Astronomie LES DOSSIERS DE LA NASA SUR LA « PLANÈTE X »

Publié le 06 août, 2015 | par Equipe de Pleinsfeux

0

LES DOSSIERS DE LA NASA SUR LA « PLANÈTE X »

Il y a une fuite dans les dossiers de la NASA sur la « Planète X » : La NASA sait que Nibiru s’en vient, disent des théoriciens de la conspiration.

Le 17 juillet 2015

On constate une résurgence continue de la théorie du complot cataclysmique au sujet de la Planète X (également connue sous le nom de Nibiru) suite à la publication de nouvelles études scientifiques en 2014 proclamant la preuve d’une mystérieuse planète sans nom qui se cache au-delà de Pluton.  Les déclarations scientifiques étaient fondées sur les observations d’influences gravitationnelles sur un groupe de corps spatiaux appelés « les objets extrêmes trans-neptuniens » en orbite autour de notre soleil au-delà de la planète Neptune.

Un déluge de messages et de vidéos sur YouTube, actuellement en circulation dans la blogosphère de la théorie du complot, prétendent qu’une étude de la NASA publiée en 1988 révèle les détails sur la mystérieuse planète X, ou Nibiru, avec une période orbitale estimée de plus de 1000 ans.

( Vidéo en anglais )

L’étude, selon les théoriciens de la conspiration, démontre que la NASA et le gouvernement américain sont au courant depuis des décennies que la Planète X arrive bientôt avec des conséquences catastrophiques pour l’humanité.

Selon les théoriciens de la conspiration, la récente fuite de dossiers secrets de la NASA sur la « Planète X » révèle que l’agence est consciente que l’influence gravitationnelle de la planète X a perturbé les orbites d’autres planètes au cours d’un précédent passage à l’intérieur du système solaire il y a plusieurs centaines d’années ; Et, que le prochain passage perturbateur à l’intérieur du système solaire est maintenant imminent.

L’approche de la mystérieuse Planète X envoie actuellement des vagues de « particules d’énergie plasmatique » à travers notre système solaire. Le flux d’énergie va finalement perturber les « flux du cœur » de la terre et déclencher des changements catastrophiques sur le climat de la terre.

Nous avons ressenti les effets perturbateurs de l’arrivée de la Planète X depuis 1996 sous la forme d’une augmentation des activités sismiques et volcaniques, des conditions météorologiques changeantes et des catastrophes naturelles.

La NASA, le Pentagone et la CIA sont au courant de l’approche de la planète voyou.  Le Vatican a également été informé, mais, le public est maintenu dans l’ignorance au sujet de l’apocalypse imminente.  Mais, malgré les efforts pour garder les informations secrètes, il y a eu des fuites.

Le rapport détaillé présenté à la Maison Blanche estime qu’environ les deux tiers de l’humanité seront éliminées de la terre lorsque la Planète X provoquera un inversement des pôles.  Les deux-tiers des survivants périront pendant une autre période de six mois en raison de la famine et de l’exposition aux éléments.

Bien que certains théoriciens de la conspiration insistent pour que la Planète X mentionnée dans les dossiers de la NASA ne soit pas reliée avec planète Nibiru de Zecharia Sitchin, la supposée planète des extraterrestres Anunnaki qui passe très proche de la terre lors de son passage à travers l’intérieur du système solaire sur son parcours orbital une fois tous les 3600 ans, de nombreux théoriciens de la conspiration insistent sur le fait que la « Planète X » de la NASA est bien Nibiru.

Mais, on ne sait pas si la Planète X mentionnée dans les supposés dossiers de la NASA est la même Planète X que les chercheurs scientifiques avaient annoncée en 2014, lorsqu’ils avaient déclaré avoir des preuves qu’elle se tapissait dans les franges de notre système solaire au-delà de Pluton.

Selon l’étude de recherches intitulée, « Objets extrêmes trans-neptuniens et le mécanisme de Kozai : Signalisation de la présence de planètes trans-plutoniennes », publiée en juin 2014 dans la revue Monthly Notices of the Royal Astromical Society Letters, il y a au moins deux planètes, faisant partie de notre système solaire, plus grandes que la terre, qui se cachent là-bas au-delà de Pluton et dont la présence peut être détectée par le biais de leurs influences gravitationnelles.

L’équipe de chercheurs, dirigée par le professeur Carlos de la Fuente Marcos, à l’Université Complutense de Madrid, a déclaré que les observations du comportement des « objets extrêmes extra-neptuniens » au-delà de Neptune révèlent l’influence gravitationnelle d’objets astronomiques massifs au-delà de Pluton.

Selon la nouvelle théorie du complot, la NASA a lancé le projet New Horizons deux ans après que la publication de 1988 ait révélé l’existence de la planète X.  La destination finale de New Horizons est la Planète X, mais, pour éviter la panique parmi la population, la NASA a prétendu que la destination de la sonde spatiale était Pluton et la ceinture de Kuiper.

Dans les années 1990, l’Agence a fait semblant qu’elle avait abandonné les recherches de la Planète X en provoquant la fuite de fausses informations que les dernières mesures faites par Voyager 2 avaient prouvé que la Planète X n’existe tout simplement pas.  Selon la NASA à l’époque, les mesures prises par la sonde Voyager 2 avaient démontré que les irrégularités présumées dans les orbites d’Uranus et de Neptune, qui ont conduit à l’hypothèse de la Planète X, étaient en raison de la surestimation de la masse de Neptune.

Mais, selon les théoriciens de la conspiration, les déclarations par les scientifiques de la NASA étaient une ruse délibérée pour camoufler la destination réelle de New Horizons au-delà de Pluton et de la ceinture de Kuiper, la Planète X.

La NASA sait que la Planète X est réelle et que l’Armageddon est imminente, selon les théoriciens de la conspiration.

Dans un précédent rapport, l’Inquisitr a retracé les origines de la controverse de la Planète X dans les sciences astronomiques à la fin du 19ième siècle.  Suite à la découverte de Neptune, l’astronome Percival Lowell a proposé l’hypothèse de la Planète X pour expliquer certaines irrégularités dans les orbites des planètes géantes externes.

La découverte de Pluton en 1930, par Clyde Tombaugh, a conduit certains astronomes à annoncer que la Planète X aurait été trouvée.  Mais, en 1978, les scientifiques avaient réalisé que Pluton était trop petite pour être la cause des influences observées sur Uranus et Neptune.  Cela a conduit à la reprise des  recherches de la mystérieuse Planète X, censée être plus grand que la terre.

La conviction qu’une planète plus grande que la terre se cache au-delà de Pluton a été renforcée par les travaux de Chadwick Trujillo et Scott Sheppard, qui, en mars 2014, ont annoncé la découverte de la planète naine 2012 VP113, qu’ils croyaient faire partie du nuage interne d’Oort.

Les scientifiques ont souligné que le comportement orbital de 2012 VP113 suggère qu’elle est sous l’influence gravitationnelle d’une planète massive non détectée dans les franges de notre système solaire.

Les chercheurs ont suggéré que la Planète X serait probablement dix fois plus massive que la terre et se trouve probablement à environ 250 Unités Astronomiques du Soleil.

Source : INQUISITR.com

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , , , ,



Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012



  • Musiques Chrétiennes

  • Radios Chrétiennes


Real Time Web Analytics