Publié le 10 avril, 2013 | par Sentinelle

LA CONFISCATION DES ÉPARGNES AU CANADA

Préambule :

Les richesses de ce monde s’épuisent et il faut vite les remplacer ! Oui, mais comment ? Les argentiers ont trouvés la solution et elle est dans les comptes bancaires de la classe moyenne. Les Écritures nous disent de ne pas amasser de trésors sur cette terre car ils se détériorent ou se font voler !  (Matt. 6:19)

C’est exactement ce que les banques ont fait, et à preuve, ils n’en ont plus … Du moins, c’est ce qu’on veut bien nous faire croire …

Après le « crash » financier de 2008, les pauvres banquiers qui n’avaient prévu le coup, se sont fait renflouer par nos gouvernements en permettant des crédits par Bond ou autres formes sur le travail futurs des générations de nos enfants !!

Ce premier coup n’était pas assez, il en faudra d’autres, sans quoi, (…) l’herbe ne poussera plus !

Chypre est devenue le modèle à imiter, et il aura fallu beaucoup de courage de la part de ces banquiers sans scrupule, sans honte et sans regret pour rétablir ce système de récupération !!!

En Espagne, des centaines de familles ont été jetées à la rue, faute de travail et de possibilité de payer les loyers. Qu’adviendra-t-il d’eux n’a aucune importance … toutefois, il faut que les banques survivent …

Il est de toute évidence qu’il faut trouver de nouvelles solutions, mais lesquelles ??

Les propositions sont d’ordre de trois, et les voici :

  1. Élever les taxes
  2. Créer une nouvelle guerre mondiale
  3. Changer le système

J’entends déjà une voix qui lance un « Les trois … »

La triste solution est que déjà les politiciens et les gestionnaires de nos efforts avaient compris, car plus que jamais on se prépare à la guerre, on monte les taxes, et … on parle d’un système commercial sans argent, implanté dans la main droite ou dans le front, créé par la haute technologie.

De tous les côtés, les experts en finances prévoient une chute monétaire sans précédent, capable de faire paraître la crise boursière de N.Y. de 1929 comme un pique-nique du dimanche … toujours selon eux !

Malgré tout cela, certains d’entre eux continuent à solliciter les investisseurs avec promesses de gains quasi-honteux, ou encore de vider leurs poches pour de l’or ou argent refuge !

L’article ci-joint nous montre comment nos gouvernements s’apprêtent à utiliser la solution Cyprienne, en s’emparant des économies des citoyens qui n’ont jamais été consultés lors des décisions de ces banquiers à salaires faramineux et illicites !

Pour plus de détails sur la source des fonds du Système Bancaire, voyez sur ce site, dans la section VIDÉO, une série ayant pour titre : LE SYSTÈME BANCAIRE :

http://pleinsfeux.org/videos/pierre-gilbert/?tubepress_page=2#.UWVziL61Y2w 

Les Écritures prophétiques ne sont pas sans nous laisser savoir que ces temps viendraient !

Nous vous conseillons de lire les versets suivants :

  • Néhémie 5 :1à13
  • Apocalypse 13:16-17
  • Ézéchiel 7:9

Chers amis, que chacun de nous tienne compte des temps et évènements et cela à la lumière des Écritures bibliques.

Bien à vous pour « PLEINS FEUX SUR L’HEURE JUSTE »,

Pierre J. Gilbert (Marc 13:23) 

LA CONFISCATION DES ÉPARGNES AU CANADA ?

Un « plan de sauvetage » semblable à celui de Chypre proposé par le gouvernement d’Ottawa.

Les hommes politiques du monde occidental veulent s’emparer de vos comptes bancaires.  En fait, des « plans de sauvetage » semblables à celui de Chypre sont en fait proposés dans le nouveau budget du gouvernement canadien.  Lorsque j’ai entendu parler de cela, j’étais assez sceptique, alors, je l’ai regardé et analysé moi-même.  Et, devinez quoi ?  C’est juste là, en noir et blanc, sur les pages 144 et 145 du « Plan d’action économique 2013 » que le gouvernement Harper a déjà soumis à la Chambre des communes.

Ce nouveau budget propose effectivement « de mettre en œuvre un régime de plans de sauvetage systémique pour les banques importantes » au Canada.  Le « Plan d’action économique 2013 » a été présenté le 21 mars, ce qui signifie que ce « régime de plans de sauvetage » a probablement été prévu bien avant l’éclatement de la crise à Chypre.  Alors, qu’est-ce qui se passe exactement ici ?  En outre, comme vous le verrez ci-dessous, il est rapporté que le Parlement européen votera bientôt une loi qui exigerait que les grandes banques soient « renflouées » quand elles échouent.  En d’autres termes, cette nouvelle loi ferait de la confiscation des comptes bancaires semblable à celle de Chypre, la loi du territoire pour toute l’Union Européenne.

Je ne peux même pas commencer à décrire la gravité de tout cet ensemble.  À partir de maintenant, lorsque les grandes banques éprouvent de grands problèmes, ils vont les renflouer en saisissant l’argent qui est dans vos comptes bancaires.  Cela va complètement faire voler en éclats toute notre confiance dans nos systèmes bancaires et cela va fort probablement faire que nous verrons d’importantes défaillances bancaires partout dans le monde occidental.

Ce que vous êtes sur le point de voir m’a absolument étonné quand je l’ai vu pour la première fois.  Le gouvernement canadien propose en réalité que ce qui vient de se passer à Chypre devrait être utilisé comme un modèle pour les prochaines faillites bancaires au Canada.

Ce qui suit provient des pages 144 et 145 du « Plan d’action économique 2013 » que vous pouvez trouver ici.  Apparemment, le but est de trouver systématiquement un moyen de sauver « les importantes banques » sans utiliser l’argent des payeurs de taxes …

Les grandes banques du Canada sont une source de force pour l’économie canadienne.  Nos grandes banques ont obtenu de plus en plus de succès sur les marchés internationaux, créant ainsi des emplois au Canada.

Le gouvernement reconnaît également la nécessité de gérer les risques reliés aux banques systémiquement importantes, ces banques dont la détresse ou la défaillance pourrait causer une perturbation du système financier et, en retour, des impacts négatifs sur l’économie.  Cela nécessite une surveillance fortement prudente et un ensemble robuste d’options pour résoudre les problèmes de ces institutions sans utiliser l’argent des contribuables, dans le cas peu probable où l’une d’elles deviendrait non viable.

Donc, si l’argent des payeurs de taxes ne sera pas utilisé pour renflouer les banques, comment y arriveront-ils ?  Eh bien, le gouvernement canadien propose en réalité qu’un « régime de plans de sauvetage » soit de mise en œuvre …

Le gouvernement propose de mettre en place un « régime de plans de sauvetage » pour les banques systémiquement importantes.  Ce régime sera conçu pour veiller à ce que, dans le cas peu probable où une banque systémiquement importante ait épuisé son capital, la banque puisse être recapitalisée et puisse retourner à la rentabilité grâce à la très rapide conversion de certains engagements bancaires en capital réglementaire.  Cela permettra de réduire les risques pour les payeurs de taxes.  Le gouvernement consultera les parties prenantes sur la meilleure façon de mettre en œuvre un régime de sauvetage au Canada.  Les délais de mise en œuvre permettront une transition en douceur pour les établissements concernés, les investisseurs et autres participants du marché.

Donc, si les banques prennent des risques extrêmes avec leur argent et perdent, « certains engagements bancaires », les dépôts, seront rapidement transformés en « capital réglementaire » et les banques seront sauvées.

En d’autres termes, les banques vont tout simplement être autorisées à saisir de l’argent directement dans vos comptes bancaires pour se recapitaliser.

Cela peut sembler complètement et totalement fou pour nous, mais, c’est comme cela que les choses vont maintenant se faire partout dans le monde occidental.

Parfois, un « sauvetage » peut tout simplement être fait en convertissant la dette non garantie en capital, mais, comme nous venons de le voir à Chypre, souvent quand il y a une importante défaillance bancaire, beaucoup plus d’argent est nécessaire pour « renflouer les banques » qui peut possiblement être amassé par la conversion de la dette non garantie en capital.  C’est à ce moment que cela devient très tentant de puiser dans les comptes bancaires non assurés.

En fait, certains hommes politiques européens l’ont ouvertement avoué.  Selon RT, le Parlement européen votera bientôt une nouvelle loi qui fera de la confiscation des comptes bancaires, comme à Chypre, une partie intégrante de la solution lorsque les grandes banques ont de grands problèmes partout à travers l’Union Européenne …

Un député important a déclaré à Reuters que le modèle de Chypre n’était peut-être pas un cas isolé et était peut-être le modèle de l’avenir dans le traitement des troubles des banques européennes.

Le nouveau modèle est désormais susceptible de se transformer en une loi à grande échelle pour l’Union Européenne, en laissant les contribuables décrochés dans le cas où un sauvetage était nécessaire, mais, en imposant de lourdes pertes aux plus grands épargnants sur une base permanente.

« Vous devez être en mesure de faire le sauvetage également avec des dépôts », a déclaré Gunnar Hökmark, membre du Parlement européen, qui mène les négociations avec les pays de l’Union Européenne pour mettre au point une loi pour régler les problèmes bancaires, a rapporté Reuters.

« Les dépôts en dessous 100,000 euros sont protégés … Les dépôts au-dessus de 100,000 euros ne sont pas protégés et doivent être considérés comme faisant partie du capital qui peut faire partie du sauvetage, » a déclaré Hökmark à Reuters, en ajoutant qu’il était convaincu que la majorité de ses pairs au sein du parlement allaient soutenir l’idée.

La Commission européenne a déjà rédigé le projet de loi, qui attend maintenant l’approbation des états membres de la zone euro et du parlement pour savoir quand il pourrait être mise en œuvre.  Il a été rapporté que la loi devrait entrer en vigueur au début de 2015.

Commencez-vous à comprendre ?

L’autre jour, quand j’ai dit que « l’élite mondiale nous dit très clairement qu’elle prévoie se servir dans nos comptes bancaires, » je n’exagérais pas.

Et, pour les Chypriotes avec des dépôts de plus de 100,000 euros, les nouvelles ne cessent d’empirer.

Lorsque la crise a éclaté, on leur a dit que 10 pour cent de tous les dépôts de plus de 100,000 euros seraient confisqués.

Puis, quelques jours plus tard, on leur a dit que ce serait 40 pour cent.

Maintenant, selon le Washington Post, ceux qui ont des dépôts de plus de 100,000 euros dans la deuxième banque de Chypre peuvent perdre jusqu’à 80 pour cent de ces dépôts …

Un accord a finalement été conclu à Bruxelles avec les autres pays de la zone euro et le Fonds Monétaire International, lundi.  La deuxième plus grande banque du pays, Laiki, doit être divisée, avec ses actifs les plus sains étant absorbés dans la Banque de Chypre.  Les épargnants avec plus de 100,000 euros, que ce soit dans la Banque de Chypre et Laiki, devront faire face à de lourdes pertes.  À Laiki, ceci pourrait atteindre jusqu’à 80 pour cent des montants supérieurs à la limite assurée de 100,000 euros; ceux de la Banque de Chypre devraient être beaucoup plus faibles.

Malheureusement, la vérité est que ces gens seront très « chanceux » s’ils peuvent voir une partie de cet argent un jour.

Comment vous sentiriez-vous si quelqu’un venait et effaçait vos économies de toute une vie afin que les banques qui ont pris des risques incroyablement irresponsables puissent être renflouées ?

Inutile de dire que beaucoup de personnes à Chypre sont très, très, en colère en ce moment.  Les réactions suivantes de déposants indignés de Chypre proviennent de Sky News …

« Ils nous ont volé notre argent », a dit Milton Loucas à Sky News.

« J’ai travaillé pendant 60 ans.  Je suis âgé de 80 ans. Je ne peux pas travailler à nouveau pour gagner ma vie ! »

« Notre argent, notre assurance sociale, ils ont tout coupé.  Comment allons-nous vivre ? »

Un autre Chypriote, Stelios, est sorti de la banque les mains vides.

« J’ai essayé d’obtenir mon salaire de février et ils m’ont donné un morceau de papier seulement », a-t-il dit.

« J’ai deux enfants dans l’armée et ils m’ont demandé de l’argent; Je n’ai pas d’argent à leur donner. »

« Le gouvernement n’a pas payé tout le monde.  Mes vieux parents ne reçoivent pas leur pension. »

Beaucoup de gens ont juste vu toutes leurs vies bouleversées.  Mais, il y avait certaines personnes qui ont été averties avant la crise et ont pu récupérer leur argent à temps.

Selon la BBC, les étrangers ont retiré un énorme 18 pour cent de leur argent des banques chypriotes pendant le mois de février seulement …

Des informations de la Banque Centrale de Chypre publiées jeudi ont démontré que les déposants étrangers avaient déjà retiré 18% de leur argent auprès des banques de la nation au cours du mois de février, avant que frappe la crise actuelle.

Alors, comment ont-ils su qu’il fallait retirer leur argent et qui leur a dit ?

En outre, les succursales des deux plus grandes banques de Chypre sont restées ouvertes à Moscou et à Londres, même après que toutes les banques de Chypre même aient été fermées.  Alors, les Russes riches et les Britanniques riches ont pu retirer la totalité de leur argent de ces banques, tandis que les habitants de Chypre en ont été incapables.  Il est même difficile de trouver les mots pour décrire toute l’injustice de tout cela.  Ce qui suit est tiré d’un article récent de Mark J. Grant …

Alors, retournons à Chypre pour voir pourquoi les Russes ne sont pas tout à fait aussi bouleversés qu’ils l’étaient au début de la crise.  La réponse à cette question est la banque Uniastrum dont le siège-social est à Moscou.  Quatre-vingt pour cent (80%) est détenu par la Banque de Chypre.  Après le début de la crise et jusqu’à ce que les contrôles de capitaux soient mis en œuvre, la banque était ouverte sans restriction sur les retraits.  Ainsi, le commencement de la crise était partout dans la presse et les déposants russes entraient dans leur banque locale et retiraient leur argent de Uniastrum, la Banque de Chypre, ou le faisaient par câble des autres banques locales chypriotes et ils le retiraient ensuite.  Problème résolu !

Dans le même temps, la banque Laiki et la Banque de Chypre avait des branches en opération à Londres.  Il n’y avait pas de restriction, là non plus, alors que les gens pouvaient entrer dans les banques et retirer leur argent également.  Aucune restriction jusqu’à la mise en œuvre des contrôles de capitaux.  Dans le même temps, à Chypre, les gens et les institutions ne pouvaient pas obtenir leur argent pour que les Russes et les Britanniques puissent retirer leur argent et fermer leurs comptes, tandis que les habitants de Chypre ont été abandonnés à leur sort.

Les riches ont toujours l’air de sortir gagnant en quelque sorte, n’est-ce pas ?

Pendant ce temps, à Chypre, ceux qui ont des dépôts de moins de 100,000 euros font désormais affaire avec des contrôles de capitaux très stricts.  En d’autres termes, il y a des restrictions très strictes sur ce qu’ils peuvent faire avec leur argent.  Par exemple, le retrait journalier maximum d’argent a été fixé à 300 euros. Voici quelques-unes des autres restrictions qui sont en vigueur en ce moment …

Avec la limite quotidienne de retrait, les Chypriotes ne peuvent pas encaisser les chèques.

Les paiements et/ou les transferts en dehors de Chypre par l’intermédiaire des cartes de crédit et de débit sont autorisés jusqu’à 5,000 euros par personne et par mois.

Les transactions entre 5,000 et 200,000 euros seront examinées par un comité spécialement constitué, avec des applications pour les personnes ayant de plus de 200,000 euros qui ont besoin d’une approbation individuelle.

Les voyageurs quittant le pays ne seront autorisés à prendre plus de 1,000 euros avec eux.

Lorsque la prochaine grande vague d’effondrements économiques frappera, le contrôle des capitaux et la confiscation des comptes bancaires vont soudainement devenir « normaux » partout dans le monde.

Donc, préparez-vous pendant que vous le pouvez encore.

Une chose que vous pouvez faire est de vous assurer que vous n’avez pas tous vos œufs dans le même panier.  Ce qui suit est ce que Jim Rogers a récemment déclaré à CNBC …

« Pour ma part, je m’assure que je n’ai pas trop d’argent dans un compte d’une banque spécifique partout dans le monde, parce que maintenant, il y a un précédent », a-t-il dit.  « Le Fond Monétaire International a dit qu’il fallait piller les comptes bancaires; et l’Union Européenne a dit qu’il fallait piller les comptes bancaires; alors, vous pouvez être certains que les autres pays où les problèmes arriveront vous diront que ceci a été toléré par l’Union européenne, et que ceci a été toléré par le Fond Monétaire International, alors, nous allons le faire aussi. »

Plus il y a d’endroits où vous avez de l’argent, plus ce sera difficile pour les « pouvoirs en place » de le piller.

L’élite mondiale modifie profondément le jeu.  À partir de maintenant, aucun compte bancaire sur terre ne pourra jamais être considéré comme « 100% sûr » à nouveau.  Cela va créer une atmosphère de peur et de panique, et aucun système financier ne peut fonctionner normalement lorsque vous détruisez la confiance que les gens ont dans le système.

La confiance est une drôle de chose; elle peut prendre des décennies à bâtir, mais elle peut être détruite en un instant.

Aucun d’entre nous ne sera plus jamais capable d’avoir confiance en nos comptes bancaires à nouveau, et je crains que la prochaine vague d’effondrements économiques puisse être plus proche que ce que j’avais d’abord prévu.

http://www.globalresearch.ca/the-confiscation-of-savings-in-canada-cyprus-style-bail-ins-proposed-by-ottawa-government/5329263 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Vidéos de L’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics