Nouvelles

Publié le 24 août, 2018 | par admin

0

CELLULES DORMANTES AUX ÉTATS-UNIS

Des militants des « cellules dormantes » soutenus par l’Iran hibernent aux États-Unis et sont positionnés pour attaquer sur le territoire des États-Unis.

Par Adam Kredo – Le17 avril 2018

Des militants soutenus par l’Iran opèrent à travers les États-Unis, la plupart du temps sans entraves, soulevant des inquiétudes au Congrès et parmi les experts régionaux selon lesquels ces agents de cellules dormantes sont prêts à lancer une attaque à grande échelle sur le territoire américain, selon des témoignages devant les législateurs.

Des agents iraniens reliés au groupe terroriste Hezbollah ont déjà été découverts aux États-Unis en train de préparer des attaques, faisant craindre que Téhéran ordonne une frappe en Amérique si les tensions entre l’administration  de Donald Trump et la République Islamique atteignaient un point critique.

Les responsables du renseignement et les anciens responsables de la Maison Blanche ont confirmé mardi au Congrès qu’une telle attaque est non seulement plausible, mais relativement facile à réaliser pour l’Iran au moment où l’administration de Donald Trump envisage de renoncer à l’accord nucléaire historique et de réimposer des sanctions contre Téhéran.

Il y a de plus en plus de preuves que l’Iran représente « une menace directe pour l’Amérique », selon le représentant Peter King (R., N.Y.), membre du Comité de la Sécurité Intérieure et président de son sous-comité sur le contre-terrorisme et le renseignement.

« Le soutien iranien au Hezbollah, actif au Moyen-Orient, en Amérique latine et aux États-Unis, où des membres du Hezbollah ont été arrêtés pour des activités menées dans notre pays », a déclaré King, évoquant la récente arrestation de deux individus planifiant des attentats terroristes à New York et au Michigan.

« Les deux individus ont reçu une formation militaire importante par le Hezbollah », a déclaré Peter King. « Il est clair que le Hezbollah a la volonté et la capacité ».

Après plus de dix ans passés à recevoir des dossiers du renseignement, Peter King a déclaré avoir conclu que « le Hezbollah est probablement l’organisation terroriste la plus expérimentée et la plus professionnelle du monde », plus encore que l’État Islamique et Al-Qaïda.

À la question de savoir si l’Iran pouvait utiliser le Hezbollah pour mener des frappes aux États-Unis, un panel d’experts comprenant des responsables des services du renseignement et d’anciens initiés de la Maison Blanche a répondu par l’affirmative.

« Ils sont aussi bons ou meilleurs pour les engins explosifs que l’État Islamique, ils sont meilleurs dans les assassinats et dans le développement de cellules d’assassinats », a déclaré Michael Pregent, un ancien officier des services du renseignement qui luttait contre l’influence iranienne dans la région.  « Ils sont plus efficaces pour cibler, mieux à regarder les choses » et ils peuvent externaliser les attaques au Hezbollah.

« Le Hezbollah est intelligent », a déclaré Pregent.  « Ils sont très efficaces pour assurer la sécurité de leurs communications, en gardant leur sécurité opérationnelle sécurisée et, encore une fois, du point de vue des attaques de haut niveau, ils sont efficaces dans les dispositifs explosifs improvisés ».

D’autres témoignant devant le Congrès ont approuvé cette évaluation.

« La réponse est absolument.  Nous sommes confrontés à une menace », a déclaré Emanuele Ottolenghi, un membre éminent de la Fondation pour la Défense des Démocraties, qui suit depuis longtemps les efforts des militants iraniens.  « Leurs réseaux sont présents dans les États-Unis ».

L’Iran aurait une force de combat auxiliaire ou environ 200.000 militants répartis dans tout le Moyen-Orient, selon Nader Uskowi, ancien conseiller politique du Commandement central américain et actuel visiteur de la politique de l’Institut de Washington pour le Moyen-Orient.

Au moins de 50 à 60.000 de ces militants sont « testés » en Syrie et ailleurs.

« Il n’en faut pas beaucoup pour pénétrer ce pays et constituer une menace majeure », a déclaré Nader Uskowi.  « Ils peuvent constituer une menace majeure pour notre pays ».

Alors que l’Iran est actuellement plus motivé pour utiliser ses mandataires tels que le Hezbollah dans la région pour des attaques contre Israël ou les forces américaines, « ces cellules dormantes » placées aux États-Unis pourraient être utilisées pour organiser une attaque, selon Brian Katulis, un ancien membre du Conseil National de Sécurité de la Maison-Blanche sous la présidence de Bill Clinton.

« Le potentiel est là, mais le centre d’intérêt du mouvement se trouve dans la région », a déclaré Brian Katulis, un membre éminent du Centre pour le Progrès Américain.

La plus pressante menace pour le territoire des États-Unis est la pénétration du Hezbollah dans toute l’Amérique Latine, où il finance ses activités terroristes en faisant équipe avec des cartels de la drogue et des syndicats du crime.

« Les réseaux terroristes de l’Iran en Amérique latine sont dirigés par le Hezbollah, une franchise libanaise détenue à 100% par Téhéran », selon Ottolenghi.  « Ces réseaux sont à part égale dans la criminalité et la terreur » et ont la capacité de fournir un financement et une logistique aux combattants militants.

« Leur présence en Amérique Latine doit être considérée comme une base opérationnelle avancée contre les intérêts des États-Unis pour la région et la patrie elle-même », a-t-il déclaré.

Ces agents du Hezbollah exploitent des failles dans le système d’immigration américain pour entrer en Amérique sous le couvert de commerce légitime.

Les opérateurs travaillant pour le Hezbollah et l’Iran utilisent les États-Unis         « comme base pour le blanchiment d’argent basé sur le commerce et l’immobilier ».  Ils « entrent par la porte d’entrée avec un passeport légitime et une histoire de couverture commerciale crédible », a déclaré Ottolenghi.

La présence de l’Iran en Syrie, où elle a établi non seulement des bases opérationnelles, mais aussi, des usines d’armement qui ont alimenté la guerre du Hezbollah et du Hamas contre Israël, complique encore la situation.

Le développement par l’Iran de technologies avancées de missiles balistiques et de fusées, qui n’ont pratiquement pas été entravées depuis la signature de l’accord sur le nucléaire, a profité à des groupes terroristes comme le Hezbollah.

« L’Iran augmente la capacité du Hezbollah à cibler Israël avec des roquettes et des missiles plus avancés et guidés », selon Pregent.  « Ces missiles sont développés en Syrie sous la protection des réseaux de défense aérienne syriens et russes ».

En Irak, les forces iraniennes « ont accès à des fonds et à des équipements américains au Ministère de la Défense de l’Irak et au Ministère de l’Intérieur de l’Irak », a indiqué Pregent.

Katulis, de CAP, a déclaré que l’administration de Donald Trump avait lancé des discussions difficiles contre l’Iran, mais, n’a pas pris les mesures nécessaires pour démanteler ses réseaux terroristes au Moyen-Orient, en Amérique latine et aux États-Unis.

« L’administration Trump a parlé d’un bon jeu et a fait preuve de rhétorique, mais, je qualifierais son approche vis-à-vis de l’Iran d’apaisement passif », a déclaré Katulis.  « Nous ne nous sommes tout simplement pas présentés de manière significative ».

Source

Traduit par PLEINSFEUX.ORG



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics