DANS LA BATAILLE DES CŒURS ET DES ESPRITS

DANS LA BATAILLE DES CŒURS ET DES ESPRITS

Partager avec les autres

La Russie a déjà perdu

Dans l’ère des médias sociaux, le président inexpérimenté de l’Ukraine, Volodymyr Zelenskyy, sait que les émotions donnent le ton. Il a réussi à attirer la sympathie pour son pays tout en faisant comprendre que les Ukrainiens se battront.

Par Edith Druyan-Ohayon – Le 1 mars 2022 11:24

Dans l’ère des médias sociaux, les émotions donnent le ton. C’est pourquoi le discours autour de la crise entre l’Ukraine et la Russie a été si marqué par l’émotion. Nous le voyons dans les efforts pour trouver le moindre lien personnel avec une connaissance originaire d’Ukraine, les insultes adressées au président russe Vladimir Poutine et les critiques de ceux qui n’ont pas quitté la scène des combats à temps. Comme ce discours a tendance à être plutôt superficiel, il est facile de passer à côté de quelques points importants.

Les Occidentaux sont à peine capables de comprendre les actions de Poutine. Ceux qui ne connaissent pas bien la rhétorique russe utilisée par Poutine, par exemple, son discours sur Moscou agissant pour « dénazifier l’Ukraine », seraient surpris par l’offensive, qui ne vise pas seulement l’Ukraine, mais tout ce qu’il considère comme agression occidentale. Ceux qui ne connaissent pas la terminologie de la Mère Russie, les actions précédentes de Poutine ou la manière systématique dont il a annexé l’Ukraine par des moyens militaires et civils depuis 2014 seraient en effet stupéfaits par l’invasion actuelle.

Des troupes russes se massent à la frontière ukrainienne : la menace d'une  guerre aux portes de l'Europe ? - rtbf.be

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy s’est montré très conscient du pouvoir des médias dans la campagne. Sa conduite a renforcé à la fois le sens de la droiture du chemin des Ukrainiens ainsi que sa volonté de se battre pour ses citoyens. Zelenskky a également réussi à enrôler d’autres pays pour combattre à ses côtés. Il n’a pas disparu de la scène mondiale. Chaque jour, il sort de nouveaux clips vidéo dans lesquels il s’adresse à ses compagnons de combat. Il relaie ces messages en ukrainien et en anglais.

Zelenskyy a encouragé les citoyens ukrainiens à partager des clips vidéo, des interviews et des images qui dépeignent ce qui se passe dans le pays et les coups qu’ils portent aux forces russes, mais aussi ceux qui montrent les Ukrainiens les plus vulnérables, avec le reste du monde. Il n’a pas honte, d’une part, de montrer son patriotisme inébranlable et sa capacité à se défendre, et d’autre part, de dire explicitement qu’il a besoin d’aide pour combattre la partie russe violente.

Contrairement au président inexpérimenté, le dirigeant russe est resté largement silencieux. La conduite de Zelenskyy a conduit les pays occidentaux à se présenter inconditionnellement comme une force complémentaire pour un pays qui se bat principalement avec des armes traditionnelles comme des chars et des missiles sur le champ de bataille et des cocktails Molotov dans les rues. À notre connaissance, il ne dispose pas de cyberarmes avancées, de renseignements sophistiqués ou de capacités nucléaires.

C’est la première fois que des États occidentaux se rassemblent si clairement pour soutenir une partie dans une guerre et utilisent presque tous les outils économiques à leur disposition pour envoyer le message clair qu’ils sont sérieux. Le président américain Joe Biden et l’Occident ont d’abord été décriés pour avoir clairement indiqué qu’ils n’enverraient pas de troupes en Ukraine, mais les critiques commencent à comprendre qu’ils ont lancé un nouveau type de campagne qui a le potentiel de porter ses fruits.

Dans la guerre des cœurs et des esprits, en particulier, une guerre qui est menée conformément à la vision « hollywoodienne » de l’Occident selon laquelle il y a un côté faible et un côté fort dans un conflit, la stratégie de Zelenskyy fonctionne à merveille. Pour preuve, voyez l’enrôlement d’un nombre croissant de dirigeants mondiaux pour soutenir l’Ukraine et les rassemblements de masse dans le monde entier pour soutenir Kiev. Dans la bataille des cœurs et des esprits, la Russie a déjà perdu.

Source

Traduit par PLEINSFEUX

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité


Translate »