à Washington, a récemment écrit dans une lettre à des amis conservateurs : ” Je ne crois plus qu’il y ait une majorité morale … s’il y en avait une … Bill Clinton aurait été démis de ses fonction il y des mois … En vérité, je pense que nous sommes emprisonnés dans un effondrement culturel de proportions historiques, un effondrement si grand qu’il surpasse la simple politique … je ne possède pas toutes les réponses, ni même toutes les questions. Mais je sais que ce que nous avons entrepris depuis 30 ans n’a pas marché … pendant que nous avons lutté et gagné en politique, notre culture s’est détériorée au point d’approcher le barbarisme.

Paul Weyrich a raison, mais James Carville aussi (même s’il avait quelque chose d’autre en tête) quand il a dit : ” Ce ne sera pas terminé tant que ce ne sera pas fini !  ” Un Dieu saint et Tout-puissant est encore assis sur Son trône et Il jugera toute la terre en toute justice ! Que tout homme tremble à Sa Parole !

Il est temps pour les chrétiens de rechercher la face de Dieu et pour les pasteurs de conduire leurs Églises régulièrement et fréquemment dans la véritable Assemblée solennelle. Dieu est notre seul espoir ! Nous devons supplier Sa miséricorde jour et nuit. Si nous le faisons, Il écoutera nos cris. Sinon, l’Amérique prendra le chemin de toutes les nations qui ont oublié Dieu (Psaume 9:18), mais Jésus-Christ sera toujours Roi des rois et Seigneur des seigneurs.

Traduit par Roch Richer

Mots clés: , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics