Israël

Publié le 20 août, 2020 | par Equipe de Pleinsfeux

0

COMME HAMAN

Par Adam Eliyahu Berkowitz – Le 5 août 2020

Le chef du Hezbollah souffre d’un décret maléfique qu’il a prononcé contre Israël.

Mardi après-midi, deux énormes explosions ont déchiré le port de Beyrouth à 6:07 heure locale, tuant des centaines de personnes et en blessant des milliers d’autres.  Mercredi matin, la Croix-Rouge a signalé que le nombre de morts était d’au moins 100 morts, craignant qu’il n’augmente beaucoup plus.  Au moins 4000 personnes ont été blessées.  L’explosion a généré une énorme onde de choc qui était en fait visible dans les vidéos.  Des bâtiments aussi éloignés que 6 miles de la source de l’explosion ont été endommagés.  Les rues étaient remplies de verre brisé.

Certaines personnes ont noté l’ironie de la catastrophe, faisant référence à une menace de Hasan Nasrallah, le chef du Hezbollah, en 2016, de faire pleuvoir des roquettes sur l’ammoniac stocké dans le port de Haïfa.

« Ce sont des mathématiques simples », a déclaré Nasrallah à l’époque.  « Quelques missiles sur quelques usines d’ammonium équivalent à la même quantité de morts qu’une bombe atomique… vous pouvez détruire le Liban et Dahiyeh.  Vous avez la force aérienne la plus puissante, vous avez des missiles et vous avez d’autres moyens de le faire.  Mais, nous pouvons faire la même chose pour vous (Israël) avec seulement quelques missiles visant quelques usines d’ammonium. »

Nasrallah a souligné que son espoir était de tuer les 800.000 personnes qui vivent à Haïfa.

« Et l’on pendit Haman au bois qu’il avait préparé pour Mardochée.  Et la colère du roi s’apaisa. » (Esther 7:10)

Le Hezbollah, littéralement « Parti d’Allah » ou « Parti de Dieu » est un groupe terroriste islamiste chiite qui détient plus d’un tiers des sièges au parlement libanais, ce qui lui donne un droit de veto.  Le Hezbollah se consacre à la soumission des phalangistes chrétiens et est anti-Israël.  Son aile paramilitaire est considérée comme plus puissante que l’armée libanaise et a mené une guerre contre Israël en 2006.  On estime que le Hezbollah possède jusqu’à 150.000 roquettes, la cible principale étant Israël.

Bien qu’Israël et le Hezbollah aient tous deux nié qu’Israël ait quelque chose à voir avec l’explosion, les spéculations étaient inévitables.  L’Iran a subi une vague d’explosions inexplicables ce mois-ci visant des sites militaires et nucléaires.  Israël a admis avoir mené des centaines de frappes aériennes au nord de sa frontière dans le but d’empêcher la domination militaire iranienne dans la région.  Il ne fait aucun doute qu’Israël a la capacité de mener à bien une telle mission, que ce soit par avion de guerre ou par drone, depuis une plate-forme navale ou même des missiles balistiques lancés du sol.  Israël aurait même pu commettre un sabotage secret.

Mais, la seule raison de mener une telle frappe est aussi la dissuasion : Les missiles du Hezbollah.  À moins que l’explosion ne soit causée par un énorme stock d’armes, Israël ne voudrait pas provoquer une attaque qui viserait sans aucun doute ses civils, même s’il pouvait riposter avec succès.

L’explosion de Beyrouth soulève la question religieuse de savoir s’il faut ou non célébrer les tragédies qui frappent un ennemi.  Le Rabbin Shlomo Katz enseigne à Yeshiva Simchat Shlomo du nom de son mentor spirituel, le Rabbin Shlomo Carlebach.  Il a noté que l’explosion à Beyrouth s’est produite précisément de la manière que Nasrallah a menacé de faire à Israël.

« Cela rappelle la manière dont les plans de Haman contre les Juifs étaient précisément la manière de sa chute », a déclaré le Rabbin Katz.

« Mais, quand nous voyons une chose comme celle-ci se produire, nous nous rendons compte que nous ne saurons jamais vraiment ce que la personne moyenne au Liban ressent.  Ils sont gouvernés par des terroristes qui ne peuvent pas être rejetés ou renversés.  Nous devons donc pleurer la mort de chaque personne innocente.  Toujours. »

« Mais nous devrions être heureux que cela ne se soit pas produit comme Nasrallah l’avait prévu.  Mais, en même temps, nous devons profiter de l’occasion pour prier pour la compréhension et la révélation de Dieu dans ce monde.  Je ne suis jamais sûr de ce que signifie « mesure pour mesure ». Voulons-nous vraiment mettre au monde ce que voulait Haman, ce que Nasrallah avait l’intention de faire ? »

Le rabbin Katz a noté le verset dans Proverbes.

« Ne te réjouis pas de la chute de ton ennemi, et que ton cœur ne soit pas dans l’allégresse quand il chancelle, de peur que l’Éternel ne le voie, que cela ne lui déplaise, et qu’il ne détourne de lui sa colère. » (Proverbes 24:17-18)

Le Rabbin Katz a noté que l’explosion a eu lieu la veille du 15 Av, un jour qui est la fête juive de surnommée « une fête de l’amour ».  Il suit Tisha B’Av, le 9e jour d’Av, qui est un jour sombre commémorant la destruction des temples juifs.

« Le Temple a été détruit à cause d’une haine sans cause, donc son Tikkun (réparation) est la fête de l’amour qui suit », a déclaré le Rabbin Katz.  « Nous devrions toujours agir pour remplacer la colère et la haine de nos ennemis par un amour pour servir Dieu. »

« Si l’énergie est que nous sommes heureux que nos ennemis tombent alors que nous avons encore tant de haine sans cause entre nous, alors ce n’est pas vraiment un Tikkun. »

Le Rabbin Katz a noté que le roi David était un guerrier féroce et que les Juifs ont reçu le commandement de faire la guerre afin de préserver Israël.  Il a raconté une histoire sur son mentor, le Rabbin Shlomo Carlebach, qui illustre une approche spécifiquement juive de la guerre.  Le rabbin Carlebach, connu sous le nom de « rabbin chantant », a attiré de nombreux hippies et personnes qui ont rejeté ou ont été rejetés par la religion dominante.

Le Rabbin Katz a raconté comment le Rabbin Carlebach est allé visiter le Canal de Suez à une époque où il y avait constamment des tirs entre les Forces de Défense d’Israël et l’armée égyptienne.  Le Rabbin Carlebach, connu sous le nom de Reb Shlomo pour ses disciples, a été profondément impressionné par ce qu’il a vu.

« La différence entre un soldat égyptien et un soldat juif est la suivante », a déclaré Reb Shlomo.  « Lorsqu’un soldat égyptien tire, il prie pour que la balle touche sa cible.  Mais, quand un soldat juif tire, il prie pour que le Messie vienne avant que la balle n’arrive. »

Source: Breaking Israel News 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Conférence 2020

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence à venir


Real Time Web Analytics