Persécutions

Publié le 30 novembre, 2020 | par Equipe de Pleinsfeux

0

ÇA SE PASSE EN CHINE

Par Leah MarieAnn Klett – Le 20 novembre 2020

Les autorités attaquent une église, confisquent des Bibles et détiennent des membres.

Une Église de l’Alliance de la Première Pluie en Chine, très persécutée, a été attaquée par les autorités de Taiyuan en Chine, dans la province du Shanxi, qui ont ensuite détenu le pasteur et six autres membres.

L’organisme de surveillance de la persécution, International Christian Concern, rapporte que le 15 novembre, des fonctionnaires du bureau de la sécurité publique, du bureau des affaires ethniques et religieuses, du ministère des Affaires civiles et du poste de police ont fait une descente dans l’église de Xuncheng pendant son service du dimanche matin.

Le commandant de la sécurité publique a confisqué le téléphone portable du président avant d’exiger que le frère Zhang Chenghao les accompagne.

Après le service, le commandant et le personnel du bureau des affaires ethniques et religieuses ont interrogé les qualifications du pasteur An Yankui, lui demandant si ses lettres de créance étaient approuvées par l’état et si leur rassemblement était enregistré auprès du gouvernement.

Bien qu’elles n’aient pas fourni de mandat d’arrêt, les autorités ont alors emmené le pasteur.  Elles ont ensuite affiché l’avis de dissolution sur la porte de l’église de la maison, empêché les gens d’enregistrer l’incident et confisqué les téléphones portables des membres. Elles ont également enregistré les informations personnelles de chacun et confisqué des bibles, des hymnes et des robes de chorale.

La police a interrogé les chrétiens et a tenté de « les induire en erreur en leur faisant révéler des informations défavorables sur leur église », selon la CPI.  Les autorités ont ensuite transféré les croyants dans un autre établissement.  Là, on leur a demandé de revêtir l’uniforme de la prison et on les a placés menottés dans une salle de détention.

Après plusieurs heures, les chrétiens ont été autorisés à se remettre dans leurs vêtements et on a demandé à chacun de faire une déclaration.  Ces croyants ont été libérés vers 21:30.

Selon China Aid, l’église Xuncheng a été implantée par l’église de l’Alliance des Premières Pluies à Chengdu, une des plus grandes églises non enregistrées de Chine.  An Yankui, un des pasteurs de l’église de Xuncheng, est diplômé du séminaire fondé par l’ERCC et est sous l’influence de la théologie réformée et du pasteur de l’ERCC, Wang Yi, qui a été condamné à neuf ans de prison pour son travail ministériel.

Bien que les autorités aient fermé l’ERCC en 2018 et arrêté leur pasteur et d’autres dirigeants, les membres de l’église ont continué à faire l’objet de harcèlements.

Gina Goh, directrice régionale de la CPI pour l’Asie du Sud-Est, a déclaré qu’à un moment où la religion en Chine doit se soumettre au contrôle du Parti Communiste Chinois et du président Xi Jinping, ce n’est plus une surprise qu’une église de maison soit considérée comme un ennemi de l’état et réprimée.

« L’aveuglement de la Chine face à sa violation de la liberté religieuse doit être continuellement dénoncé pour que Pékin sache qu’il ne peut pas se permettre de commettre ces actes pervers », a déclaré Goh.

La répression par la Chine du Christianisme et d’autres religions qu’elle considère comme des « menaces » pour l’État est bien documentée.

Ces dernières années, de nombreux rapports ont fait état du remplacement des croix par le drapeau du PCC par les autorités chinoises, et des images de Jésus-Christ avec le président Xi en plus de la conversion des églises en bâtiments pour des activités politiques.

Le PCC a également fait pression de plus en plus sur les dirigeants de l’église pour qu’ils imprègnent leurs sermons d’idéologie politique.  De plus, les censeurs ont commencé à supprimer les mots « Christ » et « Jésus » de certaines publications, notamment sur les réseaux sociaux chinois.

Plus tôt ce mois-ci, les autorités ont attaqué une communauté catholique clandestine dans la province du Hebei et ont arrêté deux prêtres et au moins une douzaine de séminaristes et de religieuses dont on ignore toujours où ils se trouvent.

Selon un rapport de novembre du Pew Research Center, les restrictions à la religion en Chine ont atteint un niveau record.  Les chercheurs ont constaté que la Chine continuait d’avoir « le score le plus élevé de l’indice des restrictions gouvernementales sur les 198 pays et territoires de l’étude ».

La Chine a également été qualifiée par le Département d’État des États-Unis de « pays particulièrement préoccupé » pour « continuer à se livrer à des violations particulièrement graves de la liberté de religion ».

Le pays est classé 27ème sur la liste de surveillance mondiale Open Door USA des pays où il est le plus difficile d’être chrétien.

Source: Christian Post 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • LES SECRETS DE L’ATLANTIDE 2021

  • Conférence 2020

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction


Real Time Web Analytics