Études

Publié le 06 juillet, 2012 | par Pleins Feux

0

Le futur de l’humanité

Par Paul Christiaanse

 Bien que les marques de la fin d’une ère de l’histoire de l’humanité soit évidente, et cela depuis l’époque de la deuxième guerre mondiale, ces dernières années ont démontré de tels changements radicaux et rapides, qu’au lieu de parler de l’évolution des événements, il nous faut à présent parler d’une révolution morale, religieuse et culturelle mondiale, se manifestant elle-même au travers de l’enseignement public aussi bien que dans les tendances dominantes de la politique du monde en général. Lorsque nous considérons les guerres et les insurrections constantes, la criminalité croissante, le massacre légalisé des enfants avant même leur naissance ainsi que celui de toute autre vie sans défense, le respect de la vie humaine semble maintenant être rendu au plus bas. En 1948, la même année où l’état d’Israël a été fondé, le conseil mondial des églises a commencé son travail consistant à entraîner toutes les religions, de façon à n’avoir qu’une seule pensée humaine, sans aucun respect pour la bible en tant que la parole infaillible de Dieu. De ce fait l’apostasie prépare le terrain pour la venue du prochain antichrist. L’état de la chrétienté professée est maintenant dans une telle tiédeur avancée, que même Laodicée approche de sa fin, tandis que de nombreux croyants se sont refroidis à l’amour de Jésus, et que certainement, très bientôt, celle-ci sera vomie hors de la bouche du Seigneur.

Un jour, tandis qu’un chercheur humain fut confronté aux nuages très lourds qui se profilaient à l’horizon de cette époque de l’humanité, un magazine prophétique a édité la question et la réponse suivantes: “M. C. T. demande à M. si Osée 6:2: ” Il nous rendra la vie dans deux jours; Le troisième jour il nous relèvera, Et nous vivrons devant lui “, pouvait être relié à 2 Pierre 3:8, où Pierre dit qu’ ” un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour “pour le Seigneur? La lettre en question a donné la réponse suivante: “Votre intention avec votre question est de démontrer que le Messiah apparaîtra bientôt en Israël, parce que les deux jours (deux mille ans) seront accomplis, et qu’Israël sera bientôt rétabli, après quoi le Royaume de paix de Christ apparaîtra. Nous ne pouvons certes pas fixer des dates par rapport à la venue de Christ comme Roi mais nous pouvons tout de même observer plusieurs caractéristiques au sujet de nos jours, qui nous prouvent que la venue de Christ pour son église est très proche; tandis qu’Israël lui-même est un signe exceptionnel, nous rappelant de nombreuses prophéties et également les paroles de Osée, à l’effet qu’il viendra bientôt en tant que Roi des rois, en tant que le Messiah d’Israël, pour soutenir le reste de son peuple pendant la Grande Tribulation lorsqu’apparaîtra le règne de l’antichrist. Alors la prophétie de Osée 6:1 sera littéralement accomplie: Venez, retournons à l’Éternel! Car il a déchiré, mais il nous guérira; Il a frappé, mais il bandera nos plaies. Le jour et l’heure de cet événement appartiennent au Seigneur, tandis que pour nous la chose la plus importante est d’être prêt à le rencontrer…”

Ainsi se termine cette citation provenant d’une lettre soigneusement écrite, et qui a été lue par des milliers de chrétiens en ce temps là.

L’expression “deux jours” est le symbole du temps de notre dispensation, c’est à dire, l’ère que nous vivons actuellement, alors que le Troisième Jour est le jour de la Renaissance spirituelle d’Israël. Et nous retrouvons ceci dans:

  1. Les deux jours et le troisième jour duquel Isaac, qui est une figure prophétique, revint de la mort.
  2. Les deux jours et le troisième de Osée 6: 2,3.
  3. Les deux jours et le troisième d’Esther.
  4. Les deux jours et le troisième de Jonas.
  5. Les deux jours indiquant la période Chrétienne:
    1. Les deux deniers du Samaritain (Luc 10:35)
    2. Les deux jours dans la Samarie (Jean 4:40)
    3. Les deux jours dans lesquels Lazare est mort (Jean 11:6)
  6. Les deux jours et le troisième dans Jean 1 et 2.
  7. Les deux jours de notre Seigneur dans le tombeau et le troisième de sa Résurrection.

Les “Jours” dans la Prophétie

Selon ce que nous dit l’apôtre Pierre, mille ans sont plusieurs fois indiqués comme étant équivalents à un jour: “Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour.” (2 Pierre 3:8). Aussi, deux jours peuvent correspondre aux deux mille ans où Israël a été dispersé parmi les nations, période également où l’église a été édifiée, alors que le troisième millénaire sera la période de la résurrection spirituelle d’Israël.

Le Troisième Jour et l’Offrande d’Isaac

“Abraham se leva de bon matin, sella son âne, et prit avec lui deux serviteurs et son fils Isaac. Il fendit du bois pour l’holocauste, et partit pour aller au lieu que Dieu lui avait dit. Genèse 22:4 Le troisième jour, Abraham, levant les yeux, vit le lieu de loin.” (Genèse 22:3)

Le sacrifice que Dieu demanda à Abraham, devint l’occasion pour lui révéler la vérité de la résurrection, qui était totalement inconnue en ces jours. Ayant reçu cette révélation Abraham offrit le bouc, après avoir dit à Isaac: “Mon fils, Dieu se pourvoira lui-même pour l’offrande de l’agneau.” La résurrection est la puissance par laquelle la foi accepte la souffrance et le sacrifice. “Il pensait que Dieu est puissant, même pour ressusciter les morts; aussi le recouvra-t-il par une sorte de résurrection.” (Hébreux 11:19).

L’épreuve d’Abraham fut dès plus terribles, parce que Dieu avait dit qu’en Isaac serait sa semence, et qu’il était l’objet des promesses de Dieu. Dans la résurrection de Christ, Dieu a montré sa puissance d’une manière plus glorieuse, outrepassant complètement l’opposition de Satan. Le Messiah d’Israël a dû passer par la mort afin de sauver l’église. Mais alors que tout son plan est établi sur la base de la résurrection, il a placé le salut hors d’atteinte de toute attaque de Satan. Abraham a appris que la foi amène un croyant à renoncer à la vie, afin de la recevoir plus tard par la puissance de Dieu, par le moyen de la résurrection. De cette même façon, par la résurrection nationale, Israël recevra l’accomplissement des promesses glorieuses au sujet de son Royaume qui se réalisera en la semence d’Abraham. Pendant une durée de deux jours, la sentence de la mort avait reposé sur la personne d’Isaac. Le couteau pour le tuer et le feu pour le brûler ont servi de base pour la mise en œuvre de la condamnation. Mais le troisième jour, sur la base de la mort et de la Résurrection de Christ, Isaac, comme un type du Messiah, a été relevé des morts. Et c’est en cela qu’il est devenu un type de Christ lui-même, ainsi que celui de la Rédemption d’Israël. Ce sont ici les deux jours et le troisième de Osée 6: 2-3. “Il nous rendra la vie dans deux jours; Le troisième jour il nous relèvera, Et nous vivrons devant lui. Connaissons, cherchons à connaître l’Éternel…

Aussi sûrement que Dieu a ressuscité le Messiah d’entre les morts, selon les Ecritures, Dieu relèvera également son peuple. Ceci se réfère bien sûr, et avant tout, à la résurrection nationale d’Israël, comme il est écrit dans Ezechiel 37. Les conséquences du jugement vinrent sur Jésus, et le faible reste du peuple juif traversera les eaux profondes et en sortira par le moyen de la résurrection. “Christ a été ressuscité d’entre les morts selon les Écritures.” (1 corinthiens 15:4)

Mais il y a plus dans Osée que simplement une résurrection nationale. Le prophète dit: “Nous vivrons devant Lui, Connaissons, cherchons à connaître l’Éternel; (Osée 6: 3) Une résurrection spirituelle est le fruit de la grâce, résultant du renouvellement de l’alliance d’Israël envers son Dieu. Ainsi nous avons ici le point de départ du premier jour du millénium où: “Il viendra pour nous comme la pluie, Comme la pluie du printemps qui arrose la terre. ” Le troisième jour introduit donc son peuple dans les bénédictions découlant du Royaume de Dieu sur la terre. Au jour de la Pentecôte dans Actes 2, le Saint-Esprit est descendu comme puissance pour semer l’évangile en vue du salut de l’humanité, mais ici, il s’agit de la pluie devant précéder la moisson résultant des bénédictions qu’engendrera le millénium. Les personnes restaurées expérimenteront une nouvelle effusion du Saint-Esprit, comme également il a été annoncé dans Actes 2. Pendant deux jours, qui peuvent signifier deux mille ans, le jugement de l’endurcissement du cœur qui avait reposé sur le peuple d’Israël (Romains 9.10.11), s’est étendu aussi sur toute la face de la terre. Dans cette même période de l’édification de l’Église, tous ceux des nations qui devaient entrer dans le salut ont été recueillis, et c’est après cela que Dieu restaure finalement Israël, de sorte que le Royaume prendra place dans le troisième millénaire, ou le troisième jour après la naissance de Christ.

Maintenant, lisons dans Ezechiel 37: “Je prophétisai, selon l’ordre que j’avais reçu. Et comme je prophétisais, il y eut un bruit, et voici, il se fit un mouvement, et les os s’approchèrent les uns des autres. Je regardai, et voici, il leur vint des nerfs, la chair crût, et la peau les couvrit par-dessus; mais il n’y avait point en eux d’esprit. Il me dit: Prophétise, et parle à l’esprit! prophétise, fils de l’homme, et dis à l’esprit: Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel: Esprit, viens des quatre vents, souffle sur ces morts, et qu’ils revivent! Je prophétisai, selon l’ordre qu’il m’avait donné. Et l’esprit entra en eux, et ils reprirent vie, et ils se tinrent sur leurs pieds: c’était une armée nombreuse, très nombreuse.” (Ezéchiel. 37:7-10)

Nous vivons présentement dans les jours où beaucoup d’entre ceux du peuple d’Israël sont retournés à nouveau dans leur pays, mais avec un esprit d’incrédulité pour la plupart. Après avoir été séparés de Dieu par leurs péchés, et particulièrement à cause de la crucifixion du Seigneur Jésus, ils lui reviendront à nouveau dans la repentance, pour une renaissance spirituelle et nationale, tandis qu’ils se tiendront debout devant lui pendant le règne de Christ. “Il me dit: Fils de l’homme, ces os, c’est toute la maison d’Israël. Voici, ils disent: Nos os sont desséchés, notre espérance est détruite, nous sommes perdus! Prophétise donc, et dis-leur: Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel: Voici, j’ouvrirai vos sépulcres, je vous ferai sortir de vos sépulcres, ô mon peuple, et je vous ramènerai dans le pays d’Israël. Et vous saurez que je suis l’Éternel, lorsque j’ouvrirai vos sépulcres, et que je vous ferai sortir de vos sépulcres, ô mon peuple!” (Ezéchiel 37:11-13). Bien que l’état actuel d’Israël soit celui de l’incrédulité, néanmoins la lecture des prophéties d’Ésaïe et des autres prophètes a joué un rôle essentiel dans l’établissement de la nation d’Israël dans son pays, et les a renforcés dans leur désir de maintenir ce lieu dans leurs cœurs, comme unique foyer d’accueil. Mais à ce moment-là, l’esprit de repentance était encore absent de leur mentalité nationale, ce qui veut dire qu’une plus grande tribulation ainsi que la manifestation personnelle de leur Messiah seront nécessaires pour produire en eux une profonde repentance, lorsqu’ils tourneront les regards vers lui, celui qu’ils ont percé, et qu’ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, comme on pleure sur un premier-né. (Zacharie 12:10).

Les Deux Jours d’Esther

La fête du Purim est généralement très célébrée parmi le peuple juif. Le livre d’Esther nous relate l’intervention de Dieu, envers un peuple incrédule durant le temps de leur dispersion parmi les nations. Cette fête est célébrée pendant une période de deux jours. En ce temps là, personne n’était autorisé à entrer dans la présence du Roi, à moins que le roi lui-même ne l’appelle. Et si un homme devait outrepasser cette loi, il pouvait être mis à la mort, à moins que le roi tende vers lui son sceptre d’or pour qu’il vive. Et alors il nous est dit qu’après deux jours de jeûne de la part de tous les juifs qui habitaient dans la ville de Suse, “le troisième jour, Esther mit ses vêtements royaux et se présenta dans la cour intérieure de la maison du roi, devant la maison du roi. Le roi était assis sur son trône royal dans la maison royale, en face de l’entrée de la maison.” Lorsque le roi vit la reine Esther debout dans la cour, elle trouva grâce à ses yeux; et le roi tendit à Esther le sceptre d’or qu’il tenait à la main. Esther s’approcha, et toucha le bout du sceptre. (Esther 5:1-2). De la même façon que dans le livre d’Esther, Dieu, d’une manière non apparente, a protégé les juifs contre la destruction totale pendant les deux mille années de leur dispersion. Des millions ont été cruellement détruits, mais les survivants ont continué à écrire l’histoire étonnante d’Israël, occupant souvent les positions principales dans le monde politique et économique. Le troisième jour sera le jour de leur résurrection. Ceux qui croient en Christ obtiendront grâce aux yeux du Roi des rois et seront protégés de façon à être gardés de la puissance destructrice de Satan, lui qui est l’ennemi de Dieu et de son peuple.

Le Troisième jour de Jonas

Le Seigneur Jésus Lui-même s’est servi de l’histoire de Jonas comme d’une ombre prophétique exceptionnelle de sa mort et de sa résurrection: Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d’un grand poisson, de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre. (Matthieu 12:40) Ceux qui gouvernaient le bateau et qui ont décidé de jeter Jonas dans les eaux de la mer étaient les gentils. Après la crucifixion du Seigneur Jésus, Jérusalem a été détruite, et les juifs ont été dispersés à travers la mer des nations, où ils étaient nationalement invisibles et apparemment morts. Le miracle par lequel Jonas fut rejeté sur le bord du rivage le troisième jour, est, comme le dit Jésus, une image de sa propre résurrection. Alors Jonas fut à la fois un SIGNE et un TYPE PROPHÉTIQUE tant de Jésus-Christ que de son peuple. Nous avons en lui une image d’Israël qui a été rejeté par les nations. Après qu’ils eurent jeté Jonas dans la mer, les gentils ont continué paisiblement leur chemin à l’intérieur du bateau: “Leur rejet ayant été la réconciliation du monde” (Romains 11:15). Jonas exprima sa profonde détresse, puis il sortit des eaux profondes par la résurrection, le troisième jour. Ainsi nous avons ici, durant deux jours, le peuple d’Israël dispersé parmi les nations comme nous pouvons le lire dans Romains 9, 19 et 11. Tous les pécheurs sont invités à croire en l’Évangile de la grâce de Dieu qui libère l’homme du péché. Puis, selon Romains 11, quand la plénitude des nations sera entrée dans le salut, alors le troisième jour, Israël sera restauré, et leur restauration sera comme UNE VIE D’ENTRE LES MORTS (ROM 11:15). Ainsi Jonas est un type de Christ et de la résurrection prochaine d’Israël. Deux jours symbolisent donc la période chrétienne. Souvent dans le Nouveau Testament nous trouvons ces deux jours, symbolisant le temps de la dispensation de grâce, l’époque où l’évangile devait être prêché au monde entier, et où l’église est constituée, la plupart du temps parmi les nations des Gentils.

Les deux Deniers du Samaritain

Le samaritain compatissant de Luc 10 est une image du Seigneur Jésus. Aussitôt qu’il introduisit l’homme victime de vol dans l’auberge, il donna ses instructions à l’aubergiste afin qu’il prenne soin de lui. “Le lendemain, il tira deux deniers, les donna à l’hôte, et dit: Aie soin de lui, et ce que tu dépenseras de plus, je te le rendrai à mon retour.” (Luc 10:35) Un denier était en ce temps là le salaire d’une journée de travail ; les deux deniers laissent sous-entendre qu’après deux jours le bon Samaritain reviendrait. La pensée d’un jour comme mille ans est encore une fois présente dans la pensée du Seigneur Jésus, lequel avait confié les croyants au soin de l’Esprit-Saint, qui dispense les dons avec abondance pour l’édification de l’église et pour le perfectionnement des saints, afin de la préparer pour le jour où il reviendra après une durée d’environ deux mille ans.

Les deux jours en Samarie

Le salut de la femme samaritaine en Jean 4 était quelque chose d’extraordinaire et le salut de beaucoup de gens dans la ville est un témoignage qui constitue un avant-goût merveilleux de nos jours de la grâce libératrice. Aussi, quand les Samaritains vinrent trouver Jésus, ils le prièrent de rester auprès d’eux. Et il resta là deux jours. (Jean 4:40) Les Gentils vinrent vers lui et entrèrent dans la bénédiction d’Abraham. Ceci caractérise notre présente dispensation. Le Seigneur Jésus dans ce chapitre merveilleux, explique que le Père recherche de vrais adorateurs, ceux qui l’adorent en Esprit et en vérité, au lieu d’adorer à Jérusalem, un endroit terrestre et géographique de la planète. Le salut des Samaritains fut un travail spécial de l’Esprit-Saint, le don qui nous avait été promis dans ce chapitre. Alors qu’en Jean 1, les disciples voulaient demeurer avec le Seigneur Jésus, ces Samaritains désiraient rester avec lui. Nous avons ici une image saisissante de la dispensation de l’ère chrétienne, et nous sommes de nouveau frappés par le fait que le séjour du Seigneur Jésus à cet endroit, dura exactement DEUX JOURS.

Les Deux Jours de la mort de Lazare

La famille de Lazare de Bethany est autant une image des rapports qu’entretiennent les chrétiens entre eux que l’histoire et du futur d’Israël. Pour nous, Marie représente le culte et Marthe le service, et Lazare la communion (Jean 12). Mais la résurrection de Lazare d’entre les morts, représente Israël, et particulièrement le futur Israël, qui sera relevé d’une manière semblable, et Marthe représente ceux qui étant hors d’Israël, devront passer par la tribulation. Ils se réjouiront dans les bénédictions du règne que le Seigneur Jésus établira à son retour. Les deux jours de la mort de Lazare représentent notre dispensation, dans laquelle “l’aveuglement est tombé en partie sur Israël” (Romains 11:25). Jésus savait que pour manifester sa gloire, il valait mieux pour lui, retarder sa venue de ces deux jours, jusqu’à ce que son ami malade soit mort. Les prophètes de l’Ancien Testament, déjà, avaient pleuré: “Jusqu’à quand le pays sera-t-il dans le deuil ?“. (Jérémie 12:4) “Quand sera la fin de ces prodiges?” (Daniel 12:6) “Jusqu’à quand refuseront-ils de se purifier?” (Osée 8:5) “Jusqu’à quand n’auras-tu pas compassion de Jérusalem et des villes de Juda?” (Zacharie 1:12) Jésus donne ici la réponse à toutes ces questions: Jésus lui dit: ” Ne t’ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu? ” (Jean 11:40).

Et cette attente était pour la révélation de la Résurrection, et c’est pour cela qu’il s’est attardé pendant deux jours, permettant ainsi la mort de son ami Lazare. La renaissance spirituelle d’Israël également sera une manifestation de la gloire de Dieu, comme l’apôtre le dit lui-même: ” Car si leur rejet a été la réconciliation du monde, que sera leur réintégration, sinon une vie d’entre les morts? O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu! Que ses jugements sont insondables, et ses voies incompréhensibles! Car Qui a connu la pensée du Seigneur, Ou qui a été son conseiller? Qui lui a donné le premier, pour qu’il ait à recevoir en retour? C’est de lui, par lui, et pour lui que sont toutes choses. A lui la gloire dans tous les siècles! Amen ! ” (Romains 11: 15; 33-35)

Les Lendemains de Jean 1:32 – 2:22

Ces deux lendemains, suivis par le troisième jour des Noces de Cana, dépeignent tout ce qui est présentement en train de se produire ainsi que tout ce qui devrait se produire, et cela à partir du moment où Jean le Baptiste vit Jésus pour la première fois, jusqu’à l’établissement de son Royaume millénaire, aux Noces de l’Agneau. Ces événements se passent symboliquement durant une période de deux jours, suivis par un troisième jour. Le premier de ces lendemains est divisé en deux parties, parce qu’il contient deux témoignages différents au sujet du Seigneur Jésus. La première partie représente le temps où le seigneur Jésus a marché sur la terre (v. 29-31). La deuxième partie (v. 32-41) est le témoignage de l’Église durant son absence, depuis sa mort, sa résurrection et son Ascension, durant la période de temps où l’église fut formée sur la terre et où les croyants suivant Jésus sont recueillis en sa présence pour demeurer pour toujours avec lui. Le premier de ces “lendemains” vient après un jour qui nous est spécifiquement mentionné, dont le premier est celui durant lequel il nous est dit que Jean le Baptiste annonça la venue de Christ (Jean 1:19-28). “Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.” (verset 29)

Le deuxième jour (v. 44-52) symbolise le temps où le Seigneur Jésus sera accepté par le reste du peuple juif, lequel est représenté par Nathanael, un reste de croyants qui seront sauvegardés et utilisés pendant la Grande Tribulation. Le TROISIÈME JOUR de Jean 2:1 représente le Royaume, dans lequel le vin nouveau sera accordé par le Seigneur Lui-même aux fêtes des Noces de Cana, type de la joie répandue abondamment sur le peuple d’Israël lorsqu’il entrera sous la nouvelle alliance, basée sur la mort purificatrice du Seigneur Jésus. Ensuite, le deuxième chapitre se termine avec la purification du temple, qui aura lieu également au début du Royaume. La longueur des jours n’est pas indiquée, on doit retenir ici uniquement son principe symbolique. Par exemple le témoignage du reste juif durera sept ans environ, tandis que l’église a un témoignage qui a duré presque deux mille années, mais tout en incluant un témoignage chrétien et juif, appelé par Paul: “Le Reste selon l’élection de la grâce”, que l’élection a obtenue, alors que la majorité a été aveuglée.

Les juifs convertis d’aujourd’hui sont simplement des membres du corps du Christ. Dans Jean 1:29-34 nous trouvons la première partie du premier jour, dépeignant le ministère de Christ sur la terre. L’expression: “l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde“, ne se limite pas à un simple pardon des péchés des croyants, mais il implique également une restauration et une réconciliation avec Dieu, ainsi qu’avec toutes les choses qui ont été créées par lui (Colossiens 1:20). Cette restauration et cette réconciliation auront leur incidence aussi bien durant le millénium que pour les nouveaux cieux et pour la nouvelle terre dans laquelle la justice demeurera.

Du fait l’état de l’éternité, le péché ne pourra plus subsister dans l’univers, parce que tous ceux qui avaient été dans la rébellion contre Dieu auront été mis de côté par le jugement et ils souffriront le sort de la malédiction éternelle. Dans le livre de l’Apocalypse, le Seigneur Jésus est fréquemment présenté comme un agneau. Dans Jean 1:35-37 commence la deuxième partie du premier jour: “Le lendemain, Jean était encore là, avec deux de ses disciples; et, ayant regardé Jésus qui passait, il dit: Voilà l’Agneau de Dieu. Les deux disciples l’entendirent prononcer ces paroles, et ils suivirent Jésus.” Deux aspects de la dispensation chrétienne sont trouvés ici:

1. Suivre Jésus. L’attachement individuel à Lui-même.

2. Demeurer en sa présence. Ils ont demeuré avec lui ce jour-là.

Aussitôt que Jésus est connu comme l’objet suprême de notre cœur: “Nous l’aimons parce qu’il nous a aimé le premier”, non seulement nous le suivons individuellement, mais nous désirons aussi être là où il est, dans sa présence au milieu de ses saints rassemblés. Séparés d’un monde ayant la haine de Dieu, là où les siens peuvent se réjouir en Sa présence (Matthieu 18:20), mais tout en étant rejetés avec lui. Le rassemblement des croyants en son nom est le premier caractère de l’église sur la terre. Son histoire est dépeinte dans les sept lettres aux églises de l’Asie (Apocalypse Chap. 2 et 3).

LE DEUXIÈME JOUR: Le tableau symbolique représenté dans les versets 44-52 nous transporte dans la période suivant l’Enlèvement des saints. Dans l’Apocalypse 4, nous voyons les saints dans le ciel, et entre l’Apocalypse 3 et 4 nous voyons l’Enlèvement de l’Église, tel qu’il nous est décrit dans 1 Thessaloniciens 4: 15 & 1 Corinthiens 15: 51. Sur la terre le Seigneur Jésus entre encore en contact avec son peuple terrestre, représenté par le faible reste des croyants juifs. ” Le lendemain, Jésus voulut se rendre en Galilée, et il rencontra Philippe. Il lui dit: Suis-moi. Philippe était de Bethsaïda, de la ville d’André et de Pierre. Philippe rencontra Nathanaël, et lui dit: Nous avons trouvé celui de qui Moïse a écrit dans la loi et dont les prophètes ont parlé, Jésus de Nazareth, fils de Joseph. Nathanaël lui dit: Peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon? Philippe lui répondit: Viens, et vois. Jésus, voyant venir à lui Nathanaël, dit de lui: Voici vraiment un Israélite, dans lequel il n’y a point de fraude. D’où me connais-tu? lui dit Nathanaël. Jésus lui répondit: Avant que Philippe t’appelât, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. Nathanaël répondit et lui dit: Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël. Jésus lui répondit: Parce que je t’ai dit que je t’ai vu sous le figuier, tu crois; tu verras de plus grandes choses que celles-ci. Jean 1:51 Et il lui dit: En vérité, en vérité, vous verrez désormais le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l’homme. ” (Jean 1:43-51)

Ceci est une image saisissante du reste qui entrera dans la gloire du Royaume après avoir traversé la Grande Tribulation. Le figuier bourgeonnant dans les derniers jours est comme une image d’Israël et nous voyons déjà ce bourgeonnement dans l’existence nationale même d’Israël dans son pays. Ce reste marchera dans la sainteté, et cela parce que Nathanaël est appelé par Jésus: “Un Israélite en qui il n’y a pas de fraude…” ” Ce sont ceux qui ne se sont pas souillés avec des femmes, car ils sont vierges; ils suivent l’agneau partout où il va. Ils ont été rachetés d’entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l’agneau; et dans leur bouche il ne s’est point trouvé de mensonge, car ils sont irrépréhensibles. ” (Apocalypse 14: 4,5).

LE TROISIÈME JOUR: De façon similaire, comme Osée nous l’a indiqué: “Il leur rendra la vie dans deux jours et le troisième jour il les relèvera.” Ici, nous trouvons les festivités des noces de Cana, une image du Royaume de Christ. Le troisième jour, un mariage a eu lieu à Cana. (Jean 2:1). Il s’agit ici des réjouissances qui caractériseront les bénédictions du millénium. Il y avait un manque de vin à Cana, et le Seigneur leur donna le meilleur vin qu’ils aient jamais connu. La mère du Seigneur était là, symbolisant Israël, chez qui Jésus naquit selon la chair. Il s’agit du reste du futur peuple juif qui passera par les douleurs de la tribulation avec une profonde expérience de la repentance, alors que la joie manquera encore. Car depuis que l’homme est tombé dans le péché, la joie a été changée en larmes et en douleurs. Mais la présence du Messiah rétablira à nouveau la véritable joie sur terre. Lorsque la mère de Jésus a dit: “Ils n’ont plus de vin,” Celui-ci a alors souligné la nécessité de ses douleurs et de sa mort pour l’expiation du péché… “Mon heure n’est pas encore venue“. Mais ultérieurement cette joie débordera: “Ainsi parle l’Éternel des armées: Si tu marches dans mes voies et si tu observes mes ordres, tu jugeras ma maison et tu garderas mes parvis, et je te donnerai libre accès parmi ceux qui sont ici.” (Zacharie 3:7).

Mais avant qu’il puisse y avoir le vin de la joie, l’eau de la Repentance devait remplir à ras bord les vases de pierre endurcis de leurs cœurs orgueilleux. Humilié sous la main puissante de Dieu, pleurant au sujet de celui qu’ils ont percé, ils seront alors remplis d’une joie ineffable, la joie de Jésus. Le maître de cérémonie de ce banquet, ne comprit pas pourquoi ce dernier vin était meilleur que le premier; Puisque Dieu eut soin de son peuple sous l’ancienne Alliance, à combien plus forte raison il bénira celui-ci sous la nouvelle Alliance, tandis que leurs cœurs seront transformés, et que la bénédiction leur sera accordée et garantie par le moyen de la résurrection. Le premier vin était terrestre, alors que sous l’ancienne Alliance ils obtinrent la joie au sujet de la jeunesse, du succès, de la santé, de la famille, ainsi que de la promesse de la bénédiction matérielle. Mais hélas, le péché avait obscurci cette bénédiction, à tel point que cette première alliance est devenue une malédiction pour eux à cause de la sentence de la mort qui reposait sur les pécheurs non repentis. Mais maintenant dans la nouvelle alliance, rien, à part le péché, ne peut abîmer la joie merveilleuse et éternelle de lui appartenir, et nous nous réjouissons d’appartenir à la nouvelle création. Cette nouvelle création a commencé quand Jésus est ressuscité du tombeau le troisième jour, et Israël se lèvera de sa mort spirituelle et nationale après approximativement deux mille ans de dispersion et de persécution, tandis qu’il était constamment menacé par la mort. Ce deuxième chapitre de Jean se termine ensuite avec la purification du temple (Malachie 3:2).

La Résurrection de Christ le Troisième Jour

Il est frappant que Paul enseigne que “Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures et qu’il a été enseveli et qu’il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures” (1 Corinthiens 15: 3,4). Car indépendamment d’Ésaïe 53 (lequel représente encore aujourd’hui un texte assez obscur pour tout Juif qui n’a pas encore été éclairé à la lumière du Saint-Esprit), il est remarquable de constater qu’il n’y a aucune référence claire dans l’Ancien Testament qui nous enseigne avec précision que le Messiah Juif devait mourir et ressusciter le troisième jour. Seul le récit de Jonas, et le passage d’Osée 6:2, et avec l’éclaircissement que donne l’Esprit-Saint au sujet de la parole, avait permit à l’Apôtre Paul d’émettre une telle affirmation au sujet de la prédiction de la mort et de la résurrection de Jésus-Christ, “selon les Écritures“. (Car rappelons-nous qu’à cette époque, le Nouveau Testament n’avait pas encore vu le jour. Les Écritures dont Paul parlait, ne pouvaient être que le rouleau de la Torah, aujourd’hui connu par les croyants comme étant l’Ancien-Testament). Alors les types prophétiques tels que le récit de Jonas, celui d’Isaac, et beaucoup d’autres, furent utilisés par le Saint-Esprit pour nous révéler les détails de la mort du Seigneur, et de sa résurrection après trois jours dans le tombeau. Nous voyons donc, par ceci, comment la typologie est importante pour notre propre instruction.

Jésus lui-même a enseigné l’application de cette même typologie, lorsqu’il nous a annoncé qu’il devait mourir et ressusciter le troisième jour. (Matthieu 20:19) Notre Seigneur fut crucifié le vendredi avant le Sabbath. Et comme il était dans le tombeau, il a été ressuscité des morts dans la matinée du troisième jour, le premier jour de la semaine. Il est frappant également de constater que dans l’Ancien Testament, Israël est appelé le serviteur de l’Éternel, et le fils de l’Éternel, expressions qui ont été citées dans le Nouveau Testament, en faisant référence au Seigneur Jésus. Par exemple, dans le Psaume 2, l’expression: “Tu es mon fils!”est cité dans l’épître aux Hébreux. Et dans Matthieu 1:15, nous retrouvons la citation d’Osée 11:1: “J’appelai mon fils hors d’Égypte“, ce qui dans le texte de l’Ancien Testament était en réalité appliqué pour le peuple d’Israël. Également, l’expression: “Mon serviteur” qui est appliquée à Israël en Ésaïe, fut attribuée au Seigneur Jésus dans l’évangile de Luc. Ceci est dû au fait que Jésus, le Juif par excellence, est aussi avec Israël, la postérité d’Abraham qui était selon la promesse. Alors le Messiah juif venait accomplir lui-même la loi et les prophètes, ainsi que les promesses et les prophéties qui étaient destinés à l’ensemble d’Israël. Cette identification d’Israël avec le Seigneur Jésus est très importante, puisqu’elle est le principe directeur de la prochaine résurrection nationale et spirituelle d’Israël, qui aura lieu également en ce commencement du troisième jour après les deux jours de leur mort nationale et spirituelle qui a caractérisé la dispensation de l’église durant les deux mille ans de notre histoire.

Pour plus d’information pour des études gratuites de la Bible, écrivez-nous à:

Paul Christiaanse
Herman de Manstraat 8
3241 HX Oudewater
The Netherlands

Mots clés: , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics