Eschatologie

Publié le 31 décembre, 2012 | par Pleins Feux

0

LE MOYEN-ORIENT DANS LA PROPHÉTIE

Richard F. Ames

Jérusalem est la ville la plus importante dans le monde. Les Écritures montrent que la région qui l’entoure, le Moyen-Orient, explosera finalement dans une guerre mondiale. Connaissez-vous ce que la Bible enseigne sur le point culminant de la fin des temps des événements mondiaux dans cette région? Vous serez surpris!

Le Moyen-Orient est dans la tourmente depuis des décennies. Beaucoup de ceux qui suivent les nouvelles mondiales se demandent ce qui va arriver par la suite et quel en sera le résultat final. Mais très peu de gens se rendent compte que les prophéties bibliques expliquent à l’avance les événements bouleversants qui mèneront à la plus grande catastrophe dans la région pour finir par  la Troisième Guerre Mondiale!

La Bible décrit clairement les événements de la fin des temps qui précéderont le retour de Jésus-Christ. Ce qui se passe au Moyen-Orient, à mesure que son retour se rapproche, aura des incidences sur votre vie et la vie de chaque personne sur la terre. Comprendre ces événements vous aidera à prendre des mesures pour le bien-être de votre famille. Vous pouvez échapper aux catastrophes et aux jugements prophétisés (Luc 21:36) dans un monde en guerre qui défie Dieu.

Le Moyen-Orient semble apporter au monde un flux constant de mauvaises nouvelles. Les prophéties bibliques montrent que ces mauvaises nouvelles continueront jusqu’au retour de Jésus-Christ. Mais, lorsque le monde survivra à “l’Armageddon” du Moyen-Orient, un temps de bonnes nouvelles suivra. Alors, Jérusalem sera à la hauteur de son nom: “Ville de la Paix”. Un millénaire de paix et de prospérité arrive, sous la direction du Messie. En tant que Roi des rois, Jésus-Christ gouvernera la terre à partir de Jérusalem avec justice et droiture et toutes les nations sur la terre apprendront un nouveau mode de vie, la voie de la paix.

Mais d’abord, le Moyen-Orient doit passer par des moments difficiles à venir.

Tout au long de l’histoire, la nature humaine a utilisé la guerre comme arbitre final pour les  litiges. L’apôtre Paul a fait une déclaration profonde: «Ils ne connaissent pas les chemin de la paix; La crainte de Dieu n’est pas devant leurs yeux» (Romains 3:17-18). Plus d’un million de personnes ont été tuées lors de  la guerre Iran-Irak de 1980 à 1988. Des milliers et des milliers d’autres sont mortes dans la guerre du Golfe Persique et l’opération Tempête du Désert de 1990 à 1991. À peine plus d’une décennie plus tard, les États-Unis se sont empêtrés financièrement et militairement dans un autre conflit en Irak, conduisant à des interrogations sur les motivations politiques et militaires pour les actions des États-Unis et entraînant d’autres milliers de morts et une grave perte de prestige international pour les États-Unis.

Y aura-t-il plus de guerres au Moyen-Orient? Malheureusement, la réponse est «oui». Votre Bible révèle qu’il y aura encore d’autres guerres régionales là-bas, menant à ce qui est communément appelé “l’Armageddon”. Jérusalem sera le  point central  de ces conflits.

Les Arabes et les Israéliens ont été en guerre depuis que l’état moderne d’Israël a été créé. La paix a souvent été proclamée dans la région, mais n’a jamais été réalisée. Plus de 25 ans après que le président égyptien Anouar el-Sadate ait donné l’espoir au monde, s’envolant pour Israël pour offrir une ouverture spectaculaire pour la paix, le processus qu’il espérait encourager a calé, sinon totalement arrêté. A l’heure actuelle, il y a peu de perspectives humaines pour une paix durable entre les nations du Moyen-Orient.

La Bible révèle que ce conflit millénaire va finir par un règlement pacifique dans un avenir qui ne devrait pas être  trop lointain. Mais avant que cette résolution ne soit atteinte, beaucoup de sang sera versé et l’humanité passera par une période de guerres et de souffrances à une échelle jusqu’alors inconnue dans l’histoire humaine.

Comprendre les prophéties bibliques sur le Moyen-Orient peut nous apporter de l’espoir et un réconfort alors même que la crise actuelle s’empire. La Bible est pleine d’informations qui peuvent nous aider à voir le conflit actuel au Moyen-Orient à la lumière du plan de Dieu pour les événements mondiaux de la fin des temps. Elle explique beaucoup de détails inconnus aux politiciens et aux décideurs du monde entier. Comme nous le verrons, elle révèle ce que l’ancienne rivalité entre les petits-fils d’Abraham, Jacob et Esaü, signifie pour le conflit du Moyen-Orient aujourd’hui. Les Écritures démystifient également de nombreux enseignements populaires mais faux concernant le rôle de la Russie dans les prophéties de la fin des temps. Elle donne un aperçu des «acteurs clés» dans les prophéties de la fin des temps, dont la “bête”, le faux prophète, le roi du Nord et la phase finale de la Troisième Guerre Mondiale, comme nous le verrons plus loin dans cet article.

Les prophéties bibliques ont révélé à l’avance de nombreux faits et des détails qui peuvent nous aider à nous préparer pour les temps dangereux et difficiles à venir, alors que nous nous efforçons à obéir au commandement de Jésus-Christ qui nous à déclaré  «veillez et priez», alors que les événements de la fin des temps se rapprochent (Marc 13: 33). Ces prophéties révèle le rôle vital de Jérusalem, une ville avec un passé remarquable et un avenir encore plus remarquable, au centre de nombreux événements et de nombreuses prophéties de la fin des temps.

Jérusalem, ville sainte pour trois religions
Jérusalem (en arabe Al-Qods, «la sainte») est sacrée pour les trois grandes religions monothéistes: Le christianisme, le judaïsme et l’islam. En conséquence, elle a été au centre de nombreux conflit depuis des siècles.

Conquise par les Romains avant la naissance du Christ, la ville était entre les mains des dirigeants byzantins lorsqu’elle est tombée aux mains d’une armée musulmane dirigée par le Calife Omar en 638. En 1071, les Turcs Seldjoukides ont pris le contrôle de Jérusalem. En coupant les routes de pèlerinages de l’Occident ont donné naissance à la première croisade. Cette croisade a amené Jérusalem sous contrôle occidental sous la forme du «Royaume Latin de Jérusalem», qui a détenu la ville de 1099 à 1187, lorsque Saladin a reconquit Jérusalem pour l’Islam. Plus tard, des croisades ont ramené brièvement Jérusalem sous contrôle occidental de 1229 à 1239 et de 1243 à 1244,  quand elle fut saccagée par les Tatares. En 1247, la ville tomba aux mains des Mamelouks Égyptiens qui en ont gardé le contrôle jusqu’en 1517, quand le sultan ottoman Selim I conquiert la ville.

Jérusalem est restée sous contrôle ottoman pendant presque quatre siècles. En 1917, durant la Première Guerre Mondiale, le général Allenby et l’armée britannique ont défait les Turcs Ottomans et sont entrés  dans la ville. En novembre de cette année, le gouvernement britannique a publié la déclaration de Balfour, qui déclarait l’intention de la Grande-Bretagne d’établir une patrie juive en Palestine, étant entendu que «rien ne devrait porter préjudice aux droits civils et religieux des communautés non juives de la Palestine».

En 1947, les Nations Unies ont partitionné Jérusalem. La ville a été divisée entre les Arabes et les Juifs. En mai 1948, le Premier ministre, David Ben-Gourion, a déclaré qu’Israël était un état indépendant. Israël s’est défendu avec succès contre l’attaque de la Ligue Arabe. Pendant la Guerre des Six-Jours de 1967, Israël a conquis la totalité de Jérusalem, ramenant la ville entière sous domination juive pour la première fois depuis la destruction romaine en l’an 70.

L’avenir du monde dépend grandement de l’avenir de cette ville. Pour les juifs, Jérusalem était la ville des grands prophètes et la capitale du royaume d’Israël et de Juda, sous le règne du roi David et de son fils, le roi Salomon. Le premier et le second temple ont été le centre du culte jusqu’à la destruction de la ville par les Romains en l’an 70. Jérusalem est aussi la troisième ville la plus sainte de l’islam, après les villes de La Mecque et de Médina. Achevée en 691, la mosquée d’Omar, aussi appelée le «Dôme du Rocher», domine aujourd’hui le Mont du Temple. Le terme arabe pour le lieu saint est «al-Haram as-Sharif», qui signifie «le Noble Sanctuaire». Les musulmans croient que le Mont du Temple marque l’endroit où Abraham offrit son fils Ishmaël (non Isaac, comme le rapporte la Bible) en sacrifice et où Mahomet est monté au ciel. Les Chrétiens vénèrent la ville comme le lieu où Leur Sauveur a enseigné dans le temple et o plus tard Il  a été crucifié. Les Chrétiens croient que Jésus reviendra pour établir son royaume avec Jérusalem comme capitale mondiale.

Le Mont du Temple est une priorité pour les musulmans et les juifs. Ils  ont été en désaccord au Moyen-Orient à ce sujet depuis plus de 1300 ans, depuis qu’un commerçant arabe nommé Muhammad, à 800 miles au sud de Jérusalem, a établi la religion de l’Islam. Le Dôme du Rocher de l’Islam s’élève maintenant à l’endroit où la tradition indique que se trouvait le temple de Salomon autrefois. Les Juifs ne sont pas autorisés à prier sur le Mont lui-même, alors ils viennent prier au «Mur des Lamentations», à la base du mont. Beaucoup de Juifs souhaitent  avoir une présence religieuse sur le Mont du Temple lui-même.

Les espoirs de paix ont été élevés le 13 septembre 1993, lorsqu’Israël et l’OLP (Organisation de Libération de la Palestine) ont signé une «Déclaration de principes» à Washington DC. Les observateurs étaient tellement encouragés par cette avancée que le Prix Nobel de la Paix de 1994 a été décerné conjointement au dirigeant palestinien Yasser Arafat,  au Premier ministre israélien Shimon Peres et au ministre israélien des Affaires étrangères Yitzhak Rabin.

En mai 1994, Israël et les Palestiniens ont signé un accord provisoire en vue d’un gouvernement palestinien avec une autonomie accrue en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza.

Cependant le processus de paix a été brisé en novembre 1995 lorsqu’un extrémiste israélien a assassiné le Premier ministre israélien, Yitzhak Rabin. Juste une semaine avant sa mort, Rabin avait dit aux journalistes qu’il avait l’intention d’aller de l’avant avec les négociations avec la Syrie.

La mort de Rabin a jeté une ombre sur le processus de paix. Pourtant, les Israéliens et les Palestiniens ont continuer à espérer   une négociation de  paix. Le Mémorandum de Wye River, signé en octobre 1998, cherchait à mettre en place l’accord intérimaire de 1995, visant la date cible de mai 1999 pour trouver une résolution définitive du conflit israélo-palestinien. Mais, aucune résolution n’a pu être trouvée. Le Sommet de Camp David de juillet 2000, convoqué par le président américain Bill Clinton, n’a pu aboutir à  un accord final de paix. Cet échec a souligné l’amère vérité qu’à la fois Israël et les Palestiniens considèrent Jérusalem comme leur capitale exclusive et ne veulent pas voir l’autre avoir un contrôle absolu de cette ville historique.

En septembre 2000, quand il était toujours chef de l’opposition, le Premier ministre israélien Ariel Sharon a visité le Mont du Temple, ce qui a eu pour effet de provoquer  des protestations de la part des palestiniens. Comme résultat il y eu une escalade de violence. Des centaines de Palestiniens et des dizaines d’Israéliens ont été tués ou blessés. C’étaient les pires violences que la région avait vu depuis quatre ans. Les efforts américains pour réconcilier Israël et les Palestiniens ont échoué. Lorsque  Sharon, un des personnages clé dans de nombreuses opérations militaires d’Israël au cours des dernières années est devenu Premier Ministre, de nombreux Arabes ont juré d’intensifier leurs oppositions à l’état d’Israël. Le conflit religieux qui a été déclenché à Jérusalem a relancé l’Intifada («soulèvement»), élargissant la violence dans toute la région.

Plus de 200000 Israéliens vivent dans environ 150 colonies en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza. Des communautés palestiniennes sont également dispersées dans toute la région, à Hébron, à Jéricho, à Naplouse et à Bethléem. Des conflits entre les Israéliens et les Palestiniens sont toujours en cours; L’Agence France-Presse a rapporté qu’en novembre 2005, lorsqu’une trêve a été mise en œuvre, l’Intifada avait coûté la vie à plus de 5300 Palestiniens et 1000 Israéliens depuis septembre 2000. Depuis 2001, des attentats-suicides ont souvent frappé des Israéliens, qui ont répondu à leur tour par la force militaire en Cisjordanie.

La perception occidentale de la violence au Moyen-Orient et de ses relations avec le terrorisme mondial a changé pour toujours le 11 septembre 2001, lorsque des terroristes ont détourné quatre avions qu’ils ont utilisé comme des missiles pour détruire  les tours jumelles du World Trade Center à New York et pour endommager le Pentagone à Washington DC. Le 20 septembre 2001, le président américain George W. Bush, avant une session conjointe du Congrès, a déclaré la guerre au terrorisme international. Une coalition sous commandement américain a rejoint les milices afghanes pour détruire et expulser les forces d’Al-Qaïda. Le gouvernement des Talibans de l’Afghanistan a été renversé et l’attention mondiale s’est rapidement déplacée vers l’Irak. Saddam Hussein, qui avait pendant des années été accusé de fabriquer des armes de destruction massive, a été défait dans une guerre qui en a surpris plusieurs par sa rapidité. Cependant  “gagner la paix” s’est révélé être un défi beaucoup plus grand, puisque les États-Unis restent embourbés dans un conflit que les analystes du Département de la Défense disent pronostiquer pour une  durée de plusieurs  années. À travers tout cela, le terrorisme régional se poursuit toujours et les agences américaines se préparent à de futures attaques d’Al-Qaïda ou par  d’autres cellules terroristes.

La plupart des musulmans ne se considèrent pas comme des terroristes, pas plus qu’ils ne soutiennent le terrorisme mené par Al-Qaïda. Il y a plus de 1,3 milliard de musulmans dans le monde et entre un quart et un tiers d’entre eux vivent au Moyen-Orient. Pourtant, alors que la grande majorité des musulmans se considèrent comme des gens pacifiques, leur religion a été souvent utilisée comme un point de ralliement par un petit nombre d’extrémistes qui veulent déstabiliser les nations en vue d’atteindre leurs objectifs.

L’instabilité semble être une réalité de la vie au 21ème siècle. Même s’ils sont confrontés à une crédibilité internationale réduite à la lumière de leur implication en Irak, les États-Unis cherchent maintenant à mener une alliance pour contrer les menaces terroristes potentielles parrainées par ce que le président George W. Bush appelait l’«axe du mal», qui comprend deux nations du Moyen-Orient, l’Iran et l’Irak. Le Pakistan et l’Inde, comme Israël, sont connus pour avoir des armes nucléaires. D’autres pays, tels que la Corée du Nord, sont largement soupçonnés d’avoir une capacité nucléaire. Dans un environnement aussi instable, beaucoup d’experts du monde entier considèrent la guerre nucléaire comme une possibilité distincte, même une probabilité. Si la guerre totale éclate au Moyen-Orient, il se pourrait que des missiles nucléaires, biologiques et chimiques apportent la destruction en Israël et dans les nations environnantes. La Terre Sainte deviendra-t-elle le point focal pour une autre guerre mondiale?

Quel avenir?
Beaucoup d’observateurs pensent qu’il est insensé, voire impossible, de prédire l’avenir. Dans la Bible, cependant, Dieu nous a donné des prophéties qui peuvent nous aider à comprendre ce qui se passera dans et autour de Jérusalem à la fin des temps. Ce que dit la Bible finira-t-il par arriver? « Voici, le jour de l’Éternel arrive, et tes dépouilles seront partagées au milieu de toi. Je rassemblerai toutes les nations pour qu’elles attaquent Jérusalem; La ville sera prise, les maisons seront pillées, et les femmes violées; La moitié de la ville ira en captivité, mais le reste du peuple ne sera pas exterminé de la ville. » (Zacharie 14:1-2)

«Toutes les nations» combattront dans ce conflit, durant cette période connue comme le Jour du Seigneur, l’année juste avant le retour prophétisé de Jésus-Christ. Mais, quels grands événements prophétiques mèneront à cette bataille de Jérusalem? « Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais. Et, si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé; Mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés. » (Matthieu 24:21-22)

Le livre des Révélations  ou l’Apocalypse  révèle les événements dramatiques de la fin des temps menant au retour glorieux de Jésus-Christ. Apocalypse 6 décrit les événements menant au Jour de l’Éternel. Toute l’humanité verra des activités dramatiques et effrayantes dans les cieux. Apocalypse 6:12-14 décrit ces «signes célestes» comme le «sixième sceau». Jésus a dit: « Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. » (Matthieu 24:29) Ces signes célestes précèdent le Jour du Seigneur (Joël 2:30-31), l’année du jugement de Dieu sur les nations. Puis, après ces événements, le Messie, Jésus-Christ, va diriger toutes les nations sur la terre. (Apocalypse 11:15)

Quel rôle Jérusalem va-t-elle jouer, dans ce royaume à venir? Sera-t-elle la future capitale du monde? Peut-être durant votre vivant? Les Écritures nous donnent une prévision merveilleuse et encourageante: « Prophétie d’Ésaïe, fils d’Amots, sur Juda et Jérusalem. Il arrivera, dans la suite des temps, que la montagne de la maison de l’Éternel soit fondée sur le sommet des montagnes, qu’elle s’élève par-dessus les collines, et que toutes les nations y affluent. » (Ésaïe 2:1-2).

Les montagnes sont un symbole biblique pour un royaume ou un gouvernement (voir Jérémie 51:24-25). Esaïe a dit clairement que le Royaume du Seigneur sera établi à Jérusalem et que «toutes les nations y afflueront». Ce ne sera pas un gouvernement entre les mains d‘êtres humains égoïstes. L’humanité ne connaît pas le chemin vers une paix durable, parce qu’elle a rejeté la domination et la souveraineté de Dieu sur les affaires des hommes.

Le gouvernement de Dieu sur la terre sera administré à partir de Jérusalem, la future capitale du monde, comme le confirme Zacharie dans une belle description de la vie qu’il y aura dans l’avenir. Remarquez dans le livre de Zacharie  « Ainsi parle l’Éternel: Je retourne à Sion, et je veux habiter au milieu de Jérusalem. Jérusalem sera appelée ville fidèle, et la montagne de l’Éternel des armées montagne sainte. Ainsi parle l’Éternel des armées: Des vieillards et des femmes âgées s’assiéront encore dans les rues de Jérusalem, chacun le bâton à la main, à cause du grand nombre de leurs jours.  Les rues de la ville seront remplies de jeunes garçons et de jeunes filles, jouant dans les rues. » (Zacharie 8:3-5)

Aujourd’hui, cependant, les rues de Jérusalem sont remplies d’ennemis jurés qui partagent un riche héritage et une riche histoire, mais aussi, doivent partager un héritage  de conflits.

La rivalité familiale amère

 

Pour comprendre le présent conflit au Moyen-Orient, nous devons comprendre l’histoire de ceux qui sont en conflit, les Juifs et les Arabes. Les historiens notent souvent les relations «familiales» entre ces deux peuples.  Certains les appellent les «cousins» parce que les deux ont leurs racines qui remonte jusqu’au patriarche Abraham.

Le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam honorent tous Abraham comme un patriarche. L’appelant la «Superstar de la Religion», le Magazine Time demande: «Abraham a changé l’histoire en épousant un seul Dieu et est sacré pour les musulmans, les juifs et les chrétiens. Ce héros biblique peut-il aider à guérir le monde?»  (30 septembre 2002, page 5)

La réponse est: Pas dans cet âge! Mais, dans le monde de demain, comme “héritier du monde” (Romains 4:13), sous le règne de Jésus-Christ et comme un des saints dans le royaume de Dieu, Abraham aidera à enseigner le chemin vers la paix lorsque toutes les nations viendront à Jérusalem (voir Esaïe 2:2-4).

Durant le 19ième siècle avant Jésus-Christ, le Dieu Créateur a commencé à travailler avec Abraham (qui s’appelait alors «Abram»). Dieu a testé sa foi à de nombreuses reprises, même en lui promettant un fils dans sa vieillesse, une promesse qui semblait être retardée. Saraï, femme d’Abram, incapable de porter des enfants, a encouragé Abram à avoir un enfant avec sa servante égyptienne Agar. Âgé de quatre-vingt-six ans lorsque  l’enfant est né, Abram donna le nom d’Ismaël au fils qu’Agar lui avait donné (Genèse 16:15-16). A ce jour, les musulmans reconnaissent Ismaël comme l’ancêtre des Arabes, comme décrit dans leurs écritures, le Coran.

Lorsqu’il  fut âgé de 99 ans, Dieu a fait une alliance avec Abram lui promettant d’être le «père de plusieurs nations». Dieu a ensuite changé le nom d’Abram en  Abraham, ce qui signifie «père d’une multitude». Dieu a promis qu’Abraham et Saraï, dont le nom a été changé en  Sarah, auraient un fils nommé Isaac. Dieu dit à Abraham: « J’établirai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui. » (Genèse 17:19) Un des petits-fils d’Isaac, Juda, serait l’ancêtre des Juifs, ceux qui occupent aujourd’hui la terre moderne appelée Israël.

Après la naissance d’Isaac, Sarah a insisté pour qu’Abraham renvoie Agar et Ismaël. Sarah dit à Abraham: « Chasse cette servante et son fils, car le fils de cette servante n’héritera pas avec mon fils, avec Isaac. » (Genèse 21:10) Abraham a été très bouleversé par cette demande, mais Dieu dit à Abraham: « Que cela ne déplaise pas à tes yeux, à cause de l’enfant et de ta servante. Accorde à Sara tout ce qu’elle te demandera; Car c’est d’Isaac que sortira une postérité qui te sera propre. Je ferai aussi une nation du fils de ta servante; Car il est ta postérité. » (Genèse 21:12-13)

L’envie et la rivalité entre ces deux peuples se poursuit à ce jour. Une autre dimension qui permet d’expliquer les conflits continuels d’aujourd’hui est la rivalité entre Jacob et Esaü, les fils jumeaux d’Isaac. Esaü était le premier-né et l’héritier du droit d’aînesse de la famille. Mais, affamé, Esaü a vendu son droit d’aînesse à Jacob pour un bol de soupe. Plus tard, Jacob s’est déguisé en Esaü et a trompé son père vieillissant, Isaac, pour qu’il lui donne les bénédictions attachées au droit d’aînesse. (Genèse 25: 27) Quelle fut la réaction d’Esaü? « Ésaü conçut de la haine contre Jacob, à cause de la bénédiction dont son père l’avait béni; Et Ésaü disait en son cœur: Les jours du deuil de mon père vont approcher, et je tuerai Jacob, mon frère. » (Genèse 27:41)

Cette rivalité devait se poursuivre à travers l’histoire. Esaü est aussi appelé Edom. (Genèse 36) Les Edomites se mariaient avec les Ismaélites, en commençant par Esaü lui-même. (Genèse 28:9) Les descendants de ces peuples ont continué à être en conflit avec Israël. La tribu dirigeante d’Edom, les Amalécites, harcelaient continuellement Israël. (Exode 17) Dieu dit qu’il y aurait «la guerre contre Amalek de génération en génération». (Exode 17:16)

Un des psaumes confirme également, à la fois historiquement et prophétiquement, qu’Edom, Ismaël et Amalek se sont réunis dans une confédération contre Israël. « Ils forment contre ton peuple des projets pleins de ruse, et ils délibèrent contre ceux que tu protèges. Venez, disent-ils, exterminons-les du milieu des nations, et qu’on ne se souvienne plus du nom d’Israël! Ils se concertent tous d’un même cœur, ils font une alliance contre toi; Les tentes d’Édom et les Ismaélites, Moab et les Hagaréniens, Guebal, Ammon, Amalek, les Philistins avec les habitants de Tyr; L’Assyrie aussi se joint à eux, elle prête son bras aux enfants de Lot. »  (Psaume 83:4-9)

Quelles nations ont continuellement été engagées dans la destruction du nom d’Israël?

En juillet 1968, les dirigeants palestiniens ont signé la «Charte nationale palestinienne», qui exige la destruction de l’état d’Israël. En 1993, peu avant de signer la «Déclaration de principes» avec Israël, le président de l’Organisation de Libération de la Palestine, Yasser Arafat, a signé un accord renonçant à cette demande et acceptant de changer la charte, mais, ceci reste un point de litiges chauds jusqu’à aujourd’hui. Comme l’indique le Psaume 83, l’Assyrie (identifiée comme l’Allemagne moderne) sera rejoint par une “confédération” de la fin des temps composée de nations arabes. Regardez votre carte dans la Bible pour connaître l’ancien emplacement de Moab, d’Ammon et d’Edom, mentionnés dans le Psaume 83, ces nations qui sont également mentionnées dans les prophéties de la fin des temps de Daniel. Ce sont les peuples musulmans du Moyen-Orient!

Comprendre cette rivalité familiale amère, en commençant par Jacob et Esaü, nous donne une meilleure compréhension des guerres et des conflits de leurs descendants d’aujourd’hui, en particulier au Moyen-Orient.

Célèbre prophétie de Daniel
Historiquement, l’Empire Romain au temps de Jésus a mis en place une Pax Romana, une «paix romaine», en Terre Sainte. Le prophète Daniel révèle qu’il y aura également un Empire romain de la fin des temps, qui jouera un rôle crucial dans les conflits de la fin des temps au Moyen-Orient. Daniel 2 déclare que le roi Nabuchodonosor allait exécuter tous les sages de Babylone s’ils ne lui répétaient  pas son rêve, ainsi que son interprétation. Le Dieu Créateur a utilisé le prophète Daniel pour révéler la montée et la chute des grands empires, même jusqu’à nos temps modernes. Voici ce que Daniel dit au roi: « Mais il y a dans les cieux un Dieu qui révèle les secrets, et qui a fait connaître au roi Nebucadnetsar ce qui arrivera dans la suite des temps. » (Daniel 2:28) Daniel a dit à Nabuchodonosor que Dieu avait fait de lui un roi des rois, et a décrit l’image rêvée par le roi. Une grande statue avait une tête d’or. Daniel dit au roi Nebucadnetsar: « C’est toi qui es la tête d’or. » (Verset 38) Les éléments restants de la grande statue symbolisaient les grands empires à suivre après l’empire babylonien.

Qui étaient ces empires? Tous les chercheurs bibliques renommés s’accordent sur leur identité et leur accomplissement prophétique. Daniel a continué en décrivant ce qui allait arriver à cette grande image. La tête d’or représentait l’empire babylonien, de 625 à -539 avant Jésus-Christ. Puis, vint l’empire médo-perse, de 558 à 330 avant Jésus-Christ, représentée par la poitrine et les bras d’argent. Le ventre et les cuisses de bronze représentaient l’empire gréco-macédonien d’Alexandre le Grand, de 333 à 31 avant Jésus-Christ. Les deux jambes de fer représentent l’empire romain, de 31 avant Jésus-Christ à 476 après Jésus-Christ. Enfin, les dix orteils sur deux pieds en fer mélangés avec de l’argile représentent une future renaissance de l’Empire Romain.

Comment savons-nous que les pieds de l’image vont continuer dans nos temps modernes? Daniel décrit une grande pierre qui brise les pieds de la statue. Il décrit également la signification de la pierre: « Dans le temps de ces rois, [symbolisés par les dix orteils] le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple; Il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement. » (Daniel 2:44) Le Royaume de Dieu qui «anéantira tous ces royaumes» est encore à venir!

La puissance de la fin des temps, qui finira par dominer le Moyen-Orient, sera un Empire Romain ravivé, symbolisé également dans les prophéties de l’Apocalypse et de Daniel comme une bête (Daniel 7:17-18, Apocalypse 17:9-14; 13:1-18). Cette puissance sera politique, militaire et économique. L’Union Européenne actuelle se dirige vers l’achèvement de chacune de ces trois dimensions de cette puissance. Elle pourrait avoir le potentiel de devenir une telle puissance. Mais, l’histoire nous enseigne que les grands empires et les alliances politiques peuvent aussi devenir des puissances dictatoriales avec l’objectif d’une expansion et une domination mondiale sans égard pour le bien-être des états-nations conquises. Dieu Créateur va utiliser un tel empire dans le futur, tout comme Il l’a fait dans le passé. Dieu a utilisé l’Assyrie pour punir le royaume rebelle d’Israël. Dans les premiers versets d’Ésaïe 10, Dieu accuse Israël de tous ses péchés et déclare ensuite: « Malheur à l’Assyrien, verge de ma colère! La verge dans sa main, c’est l’instrument de ma fureur. Je l’ai lâché contre une nation impie, je l’ai fait marcher contre le peuple de mon courroux, pour qu’il se livre au pillage et fasse du butin, pour qu’il le foule aux pieds comme la boue des rues. Mais il n’en juge pas ainsi, et ce n’est pas là la pensée de son cœur; Il ne songe qu’à détruire, qu’à exterminer les nations en foule. »   (Ésaïe 10:5-7)

Dieu utilisera à nouveau les descendants des Assyriens pour punir les descendants de l’ancienne maison d’Israël. Dieu va utiliser l’Allemagne moderne pour conquérir les peuples descendants des américains et des britanniques. L’Allemagne est actuellement le pays phare de l’Union européenne et cette même Allemagne jouera un rôle central dans les prophéties de la fin des temps.
Dans Daniel 11, nous retrouvons deux antagonistes: Le roi du Nord et le roi du Sud. Dans les temps anciens, la Syrie était considérée comme le roi du Nord. Mais, l’Empire romain a conquis la Syrie, qui devint une province de Rome en 64 avant Jésus-Christ. Les prophéties bibliques démontrent qu’au temps de la fin, le roi du Nord sera identifié avec l’Empire romain ressuscité. Puis: « Au temps de la fin, le roi du midi se heurtera contre lui. Et le roi du septentrion fondra sur lui comme une tempête, avec des chars et des cavaliers, et avec de nombreux navires; Il s’avancera dans les terres, se répandra comme un torrent et débordera. Il entrera dans le plus beau des pays, et plusieurs succomberont; Mais Édom, Moab, et les principaux des enfants d’Ammon seront délivrés de sa main. Il étendra sa main sur divers pays, et le pays d’Égypte n’échappera point. »   (Daniel 11:40-42)

Notez que le roi du nord entre dans le «plus beau des pays», l’emplacement de l’état moderne d’Israël. Le fait qu’Ammon (que les érudits bibliques identifient comme la Jordanie moderne) s’échappe de sa main, avec Edom et Moab, amène beaucoup à croire que la Jordanie sera alliée à cette puissance européenne. Psaumes 83 identifie ces peuples qui seront confédérés avec l’Assyrie contre Israël. Cette alliance comprend Moab, Ammon et Edom.

Daniel 11:43 nous donne une indication au sujet de ces nations alliées avec le roi du sud. Ce sont les peuples de l’Afrique du Nord. Le verset 40 stipule que le roi du sud s’attaque au roi du nord. Qu’est-ce qui va bien pouvoir provoquer cette attaque? Est-ce que cela sera la passion des fondamentalistes islamiques ou alors  peut-être qu’une interruption soudaine du flux pétrolier vers l’Europe aura lieu? Vous devez surveiller les événements mondiaux en Europe et au Moyen-Orient.

Qui va envahir le Moyen-Orient? Surveillez l’Empire romain ravivé, une entité politique qui est actuellement  à l’étape de la formation avec l’Union européenne comme noyau. Il y aura une paix imposée dans l’Israël moderne au Moyen-Orient. Mais, comme nous le verrons plus tard, la «puissance de la bête» qui occupe le Moyen-Orient sera renversée par le retour du commandant des armées des cieux, Jésus-Christ. Le Roi des rois et Le Seigneur des seigneurs, révélés dans Apocalypse 19. Il va s’assurer que la bête et le faux prophète soient jetés dans un lac de feu. Jérusalem sera occupée par le nouveau Roi de la Terre, Jésus-Christ. Le nom de la ville sera même appelé, «le Seigneur est là» (Ezéchiel 48:35). La paix arrivera finalement au Moyen-Orient et dans la Cité de la Paix, Jérusalem.

La Russie contrôlera-t-elle le Moyen-Orient?
Certains enseignants des prophéties bibliques croient à tort que la Russie va s’emparer du contrôle du Moyen-Orient avant la seconde venue du Christ. D’où provient cette idée erronée? Elle provient principalement d’une mauvaise interprétation d’Ezéchiel 38, qui commence ainsi: « La parole de l’Éternel me fut adressée, en ces mots: Fils de l’homme, tourne ta face vers Gog, au pays de Magog, vers le prince de Rosch, de Méschec et de Tubal, et prophétise contre lui! » (Ézéchiel 38:1-2) La plupart des érudits bibliques identifient ces peuples à ceux du nord de la Russie. Wilhelm Gesenius, un érudit hébreu du 19ième siècle, a noté que la ville de Moscou était dérivée du nom hébreu de Méschec. Ezéchiel poursuit: « Tu diras: Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel: Voici, j’en veux à toi, Gog, Prince de Rosch, de Méschec et de Tubal! Je t’entraînerai, et je mettrai une boucle à tes mâchoires; Je te ferai sortir, toi et toute ton armée, chevaux et cavaliers, tous vêtus magnifiquement, troupe nombreuse portant le grand et le petit bouclier, tous maniant l’épée; Et avec eux ceux de Perse, d’Éthiopie et de Puth, tous portant le bouclier et le casque; Gomer et toutes ses troupes, la maison de Togarma, à l’extrémité du septentrion, et toutes ses troupes, peuples nombreux qui sont avec toi. »  (Ézéchiel 38:3-6)

Notez que la maison de Togarma provient de l’extrême nord, c’est à dire au nord de la Terre Sainte. Lorsque vous regardez une carte, la Russie est à l’extrême nord. Qui va rejoindre la Russie? La Perse est mentionnée. Tous les spécialistes conviennent que la Perse est l’Iran de nos jours. Le mot hébreu pour Éthiopie est Cush, la branche orientale qui a parfois été identifiée avec l’Inde. Le mot hébreu pour Libye est Put (Put était le troisième fils de Cham, selon Genèse 10:6), dont la branche orientale, comme Cush, est aussi identifiée avec l’Inde. Magog est identifié avec les Mongols et Gomer avec l’Indochine. Togarma est le plus souvent identifié avec la Sibérie.

Nous pouvons généralement nous accorder sur l’identité de ces peuples mentionnés dans Ezéchiel 38. Les prophéties bibliques démontrent que ces armées finiront certainement par entrer au Moyen-Orient. Mais, la question est: Quand? Après la deuxième venue de Jésus, Il va travailler pour apporter la paix mondiale et rééduquer les nations (Ésaïe 2, Michée 4). Mais, cela prendra du temps. Toutes les nations n’accepteront pas automatiquement la direction de Jésus-Christ quand il reviendra. Même l’Égypte refusera apparemment le commandement du Seigneur de garder la Fête des Tabernacles à Jérusalem (Zacharie 14:18-19). L’alliance russo-chinoise, mentionnée dans Ezéchiel 38, attaquera après le commencement du millénaire, après la seconde venue du Christ et après que la paix a été rétablie en Terre Sainte. Remarquez ce que Dieu dit des armées d’invasion: « Tu diras: Je monterai contre un pays ouvert, je fondrai sur des hommes tranquilles, en sécurité dans leurs demeures, tous dans des habitations sans murailles, et n’ayant ni verrous ni portes; J’irai faire du butin et me livrer au pillage, porter la main sur des ruines maintenant habitées, sur un peuple recueilli du milieu des nations, ayant des troupeaux et des propriétés, et occupant les lieux élevés du pays. »  (Ezéchiel 38:11-12)

Est-ce qu’Israël habite aujourd’hui «en sécurité» dans des villages sans murailles, c’est à dire, sans protection militaire? Bien sûr que non! Ezéchiel parle d’un temps encore à venir, lorsque le Christ établira la paix en Terre Sainte. Notez dans Ézéchiel 38:14: « C’est pourquoi prophétise, fils de l’homme, et dis à Gog: Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel: Oui, le jour où mon peuple d’Israël vivra en sécurité, tu le sauras. »

Dieu va détruire cette alliance orientale, et ses armées, quand ils attaqueront l’Israël restaurée (Ezéchiel 39). Il y aura tant de cadavres qu’il faudra des mois pour les enterrer. « La maison d’Israël les enterrera, afin de purifier le pays; Et cela durera sept mois. » (Ezéchiel 39:12) Notre Dieu Tout-Puissant a toute la puissance de l’univers pour accomplir Sa volonté. C’est une folie pour les nations de combattre contre lui et ses objectifs. Mais, les nations apprendront qui est en charge. Comme Dieu le déclare: « Je manifesterai ma grandeur et ma sainteté, je me ferai connaître aux yeux de la multitude des nations, et elles sauront que je suis l’Éternel. » (Ezéchiel 38:23)

Qui contrôlera Jérusalem?
Depuis 1967, Israël a mené des guerres et négocié des traités de paix avec plusieurs pays arabes. Mais, Israël n’a jamais été en mesure de négocier un accord de paix permanent avec les Palestiniens. En juillet 2000, le Premier ministre israélien Ehoud Barak a fait ce qu’aucun négociateur israélien n’avait fait auparavant: Il a proposé qu’Israël accorde une auto-gouvernance administrative aux Palestiniens sur Jérusalem-Est. Mais, Barak voulait qu’Israël conserve le contrôle de la sécurité sur Jérusalem-Est et les Palestiniens ont rejeté sa proposition. Les négociations ont été rompues, conduisant à des conflits continuels. Quelle est la cause de l’impasse dans les négociations? La seule question qui semble insoluble: « Qui va contrôler Jérusalem? »

En 1980, Israël a déclaré Jérusalem comme sa «capitale unifiée et éternelle». Les Palestiniens désirent également Jérusalem comme capitale. Avant sa mort en 2002, Fayçal Husseini, un représentant de l’Autorité palestinienne à Jérusalem, a déclaré que la position palestinienne était qu’Israël «doit se retirer de l’ensemble de Jérusalem-Est jusqu’aux frontières d’avant 1967 . Toutes les colonies et les quartiers israéliens à Jérusalem-Est doivent être démontés . Israël doit dédommager  les Palestiniens pour les problèmes  qu’ils ont causés, y compris les changements dans le caractère de la ville et dans la vie de ses citoyens » (The Jerusalem Post, 19 novembre 1999).

Israël a maintenu que Jérusalem devait rester la capitale indivisible. Comme le porte-parole israélien Gadi Baltiansky l’a déclaré en 1999: «Il n’y aura pas de négociations sur Jérusalem et dans le cas oû  Palestiniens pensent autrement, c’est malheureux. Ceci est une ligne rouge que le Premier ministre Barak ne traversera jamais.» Même la proposition de Barak de “partager la souveraineté” n’admettait pas que Jérusalem ne devienne une  ville unie non contrôlée par la  sécurité israélienne. Dans les années qui ont suivi, face à l’Intifada, les successeurs de Barak n’ont exprimé aucun empressement à étudier  cette proposition, que les Israéliens considéraient comme généreuse, mais que les Palestiniens considéraient comme inacceptable.

Les États-Unis ont soutenu Israël dans ce conflit et se sont ainsi retrouvés eux-mêmes la cible de la colère internationale. Le 30 septembre 2002, le président Bush a signé une loi du Congrès qui oblige son administration à reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël. Quelle en a été la réaction? Le principal journal du Caire a déclaré: «La nouvelle législation américaine exigeant que tous les documents officiels américains identifient la ville occupée de Jérusalem comme capitale d’Israël a déclenché des réactions de colère dans le monde islamique. Des milliers de manifestants ont défilé dans la bande de Gaza, menaçant d’intensifier leurs attentats suicides en Israël, tandis que les dirigeants populaires et religieux ont appelé les parlements arabes et islamiques à adopter une position ferme contre ce dernier outrage, demandant, entre autres choses, un boycott des produits américains » (Al-Ahram, le 16 octobre 2002).

L’écart entre les vues des deux parties est large et profond! Quelles solutions la communauté internationale a-t-elle proposé? En 1980, quand Israël a appelé Jérusalem sa «capitale unifiée et éternelle», le Vatican s’est fortement opposé. En 1984, le Pape Jean Paul II a écrit une lettre apostolique, Redemptoris Anno, demandant pour Jérusalem un «statut spécial internationalement garanti». En 1975, le secrétaire d’État, Henry Kissinger, avait fait une proposition similaire, pour que Jérusalem devienne une ville internationale avec le contrôle des lieux saints et l’administration religieuse donnée au pape.

Le Pape Jean Paul II a parlé au nouvel ambassadeur jordanien au Vatican, le 28 mai 1998. Reuters a rapporté ses propos: «La longue histoire de la ville de Jérusalem, remplie de tribulations, atteindra un nouveau seuil durant l’année 2000, à l’aube du troisième millénaire du Christianisme. C’est mon fervent espoir que cela  puisse entraîner une reconnaissance formelle, avec des garanties internationales pour l’identité unique et sacré de la Ville Sainte.»

Y aura-t-il un contrôle non-Israélien à Jérusalem? L’apôtre Jean dit que ce sera le cas! « On me donna un roseau semblable à une verge, en disant: Lève-toi, et mesure le temple de Dieu, l’autel, et ceux qui y adorent. Mais le parvis extérieur du temple, laisse-le en dehors, et ne le mesure pas; Car il a été donné aux nations, et elles fouleront aux pieds la ville sainte pendant quarante-deux mois. »   (Apocalypse 11:1-2)

Les Gentils contrôleront la «ville sainte», Jérusalem, pendant 42 mois. Le livre des Apocalypse décrit une période de 42 mois précédant le retour du Christ. Deux prophètes de Dieu témoigneront avec une grande puissance durant ces trois années et demie, soit 1260 jours (Apocalypse 11:3-15). Ces deux témoins se mesureront avec les forces d’un Empire romain ravivé, qui dominera le Moyen-Orient à ce moment .

Restauration des Sacrifices dans le Temple?
Beaucoup d’enseignants religieux ne comprennent qu’une partie des prophéties bibliques. Ils s’attendent à ce que l’autorité juive orthodoxe d’Israël établira encore une fois les sacrifices dans le temple. Des groupes tels que l’Institut du Troisième Temple à Jérusalem se préparent aujourd’hui à former des prêtres et rassembler les éléments nécessaires pour le rétablissement des sacrifices. La prêtrise juive offrira-t-elle encore une fois des sacrifices d’animaux? Certains groupes juifs vont très loin pour tenter de rendre cela possible.

Quelques groupes religieux et des individus sont allés très loin dans leur désir de voir l’accomplissement des prophéties. Les autorités israéliennes ont placé leurs forces de sécurité en état d’alerte spéciale pendant les mois de décembre 1999 et de janvier 2000 parce que plusieurs groupes religieux, appelés «apocalyptiques», auraient manœuvré pour «aider l’accomplissement des prophéties» par leurs propres efforts et auraient menacé de faire sauter le Dôme du Rocher, afin de rendre possible la construction d’un troisième temple.

Mais, les vrais chrétiens savent  que Dieu est en marche. Il n’a pas besoin de notre aide pour accomplir ces prophéties! Par ailleurs, les vrais chrétiens ne manœuvrent pas pour provoquer la violence et faire exploser des bâtiments. Même certains extrémistes juifs ont menacé de causer de la violence autour du Mont du Temple pour arriver à leurs fins. Toute cette violence autour du Mont du Temple pourrait provoquer un soulèvement arabe ou un djihad (guerre sainte) qui aurait des répercussions internationales.

Le Dôme du Rocher, la mosquée sainte pour les musulmans, se dresse sur le Mont du Temple, où il n’y a pas de temple juif. Pourtant, beaucoup de Juifs et certains chrétiens, attendent une sorte d’intervention divine qui rendrait possible la construction d’un troisième temple sur le Mont du Temple.

Que va-t-il se passer? Les prophéties indiquent que les sacrifices seront rétablis. Les Juifs n’ont pas offert de sacrifices dans le temple depuis que les armées romaines ont détruit Jérusalem et le temple en 70 après Jésus-Christ. Cela conduit à une autre question importante: Un temple est-il nécessaire pour la renaissance des sacrifices?

L’Empire babylonien du sixième siècle avant Jésus-Christ a conquis le royaume de Juda. Les Babyloniens ont transporté des milliers de juifs en captivité à Babylone. Les armées du roi Nabuchodonosor ont également détruit le premier temple de Jérusalem en 586 avant Jésus-Christ. Finalement, sous l’empire perse, le roi Cyrus a parrainé un groupe d’exilés pour les faire retourner à Jérusalem. Lorsque les Juifs de retour jettent finalement les bases du second temple, il y avait les deux, de l’allégresse et de la tristesse. De l’allégresse parce qu’ils avaient maintenant un centre de culte et de la tristesse  parce que ce second temple était très simple comparé à l’ancien temple glorieux construit par le roi Salomon. Mais, remarquez l’attitude des Juifs. En fait, ils ont commencé à sacrifier avant la pose des fondations du temple. « Dès le premier jour du septième mois, ils commencèrent à offrir à l’Éternel des holocaustes. Cependant les fondements du temple de l’Éternel n’étaient pas encore posés. » (Esdras 3:06) Les Juifs avaient observé la Fête des Tabernacles dans leur temple inachevé, avec des sacrifices quotidiens.

Notez un autre point important. Où les exilés sont-ils retournés? Esdras se réfère à l’emplacement du lieu saint qu’est la maison de Dieu, quand même le temple n’avait pas encore été construit: « La seconde année depuis leur arrivée à la maison de Dieu à Jérusalem… » (Esdras 3:8) Cela s’est produit autour de 536 avant Jésus-Christ, mais, il n’y avait pas encore de bâtiment. Le troisième chapitre d’Esdras continue à décrire la pose des fondations du temple. Les sacrifices doivent être présentés dans un lieu saint. Mais, dans ce cas, les sacrifices ont été offerts tous les jours sans une construction physique appelée temple.

Le lieu le plus saint, sous le contrôle des autorités religieuses juives d’aujourd’hui est le “Mur des Lamentations”, le mur occidental de soutènement du Mont du Temple. Les Juifs ne sont pas actuellement autorisés à adorer publiquement sur le Mont du Temple; Seuls les musulmans ont désormais ce privilège. Donc, il reste à voir où les Juifs commenceront à sacrifier. Il faudra probablement une crise nationale pour précipiter cet événement.

Jésus-Christ a parlé d’une époque où les armées ennemies allaient envahir la Terre Sainte et allaient entourer Jérusalem. « Lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées, sachez alors que sa désolation est proche. » (Luc 21:20) N’oubliez pas qu’il s’agit du contexte de la prophétie du Mont des Oliviers de Jésus, également décrite dans Matthieu 24 et Marc 13. Une puissante alliance de nations envahira le Moyen-Orient et dominera la région, tel que prédit par le prophète Daniel (Daniel 11:41).

Il y aura des garanties internationales, protégeant Jérusalem, imposées par une superpuissance. Mais, ces garanties imposeront également le pseudo-christianisme d’un Empire romain ravivé. Il y aura une Pax Roman («paix romaine») ravivée, imposée parce que la Bible nomme  la “bête” de la fin des temps (Apocalypse 13).

Lorsque la superpuissance de la “bête” occupera Jérusalem, ce sera le signal du temps des grandes «tribulations» et « des jours de vengeance, pour l’accomplissement de tout ce qui est écrit. » (Luc 21:22)

Bien que le nom “Jérusalem” signifie “ville de paix”, cette ville  a connu des combats sanglants et des guerres au cours des millénaires. Mais bientôt, cette grande ville sera vraiment la ville de la paix pour tous les peuples. Voilà des bonnes nouvelles que vous pouvez espérer!

Il est important de noter que la “grande tribulation” prophétisée sera  d’abord un temps de détresse pour les peuples descendants des États-Unis et de la Grande Bretagne. Ces peuples  seront  les descendants de l’ancien patriarche Joseph. Quand il fut proche de la mort, Jacob bénit ses deux petits-fils, Ephraïm et Manassé fils de Joseph et dit: « Que l’ange qui m’a délivré de tout mal, bénisse ces enfants! Qu’ils soient appelés de mon nom et du nom de mes pères, Abraham et Isaac, et qu’ils multiplient en abondance au milieu du pays! (Genèse 48:16)

Les prophéties de la fin des temps concernant Jacob ou Israël font généralement référence aux descendants d’Ephraïm et de Manassé qui ont reçu le nom de Jacob. Les Écritures donnent un avertissement pour  la fin des temps au sujet d’une grande «tribulation». Sur qui cette tribulation tombe-t-elle? « Malheur! Car ce jour est grand! Il n’y en a point eu de semblable, c’est un temps d’angoisse pour Jacob; Mais il en sera délivré. » (Jérémie 30:7)

Surveillez l’Abomination de la Désolation
La “grande tribulation” prophétisée sera un moment unique dans l’ensemble de l’histoire, une époque telle «qu’il n’y en a point eu de semblable». Que dit la Bible sur ce que nous devons faire? Jésus nous dit: « Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme. » (Luc 21:36)

Que devriez-vous surveiller au Moyen-Orient? Quand Jésus était sur le mont des Oliviers, Il a donné un aperçu de la prophétie de la fin des temps, avec des récits parallèles dans Matthieu 24, Luc 21 et Marc 13. Les disciples de Jésus lui avaient demandé de décrire les signes de son retour  et de la fin du monde ou de la fin des âges. Il a parlé de tromperies religieuses, de guerres, de famines, de pestes et de tremblements de terre. Ces tendances révèlent, dans l’ordre, le sens des quatre cavaliers de Apocalypse 6, qui, vers la fin des temps, intensifieront leur chevauchée dangereuse. Jésus déclare: « Tout cela ne sera que le commencement des douleurs. »  (Matthieu 24:8)

Les persécutions religieuses et les martyres vont suivre. « Alors on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir; Et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom. Alors aussi plusieurs succomberont, et ils se trahiront, se haïront les uns les autres. Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens. »  (Matthieu 24:9-11)

Mais, la vérité sera toujours prêchée! « Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin. » (Matthieu 24:14) Pendant que Jésus-Christ ouvre les portes de l’Évangile pour en étendre la couverture et la puissance, vous saurez que la fin est proche. Ne soyez pas endormis aux conditions de ce monde et aux tendances prophétiques qui s’intensifie directement devant vos yeux!

Jésus nous a donné un signe important à surveiller, qui signifiera le début de la grande tribulation et des difficultés en Terre Sainte. Il a averti: « C’est pourquoi, lorsque vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, que celui qui lit fasse attention!, alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes. » (Matthieu 24:15-16)

Quelle est cette abomination de la désolation?

Des siècles avant le Christ, un ange a donné au prophète Daniel une vision au sujet des événements de la fin des temps. Lorsque Daniel a demandé la signification du message, l’ange lui a dit: « Va, Daniel, car ces paroles seront tenues secrètes et scellées jusqu’au temps de la fin. » (Daniel 12:9) Plus de 2500 ans plus tard, nous pouvons maintenant comprendre ces prophéties. Notez un autre détail important. « Depuis le temps où cessera le sacrifice perpétuel, et où sera dressée l’abomination du dévastateur, il y aura mille deux cent quatre-vingt-cinq jours. » (Daniel 12:11) Au moment de la fin, peu avant le retour du Christ, Dieu révèle que les sacrifices quotidiens seront arrêtés où “enlevés”. Cela implique évidemment que les sacrifices doivent d’abord commercer, avant qu’ils puissent être arrêtés! Mais, quelle est exactement cette “abomination de la désolation”?

Historiquement, le souverain grec, Antiochus Epiphane, a émis un décret en 167 avant Jésus-Christ qui interdisait d’autres sacrifices juifs dans le temple de Jérusalem. « Des troupes se présenteront sur son ordre; Elles profaneront le sanctuaire, la forteresse, elles feront cesser le sacrifice perpétuel, et dresseront l’abomination du dévastateur. »  (Daniel 11:31)

En plus d’arrêter les sacrifices quotidiens dans le temple, Antiochus a érigé une statue de Jupiter Olympus dans le Saint des Saints et a sacrifié un porc sur l’autel, la profanant avec le sang d’un porc. Cette abomination, également décrite dans Daniel 8, était également le précurseur prophétique d’un événement de la fin des temps, les sacrifices de la fin des temps étant coupés 1290 jours avant le retour du Christ. Jésus nous avertit d’être attentifs au sujet d’une abomination de la désolation de la fin des temps. Tout comme Antiochus Epiphane profana le temple en l’an 167 et a interdit les sacrifices, une autre autorité profane future interdira les sacrifices. En fait, l’apôtre Paul a avertit au sujet d’un grand faux prophète qui se tiendra dans le lieu saint: « Que personne ne vous séduise d’aucune manière; Car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. »

(2 Thessaloniciens 2:3-4)

Un faux prophète fera des miracles étonnants trompant des millions de personnes. Il cultivera le culte envers lui-même et prétendra être lui-même divin. Les Écritures décrivent une créature symbolique qui apparaît comme un agneau (le symbole du Christ), mais qui parle comme un dragon (symbole de Satan le Diable). Ceci est la grande puissance religieuse qui guidera la renaissance de l’Empire romain de la fin des temps. « Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celles d’un agneau, et qui parlait comme un dragon. Elle exerçait toute l’autorité de la première bête en sa présence, et elle faisait que la terre et ses habitants adoraient la première bête, dont la blessure mortelle avait été guérie. Elle opérait de grands prodiges, même jusqu’à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes. Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu’il lui était donné d’opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image à la bête qui avait la blessure de l’épée et qui vivait. » (Apocalypse 13:11-14)

Cet Antéchrist fera même descendre le feu du ciel! Ces miracles trompant vont exciter des millions de gens, mais éloigneront également de nombreuses personnes du véritable Jésus-Christ de la Bible. Vous ne devez pas vous laissez tromper. Le prophète Esaïe a expliqué un test par lequel on peut reconnaître les vrais serviteurs de Dieu: « À la loi et au témoignage! Si l’on ne parle pas ainsi, il n’y aura point d’aurore pour le peuple. » (Ésaïe 08:20) En d’autres termes, les véritables serviteurs du Christ parleront selon la parole de Dieu, la Bible! Vous devez connaître votre Bible et étudier votre Bible. Prouvez et testez toutes choses, comme il nous l’est dit dans 1 Thessaloniciens 5:21!

La puissance politico-religieuse de la fin des temps dominant Jérusalem sera la cause de l’arrêt des sacrifices. Rappelez-vous que les Juifs n’ont pas offert de sacrifices d’animaux, depuis 70 après Jésus-Christ, quand les Romains ont détruit le temple de Jérusalem. Pour que les sacrifices de la fin des temps puissent être arrêtés, ils doivent d’abord commencer! Lorsque des sacrifices d’animaux recommenceront à Jérusalem, vous saurez que les prophéties qu’a mentionnées Jésus se dirigent vers leur sommet!

Trois Jalons Prophétiques
Lorsque l’abomination de la désolation prophétisée par Jésus est mis en place, trois étapes prophétiques suivront sur une période de trois ans et demi: La Grande Tribulation, les signes célestes et le Jour du Seigneur. Ce cadre prophétique nous aide à comprendre les développements de la fin des temps au Moyen-Orient, et comment ils affecteront le monde.

Remarquez que Jésus Lui-même donne la séquence des événements. Il nous met en garde contre l’abomination de la désolation dans Matthieu 24:15, puis explique le premier jalon prophétique dans les versets 21 et 22: « Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais. Et, si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé; Mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés. » C’est un moment unique dans toute l’histoire. C’est le temps des angoisses pour Jacob (Jérémie 30:7), le temps des punitions de Dieu sur le pays occidentaux, y compris les États-Unis, la Grande-Bretagne, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. La Grande Tribulation est l’époque annoncée par Daniel: « Et ce sera une époque de détresse, telle qu’il n’y en a point eu depuis que les nations existent jusqu’à cette époque. »  (Daniel 12:1)

C’est un temps de guerres, de persécutions et de martyres. C’est le moment où les quatre cavaliers de Apocalypse 6 intensifient leur chevauchée. Ils ont reçu le pouvoir sur « le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l’épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre (Apocalypse 6:8). Le cinquième sceau des Apocalypse décrit le martyre des chrétiens (Apocalypse 6:9-11).

Puis, nous voyons la deuxième étape prophétique. Le sixième sceau révèle des activités effrayantes et dramatiques dans le ciel, ou ce que les Écritures appellent “les signes célestes.” L’apôtre Jean écrit: « Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau; Et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang, et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme lorsqu’un figuier secoué par un vent violent jette ses figues vertes. Le ciel se retira comme un livre qu’on roule; Et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places. » (Apocalypse 6:12-14)

Jésus confirme également cette séquence des tribulations suivie par de grands signes dans les cieux: « Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. » (Matthieu 24:29)

Comment les êtres humains réagiront-ils à ces signes célestes? « Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers: Tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l’agneau; Car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister? » (Apocalypse 6:15 -17)

Les signes célestes annoncent le temps du jugement de Dieu sur les nations, “le grand jour de sa colère.” C’est le septième sceau, la période de temps aussi appelée le Jour du Seigneur, un troisième jalon prophétique. Dans une vision, l’apôtre Jean s’y réfère dans Apocalypse 1:10 comme le «Jour du Seigneur». Jean ne se réfère pas à un jour de la semaine, mais à la période de temps précédant le retour du Christ, comme mentionné dans plus de 30 prophéties! Le prophète Esaïe décrit ce jour de cette façon, « Car c’est un jour de vengeance pour l’Éternel, une année de représailles pour la cause de Sion. »  (Isaïe 34:8)

Le prophète Joël confirme également que les signes célestes précèdent le Jour du Seigneur. « Je ferai paraître des prodiges dans les cieux et sur la terre, du sang, du feu, et des colonnes de fumée; Le soleil se changera en ténèbres, et la lune en sang, avant l’arrivée du jour de l’Éternel, de ce jour grand et terrible. »  (Joël 2:30-31)

Le septième sceau, ou Jour du Seigneur, se compose du fléau des sept trompettes: « Quand il ouvrit le septième sceau, il y eut dans le ciel un silence d’environ une demi-heure. Et je vis les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et sept trompettes leur furent données. » (Apocalypse 8:1-2) Les six premières trompettes résonnent pendant l’année qui précède le second avènement du Christ. La septième trompette annonce les bonnes nouvelles du retour du Christ pour diriger toutes les nations sur la planète terre: « Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient: Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ; Et il régnera aux siècles des siècles. » (Apocalypse 11:15) Bien que ce ne soit que des bonnes nouvelles pour les chrétiens authentiques, les nations seront en colère (verset 18) et rassembleront effectivement leurs forces militaires pour combattre contre le Roi de retour (Apocalypse 19:19). Comme nous allons le voir, cette bataille finale sera disputée au Moyen-Orient, près de Jérusalem.

La bonne nouvelle est que Jésus-Christ de retour vaincra toutes les armées et les nations rebelles de la planète Terre. Le Roi des rois de retour mettra en place son royaume à Jérusalem, vaincra ses ennemis et imposera une paix mondiale durable (Zacharie 14:1-3). Jésus-Christ va revenir à Jérusalem. Il régnera sur tous les royaumes, nations et gouvernements de cette terre. « L’Éternel sera roi de toute la terre; En ce jour-là, l’Éternel sera le seul Éternel, et son nom sera le seul nom. » (Zacharie 14:9) Le Messie sera roi sur toute la terre et gouvernera à partir de Jérusalem. Il mettra en place la vraie religion sur toute la terre, remplaçant la fausse religion qui avait dominé l’Empire Romain ressuscité.

Qui chevauche la Bête?
Nous avons vu que le Moyen-Orient sera l’emplacement de l’accomplissement moderne de la prophétie de Daniel concernant «l’abomination de la désolation». Lorsque cette abomination de la fin des temps arrivera, quel système religieux la dominera? Le livre des Apocalypse se réfère à la grande fausse religion de la fin des temps comme à la Mystérieuse Babylone. Dans Apocalypse 17, l’apôtre Jean voit dans la vision le jugement d’une grande prostituée, qui symbolise une grande fausse église ou un système religieux. « Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m’adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. C’est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l’impudicité, et c’est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés. » (Apocalypse 17:1-2) Cette femme chevauche un “bête” qui a sept têtes et dix cornes (Apocalypse 17:3). Cette «bête» est la puissance politique et militaire qui envahira le Moyen-Orient.

Jean continue en décrivant cette grande prostituée: « Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. » (Apocalypse 17:5) Ce système dominera la période de la grande tribulation. Le chef de ce système, le faux prophète, va même faire descendre le feu du ciel comme nous le lisons dans Apocalypse 13:13. Ne vous laissez pas tromper par ces démonstrations «miraculeuse». Apocalypse 13:11 nous dit que ce personnage religieux ressemble symboliquement à un agneau (le symbole du Christ), mais parle comme un dragon! Il se dressera dans le lieu saint de Jérusalem et prétendra même être Dieu!

Dans Apocalypse 17, nous avons vu que la prostituée chevauche la «bête». Mais, qui est cette “bête”? La réponse nous explique qui va envahir le Moyen-Orient. « Et la bête qui était, et qui n’est plus, est elle-même un huitième roi, et elle est du nombre des sept, et elle va à la perdition. Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n’ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. Ils combattront contre l’agneau, et l’agneau les vaincra, parce qu’il est le Seigneur des Seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi. »  (Apocalypse 17:11-14)

L’Église de Dieu a pendant des années souligné que la “puissance de la bête” de la fin des temps décrite dans  l’Apocalypse sera une renaissance finale de l’ancien Empire romain. Cet empire a été continuel de 31 avant Jésus-Christ jusqu’à 476 après Jésus-Christ. Il y eut six renaissances, incluant la restauration impériale sous Justinien en l’an 544 et une autre renaissance dirigé par Charlemagne en l’an 800.

D’autres commentateurs ont également identifié la bête de l’Apocalypse comme l’Empire romain. Nous lisons dans Apocalypse 17:11, la renaissance finale de la fin des temps de «la bête qui était, et qui n’est plus», la bête ultime qui va à la “perdition” ou à la destruction. La nouvelle édition catholique de la Sainte Bible fait ce commentaire sur la bête du verset 11: «La bête mentionnée ici semble être l’Empire romain, comme dans le chapitre 13.»

Le livre de l’Apocalypse, les prophéties de Jésus sur le Mont des Oliviers et le livre de Daniel révèlent tous une renaissance à venir de l’Empire romain influencée et finalisée par une femme. La femme est symbolique d’une église. La “puissance de la bête” se tourne finalement contre la femme: « Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée, la dépouilleront et la mettront à nu, mangeront ses chairs, et la consumeront par le feu. Car Dieu a mis dans leurs cœurs d’exécuter son dessein et d’exécuter un même dessein, et de donner leur royauté à la bête, jusqu’à ce que les paroles de Diu soient accomplies. Et la femme que tu as vue, c’est la grande ville qui a la royauté sur les rois de la terre. » (Apocalypse 17:16-18) Encore une fois, la traduction Douay-Rheims commente la destruction ultime de la femme par la bête: “Dix autres royaumes sont des alliés de la bête et combattent contre l’Eglise, mais leur domination est de courte durée, caractérisée comme étant une heure.” Alors que Douay-Rheims identifie la bête avec l’Empire romain et la femme comme l’Eglise, il n’admet pas que la grande ville mentionnée au verset 18 puisse être Rome elle-même. Cependant, de nombreux commentateurs bibliques sont clairement d’accord que la grande ville des Apocalypse 17:18 est, en fait, Rome!

Le Roi du Nord envahit le Moyen-Orient
Les armées de Benito Mussolini, un «roi du Nord» du 20ième siècle, ont envahi l’Afrique du Nord pendant la Seconde Guerre Mondiale. En revanche, le roi du Nord de la fin des temps sera provoqué par le roi du Sud. Nous avons déjà vu la guerre au Moyen-Orient sur la question du pétrole. Y aura un autre embargo pétrolier arabe comme celle de 1974?

Lorsque les coûts de carburant ont commencé à augmenter durant l’été et l’automne 2000, les protestations européennes au sujet de la montée en flèche des prix du pétrole et de leurs supposées pénuries ont été encore plus vigoureuses qu’aux États-Unis. En 2000, les importations représentaient 53 pour cent du pétrole consommé aux États-Unis. Environ 24 pour cent, près de la moitié de toutes les importations de pétrole, venait du Moyen-Orient. L’Europe est encore plus dépendante du pétrole du Moyen-Orient, étant donnée qu’elle importe environ 90 pour cent de son pétrole, dont beaucoup plus de la moitié provient du Moyen-Orient.

Lorsque les prix de l’essence ont atteint une pointe au milieu de 2008, des millions de personnes se sont fait encore rappeler leur dépendance à l’égard du pétrole du Moyen-Orient. L’Europe laissera-t-elle les fournisseurs pétroliers du Moyen Orient détenir leurs économies en otage? Quelle que soit la provocation, le roi du Nord envahira le Moyen-Orient.

Le récit de Luc au sujet des prophéties sur le Mont des Oliviers suit la même séquence générale que le compte-rendu de Matthieu que nous avons examiné précédemment. Mais, il ajoute un petit détail important, le signe d’avertissement de Jésus sur le sort de Jérusalem dans les derniers temps: « Lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées, sachez alors que sa désolation est proche. » Quelles sont ces armées? Qui finira par envahir le Moyen-Orient et qui contrôlera Jérusalem, sa ville la plus importante?

Comme nous l’avons vu plus tôt, le roi du Nord, la “puissance de la bête” ou l’Empire romain revitalisé de la fin des temps, entrera dans le plus beau des pays (Daniel 11:41). Jésus a dit que lorsque vous verrez les armées investir ou entourer Jérusalem, vous saurez que la ville est sur le point d’être capturée. En l’an 70, Titus et les armées romaines ont détruit la ville et le temple. Le siège romain de la ville a causé la famine et la maladie dans la ville. L’historien juif Josephus écrivait que « pas moins de 600000 ont été jetés hors des enceintes de la ville, même si le nombre de ceux qui restaient ne pouvait pas être découvert » (Guerre des Juifs, Bk.5, chapitre 13, article 7) Quelle armée a apporté le désastre dans Jérusalem? Les armées romaines. Une autre armée romaine répétera-t-elle l’histoire au 21ième siècle? La prophétie biblique nous dit que «oui»!

Le livre de Luc souligne également que Jérusalem sera contrôlée par une autre superpuissance. « Alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes, que ceux qui seront au milieu de Jérusalem en sortent, et que ceux qui seront dans les champs n’entrent pas dans la ville. Car ce seront des jours de vengeance, pour l’accomplissement de tout ce qui est écrit. » (Luc 21:21-22)

Ceci est clairement l’accomplissement final de cette prophétie. Il poursuit: « Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là! Car il y aura une grande détresse dans le pays, et de la colère contre ce peuple. Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront emmenés captifs parmi toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu’à ce que les temps des nations soient accomplis. » (Luc 21:23-24) Apocalypse 11 montre que le Christ va intervenir 42 mois après la capture de Jérusalem.

Certains commentateurs de la Bible croient à tort que la prophétie de Luc s’applique seulement au premier siècle, lorsque le commandant romain Titus assiégea Jérusalem et détruisit le temple. L’avertissement de Jésus dans Luc 21 s’appliquait certainement à cette désolation du premier siècle. Mais, comme les étudiants de la Bible le reconnaissent, les prophéties sont souvent doubles. Il y a le type et l’ante-type. Il y a un accomplissement ancien et un accomplissement tardif des prophéties. Jésus dit à Ses disciples qu’après la désolation de Jérusalem, de nombreuses personnes verraient son retour sur Terre. « Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre, il y aura de l’angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots, les hommes rendant l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre; Car les puissances des cieux seront ébranlées, alors on verra le Fils de l’homme venant sur une nuée avec puissance et une grande gloire. »  (Luc 21:25-27)

Cette prophétie n’a pas été accomplie en l’an 70 par la destruction du temple par Titus. Jésus exposait clairement les événements précédant sa seconde venue. Le contexte de la désolation finale de Jérusalem, telle que présentée ici, est celui de la fin des temps.

Les phases finales de la Troisième Guerre Mondiale
Les armées du roi du Nord occuperont l’Afrique du Nord et la terre sainte. Mais, des développements dans le nord-est perturberont tellement ce roi qu’il prend des mesures militaires. Daniel 11:44-45, « Des nouvelles de l’orient et du septentrion viendront l’effrayer, et il partira avec une grande fureur pour détruire et exterminer des multitudes. Il dressera les tentes de son palais entre les mers, vers la glorieuse et sainte montagne. Puis il arrivera à la fin, sans que personne lui soit en aide. »

Cette action semble être décrite dans Apocalypse 9 comme le premier malheur ou la cinquième trompette (Apocalypse 8:13; 9:1). L’apôtre Jean décrit la guerre du 21ième siècle avec l’imagerie du premier siècle: « Ces sauterelles ressemblaient à des chevaux préparés pour le combat; Il y avait sur leurs têtes comme des couronnes semblables à de l’or, et leurs visages étaient comme des visages d’hommes. Elles avaient des chevaux comme des cheveux de femmes, et leurs dents étaient comme des dents de lions. Elles avaient des cuirasses comme des cuirasses de fer, et le bruit de leurs ailes était comme un bruit de chars à plusieurs chevaux qui courent au combat. Elles avaient des queues semblables à des scorpions et des aiguillions, et c’est dans leurs queues qu’était le pouvoir de faire du mal aux hommes pendant cinq mois. Elles avaient sur elles comme roi l’ange de l’abîme, nommé en hébreu Abaddon, et en grec Apollyon. »  (Apocalypse 9:7-11)

Remarquez que cette action se produit pendant cinq mois durant le Jour du Seigneur long d’une année. Qu’arrive-t-il par la suite? Une armée massive de 200 millions d’homme venant de l’est traverse l’Euphrate. L’Euphrate s’étend la Turquie, via la Syrie, puis l’Irak jusque dans le golfe Persique. Que l’Irak continue à même exister en tant que nation sous sa forme actuelle, la zone géographique de l’Irak va jouer un rôle géographique majeur dans la guerre finale à venir: La Troisième Guerre Mondiale! Le second malheur ou la sixième trompette, sonne maintenant. « Le premier malheur est passé. Voici il vient encore deux malheurs après cela. Le sixième ange sonna de la trompette. Et j’entendis une voix venant des quatre cornes de l’autel d’or qui est devant Dieu, et disant au sixième ange qui avait la trompette: Délie les quatre anges qui sont liés sur le grand fleuve, d’Euphrate. Et les quatre anges qui étaient prêts pour l’heure, le jour, le mois et l’année, furent déliés afin qu’ils tuassent le tiers des hommes. Le nombre des cavaliers de l’armée était de deux myriades de myriades; J’en entendis le nombre. Et ainsi je vis les chevaux dans la vision, et ceux qui les montaient, ayant des cuirasses couleur de feu, d’hyacinthe, et de soufre. Les têtes des chevaux étaient comme des têtes de lions; Et de leurs bouches il sortait du feu, de la fumée, et du soufre. Le tiers des hommes fut tué par ces trois fléaux, par le feu, par la fumée, et par le soufre, qui sortaient de leurs bouches. Car le pouvoir des chevaux était dans leurs bouches et dans leurs queues; Leurs queues étaient semblables à des serpents ayant des têtes, et c’est avec elles qu’ils faisaient du mal. »  (Apocalypse 9:12-19)

Cette phase de la Troisième Guerre Mondiale tuera un tiers de toute l’humanité, plus de deux milliards d’êtres humains! Le feu, la fumée et le soufre évoquent des images de dévastations nucléaires. À moins que Jésus-Christ n’intervienne, «nulle chair ne serait sauvée», comme dit dans Matthieu 24:22!

La septième et dernière trompette annonce le retour de Jésus-Christ pour gouverner la terre (Apocalypse 11:15). Les nations sont en colère comme nous l’avons vu précédemment (Apocalypse 11:18) et elles combineront leurs armées pour combattre Jésus-Christ, le Commandant des armées des cieux (Apocalypse 19:19)! La septième trompette, ou le troisième malheur, consiste en «sept derniers fléaux» qui complète “la colère de Dieu” contre les nations rebelles (Apocalypse 15:1, 8; 16:1).

À ce stade, les armées orientales se déplaceront vers l’occident par l’Euphrate sur le chemin de Megiddo-Armageddon. « Le sixième versa sa coupe sur le grand fleuve, l’Euphrate. Et son eau tarit, afin que le chemin des rois venant de l’Orient fût préparé. » (Apocalypse 16:12) Satan et ses démons influencent les nations belligérantes à rassembler leurs forces contre l’envahisseur de l’espace, le Roi des rois, Jésus-Christ. L’apôtre Jean écrit: « Et je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles. Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu Tout-Puissant. » (Apocalypse 16:13-14)

Alors que la phase finale de la Troisième Guerre Mondiale commence, Satan aura influencé les rois et les armées “du monde entier” afin de les préparer pour la grande bataille contre le Christ. Les royaumes hargneux et les nations rebelles se battront contre le Sauveur du monde! Où vont-ils se rassembler? « Ils les rassemblèrent dans le lieu appelé en hébreu Harmaguédon. » (Apocalypse 16:16) Le nom Harmaguédon vient de l’hébreu Har Magedon, qui signifie «la colline de Megiddo». Megiddo est située dans l’Israël moderne à environ 55 miles au nord de Jérusalem. La colline ou la montagne de Megiddo surplombe la vallée de la plus grande d’Israël, la plaine d’Esdrelon, ou la vallée de Jezréel.

Le développement de la puissance politico-religieuse européenne exercera éventuellement une influence déterminante sur la Terre Sainte. Comme nous l’avons vu, le leader de cette alliance, le «roi du Nord», dominera finalement Jérusalem et le Moyen-Orient. Le livre des Apocalypse prédit aussi un conflit entre les forces asiatiques et la «puissance de la bête» européenne, le roi du Nord (Daniel 11:44). Étonnamment, juste avant le retour du Christ, ces armées se combinent lorsqu’elles sont «rassemblées pour Lui faire la guerre» (Apocalypse 19:19). Dieu Tout-Puissant dit: « Je rassemblerai toutes les nations pour qu’elles attaquent Jérusalem. » (Zacharie 14:2) Puis, « L’Éternel paraîtra, et il combattra ces nations, comme il combat au jour de la bataille. Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers, qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l’orient. » (Zacharie 14:3-4 ) Jésus-Christ interviendra! Il arrêtera la troisième guerre mondiale et finira par amener une paix durable dans le monde!

Notez que cette grande bataille ultime de la fin des temps, qui est populairement appelé Armageddon, est en fait appelée “le combat du grand jour du Dieu Tout-Puissant” (Apocalypse 16:14). Mais, où cette bataille se tiendra-t-elle? Le prophète Joël nous dit que cette ultime bataille aura lieu près de Jérusalem: Car voici, en ces jours, en ce temps-là, quand je ramènerai les captifs de Juda et de Jérusalem, je rassemblerai toutes les nations, et je les ferai descendre dans la vallée de Josaphat; Là, j’entrerai en jugement avec elles. » (Joël 3:1-2)

La vallée de Josaphat est aussi appelée la vallée du Cédron (entre le mont des Oliviers et le Mont du Temple). Là, Dieu jugera les nations. La vallée s’élargit vers le sud, et à travers cette zone, les armées mondiales se déplaceront vers le sud à partir de Megiddo pour combattre Jésus-Christ à Jérusalem. Lors de cette grande bataille culminante de tous les âges, le Dieu Créateur prévaudra, défaisant les humains chétifs dans leur tentative de conquérir Dieu.

Les chefs militaires idiots apprendront rapidement comment ils sont impuissants contre la puissance divine omnipotente de Dieu! Remarquez les châtiments horribles infligés à ces armées diaboliques rebelles: « Voici la plaie dont l’Éternel frappera tous les peuples qui auront combattu contre Jérusalem; Leur chair tombera en pourriture tandis qu’ils seront sur leurs pieds, leurs yeux tomberont en pourriture dans leurs orbites, et leur langue tombera en pourriture dans leur bouche. » (Zacharie 14:12)

Jésus vaincra totalement le plus grand rassemblement militaire jamais réuni. Il sera de retour comme Roi des rois et Seigneur des seigneurs pour amener à cette planète déchirée par les guerres un millénaire de paix. « L’Éternel sera roi de toute la terre. » (Zacharie 14:9)

Le Christ vaincra toutes les armées Lui faisant face! Il inaugurera un millénaire de paix sur la terre et enseignera à toutes les nations le chemin de la paix. Puis, les Arabes et les Israéliens se réconcilieront. « En ce même temps, il y aura une route d’Égypte en Assyrie; Les Assyriens iront en Égypte, et les Égyptiens en Assyrie, et les Égyptiens avec les Assyriens serviront l’Éternel. En ce même temps, Israël sera, lui troisième, uni à l’Égypte et à l’Assyrie, et ces pays seront l’objet d’une bénédiction. L’Éternel des armées les bénira, en disant: Bénis soient l’Égypte, mon peuple, et l’Assyrie, œuvre de mes mains, et Israël, mon héritage! » (Ésaïe 19:23-25)

Après la défaite des armées mondiales, le Dieu Créateur établira Jérusalem comme la capitale du monde. Toutes les nations seront soumises au Royaume de Dieu sur terre et apprendront enfin le chemin de la paix. « Il arrivera, dans la suite des temps, que la montagne de la maison de l’Éternel sera fondée sur le sommet des montagnes, qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, et que les peuples y afflueront. Des nations s’y rendront en foule, et diront: Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel. » (Michée 4:1-2)

Le Roi des rois, assisté par les saints, rééduqueront les nations pour vivre l’amour, la paix et la prospérité (Daniel 7:18, 27). Sous la domination de Jésus Christ, le Messie, les péchés, les souffrances et les guerres disparaîtront. « Il sera le juge d’un grand nombre de peuples, l’arbitre de nations puissantes, lointaines. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, et de leurs lances des serpes; Une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, et l’on n’apprendra plus la guerre. » (Michée 4:3)

Surveillez le Moyen-Orient
Jésus-Christ nous avertit d’être éveillés et vigilants spirituellement (Luc 21:36). Mais, pourquoi devrions-nous surveiller la tourmente et les conflits du Moyen-Orient?

Surveillez la demande croissante pour une intervention externe et un contrôle international, non seulement dans la Bande de Gaza et la Cisjordanie, mais à Jérusalem même. Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a soutenu les appels pour une force de paix des Nations Unies à Gaza et en Cisjordanie, une proposition que le Hamas a jusqu’ici rejeté. Alors que la violence augmente dans la région autour de Jérusalem, remarquez alors que les dirigeants du monde s’unissent pour exiger un contrôle international dans cette ville antique chère aux juifs, aux chrétiens et aux musulmans.

Surveillez les conflits persistants entre les Israéliens et les Palestiniens. Les Palestiniens peuvent être divisés dans leur allégeance entre l’organisation la plus militante qu’est le Hamas islamique et le groupe plus laïque que se trouve être le Fatah, mais ils se sont unis dans leur opposition à l’exercice du pouvoir d’Israël dans une région qu’ils considèrent comme la leur.

Surveillez l’augmentation de l’unité entre les nations arabes dans leur position contre Israël. Le Psaume 83, que nous avons lu plus tôt, liste ces peuples qui composent les nations arabes et musulmanes au Moyen-Orient. Ils sont soutenus par des groupes européens dans leur forte opposition à Israël. « Venez, disent-ils, exterminons-les du milieu des nations, et qu’on ne se souvienne plus du nom d’Israël! Ils se concertent tous d’un même cœur, ils font une alliance contre toi. » (Psaume 83:5-6) Surveillez la formation d’une union ou d’une confédération arabo-musulmane de la fin des temps contre Israël.

Surveillez l’Union Européenne en pleine croissance économique et l’unification politique et militaire. Comme nous l’avons vu dans les prophéties de Daniel, le roi du Nord finira par occuper la Terre Sainte. L’Europe est en mouvement pour coordonner et unifier ses diverses forces armées, recherchant une alternative à sa longue dépendance à l’égard de son alliance avec l’OTAN, qui comprend les États-Unis comme partenaire dominant. En juillet 2005, les ministres européens des Affaires Étrangères ont convenu d’établir un «Collège européen de sécurité et de défense» pour organiser et conduire une formation multinationale qui amènerait les Européens de différents pays sous une politique cohérente et un cadre de procédures. En novembre 2004, après cinq années de planification, l’Union Européenne a officiellement mis en place une force de réactions rapides qui permettrait à l’entité multinationale de réaliser ses objectifs militaires. Un petit déploiement a déjà eu lieu en Bosnie. Les plans actuels permettent un déploiement maximum d’une troupe de 60000 à 80000 hommes. Est-ce que ces forces pourraient éventuellement jouer un rôle significatif dans le conflit du Moyen-Orient? Surveillez le développement des propres forces militaires de l’Europe.

Surveillez la préparation et la mise en œuvre éventuelle des sacrifices d’animaux par les Juifs à Jérusalem. Beaucoup croient qu’un temple physique sera également construit, mais l’histoire et le livre d’Esdras confirment que les sacrifices peuvent être opérés avec seulement un autel dans le lieu saint.

Surveillez la consolidation croissante d’une puissance religieuse en Europe. En visite en Autriche en 1983, le Pape Jean-Paul II a appelé une unité européenne, en déclarant: «Les Européens doivent surmonter les confrontations internationales menaçantes des états et des alliances et doivent créer une nouvelle Europe unie de l’Atlantique à l’Oural» (La principauté et la puissance de l’Europe, Adrian Hilton, page 36). Le pape Benoît XVI a demandé une unité religieuse en Europe et a tendu la main aux Églises orthodoxes orientales jusqu’à un certain degré, ce qui a surpris de nombreux observateurs.

Ultime paix
Jérusalem a un avenir glorieux prophétisé! Ce sera la capitale de la planète Terre sous la domination du Prince de la Paix et Le Roi des rois, Jésus-Christ. Voilà de bonnes nouvelles pour toutes les nations, pour vous, vos enfants et vos petits-enfants. Mais, nous devons nous rappeler que la paix véritable ne peut être atteinte dans la vie des hommes et des femmes que lorsque notre nature humaine cède la place à l’Esprit de Dieu. Dans le Millénaire et même au-delà la vaste majorité des gens accepteront le don de Dieu qu’est Son Esprit. Ensuite, ils devront apprendre à trouver le chemin de la paix.

Le monde entier apprendra les voies de Dieu. « Des peuples s’y rendront en foule, et diront: Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de L’Éternel. Il sera le juge des nations, l’arbitre d’un grand nombre de peuples. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, et de leurs lances de serpes; Une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, et l’on n’apprendra plus la guerre. » (Ésaïe 2:3-4)

Jérusalem ne sera pas seulement la capitale gouvernementale du monde; Elle sera aussi la capitale du monde éducatif. Le grand éducateur et enseignant, le Seigneur Jésus-Christ, vous apprendra la vraie connaissance fondée sur la Parole de Dieu. Toutes les nations apprendront les principes éternels, les lois et les valeurs qui garantissent la paix et la prospérité pour tous.

Ce sont de bonnes nouvelles de votre avenir et l’avenir du monde. Au cœur du Moyen-Orient et l’ensemble du monde, Jérusalem sera le centre du gouvernement, de l’éducation et de la religion mondiale. Le Dieu Créateur garantira la paix du monde à venir (Michée 4:1-3), « car la bouche de l’Éternel des armées a parlé. » (Michée 4:4) Nous nous réjouissons tous de la paix et de la réconciliation que seul le Messie, Jésus-Christ, peut apporter au Moyen-Orient et au monde entier. En attendant, Jésus nous dit de veiller et prier (Marc 13:33). Il nous exhorte dans le verset 37: « Ce que je vous dis, je le dis à tous: Veillez. »

http://www.tomorrowsworld.org/booklets/the-middle-east-in-prophecy

Mots clés: ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics