DU NOUVEAU SUR LA FRAUDE D’HAECKEL

Par Russell Grigg (anglais)

Source (anglais) provenant de Creation.com

Traduit par Laurence Tisdall et Daniel Arsenault

Il est connu depuis longtemps que l’un des vulgarisateurs les plus efficaces de l’évolution a truqué certains de ses dessins, mais c’est seulement maintenant que nous comprenons l’étendu incroyable de ces tromperies.

La plupart des gens ont entendu dire ou on leur a enseigné l’idée que l’embryon humain passe par (ou récapitule) différents stades d’évolution.  Par exemple, on suggère que l’embryon a des branchies d’un poisson, une queue comme un singe, etc. pendant les premiers mois où il se développe dans l’utérus.

L’idée a non seulement été présentée comme un fait à des générations d’étudiants en biologie ou en médecine, mais l’idée a aussi été utilisée pendant de nombreuses années pour justifier l’avortement. Les avorteurs affirmaient que l’enfant à naître qui venait d’être tué était encore qu’au stade de poisson ou à celui du singe, et donc n’était pas encore devenu un être humain.

Cette idée (appelée la récapitulation embryonnaire) a été vigoureusement soutenue par Ernst Haeckel dès la fin des années 1860 afin de promouvoir la théorie darwinienne de l’évolution en Allemagne, et ce, même si Haeckel n’avait pas de preuve pour soutenir son point de vue.

Lire la suite …

Source : ASCQ

PLEINSFEUX.ORG