Conspiration

Publié le 18 février, 2018 | par Equipe de Pleinsfeux

0

COUP CONTRE TRUMP

Par Paul McGuire – Le 5 février 2018

Trumpocalypse, le FBI et le coup des Globalistes contre Donald Trump.

La majorité claire des médias dominants dans la forme orwellienne véritable tente de changer la conscience du peuple américain concernant la vérité du mémo du FBI en utilisant la logique d’Alice au Pays des Merveilles du chapelier fou.

La simple vérité semble être que des membres de haut niveau du Département de la Justice, comme Robert Mueller, James Comey, directeur adjoint du FBI, Andrew McCabe, directeur adjoint du FBI, et Rod Rosenstein, sous-procureur général, ont induit en erreur le tribunal en omettant de mentionner un conflit d’intérêt, et que la source principale du dossier de collusion Trump-Russie a été créée par l’ancien officier de renseignement britannique Christopher Steele qui détestait le président Donald Trump et a été embauché en partie par la Convention du Parti Démocrate pour détruire et même attaquer Donald Trump.

Selon le Washington Post, c’est le FBI lui-même qui a autorisé les paiements à Christopher Steele pour le travail dans ce dossier.  Les hauts officiels du FBI et du Département de la Justice connaissaient les origines politiques du dossier.  Le FBI, comme la CIA, ne sont qu’une partie de ce qu’on appelle l’État Profond.

Selon le mémo de Devin Nunes, président du Comité du Renseignement de la Chambre, accusant le FBI d’abuser de son autorité de surveillance, le FBI a lancé une campagne pour cacher les informations au comité et au public américain.

Cependant, lorsque vous lisez le mémo, vous ne voyez tout simplement pas le matériel classifié dangereux qui présente un danger pour notre nation.  Au lieu de cela, vous lisez des informations classifiées qui présentent clairement un danger pour les dirigeants corrompus de haut niveau du FBI et du Département de la Justice.

On pourrait conclure à la lecture du livre du professeur émérite Noam Chomsky de l’Institut de Technologies du Massachusetts, Consensus de fabrication : L’économie politique des médias, que les grands médias aux États-Unis et dans le monde sont totalement contrôlés par les puissants globalistes et leurs multinationales qui utilisent l’ingénierie sociale, ou le contrôle de l’esprit scientifique, pour « fabriquer un consentement » ou une croyance dans des récits fictifs qui profitent à l’élite mondialiste au détriment de la classe ouvrière et de la classe moyenne.

Les médias dominants, contrôlés par seulement six multinationales, tentent de faire subir un lavage de cerveau au peuple américain en leur faisant détester Donald Trump et ses politiques.  Pourtant, aucun autre président de l’histoire des États-Unis, ni de premiers ministres et présidents des nations du monde entier, n’ont jamais pu conquérir les principaux médias mondialistes contrôlés par les globalistes et l’État Profond.

Donald Trump possède des qualités uniques qui amènent les médias à le sous-estimer, ce dont nous discutons dans notre nouveau livre Trumpocalypse : Le président de la fin des temps, la bataille contre l’élite mondialiste et le compte à rebours vers l’Armageddon (FaithWords/Hachette Book Group).

Mais, la première question qui doit être posée est pourquoi l’élite mondialiste, beaucoup étant des dirigeants de haut niveau au FBI et de la communauté du renseignement, ainsi que les médias et les establishments DNC et RNC, détestent tant Donald Trump.  La réponse n’est jamais mentionnée dans les médias, mais la réalité est que de nombreux membres de l’élite mondialiste considèrent Donald Trump comme la plus grande menace pour le mondialisme et également pour eux-mêmes, de nombreuses personnes haut placées dans les communautés du renseignement, les médias et des élites Républicaines et Démocrates.

Après tout, Donald Trump est anti-mondialiste et il croit au nationalisme, au patriotisme, aux valeurs chrétiennes, à la redécouverte de l’Amérique, à Jérusalem, et à beaucoup de choses que les mondialistes détestent.  Les élites mondialistes croient en un gouvernement mondial gouverné secrètement par ce que l’auteur de Brave New World, Aldous Huxley, a appelé « l’élite scientifique ».

Pendant des décennies, les présidents démocrates et républicains ont mené à bien la volonté de leurs contrôleurs mondialistes en adoptant de nombreux traités commerciaux, y compris le Partenariat Trans Pacifique.  Ces traités commerciaux mondialistes ont détruit la classe ouvrière et la classe moyenne américaines en provoquant le départ de plus de 80.000 usines de fabrication américaines.  En conséquence, des centaines de milliers d’emplois bien rémunérés ont été sous-traités dans des pays du tiers monde.

Naturellement, l’élite mondialiste est devenue plus riche que jamais dans l’histoire de l’humanité.  Aujourd’hui, seulement 1% de la population possède et contrôle 99% de la richesse mondiale.  Leur but est de détruire une classe ouvrière et une classe moyenne économiquement durables et de créer seulement deux classes : L’élite mondialiste qui sera la classe dirigeante et le reste de la population qui sera leur classe d’esclaves.  Aucun de ces faits n’est jamais révélé par les médias.

Dans notre livre, Trumpocalypse, écrit par moi-même et le journaliste d’investigation gagnant d’un prix Pulitzer et ancien journaliste du Los Angeles Daily News, Troy Anderson, nous retracerons les origines de l’État Profond aux socialistes et aux super-mondialistes, comme feu David Rockefeller, ancien président de Chase Manhattan Bank, qui a créé la CIA après la Seconde Guerre Mondiale en installant son homme, Allen Dulles, en tant que premier directeur de la CIA.

Comme nous le révélons dans Trumpocalypse, beaucoup d’officiers de haut niveau des agences du renseignement ne travaillent pas vraiment pour le peuple américain ; Ils travaillent pour l’élite mondialiste et l’État Profond.  C’est ce que Aldous Huxley appelle la « dictature scientifique », où les masses peuvent être programmées par le contrôle de l’esprit scientifique.  Des socialistes, comme H. G. Wells, écrivain de science-fiction prolifique et à la tête des services des renseignements britanniques pendant la Première Guerre Mondiale, ont personnellement conseillé Aldous et Julian Huxley, qui sont également devenus directeurs des services secrets britanniques.

David Rockefeller et le directeur de la CIA, Allen Dulles, ont secrètement amené plus de 10.000 scientifiques du contrôle mental, des scientifiques des fusées et des scientifiques génétiques dans le cadre de l’opération Paperclip après la Seconde Guerre Mondiale.  La CIA a commencé à mener des expériences de contrôle mental en utilisant le LSD dans le cadre du projet MKUltra.  Aldous Huxley a commencé à diriger des expériences massives de contrôle avec du LSD avec l’aide de la CIA pendant la révolution contre-culturelle des années 1970.

Comme nous l’expliquons dans Trumpocalypse, les agences de l’État Profond et les agences du renseignement ont commencé à contrôler les esprits des médias et du public à travers divers programmes de contrôle mental et le financement par la CIA de nombreux grands médias.  La CIA a également secrètement financé plusieurs des plus grandes entreprises de médias sociaux.

Comme Donald Trump a commencé à augmenter en popularité, ils ont utilisé diverses technologies et armes des médias sociaux pour le faire tomber.  La note du FBI n’est que la pointe de l’iceberg qui laisse entrevoir une opération beaucoup plus importante.

Les agences du renseignement et l’État Profond ont utilisé des outils de pointe de propagande contre les Américains pendant des décennies.  Selon le journaliste Alex Newman, « Le projet Mockingbird de la CIA (aussi connu sous le nom d’opération Mockingbird) est un exemple étonnant, mais éprouvé de documents déclassifiés.  Selon les documents officiels, le plan, lancé au début des années 1950, visait à détourner les médias américains pour qu’ils répètent la propagande de la CIA.  Alors que beaucoup de documents sont fortement expurgés, il est clair que ce programme de la CIA a connu un énorme succès en recrutant des pseudo-journalistes mondialistes pour faire la promotion de l’État Profond.  Parmi les noms mentionnés dans les documents se trouvent Joseph Harsch du Christian Science Monitor ; Henry Luce, fondateur des magazines Time et Life ; Walter Lippman du Los Angeles Times Syndicate ; William S. Paley de CBS ; Le Magazine Time de John Scott ; Harry Schwartz du New York Times ; Chalmers Roberts du Washington Post ; Malcolm Muir de Newsweek ; et bien plus.  William F. Buckley, fondateur de la revue néoconservatrice National Review, était également un laquais de la CIA.  Chacun d’entre eux était également membre du Conseil Mondial des Relations Étrangères, qui fait partie de l’État Profond derrière l’État Profond.  Plus de 400 « journalistes » américains ont effectué des missions pour la CIA, selon des documents cités par Carl Bernstein du Washington Post. »

Comme nous le documentons dans Trumpocalypse, il y a un éveil croissant de la menace de l’État Profond par les principaux dirigeants chrétiens tels que Franklin Graham, président de la Billy Graham Evangelistic Association.

Dans un entretien avec Todd Starnes de Fox News, Franklin Graham, le fils de l’évangéliste de renommée mondiale Billy Graham, a déclaré qu’il craignait que Donald Trump soit confronté à une grave menace intérieure de la part des forces qui veulent prendre le contrôle de la Maison Blanche.

« Je crois que nous sommes dans un Coup d’État », a déclaré Franklin Graham sur le Todd Starnes Radio Show.  « Il y a des gens dans ce pays qui veulent détruire le président et prendre le pouvoir par la force ».

Franklin Graham s’exprime de plus en plus à cause de toute l’information sur les membres de l’État Profond, du FBI et des agences du renseignement dont les textes révèlent qu’ils ont comploté contre le président.

Troy Anderson et moi-même avons découvert toutes sortes d’informations explosives dans notre livre Trumpocalypse sur l’État Profond, le gouvernement de l’ombre, l’infiltration du FBI et de la CIA, et la connexion directe aux puissantes sociétés secrètes mondialistes qui ont donné naissance à Babylone à la Tour de Babel, et qui gouvernent maintenant secrètement l’Amérique et le monde dans les coulisses.

Donald Trump représente tout ce que les élites mondialistes et leurs médias  policiers à la pensée orwellienne méprisent avec leur pensée de groupe. Cependant, en raison d’un biais philosophique omniprésent, l’État Profond ne comprend pas la source d’énergie invisible derrière Donald Trump.

La raison pour laquelle ils ne peuvent pas le comprendre est que, dans leur fierté, ils croient faussement que ce qu’ils considèrent comme la vision scientifique de la réalité est la seule qui soit basée sur des preuves scientifiques et empiriques.

Le problème est que leur point de vue n’est pas basé sur des preuves empiriques, mais, sur l’humanisme irrationnel et l’occultisme.  Par conséquent, ils sont aveugles à la réalité d’une puissance multidimensionnelle qui habilite et entoure Donald Trump, et c’est pourquoi ils vont finalement perdre.

Source : News With Views 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics