Armes

Publié le 25 avril, 2018 | par Equipe de Pleinsfeux

0

DÉSARMEMENT DES CITOYENS

Le Royaume-Uni a désarmé ses citoyens, les meurtres sont en train de s’aggraver alors que la police ne parvient pas à protéger une population sans défense.

,

Par Matt Agorist – Le 6 avril 2018

Grâce à leur gouvernement qui les a désarmés, les citoyens du Royaume-Uni sont impuissants face à l’énorme flambée de crimes violents qui a frappé la ville de Londres au cours des deux derniers mois, dépassant même celle de New York.

Au début du 20ème siècle, les citoyens britanniques avaient la confiance de leur gouvernement pour posséder des armes à feu.  En fait, le premier ministre de l’époque, Robert Gascoyne-Cecil, le marquis de Salisbury a dit qu’il  « glorifierait le jour où il y aurait un fusil dans chaque chalet en Angleterre ».  Cependant, en commençant par une loi exigeant un permis pour les armes de poing, la Grande-Bretagne a ensuite embarqué sur la pente glissante du désarmement des citoyens, et, en 1996, la plupart des armes à feu, y compris les armes de poing, ont été interdites dans le Royaume-Uni.

En fait, le Royaume-Uni était tellement effrayé par le fait que ses citoyens puissent posséder des armes à feu qu’en 2006, le gouvernement a même interdit les armes-jouets sous prétexte de « réduire la violence » avec la Loi sur la réduction des crimes violents.  En 2018, comme l’avaient toujours prédit les activistes des droits des armes à feu, la plupart des criminels et le gouvernement ont des armes à feu.

Les fusils de chasse et les carabines peuvent être autorisés en demandant un certificat aux forces policières locales, selon le guide du gouvernement sur la Loi sur les licences d’armes à feu, mais vous devez dire à la police que vous avez une bonne raison d’en posséder une et l’auto-défense n’est pas considéré comme une raison valable.

Le résultat du dépouillement progressif des droits a laissé les citoyens du Royaume-Uni assis comme des canards attendant simplement que des criminels violents et un gouvernement corrompu prennent le contrôle.  Selon plusieurs nouveaux rapports, cela semble être le cas.

Scotland Yard a depuis lors convoqué une réunion d’urgence alors que Londres est maintenant saisie d’une criminalité violente sans précédent.  Ce pic de criminalité violente survient alors qu’un ancien officier supérieur affirme que  « la police a perdu le contrôle des rues ».

À la suite d’une hausse massive des meurtres, qui a maintenant dépassé celle de New York, les chefs de police se bousculent pour essayer de faire face aux violences avec des couteaux et des armes à feu dans la ville.

« Londres connaît actuellement un niveau exceptionnellement élevé de crimes avec des armes à feu et des couteaux », a déclaré l’invité à la réunion d’urgence, selon le Guardian.  « Il est important que notre réponse soit pleinement éclairée par les préoccupations de la communauté et que les tensions communautaires soient rapidement identifiées, entendues et traitées ».

Selon le Guardian, parmi les participants à la réunion figuraient le député travailliste de Tottenham, David Lammy, et Nicola Calica-Myall, un activiste contre les crimes aux couteaux dont le propre fils a été poignardé 37 fois alors qu’il n’avait que 17 ans et a survécu.

« Il est important de savoir que nos peurs en tant que communauté sont reconnues et que les choses sont en place », a déclaré Calica-Myall, selon le Guardian.  « C’est le problème de tout le monde et les Londoniens doivent reconnaître que cette situation ne disparaîtra pas bientôt ».

En effet, le problème est devenu si incontrôlable que six adolescents ont été poignardés cette semaine, en l’espace de 90 minutes seulement.

Bien que de nombreuses solutions proposées impliquent assurément plus de policiers, l’ancien chef de la police et de la diversité, Victor Olisa, a averti que la police perdait le contrôle des espaces publics et frappait les hauts responsables de leur « silence assourdissant ».

« Les communautés disent que nous ne voyons plus la police », a-t-il dit.  « Il semble que les gens à qui j’ai parlé pensent que la police a perdu le contrôle des espaces publics et des rues », rapporte le Guardian.  « Le silence des officiers supérieurs dans le Met est assourdissant.  Ils devraient dire que nous avons besoin de plus d’informations du public, c’est ce que nous faisons, c’est ce que sont les résultats ».

Le besoin de police serait considérablement réduit si les citoyens de Londres pouvaient simplement se défendre.  Cependant, ce n’est pas une option à moins qu’ils utilisent des bâtons ou des couteaux (moins de trois pouces) : Un choix futile compte tenu du fait que les criminels ont des armes et des couteaux illégaux à leur disposition.

Même de nombreux chefs de police aux États-Unis comprennent que la police ne peut pas être partout pour arrêter tous les crimes.  Comme l’a rapporté le TFTP, les chefs de police à travers le pays ont exhorté les citoyens à s’armer parce qu’un citoyen bien armé est la meilleure défense contre les criminels, pas la police.

Source : The Free Thought Project 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics