Études

Publié le 12 juillet, 2012 | par Pleins Feux

0

Les vies indigènes de Jésus et de Mahomet

Une nouvelle étude des livres des écoles élémentaires américaines par l’Institut pour les Recherches Juives et Communautaires a trouvé que l’histoire de l’antique et la moderne Israël a été politisée par des interprétations modernes de la « guerre » au Moyen-Orient.

Par Seth Frantzman

Ainsi, dans de nombreux manuels, Jésus est devenu un jeune autochtone « palestinien ». En outre, de nombreux manuels modernes présentent l’histoire de l’Islam comme si c’était une histoire vraie, discutant du « prophète Mohammed » et de l’histoire de sa vie. Considérant que l’histoire des Juifs est toujours précédée par les « croyances juives », l’histoire de Mahomet est présentée comme si elle provenait d’un manuel classique d’une religion de l’Arabie Saoudite, ce qui était probablement le cas. Cette nouvelle révélation que Jésus est devenu un autochtone palestinien nous rappelle l’article d’avril 2008 de Jane Kramer intitulé : « La pétition » dans le New Yorker dans lequel elle affirmait que l’histoire d’Israël en est vraiment une de « 1400 ans de l’Islam indigène ».

Mais si Jésus était un Palestinien et un autochtone de l’Islam sur la terre d’Israël, alors qui sont les Juifs? Le problème avec la vie de Jésus comme « Palestinien » est de créer une notion indigène de l’Islam et une connexion arabe à la terre d’Israël, donc d’ignorer la raison même que l’Islam et le Christianisme ont un lien avec la terre en premier lieu. Si Jésus était vraiment un indigène arabe palestinien, alors ne devrait-il pas être né en Arabie, puisqu’il n’y avait pas d’Arabes palestiniens en Palestine en l’an 30 ?

Mais Jésus n’est pas né en Arabie. Il est né à Bethléem dans une famille juive de Nazareth. Si Jésus était un Arabe palestinien, alors que faisait-il à Jérusalem à « nettoyer le Temple »? Il était à Jérusalem, parce qu’il était Juif et il y avait un temple juif à Jérusalem. Mais le Jésus palestinien n’aurait pas eu besoin d’aller à Jérusalem, car en tant qu’indigène palestinien vivant dans un pays qui n’a aucune histoire juive, il n’y aurait pas eu de Temple juif. Les écoliers auxquels on enseigne à croire que Jésus était un « jeune palestinien » sont donc inconsciemment forcés de croire qu’il a été « tué par les Juifs », tout comme les jeunes palestiniens modernes sont « tués par les Juifs. » Mais tout chrétien dont les enfants se font enseignés ce nonsense antisémite doit trouver le reste de la Bible chrétienne difficile à comprendre, avec toutes ses références juives, avec des citations des prophètes et des tentatives pour réformer la tradition juive.

La revendication, par ailleurs, selon laquelle l’Islam est indigène à Israël est toute aussi embarrassante que la notion d’un Jésus Palestinien. Aucun musulman ne se confond lui-même en croyant que Mohammed était un « Palestinien » parce que le centre de l’Islam est la Mecque, pas Jérusalem. Mais chaque musulman sait que Mohammed a choisi La Mecque, après avoir considéré Jérusalem au début, et s’est détourné de Jérusalem parce que les Juifs rejetaient Mahomet, quelque chose pour laquelle ils sont encore maudits depuis ce temps dans le Coran. La notion des autochtones palestiniens de l’Islam découle du Dôme du Rocher du Mont du Temple, où la rhétorique anti-israélienne musulmane prétend maintenant qu’aucun Temple n’y ait jamais existé. S’il n’y avait pas de Temple, et aucun Juif, alors pourquoi Mohammed a-t-il fait un « voyage nocturne » vers la « mosquée éloignée » de Jérusalem? Comme pour le Jésus Palestinien, sans les Juifs, il n’y aurait aucune raison pour que Mohammed se présente à Jérusalem, car elle n’aurait pas été une ville sainte.

Les musulmans qui confondent cette histoire et prétendent que Mohammed s’est rendu à Jérusalem parce que la ville était déjà sainte pour le Christianisme, oublient alors qu’elle était seulement sainte pour le Christianisme parce que Jésus, le Juif, s’y était rendu pour purifier le Temple. Ceux qui enseignent aux écoliers du primaire – qui font aujourd’hui l’objet d’un lavage de cerveau – pour qu’ils croient en un Islam indigène en Palestine et en un Jésus Palestinien, rendent un très mauvais service à ceux qui professent l’enseignement de l’histoire sur le présent. Les gens rejettent l’existence d’Israël et, ainsi, veulent rejeter l’histoire des Juifs en Terre Sainte. Mais il ne peut pas y avoir de Jésus Palestinien sans avoir, au départ, un Jésus Juif, et il ne peut pas y avoir de Dôme du Rocher sans avoir, au départ, un Temple juif ou une « mosquée éloignée » pour le construire.

——————————————————————————————————-
Seth Frantzman fait son doctorat à Jérusalem à l’Université Hébraïque de Jérusalem. Ses articles ont paru dans le Jerusalem Post, Middle East Quarterly et le Tucson Weekly. Il vit à Jérusalem.

http://97.74.65.51/readArticle.aspx?ARTID=32745

Traduit par Oscar Blais

Mots clés: , , , , , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics