AVANT LES FÊTES RELIGIEUSES, LE HAMAS MENACE DE GUERRE DE RELIGION SUR LE MONT DU TEMPLE

mont du temple 01

Partager avec les autres
Table des matières

DE ADAM ELIYAHU BERKOWITZ | 23 SEPTEMBRE 2022 | JÉRUSALEM

En ce jour-là, j’anéantirai pratiquement toutes les nations qui se sont opposées à Yerushalayim. Zacharie 12:9 (La Bible d’Israël TM )

Quelques jours avant les grands jours saints juifs de Rosh Hashanna et de Yom Kippour, le Hamas, l’organisation terroriste qui dirige Gaza, a juré une « guerre de religion » contre Israël pour ce qu’il a appelé des « violations contre Jérusalem et la mosquée Al-Aqsa ». La colère des islamistes porte sur l’augmentation des visites juives sur le site le plus sacré du judaïsme.

S’exprimant lors d’une conférence de presse à la mosquée Omari de Gaza, Mahmud Zahar, un haut responsable du Hamas, a averti que “la poursuite de l’agression sioniste et sa brutalité contre Jérusalem et les lieux saints seront la cause d’une bataille majeure”.

La menace survient après que Beyadenu, une organisation militante du Mont du Temple, a annoncé qu’un nombre record de 50 000 Juifs sont montés sur le Mont du Temple au cours de l’année écoulée.

Les Palestiniens prétendent que le Mont du Temple est sacré parce que c’est le site du voyage nocturne de Mohammad vers la « Mosquée Aqsa » (la mosquée la plus éloignée) pour prier. Cette affirmation est problématique car il n’y avait pas de mosquée sur le site du vivant de Mohammad et la mosquée sur le mont du Temple a été construite 70 ans après la mort de Mohammad. La plupart des sunnites pensent que l’emplacement de cette «mosquée supplémentaire» se trouve à Al Juraana, en Arabie saoudite.

Roch Hachana, le nouvel an juif, commence au coucher du soleil le dimanche et se termine au coucher du soleil le mardi.

Certains médias ont rapporté à tort que des militants du Mont du Temple ont fait sonner le shofar sur le Mont du Temple la semaine dernière. Le droit à la liberté religieuse est mandaté par la loi israélienne et inclut de telles activités, la police israélienne interdit l’expression religieuse juive sur le mont du Temple en raison des craintes de violence palestinienne. Mais aucun Juif n’a sonné le shofar sur le Mont du Temple la semaine dernière. Il y a deux semaines, l’ancien membre de la Knesset, le rabbin Yehudah Glick, a été arrêté pour avoir diffusé  un enregistrement d’un shofar  sur  son téléphone portable . Cette semaine, le rabbin Glick a été arrêté pour avoir soufflé dans un shofar dans une zone adjacente au mont du Temple, mais le tribunal a jugé que la police avait outrepassé ses pouvoirs et que le rabbin Glick n’avait enfreint aucune loi. Néanmoins, le rabbin Glick a été de nouveau arrêté le lendemain pour les mêmes actions.

Omer Barlev, le ministre israélien chargé de la police, a annoncé cette semaine que des visites juives sur le site auraient lieu pendant les vacances.

Source

Traduit par PLEINSFEUX

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité

,

Translate »