Publié le 10 novembre, 2014 | par Equipe de Pleinsfeux

AVORTEMENTS

Davantage d’étudiants dans les collèges supportent l’avortement après la naissance.

Par Mairead McArdle – Le 29 octobre 2014

Une tendance observée par les militants pro-vies qui engage fréquemment les étudiants sur les campus à l’échelle nationale est l’acceptation croissante des avortements après la naissance, ou de tuer l’enfant après sa naissance, déclarent les dirigeants des campus de l’organisation de The Fix College.

Des preuves anecdotiques par les dirigeants de groupes pro-vie, comme Créés Égaux et Survivants de l’Holocauste de l’Avortement, ont dit dans des entrevues que non seulement ils voient plus d’étudiants prêts à dire qu’ils soutiennent les avortements après la naissance, mais, certains élèves suggèrent même que les enfants jusqu’à 4 ou 5 ans peuvent aussi être tués, parce qu’ils ne sont pas encore « conscients de soi ».

« Nous rencontrons des gens qui pensent être moralement acceptable de tuer des bébés après la naissance sur une base régulière dans presque tous les campus que nous visitons », a déclaré Mark Harrington, directeur de Créés Égaux.  « Bien que ce point de vue soit toujours considéré comme choquant par la plupart des gens, il est de plus en plus populaire. »

Parmi les campus où les étudiants collégiaux, les militants locaux et les membres du personnel de Créés Égaux ont rencontrés cette opinion se trouvent Perdue, l’Université du Minnesota et l’Université du Centre de la Floride.  Et, en Ohio plus tôt cette année, le groupe a capturé un débat sur vidéo entre un de ses membres et une femme plus âgée du campus qui défendait l’infanticide.

« Ceci est tout le problème avec la dévaluation de la vie humaine à toutes les étapes, et ceci va naturellement croître pour inclure d’autres groupes d’humains ; Dans ce cas les humains nés, ainsi que les humains à naître » a déclaré Harrington.  « J’ai parlé avec un jeune homme de l’Université du Minnesota qui pensait qu’il était correct de tuer des enfants s’ils étaient âgés de moins de 5 ans, parce qu’il ne considérait pas que c’était des personnes avant cet âge. »

Kristina Garza, porte-parole pour Survivants de l’Holocauste de l’Avortement, une organisation pro-vie qui fait souvent des présentations anti-avortements sur les campus de la côte ouest, a déclaré que son groupe rencontrait aussi fréquemment des étudiants qui acceptent l’infanticide.

« Parce que ceux qui sont fermement pour l’avortement comprennent très bien que çà tue un être humain, il est alors très facile pour eux d’accepter de tuer un être humain après la naissance », a déclaré Garza.  « Il y a cette notion qui est commune sur le campus, qu’il est correct de tuer des bébés parce que de toute façon nous ne devenons pas des humains avant d’avoir la conscience de soi. »

« Il s’agit d’un chiffre commun qui tourne autour de l’âge de 4 ans » ajoute-t-elle.

Quant à la tendance, Garza a dit qu’il y a une explication à cela.  D’une part, les arguments avancés par Peter Singer et d’autres philosophes qui soutiennent l’infanticide, sont donnés à titre de devoirs de lecture aux élèves des collèges.

Singer a écrit en 1979 que « les bébés humains ne naissent pas conscients de soi, ou capable de saisir qu’ils existent dans le temps.  Ce ne sont pas des personnes … donc la vie d’un nouveau-né a moins de valeur que la vie d’un cochon, d’un chien, ou d’un chimpanzé ».

« Il a dit ce genre de chose depuis les années 70, mais je pense que c’est plus récemment que ce type d’idéologie a été promu sur les campus universitaires », a déclaré Garza.  « Quand il a dit ce genre de chose, il n’y avait que quelques sélects qui l’ont accepté.  Mais, aujourd’hui, nous sommes devenus si insensibles, et les étudiants pauvres en fibres morales acceptent facilement ce genre d’idéologie étrange. »

Mais, les partisans pro-vies et leur engagement sur les campus ont contribué à ce que les étudiants se détournent des positions pro-choix, ajoute-elle.

« Bien que le nombre d’étudiants qui croient être corrects avec la mort des enfants après la naissance augmente, le nombre d’étudiants qui acceptent que la vie étant à la conception est également en croissance, et ceux-ci augmentent à un rythme plus grand et plus rapide que ceux qui acceptent l’infanticide, » a déclaré Garza.

« Les tendances que je vois c’est que les étudiants ne sont pas nécessairement mieux ancrés dans la morale, mais que nous, comme mouvement pro-vie, avons fait notre travail en présentant de meilleurs arguments, et nous poussons les gens hors du milieu », dit-elle.  « Nous voyons de plus en plus d’étudiants qui voient la logique et qui choisissent d’être anti-avortement. »

Pourtant, l’opposition farouche à la philosophie pro-vie demeure.

Questionné sur l’incident en Ohio, pendant lequel une femme a répondu à une présentation pro-vie en défendant l’infanticide, un groupe d’activistes pro-avortements sur le campus a déclaré que ses vues étaient semblables à celle de la femme dans le clip.

« Comme pour les avortements après la naissance, j’imaginerais que mes collègues pourraient penser que la partie « après la naissance » était largement sans grand intérêt, comme nous le croyons très fortement pour l’avortement sur demande et sans excuses, et il est clair et simple que nous devrions regarder à la morale de la femme et ne pas pousser nos opinions là où, franchement, elles ne font pas partie » a déclaré Devin Deitsch, dirigeant de VOX (Voices for planned parenthood at Ohio State University) dans un courriel adressé à The College Fix.

« En ma qualité de chef principal de VOX, je vous assure que nous sommes très pro-choix, » a également noté Devin Deitsch.  « … Nous ne sommes pas ici pour pousser les femmes à se faire avorter, mais nous faisons la promotion de sa capacité à faire ce choix sans crainte, sans chahut, ou sans obstacles. Essentiellement, nous demandons qu’une femme (et son corps) soit respectée.  Rien de plus, rien de moins. »

Source : http://www.thecollegefix.com/post/19896/

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics