CAMP D’ENTRAÎNEMENT D’ISIS

L’État Islamique d’Irak et du Levant emploie un camp d’entraînement à quelques miles d’El Paso, au Texas, selon des sources de Surveillances Judiciaires, incluant même un officier supérieur de l’armée mexicaine et un inspecteur de la police fédérale du Mexique.

Geoffrey Grider – Le 14 avril 2015

L’emplacement exact où le groupe terroriste a établi sa base est à environ 8 miles (12.8 km) de la frontière américaine, dans une zone connue sous le nom d’ »Anapra« , placée juste à l’ouest de Ciudad Juárez, dans l’état mexicain de Chihuahua. Une autre cellule ISIS à l’ouest de Ciudad Juárez, dans Palomas Portoricain, cible les nouvelles villes du Mexique de Columbus et de Deming, avec un accès libre aux États-Unis, les mêmes sources bien informées le confirment.

La semaine dernière, au cours d’une opération conjointe, l’armée mexicaine et les officiels fédéraux de l’application de la loi ont découvert des documents en arabe et en ourdou, ainsi que des « plans » de Fort Bliss, la grande installation militaire qui abrite le Première Division Blindée de l’armée américaine. Des tapis de prières musulmans ont été récupérés avec les documents au cours de l’opération.

Les sources policières et de renseignements signalent que la zone autour d’Anapra est dominée par le cartel Vicente Carrillo Fuentes « Cartel de Juarez », La Línea (le bras armé de cartel) et le Barrio Azteca (un gang formé à l’origine dans les prisons d’El Paso). Le contrôle du cartel de la zone d’Anapra en fait un environnement opérationnel extrêmement dangereux et hostile pour l’armée mexicaine et les opérations de la police fédérale.

Selon ces mêmes sources, les « coyotes » engagés dans la contrebande humaine et travaillant pour Cartel de Juarez, aident à déplacer les terroristes de l’État Islamique d’Irak et du Levant (ISIS) à travers le désert, et à travers la frontière située entre Santa Teresa et Sunland Park au Nouveau-Mexique. A l’est d’El Paso et de Ciudad Juárez, les « coyotes », appuyés par le cartel, font également passer les terroristes d’ISIS à travers la frontière poreuse situées entre Acala et Fort Hancock, au Texas. Ces zones spécifiques ont été ciblées par ISIS pour ses opérations, en raison de la faible présence des forces policières des municipalités et des comtés, et les refuges relativement calmes que ces zones fournissent à la contrebande de la drogue peinant à être contrôlé qui sévit déjà à grande échelle.

Les sources de renseignement du Mexique rapportent qu’ISIS entend exploiter les installations aéroportuaires et les chemins de fer des environs de Santa Teresa, au Nouveau-Mexique (un port d’entrée vers les États-Unis). Les sources disent aussi qu’ISIS a des « surveillants » installés dans les montagnes d’Est Potrillo du Nouveau-Mexique (en grande partie gérées par le Bureau de Gestion des Terres) afin d’aider aux opérations de passage des frontières par les terroristes. ISIS mène des reconnaissances dans les universités régionales, les installations de missiles de White Sands, les installations gouvernementales d’Alamogordo, au Nouveau-Mexique, Fort Bliss ainsi que les installations électriques près d’Anapra et de Chaparral, au Nouveau-Mexique.

Source : http://www.nowtheendbegins.com/blog/?p=32467

Traduit par PLEINSFEUX.ORG