Covid-19

Publié le 18 décembre, 2020 | par Equipe de Pleinsfeux

0

PASSEPORTS NUMÉRIQUES

Par Michael Snyder – Le 30 novembre 2020

Des passeports numériques confirmant votre statut vaccinal sont à venir.

Les voyages internationaux seront bientôt bien différents de ce qu’ils étaient autrefois.  Maintenant que plusieurs vaccins contre le COVID-19 ont été précipités dans le processus de développement, ce n’est plus qu’une question de temps avant qu’ils ne commencent à être largement distribués.  En fait, on nous dit que le déploiement des vaccins contre le COVID-19 ici aux États-Unis commencera probablement à la mi-décembre.

Il y aura des millions de personnes qui seront très désireuses de se précipiter et de se faire injecter, mais bien sûr, il y en aura des millions d’autres qui n’auront jamais l’intention de se faire vacciner en aucune circonstance. Malheureusement, ceux qui choisissent de ne pas se faire vacciner pourraient bientôt se retrouver dans l’impossibilité de voyager à l’étranger.

Pendant des mois, il y a eu des spéculations sur la possibilité d’une sorte de « passeport COVID » pour les voyages internationaux, mais maintenant, il est rapporté qu’une telle chose est en fait « dans la phase de développement finale »

L’Association du transport aérien international (IATA) a déclaré lundi qu’il était « dans la phase finale de développement » d’une application mobile de « passeport numérique » qui indiquerait aux compagnies aériennes si les voyageurs internationaux avaient été vaccinés contre le COVID-19. L’application aiderait à « faire voyager les gens à nouveau en toute sécurité », a déclaré Nick Careen de l’IATA dans un communiqué, en « donnant aux gouvernements l’assurance que les tests systématiques de COVID-19 peuvent remplacer les exigences de quarantaine ».

Il va sans dire que l’Association du transport aérien international exhortera vivement tous les transporteurs à utiliser ce nouveau « passeport numérique » dans les mois à venir.

Mais les compagnies aériennes suivront-elles ?

En Australie, le PDG de Qantas, Alan Joyce, a déjà clairement indiqué qu’il attend des voyageurs internationaux qu’ils prouvent qu’ils ont été vaccinés …  « Nous envisageons de modifier nos conditions générales pour dire aux voyageurs internationaux que nous demanderons aux gens de se faire vacciner avant de monter dans l’avion », a déclaré Joyce à la télévision australienne Network Nine.

Et Korean Air adopte une position similaire …

Jill Chung, porte-parole de Korean Air, a déclaré mardi qu’il était possible que les compagnies aériennes exigent que les passagers soient vaccinés.  Elle a déclaré que c’était parce que les gouvernements exigeraient probablement des vaccinations comme condition pour lever les exigences de quarantaine pour les nouveaux arrivants.

Ici aux États-Unis, les grandes compagnies aériennes ne s’engagent pas encore dans un sens ou dans l’autre …

Lorsqu’on lui a demandé si American Airlines mettrait en œuvre une telle politique, un porte-parole de la société a déclaré que, bien que la compagnie aérienne soit heureuse que le développement d’un vaccin progresse, il est trop tôt pour commenter les politiques reliées à un vaccin contre la COVID-19.  Un porte-parole de Delta n’a pas non plus pu partager de détails et a noté que toute la pandémie était imprévisible.

Un porte-parole de Southwest a déclaré que la compagnie aérienne « continuera à surveiller les informations de santé publique du CDC, les dernières recherches scientifiques et les idées de nos experts internes et externes pour guider nos politiques opérationnelles alors que nous travaillons pour soutenir le bien-être de nos clients et employés pendant la pandémie COVID-19 ».  Jet Blue et United n’ont pas répondu à une demande de commentaire.

Mais, si le gouvernement fédéral décide en fin de compte d’ordonner aux compagnies aériennes de se rallier à ce nouveau programme, vous savez qu’elles seront alignées.

Et une fois que les « passeports COVID » seront en place pour les voyages internationaux, combien de temps faudra-t-il avant qu’ils ne commencent à être requis pour les voyages intérieurs ?

Avant la pandémie, parler d’une telle chose aurait été inimaginable, mais à ce stade, des mesures inimaginables sont mises en place partout dans le monde.

Par exemple, nous venons d’apprendre que la police fera du porte-à-porte en Belgique pour faire appliquer les restrictions contre la COVID même pendant les vacances …

La ministre belge de l’Intérieur, Annelies Verlinden, a averti ses compatriotes que la police frapperait aux portes à Noël si nécessaire pour appliquer les mesures contre le coronavirus de Wuhan.

Le ministre de l’Intérieur a déclaré que les forces de l’ordre veilleraient à appliquer les mesures strictes de verrouillage du coronavirus de Wuhan même le jour de Noël, affirmant que « si nécessaire, s’il y a beaucoup de bruit, par exemple, la police frappera aux portes ».

De notre côté de l’Atlantique, les choses deviennent également de plus en plus draconiennes.

Dans l’Oregon, la gouverneure Kate Brown encourage en fait les habitants à espionner leurs voisins et à signaler toute infraction aux autorités chargées de l’application de la loi …

« Écoutez, ce n’est pas différent de ce qui se passe s’il y a une fête dans la rue et que cela garde tout le monde éveillé », a déclaré Brown à KGW8 la semaine dernière.  « Que font les voisins ? Ils appellent les forces de l’ordre parce que c’est trop bruyant.  C’est juste comme ça.  C’est comme une violation d’une ordonnance sur le bruit ».

« Honnêtement, ils ne devraient pas avoir à le faire.  Il s’agit de sauver des vies et de protéger nos compatriotes de l’Oregon ».  Pour moi, cela ressemble au genre de choses qu’ils faisaient en Allemagne de l’Est au plus fort de la guerre froide.

A New York, ils ont décidé de mettre en place des « checkpoints pour  véhicules » à des ponts et passages importants afin de faire respecter les nouvelles restrictions qui viennent d’être mises en place …

La ville de New York aura des points de contrôle des véhicules aux principaux ponts et passages à niveau et appliquera strictement la quarantaine de voyage, a déclaré le shérif Joseph Fucito.

Le bureau du shérif effectuera des vérifications ponctuelles lorsque des bus hors de l’état déposeront des passagers au trottoir.  Des équipes de test et de traçage seront sur le terrain pour diriger les individus vers les sites de test et fournir une éducation sur la quarantaine, a déclaré Fucito.

Si les choses vont déjà si mal, pouvez-vous imaginer ce qu’ils feront si cette pandémie s’aggrave ou si une pandémie encore plus dangereuse survient ?

La bonne nouvelle est qu’il y a eu beaucoup de résistance aux restrictions absurdes ici aux États-Unis, et cela va rendre difficile pour les politiciens de pousser les choses trop loin.

Et des enquêtes ont montré qu’environ les deux tiers de la population américaine sont contre les vaccinations obligatoires, et d’autres enquêtes ont montré que seule une minorité de tous les Américains prévoient de se faire vacciner immédiatement.

Avec si peu d’Américains se faisant vacciner, les compagnies aériennes auront beaucoup de mal à en faire une obligation pour leurs passagers.

En outre, il faudra plus d’un voyage chez le médecin pour être complètement  « vacciné », et ces voyages ne seront pas agréables.  Cette semaine, un membre éminent de l’AMA a même admis que certaines personnes pourraient ne pas vouloir revenir pour une deuxième injection parce « qu’elles ne se sentiront probablement pas merveilleuses » après la première injection …

La Dre Sandra Fryhofer de l’American Medical Association a déclaré que les vaccins contre la Covid-19 de Pfizer et Moderna nécessitent deux doses à des intervalles variables.  En tant que médecin praticien, elle a dit qu’elle s’inquiétait de savoir si ses patients reviendraient pour une deuxième dose en raison des effets secondaires potentiellement désagréables qu’ils pourraient ressentir après la première injection.

« Nous devons vraiment sensibiliser les patients au fait que ce ne sera pas une promenade dans le parc », a déclaré Fryhofer lors d’une réunion virtuelle avec le Comité consultatif sur les pratiques de vaccination, ou ACIP, un groupe externe d’experts médicaux qui conseillent le CDC. Elle assure également la liaison avec le comité.  « Ils vont savoir qu’ils ont reçu un vaccin.  Ils ne vont probablement pas se sentir bien.  Mais, ils doivent revenir pour cette deuxième dose ».

De plus, dans des articles précédents, j’ai discuté du fait que les anticorps contre la COVID s’estompent très rapidement et que, pour avoir une immunité durable, les gens devraient donc retourner chez le médecin tous les quelques mois pour plus de vaccins.

En plus de tout le reste, si une nouvelle souche de COVID qui ne répond pas aux vaccins devient dominante, les injections que les gens reçoivent peuvent même ne pas leur faire de bien à long terme.

Beaucoup « d’experts » prévoient que ces vaccins permettront à nos vies de « revenir à la normale » bientôt, mais je ne pense pas que cela se produira.

Au lieu de cela, je m’attends à ce que des mesures encore plus draconiennes soient instituées partout dans le monde en 2021, et c’est extrêmement regrettable.

Source: Prophecy News Watch 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Conférence 2020

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence à venir


Real Time Web Analytics