Publié le 18 avril, 2014 | par admin

BARACK OBAMA AU VATICAN

Barack Obama rencontre le Pape François au Vatican : Des intérêts mutuels dans un nouvel ordre économique mondial.  Le Président des États-Unis est allé à la Cité du Vatican et a rencontré le Pape François aujourd’hui.

COGwriter – Le 27 mars 2014

Le président américain, Barack Obama, a eu sa première rencontre avec le Pape François, au Vatican et l’a par ailleurs invité à visiter la Maison Blanche.

Le président, qui s’est lui-même présenté comme un « grand admirateur » du pontife lui a lancé une invitation, spontanément, au moment où il donnait à François un cadeau symbolique, des graines provenant des jardins de la Maison Blanche, et ceci après 50 minutes d’entretiens privés dans la bibliothèque du pape.

« Si vous en avez l’occasion, vous pourriez venir à la Maison Blanche pour voir les jardins », a déclaré Barack Obama au Pape. Le président américain expliquait le cadeau en présence des journalistes.

Le pape a répondu en espagnol, « Como no ? » (Pour sûr) …

Dans une interview publiée dans le quotidien italien Corriere della Sera du jeudi, Obama a déclaré que la « grande autorité morale » de François avait mis plus de poids aux appels en faveur de  la diminution du gouffre croissant entre les gagnants et les perdants de la mondialisation, ainsi qu’à ses conséquences économiques.

« Aux États-Unis, au cours des dernières décennies, nous avons vu un écart croissant entre les revenus de ceux qui sont au sommet et le revenu des familles moyennes, » a-t-il ajouté.

« Mais, ce n’est pas seulement un problème rencontré aux États-Unis, c’est un problème réel rencontré dans tous les pays à travers le monde.  Et, ce n’est pas seulement une question économique, c’est une question morale. »

Obama ne manquera probablement pas d’évoquer, durant son passage devant les médias, un peu plus tard ce jeudi, que les préoccupations communes et centrales seront les effets nocifs que provoque l’inégalité économique.

« Le Saint-Père a été une inspiration pour les gens partout dans le monde, y compris moi, avec son engagement pour la justice sociale et son message d’amour et de compassion, en particulier pour les pauvres et les plus vulnérables d’entre nous, » a également déclaré Obama dans une entrevue avec le journal italien Corriere della Sera …

Obama, qui n’a pas de racines dans le catholicisme adopte l’évangile social de ce premier pape non européen. Il pousse pour un salaire minimum plus élevé aux États-Unis, pour des dépenses plus accrues en faveur de l’éducation afin d’accroître les possibilités économiques et les changements dans le système d’imposition, ce qui permettrait d’engranger plus d’argent en provenance des riches.

Le Pape François et Barack Obama veulent changer l’ordre mondial financier en quelque chose de plus proche du modèle socialo-communiste (par exemple, le Pape François parle contre l’ordre économique actuel et propose des changements), tandis que les deux souhaitent également pousser un agenda œcuménique.  Puisque les deux dirigeants ont apparemment un agenda mondial, peut-être seront-ils d’accord de se soutenir pour travailler à ces mesures et de se soutenir mutuellement afin de mettre en place cet agenda.

En ce qui concerne cet agenda économique, le Pape François a déjà définitivement éliminé le Monseigneur allemand, Franz-Peter Tebartz-van Elst (connu comme l’Évêque dépensier, appelé ainsi à cause de ses dépenses apparemment extravagantes).  Bien que cette suspension ait été prévue, ce n’était qu’un petit pas lié à l’agenda de François.  Plus le Pape François propose la répartition des richesses, plus le temps s’approche où le Vatican devra prendre des mesures concrètes. Cela pourra être le fait de donner (ou de faire don) de sa grande richesse pour soutenir les pauvres et/ou les puissances en croissance de l’Europe.

Il peut être intéressant de noter que le Pape François, quelques jours avant de devenir pape, a déclaré : « Oh, comme je voudrais une Église pauvre et pour les pauvres ».  Est-il possible qu’il suggère que, puisque son église détient d’énormes richesses, comme des comptes bancaires, de nombreuses terres, des œuvres d’art et des bijoux, qu’il aurait peut-être l’intention de distribuer une partie de cette richesse ?

S’il ne fait pas, il a fait plusieurs déclarations que l’Antéchrist final (qui pourrait ne pas être lui, puisque rien n’est encore certain) pointera vers la justification de la répartition des richesses.

Mais, l’Antéchrist utilisera-t-il une partie des richesses du Vatican pour soutenir certaines nations ou certains dirigeants européens ?  Je m’y attends car cela semble probable et reste compatible avec les écritures suivantes :

« Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m’adressa la parole, en disant : Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grands eaux.  C’est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l’impudicité, et c’est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés … C’est ici  l’intelligence qui a de la sagesse.  Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise … Parce que toutes les nations ont bu du vin de la fureur de son impudicité, et que les rois de la terre se sont livrés avec elle à l’impudicité, et que les marchands de la terre se sont enrichis par la puissance de son luxe. »     (Apocalypse 17:1-2,9 ; 18:3)

Maintenant, je ne crois pas que le Vatican va limiter son soutien économique à l’Europe.  L’Église de Rome a beaucoup de richesses dans le monde ; C’est une version de cette église qui est mentionné ci-dessus dans l’Apocalypse.  Pour mes lecteurs catholiques, je tiens à préciser que, conformément aux prophéties bibliques et catholiques romaine, je crois que le dernier pontife sera un type d’antipape qui trahira l’Église de Rome (Apocalypse 17) et qui sera le dernier Antéchrist (1 Jean 4:1-3 ; Apocalypse 13:11-15).

En ce qui concerne Barack Obama lui-même, j’avais prévenu en 2009 qu’il prendrait des mesures pour soutenir les objectifs du dernier Antéchrist.  À mon avis, sa rencontre avec le Pape François est conforme avec ces objectifs.  Les positions économiques de Barack Obama et du Pape François » semblent cohérentes avec celles qui semblent provenir d’un agneau, mais, qui sont les paroles d’un dragon (Apocalypse 13:11, 16-17).

La Bible parle de deux « nouveaux ordres mondiaux ».  Un que la Bible condamne dans le cadre du système babylonien de la fin des temps (Apocalypse 13:16-18, 17, 18) et le vrai qui survient après le retour de Jésus-Christ et l’établissement du règne millénaire sur la terre (quelque chose que l’église du Pape François a déclaré être une doctrine de l’Antéchrist et quelque chose dont je n’ai pas entendu Barack Obama parler en sa faveur).

Alors que le monde entier semble être au moins un peu impressionné par leur coopération, ce que le Pape François et Barack Obama essaient apparemment de faire est dénoncé à plusieurs reprises dans la Bible (Apocalypse 13:1-18, 14:12, 18:04 ; Zacharie 2:6-7).

Source : http://www.cogwriter.com/news/prophecy/barack-obama-meets-pope-francis-at-vatican-mutual-interest-in-a-new-world-economic-order/

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , ,



Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012



  • Musiques Chrétiennes

  • Radios Chrétiennes


Real Time Web Analytics