Conspiration

Publié le 13 juillet, 2012 | par Pleins Feux

0

Le Japon sera-t-il un jour le même ?

La Bible suggère une réponse prophétique étonnante!

Par Robert Morley

Un jour, tout était clair et ensoleillé. Le lendemain, la terre a tremblé et un mur massif d’eau a emporté des villes entières. Présentement, une centrale électrique se bat pour empêcher une catastrophe nucléaire, des millions ont du mal à revenir à leur vie normale, une des plus grandes économies mondiale a été plongée dans une zone à risque et des dizaines de milliers de personnes sont portées disparues et tout simplement mortes.

Malheureusement, c’est le Japon. Les tremblements de terre sont dans son histoire, et, en un sens, une prophétie de son avenir.

« L’histoire naturelle du pays est ancrée dans l’histoire sociale et, dans une certaine mesure, l’histoire politique du Japon », explique Kerry Smith, professeur d’histoire à l’Université Brown. « Les tremblements de terre sont des marqueurs non seulement des catastrophes … mais aussi des changements économiques… et des changements politiques également. »

Les chocs et les crises gigantesques conduisent souvent à de grands changements et, dans le sillage du terrible séisme d’une magnitude de 9,0 du 11 mars au large des côtes du Japon qui a provoqué un tsunami meurtrier, nous pouvons déjà voir certains de ces grands changements en développement.

Alors que les répliques du séisme se sont apaisées, les ramifications géopolitiques et économiques pourraient se poursuivre pendant un certain temps. Et quand nous considérons ces événements à la lumière des prophéties bibliques, la pleine mesure de leur importance potentielle commence à se faire voir.

Une région rassemblée

Considérez ce changement provoqué par la catastrophe : Pour la première fois depuis la Seconde Guerre Mondiale, l’armée japonaise a été déployé au niveau national pour maintenir l’ordre et aider aux sauvetages. Ce fut un grand événement pour une nation avec une constitution pacifiste. Les forces japonaises d’autodéfense ont rapidement laissé tomber leurs préjugés d’après-guerre.

Des changements dans les relations se produisent également avec les voisins du Japon.

Lorsque la province chinoise du Sichuan a été dévastée par un tremblement de terre en 2008, ce fut un événement historique. Le Japon a immédiatement offert et envoyé une équipe de sauvetage. Les entreprises japonaises comme Honda et Panasonic ont donné de millions aux caisses de secours. Tokyo a même envoyé un navire de guerre en Chine, pour la première fois depuis la Seconde Guerre Mondiale, afin d’aider. Et la Chine a accepté l’aide du Japon.

Maintenant, avec le Japon qui peine à se remettre d’une catastrophe de même nature, pour la première fois, la Chine a retourné l’ascenseur. Et le Japon a accepté avec reconnaissance. Les officiels de Tokyo et de Pékin ont mis de côté les désaccords sur certains différends historiques et se sont rassemblé dans cette cause commune. Même les journaux chinois ont cessé de critiquer le Japon et ont commencé à explorer ce que la Chine pourrait tirer des leçons de la réponse du Japon.

« Si l’Asie doit augmenter la coopération régionale, les dirigeants du Japon et de la Chine doivent avoir une relation de travail décente », a écrit William Pesek de Bloomberg. « Le tremblement de terre de la semaine dernière offre une chance pour un nouveau départ. » (13 mars).

Le tremblement de terre peut se révéler être un tournant important pour la coopération régionale.

La Russie est le seul pays avec lequel le Japon n’a officiellement pas fait la paix à la suite de la Seconde Guerre Mondiale. Pourtant, après le tremblement de terre, c’était comme si toutes les tensions internationales avaient été presque oubliées.

En raison de la dégradation généralisée aux infrastructures, et l’incertitude entourant son industrie nucléaire, le Japon est obligé de construire plus de ponts économiques et politiques avec la Russie pleine d’énergies. La poussée de bonne volonté et de générosité de la Russie, qui comprend une augmentation des transmissions électriques et des livraisons de charbon et de gaz naturel liquide, est assurée d’aider à mettre fin à leurs différends historiques. Il est également probable que l’aide puisse attirer le Japon pauvre en énergies vers une orientation plus attirée du côté de l’Asie.

La Corée du Sud a également entré dans le bal, offrant à la fois une aide financière et les équipes de secours. La Russie et la Corée du Sud sont parmi les plus gros contributeurs de l’aide pour le tremblement de terre.

Les vieux souvenirs de la guerre sont oubliés. De nouvelles alliances se tissent.

Plus de répliques

D’un autre côté, les relations du Japon avec l’Amérique pourraient être compromises.

Dans ses suites immédiates, le tremblement de terre a rappelé un peu d’histoire amère entre les deux pays. Le 10 mars était l’anniversaire du bombardement de Tokyo par les avions américains dans les derniers jours de la Seconde Guerre Mondiale, où 100,000 personnes ont été brûlées vives dans l’incendie qui a réduit la ville en ruines. Au milieu de la destruction par le tremblement de terre du 11 mars, quelques comparaisons défavorables ont été faites.

Cependant, ce qui est bien plus important, les relations économiques du Japon avec l’Amérique pourraient en souffrir. Le Japon est le deuxième plus important prêteur de l’Amérique. Le Japon détient plus de 800 milliards de dollars de la dette du gouvernement américain. Maintenant, au lieu d’être une source fiable d’argent pour l’Amérique, le Japon sera probablement contraint de vendre sa dette des États-Unis pour financer sa propre reconstruction. Si cela se produit d’une façon significative, le dollar américain va connaître son propre tremblement de terre gigantesque.

Inversement, dans le sillage de cette catastrophe, il est facile d’imaginer un scénario dans lequel le Japon adopterait une relation plus étroite avec la Chine, même si c’est une relation subalterne.

Un rôle réduit

Selon les estimations, seulement les dommages aux infrastructures coûteraient, à eux seul, une somme de près d’un tiers d’un trillion de dollars pour le Japon. Mais, même ce chiffre gigantesque ne comprend pas les pertes économiques dues à des pannes de courant, les pertes d’emplois et les exportations perdues.

Lorsque le choc des subventions et de la reconstruction de la catastrophe commencera pour de bon, le Japon aura désespérément besoin d’investissements étrangers. Le fournisseur le plus évident serait la Chine, qui aimerait bien accéder au marché des gros consommateurs de classe moyenne du Japon. L’intégration des marchés japonais et chinois profiterait aux deux pays. La Chine a besoin d’un marché d’exportation bien développé pour se diversifier de sa dépendance envers les consommateurs américains trop endettés, et le Japon veut reconstruire et faire dépenser l’argent de ses citoyens économes et faire rouler son économie de nouveau.

La tâche colossale de travail pour reconstruire ce que les eaux violentes ont emporté va certainement occuper le Japon pendant un certain temps. Au moins 27,000 personnes sont portées disparues ou confirmées mortes. Les usines ont fermé, les ports sont endommagés et des centaines de milliers de personnes sont déplacées. L’histoire se répète désespérément, les japonais recherchant honteusement de la nourriture. « S’il vous plaît, ne me photographiez pas », disent-ils d’un ton calme et embarrassé. « Ma maison a été emportée et les distributrices automatiques d’argent ne fonctionnent pas. »  Jusqu’à quel point ces sévères problèmes affecteront-ils les recettes fiscales de la nation? Malgré le fait que le Japon possède d’énormes quantités d’obligations du Trésor américain, le gouvernement est déjà sans le sou. Il doit encore plus aux prêteurs nationaux.

L’économie japonaise a subit un choc terrible duquel il ne se relèvera pas facilement.

Il se pourrait bien que, compte tenu de tous ces facteurs et en les plaçant en contraste avec les autres tendances majeures de la région, comme la hausse spectaculaire de la Chine, le Japon ne soit plus jamais tout à fait le même.

Cet événement pourrait notamment accélérer l’émergence d’un nouvel ordre asiatique.

La Chine est maintenant la puissance économique incontestée de l’Asie de l’est. Le Japon, autrefois son principal rival et le contrepoids géopolitique, est gravement affaibli. À l’avenir, le Japon devra adopter une attitude beaucoup plus amicale et conciliante envers ses voisins asiatiques. Cela signifie que l’influence de l’Amérique, le plus proche allié du Japon, va s’écrouler dans la région. Le tremblement de terre de Sendai pourrait accélérer le déclin rapide de l’importance de l’Amérique au Japon.

Les répercussions de cet événement se répercutent bien au-delà du Japon. Aussi féroce que puisse être ce séisme d’une magnitude de 9,0, les changements qu’il précipite représentent un tremblement de terre géopolitique beaucoup plus gros qui agitera l’Asie et le monde entier.

Comme prophétisée dans la Bible, une alliance asiatique géante,  hostile envers l’Amérique, est en formation. La Russie, la Chine et le Japon sont destinés à s’unir, pendant que l’Amérique et son influence en Asie est en chute libre. La fureur tectonique déclenchée le 11 mars semble avoir fait avancer les prophéties d’une manière significative.

http://www.thetrumpet.com/?q=8141.0.134.0

Traduit par Oscar Blais

Mots clés: , , , , , , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics