Partager avec les autres

Les compagnies d’assurance-vie émettent des avertissements d’alertes mortelles sur près de 100.000 décès supplémentaires par mois qui se produisent actuellement aux États-Unis.

Par Mike Adams – Le 3 janvier 2022

Le Dr Robert Malone a remarqué les signaux et a envoyé un nouvel avertissement au monde dans cet article

Il y a actuellement près de 100.000 décès supplémentaires par mois aux États-Unis, selon les compagnies d’assurance-vie qui tirent la sonnette d’alarme sur ce que le Dr Robert Malone appelle un « événement de masse » qui se déroule en raison des vaccins contre la COVID.

C’est une situation d’alerte rouge qui se déroule juste devant nous.  La race humaine est massacrée par l’injection de « caillots » qui sont délibérément conçus pour réduire la population mondiale par la mort et l’infertilité.  Tous les politiciens, scientifiques, régulateurs et journalistes impliqués commettent des crimes génocidaires contre l’humanité, et ils ciblent même les enfants.

Un article publié par The Center Square (Indiana) révèle comment Scott Davison, PDG de OneAmerica (une compagnie d’assurance-vie) tire la sonnette d’alarme sur une augmentation de 40% du nombre total de décès parmi les Américains âgés de 18 à 64 ans (c’est-à-dire les Américains en âge de travailler) :

« Nous constatons, en ce moment, les taux de mortalité les plus élevés que nous ayons vus dans l’histoire de cette entreprise, pas seulement chez OneAmerica », a déclaré le PDG de la société, Scott Davison, lors d’une conférence de presse en ligne cette semaine.  « Les données sont cohérentes pour tous les acteurs de cette entreprise. »

Davison a déclaré que l’augmentation des décès représente « un nombre énorme et énorme » et que ce ne sont pas les personnes âgées qui meurent, mai  « principalement les personnes en âge de travailler de 18 à 64 ans » qui sont les employés des entreprises qui ont des régimes d’assurance-vie collective via OneAmerica.

« Et ce que nous avons vu juste au troisième trimestre, nous le voyons se poursuivre au quatrième trimestre, c’est que les taux de mortalité ont augmenté de 40% par rapport à ce qu’ils étaient avant la pandémie », a-t-il déclaré.

« Juste pour vous donner une idée de la gravité de la situation, une catastrophe à trois sigma ou une catastrophe sur 200 ans représenterait une augmentation de 10% par rapport à la période pré-pandémique », a-t-il déclaré.  « Donc, 40%, c’est du jamais vu. »

Il y a plusieurs points critiques à comprendre ici :

  1. Les données citées par le PDG Scott Davison sont des données du troisième trimestre de 2021.  Les chiffres seront bien pires au quatrième trimestre car les dommages au système immunitaire par le vaccin s’aggravent avec le temps.
  2. Ces décès ne sont pas classés parmi les décès dus au COVID-19.  Ce sont des décès dus à d’autres causes, selon les dossiers médicaux : Cancer, troubles auto-immunes, crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, etc.  Ce sont en grande partie des réactions indésirables des vaccins contre la COVID, bien sûr, comme la FDA le sait depuis longtemps. (Voir la  page 16 de ce document de la FDA de 2020 , où il répertorie tous les effets secondaires suspectés des vaccins contre le covid, y compris la mort.)
  3. Si une augmentation de 10% des décès est un événement à trois sigma, une augmentation de 40% est quelque chose de plus élevé qu’un événement à douze sigma (ce n’est pas une relation linéaire)… ce qui signifie que ce n’est pas une simple coïncidence.  Il y a une cause commune derrière ces décès.  Cette cause, bien sûr, est due aux vaccins contre la COVID, dont nous avons conclu qu’il s’agissait d’armes biologiques de dépopulation.
  4. Les compagnies d’assurance-vie sont confrontées à un effondrement financier alors que cette tendance se poursuit (ce qui sera le cas).  Elles auront bientôt besoin d’un renflouement du gouvernement et les taux d’assurance-vie facturés aux employés monteront en flèche.

Faites le calcul: Voici comment nous arrivons à près de 100.000 décès supplémentaires par mois en Amérique en ce moment.

Selon IndexMundi.com, il y a normalement environ 7,755 décès par jour aux États-Unis, avant la COVID.  L’augmentation de 40% de la mortalité actuellement observée par les compagnies d’assurance-vie, si elle était appliquée à tous les groupes d’âge, signifierait 3100 décès supplémentaires par jour.

Multipliez cela par 30 jours et vous obtenez plus de 93.000 décès supplémentaires par mois aux États-Unis.

N’oubliez pas que cela est basé sur les données du troisième trimestre de 2020, mais, nous savons que les vaccins entraînent une aggravation de la défaillance du système immunitaire au fil du temps.  Cela signifie que les données du quatrième trimestre seront encore pires, et les données du premier trimestre 2022 seront probablement encore pires.  De plus, nous avons des décès par cancer qui commencent à monter en flèche en raison de l’interférence des protéines de pointe avec les mécanismes de réparation des dommages chromosomiques, c’est pourquoi je prédis que nous verrons plus d’un million de décès par cancer au cours du calendrier 2022, ce qui est à peu près le double de la mortalité habituelle par cancer, selon les statistiques.

Compte tenu de ces facteurs d’accélération, immunité défaillante, croissance accélérée des tumeurs cancéreuses et ajout d’encore plus de rappels, il ne fait aucun doute que 2022 verra un million de décès supplémentaires aux États-Unis, et peut-être beaucoup plus.  (Cela pourrait être 1,5 million ou même 2 millions.) 

Si les injections de rappel sont poussées de manière agressive et que nous voyons l’amélioration de la dépendance aux anticorps s’accélérer à mesure que des souches de grippe courantes circulent, nous pourrions envisager un doublement du taux de mortalité total, passant de 7700 décès quotidiens à 15.400 décès par jour.  Cela signifie que nous perdrions près de 1,7% de l’ensemble de la population américaine en seulement un an (c’est la somme des décès normaux plus l’extrapolation des décès excessifs dus aux vaccins contre la COVID).

Tout cela se produit parce que les « vaccins » contre la COVID sont en réalité des armes biologiques de dépopulation.  Le Dr Robert Malone a remarqué les signaux et a envoyé un nouvel avertissement au monde dans cet article :

« La plus grande expérience sur les êtres humains dans l’histoire enregistrée a échoué.  Et, si ce rapport plutôt sec d’un cadre supérieur de l’assurance-vie de l’Indiana est vrai, alors la pression de Reiner Fuellmich sur les « Crimes contre l’humanité » pour la convocation de nouveaux procès à Nuremberg commence à sembler beaucoup moins chimérique et beaucoup plus prophétique. »

« Si cela est vrai, alors les vaccins génétiques promus de manière si agressive ont échoué, et la campagne fédérale claire pour empêcher un traitement précoce avec des médicaments vitaux a contribué à une perte de vie massive et évitable. » 

« Au pire, ce rapport implique que les mandats fédéraux sur les vaccins sur les lieux de travail ont conduit à ce qui semble être un véritable crime contre l’humanité.  Des pertes de vie massives chez (vraisemblablement) des travailleurs qui ont été forcés d’accepter un vaccin toxique à une fréquence plus élevée par rapport à la population générale de l’Indiana. » 

« De plus, nous avons également vécu la campagne de propagande et de censure la plus massive et la plus coordonnée à l’échelle mondiale de l’histoire de la race humaine.  Tous les grands médias de masse et les sociétés de technologie des médias sociaux se sont coordonnés pour étouffer et supprimer toute discussion sur les risques des vaccins génétiques et/ou des traitements précoces alternatifs. »

« Cet article se lit comme une description sèche d’un événement de masse évitable causé par une procédure médicale expérimentale obligatoire.  Un pays pour lequel toutes les opportunités pour les victimes de s’informer sur les risques potentiels ont été méthodiquement effacées d’Internet et de la sensibilisation du public par une cabale corrompue internationale opérant sous le drapeau de la « Initiative de Nouvelles Fiable ».  George Orwell doit se retourner dans sa tombe. »

Il s’agit d’un « événement faisant un grand nombre de victimes » et les vendeurs de vaccins le font délibérément.

Le résultat de tout cela est que les vaccins contre la COVID créent un « événement faisant de nombreuses victimes ».  Pire encore, tout est délibéré.  Tous les tyrans et génocidaires qui poussent ces vaccins mènent un véritable holocauste vaccinal qui tuera probablement entre 1 et 2 milliards de personnes dans le monde au cours de la prochaine décennie, même si les injections de caillots sont arrêtées dès maintenant.

Ils le font exprès.  Big Tech, Big Pharma, Big Media et Big Government conspirent tous pour réaliser une campagne de nettoyage ethnique à l’échelle planétaire impliquant des souffrances et des morts de masse à travers la civilisation humaine.

Vous vivez littéralement un holocauste mondial déguisé en campagne de vaccination.  L’aiguille est le système de livraison de l’arme, et les armes sont des « charges utiles » d’ARNm.

Source: Natural News 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Translate »