Egon Von Greyerz: « Nous approchons de l’effondrement de l’économie mondiale, avec la pire combinaison qui soit… faillite économique, financière, morale et décadence ! Les années sombres commencent !! »

Egon Von Greyerz: « Nous approchons  de l’effondrement de l’économie mondiale, avec la pire combinaison qui  soit… faillite économique, financière, morale et décadence ! Les années  sombres commencent !! »

Partager avec les autres

Alors que les monnaies papier terminent leur longue descente vers ZÉRO dans les prochaines années, les gens ordinaires seront confrontés à la pauvreté, la faim et la misère alors que l’économie mondiale implose.

L’or et l’argent ne rendront pas un monde en faillite solvable, mais en temps de crise, ils sont toujours été de véritables monnaies et ont toujours protégé ceux qui en détenaient.

LES ANNÉES SOMBRES

En 2009, j’avais écrit un article intitulé « Les années sombres sont là » . Il avait été republié en 2018.

Je mets clairement ma tête sur le billot ici car, comme pour la plupart des prévisionnistes, le calendrier de mes prévisions contenait de nombreuses erreurs. Mais nous devons nous rappeler qu’il est plus important de se protéger des risques que d’avoir le bon timing.

Voici un extrait de l’article de 2009 :

Les années sombres sont là – écrit en juillet 2009

Dans cet article, nous allons évoquer les futurs effets dévastateurs de la bulle de crédit, de l’impression monétaire par les gouvernements et des décisions désastreuses qu’ils prennent. D’ici 2011-2012, le monde connaîtra une série d’événements tumultueux qui changeront notre quotidien. 2011-2012 ne sera pas le début d’une reprise de l’économie mondiale, mais le début d’une longue période de bouleversements économiques, politiques et sociaux qui pourraient durer deux décennies.

Nous allons discuter des trois domaines qui, selon nous, détermineront le sort du monde dans un futur proche : L’explosion à venir du chômage, la prochaine phase (beaucoup plus grave) dans les marchés du crédit et, finalement, les répercussions hyperinflationniste ou inflationniste sur l’économie mondiale et les investissements.

Ce que je viens de publier  est donc un extrait de mon article original de 2009 sur les années sombres.

Voici à nouveau un lien vers l’intégralité de l’article : « Les années sombres sont là »

Il a fallu au monde plus de temps que prévu pour atteindre le point où le château de cartes mondial implose.

Mais bon nombre des événements décrits dans l’article original sont maintenant en train de se mettre en place…

ALLEMAGNE KAPUT

Avec l’Allemagne Kaput (cassé) et les pays méditerranéens en faillite, nous assistons non seulement à la disparition de l’UE mais de l’ Europe dans son ensemble. Le Royaume-Uni, qui est la seule grande économie européenne en dehors de l’UE, cette dernière ne peut clairement pas prospérer en étant complètement isolée.

Avec la pénurie totale actuelle d’hommes d’État en Occident, les dirigeants manquent non seulement de « connaissance en raison de leur ignorance », mais le vrai problème c’est qu’ils manquent également de connaissances et de sagesse ainsi que de toute compréhension de l’histoire.

Cela aurait suffi si un seul des dirigeants possédait ne serait-ce qu’une seule de ces vertus, mais malheureusement ce n’est pas le cas et l’Europe est donc maintenant sur le chemin de la perdition.

Mais ne blâmons pas les dirigeants pour le tournant à venir du cycle économique. Ce sont tous des instruments de leur temps et les pays ont les dirigeants qu’ils méritent.

Alors que le monde arrive à la fin d’un cycle économique majeur, des dirigeants brillants et forts seraient un gaspillage total. Ils apparaissent au début des cycles économiques ou des reprises et non à la fin.

Alors que nous approchons de l’effondrement de l’économie mondiale, avec la pire combinaison qu’il soit entre faillite économique, financière et morale ainsi que de décadence, les dirigeants seront par définition moralement en faillite et impuissants.

Et c’est exactement ce à quoi le monde est confronté aujourd’hui. Donc, malheureusement, il n’y a AUCUN espoir d’une solution à l’Armageddon économique et financier.

Armageddon (livre de l’Apocalypse) peut être défini comme la bataille finale entre les forces du bien et du mal. Si mes prévisions sont correctes, ce seront les forces du mal qui gagneront cette fois.

Il n’y a absolument aucune autre issue possible à la situation difficile dans laquelle le monde se trouve actuellement.

Mais rappelez-vous que ce n’est pas la fin du monde. C’est la fin d’un grand cycle. Ce pourrait être un cycle de 300 ans ou d’un cycle de 2000 ans. Seuls les futurs historiens diront au monde l’ampleur et la durée de la récession à venir.

LES ANNEES SOMBRES COMMENCENT

La situation économique en Europe va fortement se détériorer cet automne. L’Allemagne est en voie d’insolvabilité. Elle était le moteur économique de l’Europe mais a maintenant eu une panne fatale de moteur.

Comme je l’évoquais dans un article précédent , la combinaison de la politique énergétique désastreuse de l’Allemagne avec une dépendance totale à l’égard de la Russie puis par des sanctions qui reviennent à mordre la main de celui qui les nourrit est le comble de la folie.

Avec Merkel, l’Allemagne avait le leader idéal pour détruire l’économie et l’industrie allemandes. Mettre un terme à l’énergie nucléaire et à la production de charbon sans comprendre les conséquences était clairement non seulement insensé mais aussi totalement impardonnable.

Ajoutez à cela un vieillissement rapide de la population (et un taux de fécondité très faible, la démographie allemande est la pire d’Europe) et ouvrir les frontières à une immigration illimitée sans capacité à prendre en charge les immigrés est clairement irresponsable. Mais comme je l’ai souligné, à la fin d’une ère, des dirigeants incompétents sont élus pour accomplir la disparition inévitable d’une nation.

Les pays méditerranéens de l’UE que sont la Grèce, l’Italie et l’Espagne sont déjà insolvables et ne peuvent plus être financés par une Allemagne qui s’affaiblit rapidement. LIEN vers l’article précédent.

La Suisse est de loin le pays économiquement le plus fort d’Europe et probablement du monde.

Les gouvernements mentent et les banquiers centraux aussi.

Ils produisent de faux chiffres et manipulent chaque partie de l’économie, mais la monnaie nationale d’un pays est beaucoup plus difficile à manipuler. Par conséquent, si vous voulez connaître la vérité sur l’économie d’un pays, surveillez simplement sa devise.

Le franc suisse en est un bon exemple. Quand j’ai commencé à travailler dans la banque suisse en 1969, le dollar valait 4,30 francs suisses. Aujourd’hui, il achète 0,97 centimes suisses. Ainsi, depuis 1969, le puissant dollar a perdu 78% face au à la devise suisse.

Les États-Unis croient clairement en leur propre rhétorique, mais il est tout à fait incompréhensible que les banques centrales du monde entier ne soient pas plus inquiètes d’être obligées de détenir leurs avoirs de réserve dans une monnaie digne d’une république bananière.

Ainsi, le franc suisse nous évoque une économie suisse forte et bien gérée.

Pourtant, rien ne dit mieux la vérité que l’or. Depuis 1971, date à laquelle Nixon a fermé la fenêtre de l’or, la seule monnaie qui a conservé son pouvoir d’achat est bien entendu l’or.

Le dollar « fort » a perdu 98% depuis 1971 en termes réels, à savoir face à l’or.

Ce n’est pas une surprise pour les quelques-uns d’entre nous qui savent que l’économie miracle américaine est uniquement basée sur de l’argent magique qui sort d’une presse à imprimer.

L’économie américaine est la plus grande du monde en raison d’un stratagème de Ponzi qui, pendant plus de 50 ans, a créé une richesse illusoire basée sur de la fausse monnaie.

Le schéma américain de Ponzi continue d’enfler par l’impression monétaire.

Comme le montre le graphique ci-dessus, il a fallu 200 ans aux États-Unis pour passer de ZÉRO à 1700 milliards de dollars. Mais dans une tentative désespérée d’éviter la misère financière et d’acheter des votes, les presses à imprimer ont été lancées à une vitesse supersonique au cours des 50 dernières années. Cela a conduit à voir la croissance de la dette multipliée par 54 au cours des 50 dernières années, passant de 1700 à 92 000 milliards de dollars.

Les pères fondateurs doivent se retourner dans leur tombe.

Un pays qui n’a pas eu plus d’une poignée d’excédents budgétaires depuis le début des années 1930 et qui augmente sa dette de façon exponentielle, et maintenant à un rythme super-exponentiel, est voué à produire la mère de toutes les faillites qui se répandront dans le monde entier tel un incendie incontrôlable.

L’HYPERINFLATION VIENDRA – COMME LA GUYANE ET LE VENEZUELA

Je viens de voir une émission télévisée sur les économies du Venezuela et de la Guyane. Dans un magasin au sein d’un village en Guyane, tout était tarifé en fractions d’or, de nourriture, de moteurs hors-bord, d’articles de pêche, etc…

Il n’y avait pas de prix en dollars guyaniens ou en bitcoins. Et de l’autre côté du fleuve au Venezuela, personne ne voulait de bolivars. Encore une fois, l’or était la monnaie préférée, mais le dollar était également accepté (mais probablement pas pour longtemps).

Toutes les principales devises ont perdu 97 à 99 % en termes réels face à l’or depuis 1971. La majeure partie de la chute restante de 1 à 3 % se produira dans les prochaines années, alors que l’économie mondiale s’effondrera dans une série de défauts de paiement.

Alors que les économies européennes, américaines, chinoises, japonaises et des marchés émergents implosent, leurs devises suivront le même chemin que le dollar guyanais, le bolivar, le peso argentin, le dollar zimbabwéen, etc….

Ce processus n’est pas une campagne de peur sensationnelle puisque c’est ce qui est arrivé à toutes les devises tout au long de l’histoire. Nous devons nous rappeler qu’aucune monnaie, à l’exception de l’or et de l’argent, n’a jamais survécu.

L’effondrement du système monétaire n’est donc pas rare mais un phénomène très régulier. Mais malheureusement, personne ne tire de leçons de l’histoire mais croit qu’elle est différente aujourd’hui parce que nous sommes ici.

Voici à quoi je m’attends pour la suite,… à partir de cet automne, il y aura des problèmes sur les marchés de la dette, sur les marchés boursiers et sur d’autres types marchés financiers tels que les produits dérivés.

Les économies qui implosent dans pratiquement tous les pays et les marchés du crédit défaillants nécessiteront une accélération de l’impression monétaire. Mais les taux d’intérêt continueront d’augmenter pour lutter contre une inflation qui ne cesse de s’aggraver.

Plus de dettes et des taux d’intérêt plus élevés, c’est clairement comme jeter de l’huile sur le feu. Mais ce sera la fin inévitable de cette ère monétaire.

Parce que la dette ne sera et ne pourra jamais être remboursée. La seule façon de se débarrasser de la dette est d’émettre plus de dette pour débarrasser l’ancienne.

Mais jusqu’à présent dans l’histoire, personne n’a résolu un problème d’endettement avec plus de dettes.

Pourtant, cela n’empêchera pas les banquiers centraux d’essayer puisque imprimer de l’argent est le seul talent dont ils disposent.

Ainsi, avec l’implosion des marchés de la dette et des devises, attendez-vous à plus d’impressions monétaires dans une vaine tentative pour résoudre un problème insoluble.

Personne ne doit croire que l’annulation de la dette est une solution. Il n’est pas possible de faire disparaître une face d’un bilan sans que l’autre ne tombe dans un trou noir.

Si la dette est annulée, tous les actifs qui soutenaient cette dette imploseront également.

L’inflation élevée mènera à l’hyperinflation. Mais comme la création massive de dettes et l’hyperinflation n’ont jusqu’à présent jamais résolu un problème d’endettement, eh bien cette fois non plus.

Ainsi, lorsque l’impression frénétique de monnaie échouera, nous assisterons à une implosion déflationniste du système financier et de l’économie mondiale. Ce sera le seul moyen de se débarrasser de la dette.

Cette réinitialisation désordonnée fera reculer le monde de plusieurs décennies. Sera-ce 5 ou peut-être 10 ? Les futurs historiens le diront au monde.

À ce moment-là, le monde repartira à zéro avec pratiquement aucune dette, une économie beaucoup plus petite, moins de personnes et avec de bien meilleures valeurs morales et éthiques. La souffrance pour atteindre ce stade sera dévastatrice pour beaucoup mais malheureusement un mal nécessaire.

PROTECTION DU PATRIMOINE

Pour atténuer les souffrances à venir, rappelez-vous qu’un cercle d’amis proches et de famille est essentiel.

N’oubliez pas non plus que bon nombre des meilleures choses de la vie sont gratuites – en plus d’un cercle social, les livres, la musique et la nature sont de merveilleux compagnons.

Et n’oubliez pas de détenir autant d’or et d’argent physique que vous pouvez vous permettre…

Source: kingworldnews

Source

Placé par PLEINSFEUX

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Translate »