Enlèvement

Publié le 22 novembre, 2020 | par Equipe de Pleinsfeux

0

À QUOI RESSEMBLERA L’ENLÈVEMENT ?

Par Stephanie Dawn – Le 22 avril 2020

« EN UN CLIN D’ŒIL »

Mes frères et sœurs, nous sommes sûrement proches de cet événement des plus étonnants.  Vous êtes-vous demandé à quoi ressemblerait l’enlèvement ? Saurons-nous ce qui se passe ?  Aurons-nous une dernière occasion de  témoigner ?  Explorons les réponses à ces questions !

Examinons la résurrection de Jésus dans l’immortalité

« Le premier jour de la semaine, elles se rendirent au sépulcre de grand matin, portant les aromates qu’elles avaient préparés.  Elles trouvèrent que la pierre avait été roulée de devant le sépulcre ; Et étant entrées, elles ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus… Mais Pierre se leva, et courut au sépulcre.  S’étant baissé, il ne vit que les linges qui étaient à terre ; Puis il s’en alla chez lui, dans l’étonnement de ce qui était arrivé. » (Luc 24:1-3, 12)

Nous savons par le récit de la Résurrection de Jésus d’entre les morts qu’Il n’a pas laissé son corps derrière lui.  Son corps physique a été transformé du temporel en éternel.  Examinons le récit de Jean, qui est plus détaillé :

« Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin, comme il faisait encore obscur ; Et elle vit que la pierre était ôtée du sépulcre.  Elle courut vers Simon Pierre et vers l’autre disciple que Jésus aimait, et leur dit : Ils ont enlevé du sépulcre le Seigneur, et nous ne savons où ils l’ont mis.  Pierre et l’autre disciple sortirent, et allèrent au sépulcre.  Ils couraient tout deux  ensembles.  Mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre, et arriva la premier au sépulcre ;  S’étant baissé, il vit les bandes qui étaient à terre, cependant il n’entra pas.  Simon Pierre, qui le suivait, arriva et entra dans le  sépulcre ; Il vit les bandes qui étaient à terre, et le linge qu’on avait mis sur la tête de Jésus, non pas avec les bandes, mais plié dans un lieu à part.  Alors l’autre disciple, qui était arrivé le premier au sépulcre, entra aussi ; Et il vit, et il crut.  Car ils ne comprenaient pas encore que, selon l’Écriture, Jésus devait ressusciter des morts.  Et les disciples s’en retournèrent chez eux.  Cependant Marie se tenait dehors près du sépulcre, et pleurait.  Comme elle pleurait, elle se baissa pour regarder dans le sépulcre ;  Et elle vit deux anges vêtus de blanc, assis à la place où avait été couché le corps de Jésus, l’un à la tête, l’autre aux pieds.  Ils lui dirent : Femme, pourquoi pleures-tu ?  Elle leur répondit : Parce qu’ils ont enlevé mon Seigneur, et je ne sais où ils l’ont mis.  En disant cela, elle se retourna, et elle vit Jésus debout ; Mais elle ne savait pas que c’était Jésus. »   (Jean 20:1-14) 

Le récit de Jean affirme que Jésus n’a pas laissé son corps derrière lui ; Il était passé de matériel à immatériel.  Il a cependant laissé derrière lui ses tissus funéraires.  Ainsi, nous savons que nous ne laisserons pas nos corps derrière nous, mais nous laisserons nos vêtements.  Nous ne laisserons pas notre sang derrière nous ; Jésus n’a pas laissé de flaques de son sang derrière lui.  Notre sang sera transformé avec notre corps.

« Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté ; Mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. »  (1 Jean 3:2) 

Je soupçonne fortement que nous laisserons également derrière nous tous les ajouts non charnels à notre corps (implants, bijoux, plombages, orthèses, etc.), mais, nous ne pouvons pas le savoir avec certitude.

Examinons notre résurrection/enlèvement dans l’immortalité

Tout comme Jésus a été transformé, nous serons transformés du physique à l’immatériel ; Du temporel à l’éternel.

« Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts.  Car, puisque la mort est venue par un homme, c’est aussi par un homme qu’est venue la résurrection des morts.  Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, mais chacun en son rang, Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent à Christ, lors de son avènement. »  (1 Corinthiens 15:20-23) 

« Et de même que nous avons porté l’image du terrestre, nous porterons aussi l’image du céleste.  Ce que je dis, frères, c’est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n’hérite pas l’incorruptibilité.  Voici, je vous dis un mystère : Nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette.  La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés.  Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité.  Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite : La mort a été engloutie dans la victoire.  Ô mort, où est ta victoire ?  Ô mort, où est ton aiguillon ? »  (1 Corinthiens 15:49-55) 

« Ne vous étonnez pas de cela ; Car l’heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront.  Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement. »  (Jean 5:28-29) 

« Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance au sujet de ceux qui dorment, afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n’ont point d’espérance.  Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts.  Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur : Nous les vivants, restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts.  Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement.  Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.  Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles. »    (1 Thessaloniciens 4:13-17) 

Cette transformation, ou changement, de mortel à immortel se produit en un clin d’œil, instantanément.

Nos nouveaux vêtements

Ne vous inquiétez pas, nous ne serons pas nus, la Bible nous dit que nous serons vêtus de robes blanches.  Les robes blanches représentent la justice du Christ :

« Je me réjouirai en l’Éternel, mon âme sera ravie d’allégresse en mon Dieu ; Car il m’a revêtu des vêtements du salut, il m’a couvert du manteau de la délivrance, comme le fiancé s’orne d’un diadème, comme la fiancée se pare de ses joyaux. »  (Ésaïe 61:10) 

« L’ange, prenant la parole, dit à ceux qui étaient devant lui : Ôtez-lui les vêtements sales !  Puis il dit à Josué : Vois, je t’enlève ton iniquité, et je te revêts d’habits de fête. »  (Zacharie 3: 4) 

« Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire ; Car les noces de l’agneau sont venues, et son épouse s’est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant, pur.  Car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints… Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d’un fin lin, blanc, pur. »  (Révélation 19:7-8,14) 

Bien que nos propres actions ne soient que des « chiffons sales » en ce qui concerne le salut, il semble que les actions justes que nous avons accomplies en et par Christ peuvent jouer un rôle dans nos vêtements de mariage.  Quelle pensée qui donne à réfléchir, quel genre de vêtement de mariage suis-je en train de fabriquer ?

À quoi ressembleront nos nouveaux corps ?

« Mais notre cité à nous est dans les cieux, d’où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu’il a de s’assujettir toutes choses. »   (Philippiens 3:20-21) 

« Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté : Mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. »  (1 Jean 3:2) 

« Et de même que nous avons porté l’image du terrestre, nous porterons aussi l’image du céleste. »   (1 Corinthiens 15:49) 

Les Écritures nous disent que nos corps seront transformés pour être comme le corps glorieux de Jésus, nous serons comme lui.  À quoi ressemblait son corps transformé ?

« Le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, à cause de la crainte qu’ils avaient des Juifs, Jésus vint, se présenta au milieu d’eux, et leur dit : La paix soit avec vous !  Et quand il eut dit cela, il leur montra ses mains et son côté.  Les disciples furent dans la joie en voyant le Seigneur. » (Jean 20:19-20) 

« Huit jours après, les disciples de Jésus étaient de nouveau dans la maison, et Thomas se trouvait avec eux.  Jésus vint, les portes étant fermées, se présenta au milieu d’eux, et dit : La paix soit avec vous ! » (Jean 20:26) 

« Et voici, ce même jour, deux disciples allaient à un village nommé Emmaüs, éloigné de Jérusalem de soixante stades ; Et ils s’entretenaient de tout ce qui s’était passé.  Pendant qu’ils parlaient et discutaient, Jésus s’approcha, et fit route avec eux.  Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître… Lorsqu’ils furent près du village où ils allaient, il parut vouloir aller plus loin.  Mais ils le pressèrent, en disant : Reste avec nous, car le soir approche, le jour est sur son déclin.  Et il entra, pour rester avec eux.  Pendant qu’il était à table avec eux, il prit le pain ; Et, après avoir rendu grâce, il le rompit, et le leur donna.  Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent : Mais il disparut de devant eux. »  (Luc 24:13-16, 28-31) 

Nous voyons à partir de ces deux passages que Jésus pouvait passer par des portes closes, se cacher de la reconnaissance, se révéler et disparaître à volonté. Je suggérerais que Jésus a démontré la capacité de passer d’une dimension à une autre, du spirituel au temporel.  Puisque nos corps seront tels que le sien, je ne serais pas surpris que nous puissions également nous transporter entre ces deux dimensions.

Une dernière occasion de témoigner ?

Bien que la transformation/résurrection soit un événement instantané (en un clin d’œil), et que le rattrapage semble également être un événement rapide, il peut y avoir un léger décalage entre les événements de transformation et de rattrapage.

« Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance au sujet de ceux qui dorment, afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n’ont point d’espérance.  Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts.  Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur : Nous les vivants, restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts.  Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement.  Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.  Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles. »  (1 Thessaloniciens 4:13-17)

« Voici, je vous dis un mystère : Nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette.  La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. »  (1 Corinthiens 15:51-52) 

Examinons la séquence des événements dans les deux passages ci-dessus :

  1. Jésus descend du ciel (le troisième ciel spirituel) dans les nuages ? ( le premier ciel atmosphérique) avec les âmes des croyants qui se sont endormis (sont morts) en lui.
  2. Jésus crie, la voix d’un archange retentit, la trompette de Dieu retentit, et les morts et les vivants en Christ reçoivent leurs corps de résurrection.
  3. Ce changement se produit en un instant, en un clin d’œil, alors que la trompette retentit.  Les corps des morts en Christ rejoignent vraisemblablement leurs âmes dans les nuées en ce moment (les morts en Christ ressuscitant en premier).
  4. Nous qui sommes encore vivants mais transformés, rattrapons alors ceux qui sont dans les nuées pour rencontrer le Seigneur dans les airs.

Notre question : Y a-t-il un écart entre le n° 3 et le n° 4 ?  Il y a un précédent pour cela dans le récit de Matthieu sur la résurrection de « nombreux saints » au moment de la résurrection de Jésus.  Ceux-ci se promenaient et ont été vus par beaucoup avant d’aller au ciel.

« Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent, les sépulcres s’ouvrirent, et plusieurs corps des saint qui étaient mort ressuscitèrent.  Étant sortis des sépulcres, après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à un grand nombre de personnes. » (Matthieu 27:51-53) 

Si la même chose se produit lors de notre événement de résurrection/enlèvement, cela pourrait ressembler à ceci :

  1. Transformation
  2. Pause
  3. Rattrapage

S’il y a une pause, cela pourrait nous permettre de garer nos voitures en toute sécurité si nous conduisons, etc. …  Mais, plus important encore, cela pourrait nous permettre de témoigner pour Jésus un dernier moment.  Cela semble être soutenu par la définition (The dictionary.com) du mot « rester » (comme dans, nous qui sommes vivants et  restons) :

  • Continuer à exister, surtout après que d’autres personnes ou choses similaires ou apparentées ont cessé d’exister (c’est-à-dire que les morts en Christ ont cessé de « rester »)
  • Synonymes : Continuer à exister, endurer, durer, demeurer, continuer, persister, rester en l’air, rester dans les parages, se tenir debout, exister, tenir bon, prévaloir, survivre, vivre
  • Rester à la place que l’on occupait (est-ce que « occuper jusqu’à ce qu’Il vienne » me vient à l’esprit ?)
  • C’est une possibilité passionnante à considérer, mais, je ne pense pas que plus de quelques instants (minutes? Heures?) Soient probables pour plusieurs raisons :
  • Nous savons que ceux qui restent sont ceux qui ont refusé d’aimer la vérité et d’être ainsi sauvés (2 Thessaloniciens 2:10)
  • La Bible ne mentionne pas un événement de salut de masse juste au début des Tribulations, à part les 144.000 Hébreux scellés (Apocalypse 7:1-8). Cependant, il semble que beaucoup arrivent à la foi à un moment donné après l’Enlèvement.
  • Qu’arriverait-il à l’âme de quelqu’un qui est devenu un croyant après l’événement de transformation, puis est mort avant l’événement de l’Enlèvement ?
  • Nous sommes « rattrapés » avec les morts ressuscités en Christ et nous nous rencontrons dans les nuages ?… Combien de temps Jésus et les morts ressuscités resteraient-ils dans les nuages pour attendre ?

La raison la plus convaincante que j’ai pour ne pas croire que l’écart sera plus long que quelques instants, c’est que la résurrection d’entre les morts et la transformation des vivants semblent déclencher des événements de type nucléaire.  Pourquoi ?  C’est de la physique simple, la conservation de l’énergie. Pour que le matériau se transforme en immatériel, une quantité massive d’énergie semble être libérée.  Je suggérerais que nous considérions comme des tremblements de terre dans les Écritures.  Observez la résurrection de Jésus et des nombreux saints.

« Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent, les sépulcres s’ouvrirent, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent.  Étant sortis des sépulcres, après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à un grand nombre de personnes.  Le centenier et ceux qui étaient avec lui pour garder Jésus, ayant vu le tremblement de terre et ce qui venait d’arriver, furent saisis d’une grande frayeur, et dirent : Assurément, cet homme était Fils de Dieu. »  (Matthieu 27:51-54) 

« Après le sabbat, à l’aube du premier jour de la semaine, Marie de Magdala et l’autre Marie allèrent voir le sépulcre.  Et voici, il y eut un grand tremblement de terre ; Car un ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre, et s’assit dessus. »  (Matthieu 28:1-2) 

Observez quand les deux témoins sont ressuscités :

« Après les trois jours et demi, un esprit de vie, venant de Dieu, entra en eux, et ils se tinrent sur leurs pieds ; Et une grande crainte, s’empara de ceux qui les voyaient.  Et ils entendirent du ciel une voix qui leur disait : Montez ici !  Et ils montèrent au ciel dans la nuée ; Et leurs ennemis les virent.  À cette heure-là, il y eut un grand tremblement de terre, et la dixième partie de la ville tomba ; Sept mille hommes furent tués dans ce tremblement de terre, et les autres furent effrayés et donnèrent gloire au Dieu du ciel. »  (Apocalypse 11:11-13) 

S’il y a une libération d’énergie similaire lors de la transformation des morts et des vivants en Christ, pouvez-vous imaginer à quoi cela ressemblerait ?  Je crois que cela explique pourquoi nous devons être arrachés violemment, avec une grande force (harpazo), par opposition à une simple ascension.  Il y aura une catastrophe incalculable qui se déroulera sur la terre dans notre sillage, ce qui aide à expliquer les descriptions des sceaux et des quatre premières trompettes.

Qu’il y ait un décalage dans le temps ou non, c’est quelque chose que nous ne pouvons que spéculer.

Allons-nous ressentir quelque chose ?

Parce que l’événement de transformation se produit « en un clin d’œil », nous ne ressentirons rien.  Nos récepteurs de la douleur (nocicepteurs) tirent à 5 à 30 mètres par seconde.  Le clin d’œil prend entre 300 et 400 millisecondes. Puisqu’un clin d’œil prend beaucoup moins d’une seconde, nos systèmes neuronaux ne seront pas en mesure de détecter ou de répondre dans ce laps de temps.

Quant à l’enlèvement lui-même, le verbe utilisé signifie « arracher violemment, avec une grande force ».  D’autres endroits où le même mot (harpazo) est utilisé comprennent :

« Quand ils furent sortis de l’eau, l’Esprit du Seigneur enleva Philippe, et l’eunuque ne le vit plus.  Tandis que, joyeux, il poursuivait sa route. » (Actes 8:39) 

« Je connais un homme en Christ, qui fut, il y a quatorze ans, ravi jusqu’au troisième ciel (si ce fut dans son corps je ne sais, si ce fut hors de son corps je ne sais, Dieu le sait).  Et je sais que cet homme (si ce fut dans son corps ou sans son corps je ne sais, Dieu le sait), fut enlevé dans le paradis, et qu’il entendit des paroles ineffables qu’il n’est pas permis à un homme d’exprimer. »  (2 Corinthiens 12:2-4) 

« Comme la discorde allait croissant, le tribun, craignant que Paul ne fut mis en pièces par ces gens, fit descendre les soldats pour l’enlever du milieu d’eux et le conduire à la forteresse. »  (Actes 23:10) 

Parce que nous serons dans nos nouveaux corps éternels, et que cela semble être un événement très rapide, je doute fortement que nous « sentions » que l’on nous arrache aussi.  Comme le corps de la résurrection de Jésus, nous passerons par n’importe quoi sur notre chemin sans effet néfaste, tout comme Jésus est passé par les portes verrouillées après sa résurrection.

Souvenez-vous de la femme de Lot

« En ce jour-là, que celui qui sera sur le toit, et qui aura ses effets dans la maison ne descende pas pour les prendre ; Et que celui qui sera dans les champs ne retourne pas non plus en arrière.  Souvenez-vous de la femme de Lot. »  (Luc 17:31-32) 

Ce passage de Luc m’a terrifié pendant un certain temps.  Nous savons qu’il ne s’agit pas de la même chose que la mention de Matthieu sur l’abomination de la désolation en fuite (Matthieu 24:15).  Il n’est pas fait mention de la fuite ici, au lieu de cela, juste après cet enseignement, Luc enseigne que l’un sera pris (d’autres utilisations du mot incluent « reçu », comme dans reçu à l’agneau et au trône de Dieu) et que l’autre sera laissé.  Dans le contexte, je crois personnellement que c’est un verset de l’Enlèvement.

Je me souviens m’être demandé si je serais comme la femme de Lot et que je ferais demi-tour au moment de l’enlèvement.  J’ai examiné mon cœur et il n’y a rien d’autre qui me garderait sur cette terre à part mes enfants.  Cependant, je pourrais certainement m’imaginer les regarder avec anxiété.

J’ai beaucoup prié à ce sujet.

Je crois que Dieu m’a révélé que cela fait référence à ce que Jésus enseigne également dans Luc 9:62.  « Jésus lui répondit : Quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière, n’est pas propre au royaume de Dieu. »  

La femme de Lot ne cherchait pas sa famille, ses enfants.  Ils étaient avec elle. La femme de Lot regardait en arrière avec nostalgie, parce que son cœur était à Sodome.  Rappelez-vous comment les anges ont littéralement dû traîner Lot et sa famille, après avoir essayé pendant des heures de les convaincre de partir ?  Ceux qui se détournent de Jésus et s’accrochent à ce monde ne sont pas dignes de lui.

Nous ferions bien d’examiner nos cœurs, nous retenons-nous de vraiment suivre Jésus ?

« Quiconque cherche à préserver sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie la conservera. » (Luc 21:33 ; Voir aussi : Matthieu 10:39, 16:25 ; Marc 8:35 ; Luc 9:24 ; Jean 12:25)  « Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme. » (Luc 21:36)

Comment pouvons-nous être dignes d’entrer dans le royaume de Dieu et d’échapper à toutes ces choses qui vont arriver ?  Nous devons nous tourner et devenir comme des enfants (Matthieu 18:2-4), littéralement, nous devons « naître de nouveau ».  Tous les vrais croyants entreront dans le royaume de Dieu et échapperont à toutes ces choses.  Pour plus d’informations à ce sujet, veuillez consulter : Qui est digne d’échapper à toutes ces choses ?

Résumé : L’expérience Enlèvement :

Je crois que nous serons conscients que l’Enlèvement est en cours.  Le jour, dans l’heure, je crois que nous saurons qu’il est temps !  Je crois que nous entendrons le cri de commandement (« Montez ici » ?), la voix de l’ange et la trompette de Dieu.  Je crois que nous verrons le Christ dans les nuées du ciel, et peut-être les morts en Christ se lever autour de nous.

« Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement.  Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.  Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles. » (1 Thessaloniciens 4:16-17) 

Nous pouvons également ressentir, entendre et voir des tremblements de terre se produire.  « Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche. »  (Luc 21:28)

La séquence probable semble être :

  1. Jésus descend du ciel (le troisième ciel spirituel) dans les nuages ? (le premier ciel atmosphérique) avec les âmes des croyants qui se sont endormis (sont morts) en lui.
  2. Jésus crie, la voix d’un archange retentit, la trompette de Dieu retentit, et les morts et les vivants en Christ reçoivent leurs corps de résurrection. Ce changement se produit en un instant, en un clin d’œil, au son de la trompette.
  3. Nous ne ressentirons rien.
  4. Cette transformation de matériel en immatériel peut entraîner une énorme libération d’énergie dans le monde entier. Cela peut déclencher des tremblements de terre, des éruptions volcaniques, des tsunamis.
  5. Nous ne laisserons ni corps ni sang derrière nous ; Ceux-ci seront transformés.
  6. Nous laisserons nos vêtements derrière nous et serons vêtus de robes blanches, représentant la justice de Christ.
  7. Les corps des morts en Christ joignent vraisemblablement leurs âmes dans les nuées en ce moment (les morts en Christ ressuscitent d’abord).
  8. Il peut y avoir un petit intervalle de temps (moments? Minutes? Heures?)
  9. Nous qui sommes encore vivants mais transformés, sommes alors enlevés avec ceux qui sont dans les nuées pour rencontrer le Seigneur dans les airs.
  10. Nos nouveaux corps traverseront les choses matérielles sans problème. Nous ne ressentirons rien. 

Basé sur des passages d’enlèvement décrivant les événements de transformation et d’arrachage se produisant « en un clin d’œil », je ne crois pas que nous aurons littéralement le temps de regarder en arrière au moment où l’Enlèvement a lieu.  Notre cœur à besoin d’être préparé à l’avance, là où est notre trésor, là aussi sera notre cœur (Matthieu 6:21).

Source:  Unsealed 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Conférence 2020

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence à venir


Real Time Web Analytics