Conspiration

Publié le 13 juillet, 2012 | par Pleins Feux

0

La vérité au sujet de la loi des soins de santé d’Obama

Procureur constitutionnel à la retraite

Par Michael Connelly

Eh bien, je l’ai fait ! J’ai lu le texte entier du projet de loi 3200 de la Chambre : l’Acte du Choix Abordable des Soins de Santé de 2009. Je l’ai étudié avec une attention particulière dans mon domaine d’expertise, le droit constitutionnel. J’ai été franchement préoccupé par le fait que certaines parties de la proposition de loi, qui font l’objet de discussions, puissent être inconstitutionnelles. Ce que j’y ai trouvé était bien pire que ce que j’avais entendu ou attendu.

Pour commencer, une grande partie de ce qui a été dit au sujet de la loi et de ses implications est effectivement vrai, malgré ce que les démocrates et les médias disent. La loi prévoit réellement un rationnement des soins de santé, en particulier lorsque les personnes âgées et les autres catégories de citoyens sont concernés, et des services gratuits de soins de santé pour les immigrés clandestins, des services gratuits pour l’avortement, et une participation probablement forcée pour les membres des professions médicales à ces avortements.

Le projet de loi poussera aussi éventuellement les entreprises d’assurance privée vers la faillite, et amènera tout le monde dans un système géré par le gouvernement. Toutes les décisions concernant les soins de santé personnels seront finalement prises par des fonctionnaires fédéraux, et la plupart d’entre eux ne sont pas des professionnels des soins de santé. Les admissions dans les hôpitaux, les paiements aux médecins, les allocations pour les instruments médicaux nécessaires seront strictement contrôlés par le gouvernement.

Toutefois, aussi effrayant que tout cela puisse être, cela n’effleure que la surface. En fait, j’en ai conclu que ce projet de loi n’a vraiment pas l’intention de fournir de choix abordables dans les soins de santé. Au lieu de cela, c’est une couverture commode pour un transfert très massif du pouvoir à la branche exécutive du gouvernement qui ne s’est jamais produit, ou même envisagé auparavant. Si la présente loi, ou une loi similaire, était adoptée, des parties importantes de la Constitution des États-Unis auront effectivement été détruites.

La première chose à faire sera de balancer les pouvoirs magistralement conçus entre les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire du gouvernement des États-Unis. Le Congrès sera transféré à l’autorité de l’Administration Obama dans un certain nombre de domaines différents concernant la vie du peuple américain, et des entreprises qu’ils possèdent.

L’ironie est que le Congrès n’a aucun pouvoir pour légiférer dans la plupart de ces secteurs pour commencer ! Je défie quiconque de lire le texte de la Constitution des États-Unis et de trouver une quelconque autorisation accordée aux membres du Congrès pour réglementer les soins de santé.

Cette loi prévoit également l’accès, par les personnes mandatées par l’Administration Obama, de tous vos dossiers personnels sur les soins de santé, en directe violation des dispositions spécifiques du 4ième Amendement de la Constitution, toutes vos informations financières personnelles et des informations de votre employeur, de votre médecin et de l’hôpital. Tout cela est une protection contre les perquisitions et les saisies déraisonnables. Vous pouvez aussi oublier les droits à la vie privée. Cela aura été légiféré dans l’oubli sans égard à ce que les 3ième et 4ième amendements peuvent dire.

Si vous décidez de ne pas vous procurer de l’assurance pour les soins de santé, ou si vous avez une assurance privée qui n’est pas considérée comme acceptable par l’Administrateur des Choix des soins de santé nommé par Obama, une taxe vous sera imposée. C’est appelé un impôt au lieu d’une amende pour éviter l’application de la clause de procédure régulière du 5ième amendement. Cependant, cela ne fonctionne pas parce que puisqu’il n’y a rien dans la loi qui vous permette de contester ou d’en appeler de l’imposition de la taxe, elle prive définitivement quelqu’un de sa propriété sans l’application régulière de la loi.

Donc, il y a trois de ces amendements embêtants que l’extrême gauche déteste tant, sur dix amendements d’origine dans la Déclaration des droits, qui sont effectivement annulés par la présente loi. Mais ça ne s’arrête pas là.

Le 9ième amendement fournit : « L’énumération de certains droits dans la Constitution ne doit pas servir pour renier ou priver d’autres droits conservés par le peuple »;

Le 10ième Amendement déclare : Les pouvoirs non délégués aux États-Unis par la Constitution, ni interdits par elle aux États, sont conservés par les États respectivement ou par le peuple. En vertu des dispositions de cette pièce du livre de travail du Congrès, ni le peuple ni les États ne vont avoir des droits ou des pouvoirs dans de nombreux domaines qui étaient autrefois sous leur contrôle.

Je pourrais écrire de nombreuses pages au sujet de ce projet de loi, mais je pense que vous avez l’idée. Il ne s’agit pas de soins de santé ; C’est au sujet d’une prise du pouvoir et une limitation des droits. L’article 6 de la Constitution exige que les membres des deux chambres du Congrès « soient liés par un serment ou une affirmation solennelle de soutenir la Constitution. » Si j’étais un membre du Congrès, je ne serais pas en mesure de voter pour ce projet de loi ou pour quelque chose de semblable, sans avoir l’impression de violer ce serment sacré ou cette affirmation solennelle. Si je votais en faveur de toute façon, je voudrais que le peuple américain m’en tienne responsable.

Pour ceux qui pourraient douter de la nature de cette menace, je leur suggère de consulter la source, la Constitution des États-Unis et la Charte des Droits. Vous y trouverez exactement ce que nous sommes sur le point de perdre.

Michael Connelly, avocat à la retraite, instructeur en droit constitutionnel à Carrollton, au Texas.

Traduit par Oscar Blais

Mots clés: , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics