Des embaumeurs révèlent l’horreur des « va x ins » tueurs de Pfizer & Co

LA COVID 19, L’ESCROQUERIE DU SIÈCLE

Partager avec les autres
Table des matières
La lettre confidentielle de LIBRE CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ
POUR UNE FRANCE CITOYENNE ET NOS LIBERTÉS RETROUVÉES
Des embaumeurs révèlent l’horreur des « va x ins » tueurs de Pfizer & Co
L’édito politique de Libre Consentement Éclairé
Caillots fibreux trouvés dans des cadavres par l’embaumeur Richard Hirschman (Alabama – États-Unis).
   THE EPOCH TIMES revient dans son édition des États-Unis mise à jour le 3 septembre 2022, sur les découvertes de plusieurs embaumeurs : des « caillots caoutchouteux et fibreux » dans les cadavres qu’ils ont eus à traiter, dont les plus longs « sont aussi longs qu’une jambe humaine » et la plus épaisse « plus épaisse qu’un petit doigt ».   Jusqu’à présent, c’était surtout l’embaumeur Richard Hirschman qui avait joué le rôle de lanceur d’alerte (voir infra), et ce qu’il y a de nouveau selon THE EPOCH TIMES, c’est que de « nombreux embaumeurs de différents États » révèlent, qu’eux également ont vu « ces étranges caillots, à partir de 2020 ou 2021. »   Autre fait nouveau, des caillots « caoutchouteux et fibreux » découverts par Richard Hirschman ont été analysés et les résultats des analyses ont été comparés aux résultats des mêmes analyses effectuées sur du sang de personnes non « va xi nées » et en vie (analyses effectuées par Mike Adams, qui dirige un laboratoire accrédité ISO-17025 au Texas).   « Il manque des éléments clés présents dans le sang humain sain ».   Mike Adams a déclaré qu’il manque dans les caillots analysés des « éléments clés présents dans le sang humain sain, tels que le fer, le potassium et le magnésium », ce qui pourrait suggérer selon Mike Adam que « ces caillots sont formés à partir d’autre chose que du sang ».   Quant à Richard Hirschman qui a embaumé des milliers de corps en 20 ans, il a répété ce qu’il a déjà dit à de nombreuses reprises : « Le sang que j’ai vu dans les corps que j’ai embaumés ces deux dernières années a changé. […] Avant 2020, 2021, nous trouvions des caillots sanguins dans 5 à 10 % des corps que nous embaumerions, maintenant nous en trouvons dans 50 à 80 % des corps ; en fait embaumer un corps sans aucun caillot, maintenant c’est rare (…) C’est une exception d’embaumer un corps sans caillot ».
   Mike Adam précise que les principaux marqueurs élémentaires du sang humain, tels que le fer, le magnésium, le potassium et le zinc manquent dans le caillot : « Ce sont des marqueurs clairs pour le sang humain. Le sang humain vivant aura toujours une teneur élevée en fer, sinon la personne serait morte. Ces caillots ne contiennent presque pas de fer, ni de magnésium, etc. »
« Il n’y avait pas de flux sanguin dans ces vaisseaux. »   THE EPOCH TIMES rapporte les propos du cardiologue Wade Hamilton qui a étudié les caillots sanguins : « Le fait que le magnésium, le potassium et le fer soient très faibles dans les échantillons pourrait suggérer qu’il ne s’agit pas des caillots post-mortem habituels, qu’en fait il n’y avait pas de flux sanguin dans ces vaisseaux. »   Il déclare encore : « Ces zones [du corps] où les structures en forme de cordes sont visibles dans les vaisseaux sanguins n’ont pas reçu de circulation [sanguine]. »  La protéine Spike impliquée ?   Autre déclaration du cardiologue Wade Hamilton « Ce ne sont pas des caillots post-mortem normaux, mais plutôt de longues cordes minuscules qui peuvent avoir été la cause des décès en empêchant la circulation

là où elles sont apparues. » Il précise également que des analyses ont montré que la protéine Spike peut se déplier et contribuer à la formation de « structures liées en forme de cordes serrées avec une torsion longitudinale ainsi qu’une liaison croisée ».

« Des anomalies chez les femmes enceintes et les fœtus : Cela ne ressemble à rien de ce que nous avons déjà vu en médecine ».

   Cette fois, c’est un expert en médecine materno-fœtale qui s’exprime, le docteur James Thorp qui a observé des anomalies chez les femmes enceintes et les fœtus : « Les très gros caillots sanguins qui sont retirés avant et après la mort ne ressemblent à rien de ce que nous avons déjà vu en médecine […] Le vaccin COVID-19 détourne l’énergie des processus physiologiques du corps vers la production de la protéine Spike qui est toxique. Cela détourne l’énergie du processus normal de digestion interne également connu sous le nom d’autophagie. Cela entraîne un mauvais repliement des protéines et la propagation de gros caillots sanguins intravasculaires ainsi que diverses maladies connexes, notamment la maladie à prions, la maladie de Creutzfeldt-Jakob, l’amylose et les démences, notamment la maladie d’Alzheimer et autres. Bien qu’il soit possible que la maladie COVID-19 en elle-même puisse potentiellement contribuer à ces maladies, cela paraît peu probable et si tel est le cas, l’effet du vaccin serait 100 à 1 000 fois supérieur à celui de la maladie COVID-19. »

Images extraites de l’interview de Richard Hirschman par le docteur Jane Ruby (1 583 922 vues sur Rumble).
   Richard Hirschman révèle qu’il a trouvé ces matériaux caoutchouteux dans les gros vaisseaux des cadavres de personnes « va xi nées ».   « En vingt ans d’embaumement, je n’avais jamais vu ces structures fibreuses blanches dans le sang, ni d’autres dans mon domaine » a-t-il précisé.En parlant des morts qu’il embaume, il a encore déclaré à THE EPOCH TIMES :   « Ils ne sont même pas morts du COVID. Ils meurent de crises cardiaques soudaines, d’accidents vasculaires cérébraux, de cancers. Peu importe de quoi ces gens meurent de nos jours, tant d’entre eux ont les mêmes anomalies dans le sang. »   « Le sang est différent. Quelque chose fait changer le sang. Et mon but est d’essayer de dire : écoute, quelque chose ne va pas. Essayons de comprendre ce que c’est afin que nous puissions peut-être trouver un moyen d’aider à décomposer ce genre de choses et à sauver la vie des gens. Si ce n’est pas le vaccin, très bien ! Qu’est-ce que c’est ? Essayons de comprendre, car quelque chose en est la cause et cela ne peut pas être sain. »
À quand une enquête journalistique chez les embaumeurs en France ?
   Taisez-vous !    Pensez à votre quatrième dose à prendre à l’automne !   Silence !   Assis ! Debout ! Couché !

Source

Placé par PLEINSFEUX

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Translate »