Urgences

Publié le 24 janvier, 2013 | par Sentinelle

1

ÇA SENT LE GAZ ENTRE ROUEN ET PARIS !

En France, une odeur de gaz de ville suscite l’inquiétude chez des millions de Français. Il s’échappe d’une usine chimique et est « non toxique », tentent de rassurer les autorités, or selon la fiche de sécurité française, ce gaz est pourtant reconnu comme extrêmement inflammable et nocif.

Une forte odeur de gaz de ville répandue dans la nuit de lundi à mardi sur la région parisienne et provoquée par un dégagement gazeux « non toxique » dans une entreprise chimique de Rouen a suscité l’émoi des populations concernées.

Ce « nuage non toxique », est parti, lundi, selon la préfecture de Seine-Maritime, de l’entreprise Lubrizol, à Rouen. Le gaz concerné est du mercaptan, le gaz qui donne son odeur au gaz de ville.

Ce dégagement gazeux « ne présente pas de risques pour la santé », a indiqué le ministère de l’Intérieur.

« Le gaz de ville est naturellement sans odeur, raison pour laquelle un marquant olfactif totalement inoffensif y est systématiquement ajouté. Actuellement, un nuage de ce marquant provenant de Normandie est perceptible en région parisienne. Il se dissipera naturellement en fonction des conditions météorologiques », ont expliqué les pompiers de Paris.

Mais cette forte odeur de gaz poussée par le vent et perçue dans la nuit jusque dans les rues de Paris, a provoqué une telle inquiétude que des centaines d’appels ont été reçus par les services de secours qui ont très vite été saturés, en Normandie comme en Ile-de France.

« Les mesures réalisées ont révélé un seuil de concentration très faible mais qui explique cependant la gêne ressentie par un grand nombre de personnes », a déclaré le ministère français.

« Une odeur insupportable »

Des Parisiens inquiets ont appelé l’AFP pour se plaindre de l’odeur et de maux de tête, tandis que sur un site internet des centaines de personnes, habitant Paris mais aussi l’Eure, l’Essonne, les Yvelines, le Val-de-Marne ou le Val-d’Oise, évoquaient une « odeur insupportable », « maux de tête » et « nausée ».

« Tout le monde dit qu’il ne faut pas s’affoler, mais on a dit la même chose pour le nuage de Tchernobyl », a déclaré à l’AFP Patricia Cousteau, une mère de famille qui « s’inquiète pour ses quatre enfants ».

Une autre personne s’est plainte de « longues minutes d’attente du 112 qui lui a dit que le mieux était de se calfeutrer ».

Le site de Rouen toujours pas sécurisé

Au dernier pointage, à minuit, les opérations de neutralisation sur le site de l’entreprise Lubrizol étaient toujours en cours et « il y avait toujours des émissions », avait déclaré l’officier d’astreinte de la sécurité civile de Seine-Maritime, Laurent Mabire.

« Il y a eu une réaction qui s’est faite dans un four de l’entreprise », a expliqué à l’AFP une autre source au sein des services de secours.

Toutes les sources interrogées par l’AFP ont exclu que le mercaptan puisse avoir un impact sur la santé. La source au sein des services de secours a estimé qu’« il peut y avoir quelques cas isolés d’intolérance au produit, mais on est surtout dans la réaction psychologique liée à l’odeur ».

Le mercaptan, est un gaz nauséabond qui peut être toxique à forte concentration.

Le mercaptan est un gaz nauséabond couramment utilisé pour « parfumer » le gaz de ville, inodore, afin de repérer les fuites et éviter ainsi les accidents.

Le nom chimique de ce gaz est « méthanethiol » (formule CH3-SH) et il entre également dans la fabrication de produits phytosanitaires, d’anti-oxydants, etc. précise l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) sur la fiche toxicologique consacrée à cette substance.

Produit à l’état naturel lorsque les matières organiques se décomposent, dans les marais, les égouts et même lors de la digestion, il dégage une « odeur caractéristique » de putréfaction « qui est ressentie par les individus à de très faibles concentrations ». « Malgré une accoutumance de l’odorat, ceci permet souvent de prévenir les accidents », souligne l’INRS.

Le méthanetiol est cependant un produit classé officiellement comme « toxique par inhalation » et « dangereux pour l’environnement ».

Selon l’INRS, des cas d’intoxication aiguë ont été rapportés chez des travailleurs directement exposés à l’inhalation de méthanetiol, se traduisant par une irritation pulmonaire, des nausées, des vomissements et diarrhées, voire des troubles de conscience et de la respiration pour les plus graves.
A faible concentration, les manifestations chroniques sont essentiellement l’irritation des yeux, des muqueuses respiratoires et de la peau, précise la fiche de l’Institut.

Source Le Soir.be

En France ainsi qu’aux USA, en Allemagne et en Angleterre, la VME (Valeur Moyenne d’Exposition pour 8 heures) est de 0,5 ppm. La CL50 pour 1 heure (Concentration Létale 50 %) est de 1 350 ppm.

Enfin, le méthanethiol est considéré comme toxique pour les organismes aquatiques et dangereux dans l’eau potable.

http://lesmoutonsenrages.fr/2013/01/22/ca-sent-le-gaz-entre-rouen-et-paris/

Mots clés: , , , ,



Réponse à ÇA SENT LE GAZ ENTRE ROUEN ET PARIS !

  1. brunel martine says:

    le soir j ai pris le train sur PARIS POUR RENTRER CHEZ MOI AI BIEN
    SENTI CE GAZ JE N AI PAS TRAINE JE SUIS RENTREE DANS LA GARE
    ET J AI PRIS MON TRAIN

Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics