Politique Internationale

Publié le 23 octobre, 2020 | par Equipe de Pleinsfeux

0

COMMENT EST-CE POSSIBLE ?

Comment est-ce possible que la chine, la Russie et cuba, avec leurs horribles exactions, puissent devenir membres du conseil des droits de l’homme de l’ONU ?

Par Geoffrey Grider – Le 13 octobre 2020

« L’élection de ces dictatures en tant que juges des Nations Unies sur les droits de l’homme, c’est comme faire une bande d’incendiaires des pompiers », a déclaré Hillel Neuer, directeur exécutif de UN Watch. L’organisation de défense des droits de l’homme basée à Genève a publié un rapport conjoint de 30 pages avec la Fondation des droits de l’homme et le Centre Raoul Wallenberg pour les droits de l’homme évaluant les candidats aux sièges du conseil.  Le rapport énumère la Bolivie, la Côte d’Ivoire, le Népal, le Malawi, le Mexique, le Sénégal et l’Ukraine, tous gagnants, comme ayant des pouvoirs « discutables » en raison des droits de l’homme problématiques et des dossiers de vote de l’ONU qui doit être amélioré.  Elle n’a accordé la mention  « qualifié » qu’au Royaume-Uni et à la France.

La Chine, la Russie et Cuba ont remporté des sièges au Conseil des droits de l’homme de l’ONU mardi, malgré l’opposition de groupes militants sur leurs dossiers abyssaux en matière de droits de l’homme, mais une autre cible, l’Arabie Saoudite, a perdu.

Quand je pense à des régimes dictatoriaux oppressifs et sanglants qui piétinent les visages de leurs citoyens dans le sol sous le talon de leurs bottes à semelle d’acier, je pense à des nations comme la Russie, la Chine et Cuba.  Le fait que l’un de ces trois pays brutaux puisse faire partie du Conseil des droits de l’homme de l’ONU est stupéfiant, mais tous les trois devenant membres le même jour ? C’est démoniaque.  Mais, c’est tout ce qui peut se passer à l’Organisation des Nations Unies impie.  Saviez-vous que Dieu mentionne les Nations Unies dans la prophétie biblique ?  C’est sûr.

« Attendez-moi donc, dit l’Éternel, au jour où je me lèverai pour le butin, car j’ai résolu de rassembler les nations, de rassembler les royaumes, pour répandre sur eux ma fureur, toute l’ardeur de ma colère ; Car par le feu de ma jalousie tout le pays sera consumé. »  (Sophonie 3:8)

« Je rassemblerai toutes les nations pour qu’elles attaquent Jérusalem ; La ville sera prise, les maisons seront pillées, et les femmes violées ; La moitié de la ville ira en captivité, mais le reste du peuple ne sera pas exterminé de la ville. »   (Zacharie 14:2)

Beaucoup d’endroits dans la Bible pointent vers un jour où toutes les nations du monde s’uniront pour accomplir les prophéties bibliques.  Les prophètes nous disent que lorsque toutes les nations du monde se réuniront enfin, comme elles l’ont fait lors de la création de l’Organisation des Nations Unies, le 24 octobre 1945, elles seront finalement dirigées par l’Antéchrist pour venir contre la nation d’Israël.  Voyez-vous pourquoi la Russie, la Chine et Cuba, trois des régimes les plus répressifs et les plus violents de l’histoire de l’humanité, siègent maintenant au Conseil des droits de l’homme de l’ONU ?  Tick, tack… et l’aiguille avance encore une fois.

La Chine, la Russie et Cuba remportent des sièges au Conseil des droits de l’ONU, les Saoudiens perdent.

DE WSOC TV : La Russie et Cuba concouraient sans opposition, mais la Chine et l’Arabie Saoudite étaient dans une course à cinq dans la seule course contestée pour des sièges au Conseil des droits de l’homme.

Lors du vote à bulletin secret à l’Assemblée Générale des Nations Unies, qui compte 193 membres, le Pakistan a obtenu 169 voix, l’Ouzbékistan 164, le Népal 150, la Chine 139 et l’Arabie Saoudite seulement 90 voix.

Malgré les plans de réforme annoncés par l’Arabie Saoudite, Human Rights Watch et d’autres se sont fermement opposés à sa candidature, affirmant que la nation du Moyen-Orient continue de cibler les défenseurs des droits humains, les dissidents et les militantes des droits des femmes, et a démontré peu de responsabilités pour les abus passés, y compris l’assassinat du chroniqueur du Washington Post et critique saoudien Jamal Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul il y a deux ans.

Dans le cadre des règles du Conseil des droits de l’homme, les sièges sont attribués aux régions afin d’assurer la représentation géographique.  À l’exception de la compétition Asie-Pacifique, l’élection de 15 membres au Conseil des droits de l’homme, qui compte 47 membres, a été décidée à l’avance parce que tous les autres groupes régionaux avaient des ardoises incontestées.

Quatre pays ont reçu quatre sièges en Afrique : Côte d’Ivoire, Malawi, Gabon et Sénégal.  La Russie et l’Ukraine ont touché les deux sièges d’Europe de l’Est. Dans le groupe latino-américain et caribéen, le Mexique, Cuba et la Bolivie ont partagé les trois sièges ouverts.  Et la Grande-Bretagne et la France ont participé aux deux sièges pour l’Europe occidentale et d’autres groupes.

«L’échec de l’Arabie saoudite à obtenir un siège au conseil des droits de l’homme est un rappel bienvenu de la nécessité d’une plus grande concurrence aux élections de l’ONU», a déclaré louis Charbonneau, directeur de Human Rights Watch à l’ONU, après l’annonce des résultats, «s’il y avait eu d’autres candidats, la chine, cuba et la Russie auraient pu aussi perdre», a-t-il déclaré. «Mais l’ajout de ces pays indignes n’empêchera pas le conseil de faire la lumière sur les abus et de parler au service des victimes. En fait, en faisant son conseil, ces agresseurs seront directement sous les feux des projecteurs. »

Charbonneau a précédemment critiqué les États membres de l’ONU, y compris les nations occidentales, en disant: «Ils ne veulent pas de concurrence. … Essentiellement, il s’agit d’accords en coulisses qui sont conclus entre les groupes régionaux. La semaine dernière, une coalition de groupes de défense des droits de l’homme d’Europe, des États-Unis et du Canada a appelé les États membres de l’ONU à s’opposer à l’élection de la Chine, de la Russie, de l’Arabie saoudite, de Cuba, du Pakistan et de l’Ouzbékistan, affirmant que leurs dossiers en matière de droits de l’homme deviennent «non qualifiés».

« L’élection de ces dictatures en tant que juges de l’Organisation des Nations Unies sur les droits de l’homme, c’est comme faire entrer une bande de pyromanes dans les rangs des pompiers », a déclaré Hillel Neuer, directeur exécutif de UN Watch.  L’organisation de défense des droits de l’homme basée à Genève a publié un rapport conjoint de 30 pages avec la fondation des droits de l’homme et le centre Raoul Wallenberg pour les droits de l’homme évaluant les candidats aux sièges du conseil.  Le rapport énumère la Bolivie, la Côte d’Ivoire, le Népal, le Malawi, le Mexique, le Sénégal et l’Ukraine, tous gagnants, comme ayant des pouvoirs « discutables » en raison des droits de l’homme problématiques et des dossiers de vote de l’ONU qui doivent être améliorés.  Elle n’a accordé la mention « qualifié » qu’au Royaume-uni et à la France. »

Human Rights Watch a fait état, le 26 juin, d’un appel sans précédent de 50 experts de l’ONU en faveur de « mesures décisives pour protéger les libertés fondamentales en Chine », mis en garde contre ses violations massives des droits humains à Hong Kong et au Tibet et contre les Ouïghours ethniques dans la province chinoise du Xinjiang, ainsi que contre les défenseurs des droits humains, les journalistes, les avocats et les critiques du gouvernement.  Leur appel a été repris par plus de 400 groupes de la société civile de plus de 60 pays.

« Parmi les quatre vainqueurs des sièges du groupe Asie-pacifique, la Chine a obtenu le vote le plus bas. »

Le groupe de défense des droits de l’homme a déclaré que les opérations militaires de la Russie avec le gouvernement syrien « ont délibérément ou sans discrimination tué des civils et détruit des hôpitaux et d’autres infrastructures civiles protégées en violation du droit international humanitaire », et a noté le veto de la Russie aux résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU sur la Syrie, y compris le blocage du renvoi de Damas devant la Cour pénale internationale.

Le Conseil des droits de l’homme peut mettre en lumière les abus et les observateurs spéciaux qui surveillent certains pays et certains enjeux.  Il examine également périodiquement les droits de l’homme dans tous les pays membres de l’ONU.  Créé en 2006 pour remplacer une commission discréditée en raison des piètres dossiers de certains membres en matière de droits, le nouveau conseil a rapidement fait face à des critiques similaires, notamment que les auteurs de violations des droits ont recherché des sièges pour se protéger eux- mêmes et leurs alliés.

Les États-Unis ont annoncé leur retrait du Conseil en juin 2018, en partie parce qu’ils envisagent l’organisme comme un forum pour l’hypocrisie en matière de droits de l’homme, mais aussi parce que Washington affirme que le Conseil est anti-israélien.  Rolando Gomez, porte-parole du Conseil des droits de l’homme, a déclaré que lorsque les membres nouvellement élus prendront leur siège en janvier, 119 des 193 États-Membres de l’ONU ont siégé au Conseil, reflétant sa diversité et donnant au Conseil « une légitimité lorsqu’il s’exprimera sur les violations des droits de l’homme dans tous les pays ».

« Aucun pays n’a un bilan parfait en matière de droits de l’homme … et « aucun État n’est à l’abri de l’examen minutieux de son bilan en matière de droits humains, qu’il soit membre ou non », a déclaré M. Gomez.  « Si un État pense qu’il peut dissimuler les violations des droits de l’homme, il commet ou échappe aux critiques en siégeant au Conseil des droits de l’homme, il se trompe également. »

Source: Now The End Begins 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • LES SECRETS DE L’ATLANTIDE 2021

  • Conférence 2020

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction


Real Time Web Analytics