Publié le 14 juillet, 2012 | par Pleins Feux

Deuxième Temple juif

Un archéologue est « absolument sûr » que la structure se trouve sous la sainte montagne de Jérusalem.

Un des plus éminents archéologues israéliens a déclaré aujourd’hui que les vestiges de la période du Premier et du Deuxième Temples juifs, y compris le Second Temple lui-même, se trouvent sous la surface du Mont du Temple attendant l’excavation.

Le Dr Eilat Mazar de l’Université hébraïque a accusé les gardiens islamiques du site de détruire les artefacts juifs tout en essayant de faire du Mont du Temple une « mosquée géante ».

« Je pense que nous trouverons tous les restes à partir de la période du Premier Temple et les vestiges du temple lui-même », a déclaré Mazar, une archéologue de la troisième génération. « Je veux dire, personne n’a excavé, alors tout est là. »

Mazar a dit qu’elle était « absolument certaine » que les restes des périodes du Premier et du Deuxième Temples, y compris le « Second Temple lui-même », ainsi que des vestiges des périodes plus tardives Byzantines et du début de l’Islam, étaient juste sous la surface du Mont du Temple.

Mazar a continué: « Je suis absolument certaine, à la lumière de mon expérience très riche en excavations à Jérusalem depuis plus de 30 ans maintenant, que tous ces vestiges attendent maintenant d’être révélés. Et si ça ne peut être fait maintenant à cause de toutes sortes de sensibilités, nous devrions au moins veiller à ce que cela ne soit pas ruiné pour les fouilles futures quand viendra le temps. »

Mazar parlait dans une interview à « Aaron Klein Investigation Radio » à WABC Radio de New York.

Mazar dirige le département des fouilles à la Cité de David, un village archéologique au pied du Mont du Temple supposé être le lieu où le roi David a construit son palais et établit sa capitale.

Mazar a conduit des fouilles qui ont découvert plusieurs restes de l’époque des Temples, y compris un tunnel utilisé par les Israélites pour conquérir Jérusalem, ainsi que le plus grand bain rituel du monde.

Elle a accusé la Waqf, les gardiens islamiques du Mont du Temple, de détruire des artéfacts des temples tout en essayant de faire du Mont du Temple une «mosquée géante ».

Mazar parlait à Klein à la lumière de la récente publication d’un rapport du contrôleur de l’État israélien, Micha Lindenstrauss, qui comprenait une section spéciale, le plus souvent secrète, accusant la Waqf de détruire des artefacts juifs.

Invoquant des raisons de sécurité, la majorité du rapport spécial sur le Mont du Temple n’a pas été publié, mais la petite partie qui a été rendue publique a révélé de graves lacunes dans la surveillance israélienne des constructions islamiques qui ont été faites sur la montagne.

Le rapport pointe quatre agences de l’État d’Israël, la police, l’Autorité des Antiquités, la municipalité de Jérusalem et le ministère de la Justice, pour ne pas avoir fait assez pour exercer une surveillance continue des constructions de la Waqf.

« La protection des artefacts provenant du Mont du Temple et la prévention de leur ruine est un objectif public de la plus haute importance », indique le rapport. « Il est important de noter que toute excavation et tous autres travaux sur le Mont du Temple doivent être menés en tenant compte du caractère du lieu, et après avoir reçu tous les permis nécessaires et avoir rencontré toutes les directives archéologiques. Généralement, l’utilisation de machinerie lourde doit être évitée. »

La mention de la machinerie lourde fait référence à une décision de 2007 par le Premier ministre de l’époque, Ehud Olmert, qui permettait à la Waqf d’utiliser un tracteur lourd afin de creuser une tranchée de 1300 pieds sur le pourtour du Mont du Temple. La Waqf avait déclaré que la tranchée était nécessaire pour remplacer les câbles électriques à l’extérieur des mosquées sur le site.

À l’époque, la Waqf avait été accusée de détruire des artéfacts qu’ils avaient trouvés sur le site.

Permettre l’utilisation de bulldozers sur un site archéologique sensible est extrêmement rare, en particulier en ce qui concerne le Mont du Temple, dont les experts disent pouvoir contenir des couches scellées d’artéfacts aussi proches de la surface que deux à trois mètres.

Le Mont du Temple n’a jamais été excavé correctement. L’équipement lourd pourrait facilement endommager les objets existants, se sont inquiétés des experts israéliens de l’époque, qui ont affirmé que la zone devrait être dégagée lentement et soigneusement à la main.

Histoire de la destruction

La dernière fois que la Waqf a effectué des excavations sur une grande échelle sur le Mont du Temple, lors de la construction en 1998 d’une mosquée massive dans une zone supposée être les Écuries de Salomon, la Waqf aurait évacué des camions entiers chargés de terre contenant des artéfacts juifs des périodes du Premier et du Second Temples.

Après que les médias aient rapporté les évacuations, les autorités israéliennes ont gelé les permis de construire accordés à la Waqf et les débris ont été transférés aux archéologues israéliens pour analyse.

Les autorités israéliennes ont trouvé un grand nombre de reliques du Temple Juif dans les résidus nouvellement éliminés, y compris des pièces de monnaie avec des inscriptions en hébreu se référant au Temple, des pièces d’une lampe hasmonéenne, plusieurs autres lampes du Deuxième Temple, des poteries de la période du Temple avec des inscriptions juives, une colonne en marbre et d’autres artéfacts de l’époque du Temple.

Les premières trouvailles de Mazar

WorldNetDaily a signalé qu’en 2008, Mazar et une équipe d’archéologues avaient découvert ce qui est considéré comme le sceau royal d’un prince de l’Ancien Testament qui aurait jeté le prophète Jérémie dans un puits.

La gravure, connue sous le nom de «bulle», a été découverte à environ 600 pieds au sud du Mont du Temple dans l’argile, étonnamment bien conservée, portant le nom de Guedalia, fils de Paschhur.

« Ce qui est absolument fantastique et spécial au sujet de cette trouvaille, c’est qu’elle peut seulement être réalisée lorsque vous tenez dans votre main cette magnifique pièce d’un centimètre d’argile et que vous savez qu’elle a survécu pendant 2600 années dans les débris de la destruction, et qu’elle nous arrive complète et en parfait état », a déclaré Mazar.

Oui, la Bible est parfaitement vraie, mais vous n’avez peut-être jamais entendu parler du spectaculaire et ultime destin que Dieu a en réserve pour vous. Il est beaucoup plus glorieux que de tout simplement flotter sur les nuages à jouer de la musique avec une harpe! Trouvez ce qu’on ne vous a jamais dit, directement à partir de votre propre Bible!

Guedalia est mentionné par son nom dans Jérémie 38:1 puisqu’il servait le roi Sédécias de Juda dans les derniers jours avant la conquête de Jérusalem par le roi Nabuchodonosor de Babylone, en 586 avant Jésus-Christ.

Les écrits du prophète racontent les actions que Guedalia et les autres princes ont pris contre lui:

« Alors ils prirent Jérémie, et le jetèrent dans la citerne de Malkija, fils du roi, laquelle se trouvait dans la cour de la prison; Ils descendirent Jérémie avec des cordes. Il n’y avait point d’eau dans la citerne, mais il y avait de la boue; Et Jérémie enfonça dans la boue. » (Jérémie 38:6)

Les lettres sur le sceau sont en hébreu ancien, et Mazar a dit à WorldNetDaily que la relique avait été récupérée selon un procédé par voie humide de tamisage. Elle a dit que la méthode avait été apprise après les « fouilles illégales » par la Waqf, les gardiens islamiques du Mont du Temple, qui avaient empilé les débris en énormes monticules.

« Le tamisage humide que nous avons fait pour les débris de la destruction pour nos propres fouilles ont en effet permis de découvrir des centaines de sortes différentes de petites découvertes, comme des os de petits poissons, des débris de verres phéniciens, des bulles et des sceaux hébreux, babyloniens et égyptiens, des noyaux et des pépins, des poids d’hématite et de calcaire, des pointes de flèches, des figurines, des bijoux et plus », a-t-elle dit.

Elle a ajouté qu’ « Il est très rare que de telles découvertes arrivent aux archéologues dans lesquelles de vraies images du passé secouent la poussière de l’histoire et ravivent aussi vivement les histoires de la Bible. »

http://www.wnd.com/index.php?fa=PAGE.view&pageId=307697

Mots clés: , , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • VISITES


  • Conférence 2020

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics