DÉLÉGITIMATION D’ISRAËL

DÉLÉGITIMATION D’ISRAËL

Partager avec les autres
Table des matières

L’Administration Biden se retrouve dans le financement de l’État Palestinien et le programme de délégitimation d’Israël.

Par Adam Eliyahu Berkowitz – Le 15 mars 2022

« Quand les justes se multiplient, le peuple est dans la joie ; Quand le méchant domine, le peuple gémit. »

Proverbes 29/2

Jeudi dernier, le Congrès a approuvé un ensemble de dépenses massives qui a été une bénédiction mitigée pour les amoureux de Sion. Soutenu par une majorité de 68 voix contre 31, le programme de dépenses omnibus de 1500 milliards de dollars comprenait plus de 4,8 millions de dollars d’aide à Israël et 1 milliard de dollars de financement supplémentaire pour le système de défense antimissile Iron Dome.

Le projet de loi comprenait la Loi de Normalisation d’Israël qui obligeait le Département d’État à étendre les accords d’Abraham, normalisant les relations entre Israël et d’autres états arabes.

Le paquet comprend 219 millions de dollars pour le Fonds de sécurité économique, qui soutient des projets humanitaires pour les Palestiniens en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza. Il s’agit du montant le plus important depuis 2015. Les forces de sécurité de l’Autorité Palestinienne recevront également 40 millions de dollars d’aide américaine dans ce projet de loi.

En plus de cela, le projet de loi affirme le soutien des États-Unis à une « solution à deux États » et à la formation d’un « État palestinien démocratique viable ».

La « solution à deux États » créerait un État arabe sans précédent à l’intérieur des frontières d’Israël en Judée-Samarie, ethniquement nettoyé des Juifs avec sa capitale dans une Jérusalem exclusivement musulmane. L’Autorité Palestinienne au pouvoir est basée sur la même idée qui a établi Gaza, qui est rapidement devenue gouvernée par le Hamas.

Le républicain du Texas Ted Cruz s’est opposé à la loi et a bloqué le projet de loi pendant des mois en partie à cause de l’approbation par la loi de la solution à deux États.

Le projet de loi ira maintenant à la Maison Blanche pour être signé par le président Biden.

Le projet de loi intervient alors que l’administration Biden offre près d’un million de dollars à des groupes pour enquêter sur les violations présumées des droits de l’homme en Israël. Le Washington Free Beacon a rapporté la semaine dernière que le Bureau de la démocratie, des droits de l’homme et du travail (DRL) du Département d’État sollicite des groupes à but non lucratif pour demander des subventions allant jusqu’à 987.654 dollars pour « renforcer la responsabilité et les droits de l’homme en Israël, en Cisjordanie et à Gaza », selon un avis de subvention mis en ligne pour la première fois à la mi-février.

« C’est honteux », a déclaré le sénateur Cruz au Free Beacon. « L’administration Biden veut utiliser l’argent des contribuables américains pour subventionner la campagne internationale des ONG pour diaboliser et isoler Israël, qui sert ensuite de base aux efforts antisémites pour boycotter et mener une guerre économique contre les Juifs israéliens. Le Congrès n’a pas affecté de fonds à cette fin et a condamné à plusieurs reprises de telles campagnes ».

Il n’existe pas de programme comparable pour enquêter sur les atteintes aux droits humains perpétrées par l’Autorité Palestinienne ou le Hamas.

Source

Traduit par PLEINSFEUX

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Translate »